TGV et vol en un seul billet : tout savoir sur l'offre Train + Air – Le Figaro

Rubriques et services du Figaro
Le Figaro
Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
Douze compagnies aériennes proposent depuis 25 ans ce service permettant de réserver en même temps son trajet en train et en avion. Nouveauté : à partir du 16 novembre, l’offre sera simplifiée avec la mise en place d’un billet unique pour tout le voyage.
Réserver simultanément son vol et son trajet en train, c’est possible avec le service Train + Air. Lancé en 1995 sous le nom de TGVair, il permet d’obtenir, par exemple, un billet Angers-Vancouver ou Nîmes-Bangkok en effectuant une seule recherche et une seule réservation sur le site des compagnies aériennes partenaires de la SNCF. Cette offre, utilisée par 160.000 voyageurs par an, est disponible auprès de douze compagnies : Air France, Air Austral, Air Caraïbes, French Bee, Corsair, Air Tahiti Nui, Air Transat, Royal Jordanian, Vietnam Airlines, Emirates, Etihad et Qatar Airways.
À lire aussiOù partir en week-end en train ? Nos 50 destinations en Europe
Train + Air est proposé entre les deux aéroports parisiens (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) et 18 gares en régions (Angers Saint-Laud, Avignon TGV, Aix-en-Provence TGV, Bordeaux Saint-Jean, Champagne-Ardenne TGV, Le Mans, Lille-Europe, Lorraine TGV, Lyon Part-Dieu, Marseille Saint-Charles, Montpellier, Nantes, Nîmes, Poitiers, Rennes, Saint-Pierre-des-Corps, Strasbourg et Valence TGV), ainsi que Bruxelles-Midi.
Pour l’aéroport d’Orly, la correspondance se fait en gare de Massy TGV. Des navettes rejoignent ensuite les terminaux d’Orly en une trentaine de minutes. Chez Air France, ce transfert est assuré gratuitement en taxi. L’aéroport Paris-Charles de Gaulle, quant à lui, dispose de sa propre gare TGV dans le terminal 2 ; les autres terminaux sont desservis par le CDG Val.
À lire aussiTrain ou avion : quel transport choisir pour ses voyages en Europe ?
À partir du 16 novembre 2022, l’enregistrement sera considérablement simplifié avec la mise en place d’un billet numérique unique valable pour la totalité du trajet. Ce nouveau système, expérimenté depuis un an avec Air France, sera ainsi généralisé aux autres compagnies partenaires. Il ne sera donc plus nécessaire de récupérer son billet SNCF au format papier en gare, avant ou après le vol.
Le transfert des bagages n’est pas assuré entre le train et l’avion dans les deux sens. En arrivant à l’aéroport, il faut donc se présenter au comptoir de sa compagnie aérienne pour enregistrer son bagage en soute. Et à l’atterrissage, gare à ne pas oublier de récupérer son bagage avant de poursuivre le voyage en train.
Ne pas prendre le premier train (si on le rate ou si on décide de se rendre à l’aéroport par un autre moyen) entraîne un no show et peut donc invalider le billet d’avion voire l’ensemble de la réservation. De même, pour le retour, il est nécessaire d’effectuer le trajet en avion pour que le billet de train soit valable.
À lire aussiVol annulé : comment obtenir le remboursement de son billet d’avion ?
Si vous ratez votre vol à cause d’un train en retard (ou inversement) et que vous avez réservé un billet combiné Train + Air, vous êtes placé sans frais sur le prochain train ou vol. Si nécessaire, le transporteur aérien prend aussi en charge une nuit d’hôtel. «La réservation unique lie les contrats ferroviaire et aérien. La SNCF et la compagnie aérienne doivent, l’une comme l’autre, trouver des solutions pour permettre à leurs clients d’assurer leurs correspondances en cas de perturbation», rappelle Baptiste Lo-Presti, porte-parole d’Air Indemnité, un site qui aide les passagers aériens à se faire indemniser en cas de retard, d’annulation ou de surbooking.
Effectuer une réservation unique inclut d’autres avantages, comme celle de cumuler des points avec son programme de fidélité aérien (comme Flying Blue chez Air France) grâce au parcours ferroviaire. Par ailleurs, les voyageurs ayant choisi de voler sur une classe supérieure (La Première ou Business chez Air France, Madras chez Air Caraïbes, etc.) voyagent en première classe dans les TGV.
À l’inverse, les voyageurs qui réservent leur billet de train et d’avion séparément n’ont aucune protection en cas de correspondance ratée. «Si vous ratez votre vol à cause de perturbations ferroviaires, le transporteur aérien n’en est aucunement responsable. Il en va de même lorsque vous ratez votre train à cause d’un vol en retard. Vous ne pouvez donc pas espérer de compensation», poursuit Baptiste Lo-Presti.
[Initialement publié le 23 juin 2021, cet article a fait l’objet d’une mise à jour.]
Heretique
le
J’ai perdu tout le plaisir à voyager, face à l’interdiction du fumer à bord et à bouffe de rue servie aux passagers.
anonyme
le
J ai essayé une fois, puis la SNCF etait en grève, aucune solution proposée ni par la sncf, ni par la compagnie aérienne. J ai loupe mon avion. J ai du prendre un vol pour paris a mes frais pour pouvoir prendre celui du lendemain. Je ne recommande a personne d utiliser ce service.
B CH
le
Le gros point noir de ce service « Train+Air » (très satisfaisant par ailleurs) est l’inadéquation totale entre les emplacements pour les bagages dans le TGV, et le volume des bagages des voyageurs aériens, souvent composés de 1 voire 2 grosses valises, plus le bagage cabine … PAR PERSONNE (enfants compris). Quand ça concerne 2 ou 3 voyageurs par voiture, ça va, mais quand vous avez une dizaine de « Train+Air » dans votre voiture, le volume des bagages devient MONSTRUEUX et si la rame a le malheur d’être complète, ça sature de partout ! Si un cadre de la SNCF me lit, il faudrait remonter l’info et trouver une solution (exemple : laisser un ou deux « Carré(s) 4 places » libres pour ce surplus de bagages).
Le gouvernement promet de relancer la liaison de nuit quotidienne entre Paris et le Cantal fin 2023, avant de ressusciter la «Palombe Bleue» jusqu’à Bayonne.
Avant d’embarquer et de subir les contrôles d’usage comme l’inspection des bagages à main du voyageur ainsi que le passage à la frontière, quelques règles indispensables sont à respecter. Histoire de voyager en toute sérénité…
Plantes, coquillages, statuettes… certains de ces souvenirs font l’objet de réglementations, plus ou moins strictes.
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
TGV et vol en un seul billet : tout savoir sur l’offre Train + Air
Partager via :
3 commentaires
3
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire