Transavia à Orly : Pau, Perpignan et Moscou au programme – Air-Journal

Découvrez les avantages de l’abonnement mensuel : pas de publicité, publication de commentaires facilitée.
Si vous nous lisez régulièrement et que ce que nous publions vous tient à cœur, nous vous invitons à vous abonner.
Publié le 12 janvier 2022 à 07h00
©Transavia
La compagnie aérienne low cost Transavia France lancera au printemps à Paris trois nouvelles liaisons vers Pau et Perpignan dans l’hexagone et vers Moscou en Russie. Elle annonce d’autre part la reprise fin avril à Montpellier des lignes vers Berlin et Rome, et la prolongation de celle entre Lyon et Budapest.
A partir du 27 mars 2022, la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher proposera jusqu’à 12 vols par semaine entre sa base à Paris-Orly et l’aéroport de Pau-Pyrénées, opérés en Boeing 737-800 de 189 sièges. Trois départs quotidiens sont programmés par exemple le jeudi 23 juin, une seule rotation étant proposée le weekend avec des tarifs à partir de 35 euros TTC l’aller simple.
A la même date, la low cost proposera également jusqu’à trois vols par jour (14 par semaine) entre Orly et Perpignan-Rivesaltes Sud de France, toujours en 737-800 et avec plus de vols en semaine que le weekend, l’aller simple étant proposé à partir de 40 euros TTC. Dans les deux cas, Transavia sera sans concurrence directe : elle remplacera sa maison-mère Air France, qui abandonnera fin mars les deux lignes à Orly mais conservera celles au départ de Paris-CDG.
Autre nouveauté annoncée hier, une route entre Paris-Orly et Moscou-Vnukovo sera inaugurée le 28 mars prochain, avec jusqu’à deux rotations hebdomadaires (lundi et vendredi) proposées à partir de 89 euros TTC l’aller Simple. L’axe entre les capitales française et russe est déjà proposé en temps normal à Orly par S7 Airlines (depuis Domodedovo) et Rossiya/Aeroflot (depuis Sheremetyevo), et à CDG par Air France et Aeroflot (vers et depuis Sheremetyevo en partage de codes).
« Nous sommes très heureux d’annoncer les premiers pas de Transavia France à Perpignan, Pau et en Russie. Ces ouvertures de lignes s’inscrivent dans notre stratégie de développement et témoignent de notre volonté de proposer toujours plus de possibilités de voyages à nos clients. Les Parisiens bénéficient d’une offre low-cost de qualité pour rejoindre leurs proches et partir en vacances », a déclaré dans un communiqué Nicolas Hénin, Directeur Général Adjoint Commercial et Marketing pour Transavia France.
Ces trois nouvelles lignes viennent compléter le programme été de la compagnie au départ d’Orly, déjà constitué de 9 nouvelles routes : Bilbao, La Palma, Ponta Delgada (aux Açores), Erevan, Podgorica, Glasgow, Ljubljana, Skiathos et Céphalonie.
A Montpellier-Méditerranée d’autre part, Transavia annonce la relance le 21 avril de ses vols vers Rome-Fiumicino, avec deux vols par semaine le jeudi et le dimanche à partir de 29 euros TTC aller simple. La compagnie aérienne est sans concurrence sur cette route « qui n’avait pas pu être opérée normalement » en raison de la pandémie de Covid-19. Les vols entre Montpellier et Berlin-Brandebourg, lancés l’été dernier, reprendront eux le 22 avril avec jusqu’à 2 vols par semaine (vendredi et dimanche), à partir de 29 € TTC l’aller simple.
Enfin, Transavia prolonge depuis sa base à Lyon-Saint Exupéry la desserte de Budapest-Ferenc Liszt, inaugurée le mois dernier, entre le 11 février et le 28 octobre, avec là encore jusqu’à 2 vols par semaine (vendredi et dimanche) à partir de 34 € TTC l’aller simple.
Ce programme de vols « reste encore très évolutif et sera soumis aux conditions sanitaires et restrictions imposées par les autorités des pays concernés », rappelle Transavia.


De nouvelles destinations pour créer de nouveaux souvenirs ✨
Profitez dès à présent de nos 4 nouvelles lignes ! 👇 pic.twitter.com/pp2sp0a3Ym
@AJ
a commenté :
12 janvier 2022 – 8 h 56 min

Bonjour à tous,
C’est une très bonne nouvelle en ce début d’année pour tous les passagers.
Il est tout à fait logique et notamment plus économique que Transavia-France récupère les lignes de Paris-Orly vers Perpignan et Pau et qu’Air France les gardes de Paris-Roissy Charles de Gaulle pour les correspondances vers l’international.
Il est également fort possible que Transavia-France se développe à l’est de la France avec éventuellement l’ouverture d’une nouvelle base à Strasbourg face à sa principale concurrente espagnole et européenne low-cost Volotea et la boucle sera bouclé avec en plus ses autres différentes bases en France.
Quant à l’ouverture par Transavia-France de Moscou-Vnukovo en Russie l’aéroport de Paris-Orly devient de facto un petit hub pour de nombreuses correspondances européennes et méditerranéennes.
Bonne journée à tous.
a commenté :
12 janvier 2022 – 11 h 05 min

Sauf que le Perpignan – Roissy n’existe pas ! Pas de correspondances possibles, sauf en changeant d’aéroport. Les passagers Elite Flying Blue apprécieront cette montée en gamme…
a commenté :
12 janvier 2022 – 13 h 19 min

Pour mieux réaliser l’ampleur de la catastrophe annoncée, ils sont combien les «  passagers Élite Flying Blue de Perpignan?
a commenté :
12 janvier 2022 – 9 h 07 min

Moscou encore une destination annoncée par l’ami Francis. Tout comme saint petersbourg prochainement. Ainsi que Istanbul et antalya
a commenté :
12 janvier 2022 – 9 h 59 min

C’est vrai Francis que vous communiquez des infos justes. Quelles sont les prochaines ouvertures pour Transavia? est-ce qu’une nouvelle base est dans les cartons?
a commenté :
12 janvier 2022 – 10 h 39 min

Oui bravo Francis tu sait lire l’arrêté du 9 juillet 2007 relatif à l’exploitation de services de transport aérien par la société Transavia France disponible sur Legifrance bravo excellent.
Pour tout ceux qui veulent jouer aux apprenti-Francis c’est ici https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000825601/?isSuggest=true
On découvre d’ailleurs que Transavia envisage d’ouvrir des lignes hors-UE depuis Strasbourg, Bordeaux, Nice, Toulouse, Marseille, Bastia et Lille.
Par contre faites attention les lignes dans l’UE ne sont pas soumis à l’autorisation administrative préalable donc vous ne les retrouverez pas dans cet arrêté.
Sinon pour ceux qui veulent voir les (futurs?) lignes Air France c’est ici https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000237046/2022-01-12/
a commenté :
12 janvier 2022 – 10 h 42 min

Oups pour Air France l’arrêté c’est plutôt celui-la https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGIARTI000026563419/2012-11-02#LEGIARTI000026563419
a commenté :
12 janvier 2022 – 9 h 20 min

Est-ce que quelqu’un pourrait classer les low cost européenne en termes de flottes et pax transporté et nous dire ou se situe actuellement Transavia. Viennent bien sur Ryanair puis Easy Jet en tête, mais après?
Merci
a commenté :
12 janvier 2022 – 10 h 57 min

Transavia est encore loin derrière Wizz Air ou encore Vueling ! Vueling c’est 121 Airbus, Transavia France péniblement une cinquantaine uniquement depuis uniquement des bases français quand Vueling a des bases dans plusieurs pays.
a commenté :
12 janvier 2022 – 12 h 12 min

Transavia c’est aussi 40+ avions en Hollande et en Blegique (l’ete). Cet ete, transavia c’est plus de 100 avions
a commenté :
12 janvier 2022 – 11 h 00 min

Avoir genre 200 appareils pour exploiter 1000 lignes allant de partout a partout sur tous les marchés européens, (type Ryanair ) ne permet pas de juger de la force d’une compagnie marché par marché
Pour appuyer mon propos, 2 exemples:
Transavia France ne dessert QUE des lignes touchant la France à un bout de ligne ( sauf UNE seule ligne Porto-Acores, et encore, c’est en prolongation d’une ligne venant de France). Autrement dit, l’intégralité de la flotte de TransaviaFrance , soit quasi 60 appareils est utilisé à temps complet de/vers le marché France.( idem jusqu’à ce jour pour Transavia Holland et le marché NL.( la base annoncée sur BRU et l’entrée sur ce marché n’est encore aujourd’hui qu’en devenir pour l’été prochain)
Si on veut comparer TransaviaFrance et ses +/-60 appareils sur le marché France uniquement avec, disons Ryanair ou Easy ou Wizz, il faudrait connaître de combien d’appareils ces compagnies auraient besoin pour exploiter leurs lignes de/vers le marché français uniquement.
Aujourd’hui, même si un avion de Easy base en Suisse où un de Ryanair base où il veut hors France fait une rotation sur la France, après retour sur sa base il repart possiblement ailleurs qu’en France: son utilisation sur le marché France n’est qu’une partie de son programme, contrairement à TransaviaFrance donc.
A ce type de classement, on pourrait avoir des surprises marché par marché ( France, Italie, Portugal …etc…)
a commenté :
12 janvier 2022 – 11 h 02 min

Il en est de même pour Baltic par exemple qui n’utilise ses appareils que depuis les marchés des 3 pays Baltes ( son arrivée à Tampere en Finlande n’est encore qu’en devenir, comme pour TransaviaNL à BRU)
a commenté :
12 janvier 2022 – 13 h 06 min

Les fréquences des dessertes de Pau & Perpignan de même que celles des autres destinations intérieures au départ d’Orly par Transavia sont très insuffisantes , elles ne permettent pas suffisamment de faire un aller retour journée et donc satisfaire la clientèle affaire de ces lignes , il n’y a même pas d’alternative à CDG avec AF pour certaines d’entre elles (PGF TLN).
Toutes les lignes au départ d’Orly devraient à minima avoir deux A/R quotidiens matin & soir les jours ouvrables.
Transavia n’aurait jamais du obtenir les droits de traffic pour ces lignes intérieures car sa principale motivation semble avoir été de récupérer les créneaux pour voler ailleurs.
a commenté :
12 janvier 2022 – 13 h 45 min

Pour Toulon il est largement faisable de faire un A/R dans la journée dans les deux sens. Va falloir arrêter de mytho
a commenté :
12 janvier 2022 – 15 h 49 min

J’aime bien Transavia.
Le seul problème, c’est qu’Air France n’est toujours pas capable de proposer des vols avec correspondance (avec autre vol Transavia ou Air France à Orly).
A la différence Vueling qui est totalement intégrée à Iberia / British Airways. Ou Eurowings avec Lufthansa.
Ces majors ont réussi à faire de leur compagnie low cost une solution compétitive pour alimenter leur réseau général.
a commenté :
12 janvier 2022 – 20 h 00 min

En complément à mon message précédent il est aussi fort possible que la low-cost du groupe AirFrance-KLM Transavia-France ouvre à l’avenir une nouvelle base à l’aéroport de Bordeaux qui est très bien situé stratégiquement entre les aéroports de Nantes et Toulouse.
C’est dans son intérêt face à la forte concurrence des différentes compagnies aériennes low-costs européennes.
a commenté :
13 janvier 2022 – 6 h 28 min

On nous présente des nouveautés alors qu’il s’agit de simples reprises suite à l’abandon des lignes par HOP AF comme pour Pau et Perpignan. Rien de nouveau mais surtout du mode dégradé.
a commenté :
13 janvier 2022 – 9 h 42 min

Transavia France (donc AF) a fait le choix de la rentabilité. L’urgence est de gagner de l’argent sur toutes les lignes.
Malheureusement la faible flotte ne permet pas aujourd’hui de servir les pax loisir comme les pro.
D’un côté un prix de revient bien inférieur qui permet ( en cas de concurrence…) de baisser le prix et/ou d’augmenter le volume. De l’autre quelques pax business exigeants sur les horaires, prêts à paye rdes prix élevés, mais qui ne suffisent pas à remplir et rentabiliser un départ très tôt le matin.
En espérant qu’avec l’agrandissement de la flotte, la compagnie pourra servir les deux typologies de clients de façon satisfaisante comme le font les concurrentes (qui à leurs débuts aussi ont privilégié les pax loisirs/VFR).
a commenté :
13 janvier 2022 – 17 h 53 min

mauvaise photo pour illustrer cet article , il s’agit d’un Boeing 737-700 de Transavia-Holland au lieu d’ un 737-800 de Transavia FR .
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !
Thomas E. a commenté l’article :
Blue Air a commenté l’article :
Morse a commenté l’article :
NDR a commenté l’article :





Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 2 octobre 2022 à 07h00
Publié le 2 octobre 2022 à 12h00
Publié le 2 octobre 2022 à 14h30
Publié le 2 octobre 2022 à 15h00
Publié le 2 octobre 2022 à 08h00
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire