VSB Energies Nouvelles accélère pour atteindre les 140 millions d … – La Tribune Occitanie Montpellier

Partager :
Cinq mois après sa nomination, Maël Lagarde, directeur général et gérant de VSB Energies Nouvelles, a annoncé officiellement les résultats de l’exercice 2022 : 16 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une hausse de 22% par rapport à l’année précédente.
« 2022 est une véritable année de bascule pour VSB, analyse Maël Lagarde. Nous continuons à recueillir les fruits des stratégies de développement impulsées il y a des années, dont notre choix de mener des projets pour notre propre compte tout en poursuivant la gestion technique et administrative pour le compte de tiers, ce qui était un véritable challenge. Ces résultats valident nos orientations, à nous de poursuivre et plus que jamais d’accélérer. »
Lire aussiMaël Lagarde nommé directeur général de VSB Energies Nouvelles

Filiale du groupe européen VSB, VSB énergies nouvelles, dont le siège social est à Nîmes, emploie 140 collaborateurs répartis sur six agences (Autechaux, Nîmes, Paris, Rennes, Reims, Toulouse). Couvrant l’intégralité de la chaîne de valeur – du développement à la valorisation et la production d’énergies renouvelables, en passant par le financement, la construction, l’exploitation, la maintenance et la gestion administrative – la société gère plus de 800 MW d’actifs éoliens et solaires produisant l’équivalent de la consommation de plus de 900.000 habitants.
Entre octobre 2021 et septembre 2022, elle a déposé 140 MW de projets auprès de l’administration, mis en service la centrale éolienne de Rougé (Loire-Atlantique) et livré trois projets pour le compte de tiers, dont une centrale photovoltaïque sur une ancienne carrière à Balsac (Aveyron).
Dans un contexte énergétique hors normes mais avec de forts enjeux de repowering (de nombreuses installations arrivent à terme de leur durée de vie, qui est en moyenne d’une trentaine d’années), VSB Energies Nouvelles vise, dans les cinq années à venir, les 500 MW en construction et plus de 330 MW en exploitation.
« Nous faisons face à une double challenge : une nécessaire transition et un contexte avec des prix volatils et une tendance forte de la part des industriels de vouloir sécuriser leurs approvisionnements en électricité, souligne le directeur général. C’est complexe mais c’est aussi pour nous une formidable opportunité. C’est pourquoi nous poursuivons plus que jamais les chantiers en autoconsommation et en corporate PPA (contrat d’achat d’électricité, NDLR). »
Lire aussi« Nous sommes passés du statut de proie à celui de prédateur » (François Trabucco, VSB Energies Nouvelles)

Au niveau du territoire, VSB Energies Nouvelles souhaite mettre l’accent sur l’agrivoltaïsme, en priorisant des terres agricoles à faible potentiel agronomique ou des terres d’élevage. La société a signé, en décembre dernier, une convention avec l’Institut Agro Montpellier afin d’améliorer les connaissances autour de l’évolution agronomique des parcelles équipées de panneaux photovoltaïques de la centrale Soleil de Gaujac, au nord de Nîmes. Les données recueillies par un élève ingénieur permettront de mettre en place un suivi adapté de la parcelle concernée.
« Vieillissement des exploitants, perte de rentabilité des terres cultivées, transition écologique, changements climatiques… Le secteur agricole  français est confronté à de nombreuses problématiques auxquelles l’agrivoltaïsme peut apporter une vraie réponse, plaide Maël Lagarde. Nous avons déjà de nombreux dossiers en cours, notamment pas moins de trois projets sur le département de l’Hérault, dont un flottant très original ! »
Problématique de raccordements, lenteur administrative, décisions de justice non appliquées… VSB Energies Nouvelles dit néanmoins faire régulièrement face à des contraintes multiples qui ralentissent parfois les projets. C’est le cas, par exemple, du projet éolien situé à Arzenc, en Lozère. Ce projet est constitué de six turbines E70, soit une puissance de 13,8 MW. La première délibération favorable de la commune date de 2004 mais le projet a été ensuite contraint par l’Armée, en raison d’un réseau à très basse altitude (125m) puis à nouveau autorisé en janvier 2022. Depuis, il est bloqué en attente de raccordement… Cinq projets de la société seraient actuellement en blocage.
« Toutes ces difficultés nous obligent à trouver de nouvelles solutions », commente le directeur général, qui ne remet pas en question ses ambitions : atteindre les 140 millions d’euros de chiffre d’affaires à horizon 2027.
Dès la fin de l’année, VSB Energies Nouvelles devrait prendre possession de son nouveau siège social nîmois, un espace de 1.200 m2 qui lui permettra de regrouper les collaborateurs actuellement répartis sur deux sites.
Partager :
Du lundi au vendredi, à 19h, recevez l’essentiel de l’actualité de
Montpellier et sa région
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Occitanie – Montpellier
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
Gilbert Ganivenq, nouveau président de Soridec
2
revue T Municipales à Perpignan : Carole Delga appelle à voter Jean-Marc Pujol pour contrer Louis Aliot
3
Diaporama : les luxueuses promesses de l’Hôtel Richer de Belleval pour le printemps 2020
4
"Pyrénées Méditerranée", le nouveau club d'entreprises commun à Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon
5
Le Conseil régional vote pour « Occitanie »
1
revue T Viticulture : cherche bouteilles en verre désespérément… (5)
2
revue T Viticulture : pourquoi la certification HVE tourne au vinaigre (3)
3
revue T Urbanisme commercial en France, immobilier de luxe aux Etats-Unis : double performance de la Socri en 2022 (1)
4
revue T Comment des molécules de la vigne peuvent contribuer à limiter la dégradation d’aliments post-récoltes (1)
5
revue T Ce que prévoit le nouveau Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables d’Occitanie pour accélérer (1)
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
VENDREDI 26 SEPTEMBRE
MONTPELLIER ZÉRO CARBONE

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire