Sunrise finalise le rachat des activités télécoms d'EBL – lfm.ch

Publié
le
De
L’opérateur Sunrise a finalisé le rachat de la division télécoms de l’énergéticien EBL (Genossenschaft Elektra Baselland), annoncé en septembre dernier. Le prix de la transaction avec effet rétroactif au 1er janvier n’avait pas été dévoilé.
Les près de 60’000 clients d’EBL pourront ainsi bénéficier de la gamme de services complets de Sunrise. Ce dernier et EBL collaboraient depuis 18 ans, rappelle lundi un communiqué.
La cession doit permettre à la coopérative rhénane de se concentrer sur la sécurité de l’approvisionnement et la décarbonation du système énergétique, explique EBL.
Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp
Les mots de passe pourraient bientôt appartenir au passé
Sika cède des activités du groupe MBCC à Ineos Enterprises
Sunrise en bonne voie pour reprendre UPC
Feu vert de la Comco à la reprise de Sunrise par Liberty Global
Croissance pour Sunrise UPC au 2e trimestre, rentabilité écornée
Sunrise UPC améliore sa rentabilité trimestrielle
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *






Publié
le
De
Le Conseil fédéral doit entamer des négociations avec l’Union européenne. La commission des affaires extérieures du Conseil national demande au gouvernement d’achever rapidement les discussions exploratoires avec Bruxelles.
La commission a recommandé lundi par 18 voix contre 7 au gouvernement que les négociations sur un paquet d’accords et sur les questions institutionnelles débutent encore au premier semestre de cette année.
“C’est à cette condition seulement” qu’elles pourront être achevées avant la fin du mandat de l’actuelle Commission européenne à l’automne 2024, a-t-elle souligné. La commission répondait à la consultation ouverte par le Conseil fédéral sur le rapport qu’il a publié début décembre sur l’état des relations avec l’UE.
Il n’est plus possible de poursuivre dans la voie bilatérale sans clarifier préalablement les questions institutionnelles, rappelle la commission. L’existence de relations stables avec l’UE est capitale pour la Suisse sur les plans politique et économique. “Cela passe impérativement par des négociations”.
C’est la première fois que des élus de tous les groupes, à l’exception de l’UDC, se rangent derrière une même position, s’est félicité le vice-président de la commission, Hans-Peter Portmann (PLR/ZH), lundi soir devant les médias à Berne.
La majorité appuie la volonté du Conseil fédéral de conclure un paquet “vertical” – au lieu de chercher une solution générale pour tous les accords bilatéraux. Elle soutient aussi la décision du gouvernement de répondre aux questions de l’UE en matière institutionnelle et de défendre les intérêts vitaux de la Suisse.
Concernant la directive européenne sur la citoyenneté, la protection des salaires et les aides d’Etat, M. Portmann estime que les intérêts suisses pourraient être préservés grâce à des “spécifications”.
La majorité de la commission entend soutenir le Conseil fédéral dans ses négociations avec Bruxelles. Elle demande aussi aux partenaires sociaux d’agir de manière constructive. Selon le PLR zurichois, la Suisse ne risque pas d’être avalée par l’Union européenne.
L’UDC de son côté s’oppose aux projets du Conseil fédéral, dénonçant une “capitulation” et une “soumission” à l’UE et aux “juges étrangers”. “Nos citoyens et nos cantons ne doivent pas être dépossédés de leurs pouvoirs”, a réagi Roger Köppel (UDC/ZH) au nom de la minorité de la commission.
La Suisse ne doit pas se laisser mettre sous pression par une Union européenne qui a échoué sur le plan institutionnel, a-t-il martelé, en faisant référence notamment à l’accord de Schengen sur la libre circulation.
La commission se penchait sur le projet de rapport sur “l’état actuel des relations Suisse-UE”, présenté par le gouvernement début décembre. Elle demande toutefois par 13 voix contre 9 au Conseil fédéral de compléter ce document qui ne répond pas selon elle à la question du rôle que la Suisse veut jouer en Europe.
La commission déplore que l’influence de la Suisse diminue car la Confédération est de plus en plus souvent contrainte de reprendre le droit européen sans participer à son élaboration. En outre, les instruments phares de la diplomatie helvétique, comme les bons offices ou la neutralité, perdent en importance, a expliqué Nicolas Walder (Verts/GE).
Le Conseil fédéral doit donc expliquer ce qu’il entend faire pour éviter que la Suisse ne devienne “insignifiante” et quelle contribution elle peut apporter.
Le gouvernement publiera la version définitive de son rapport après avoir pris connaissance des positions des commissions des affaires extérieures des deux chambres. Celle du Conseil des Etats se prononcera à son tour sur ce rapport le 2 février.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats
Publié
le
De
Des essais menés au sommet du Säntis ont montré l’efficacité du paratonnerre laser développé depuis plusieurs années par un consortium européen comprenant plusieurs hautes écoles romandes. Il est capable de dévier la foudre sur plusieurs dizaines de mètres.
La foudre est l’un des phénomènes naturels les plus extrêmes. Brusque décharge électrostatique, de millions de volts et de centaines de milliers d’ampères, on peut l’observer au sein d’un nuage, entre plusieurs nuages, entre un nuage et le sol ou inversement, a indiqué lundi l’Université de Genève (UNIGE) dans un communiqué.
Elle provoque jusqu’à 24’000 décès par an dans le monde et cause des dégâts se chiffrant à plusieurs milliards de dollars, de la coupure de courant à l’incendie de forêt, en passant par divers dommages aux infrastructures. Depuis l’invention du paratonnerre de Benjamin Franklin en 1752 – un mât conducteur métallique relié au sol – les systèmes de protection ont peu évolué.
Le paratonnerre traditionnel demeure à ce jour la protection la plus efficace. Il protège une surface dont le rayon est environ égal à sa hauteur. Toutefois, la hauteur des mâts n’étant pas extensible à l’infini, ce système n’est pas optimal pour protéger des sites sensibles occupant un large territoire, tels qu’un aéroport, un parc éolien ou une centrale nucléaire.
Pour y remédier, un consortium piloté par l’UNIGE et l’École polytechnique (Paris) – en partenariat avec l’EPF de Lausanne, TRUMPF scientific lasers, ArianeGroup, la société AMC et la Haute école d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud – a développé un système de paratonnerre laser baptisé “Laser Lightning Rod” (LLR).
En générant des canaux d’air ionisé, celui-ci a permis de guider la foudre le long de son faisceau. Pointé dans le prolongement d’un paratonnerre traditionnel, il peut en augmenter la hauteur et ainsi la surface protégée.
“Cet air ionisé, appelé plasma, devient conducteur électrique”, explique Jean-Pierre Wolf, professeur ordinaire au Département de physique appliquée l’UNIGE. Le chercheur travaille depuis vingt ans sur cet appareil “unique au monde”, comme il l’a précisé à Keystone-ATS.
Le LLR est large de 1,5 mètre, long de 8 et pèse plus de 3 tonnes. Il a été testé au sommet du Säntis, en Appenzell, à 2502 mètres d’altitude, au-dessus d’une tour émettrice de 124 mètres appartenant à l’opérateur Swisscom, munie d’un paratonnerre traditionnel. Il s’agit de l’une des structures les plus touchées par la foudre en Europe.
Le laser a été activé lors de chaque prévision d’activité orageuse, entre juin et septembre 2021. Au préalable, la zone a dû être interdite au trafic aérien. L’objectif était d’observer s’il existait une différence avec ou sans le laser.
Il a fallu près d’une année pour éplucher la quantité colossale de données récoltées. Cette analyse, publiée dans la revue Nature Photonics, démontre aujourd’hui que le LLR est capable de guider la foudre efficacement.
“Nous avons constaté, dès le premier événement, que la décharge pouvait suivre sur près de 60 mètres le faisceau laser avant d’atteindre la tour, faisant ainsi passer le rayon de la surface de protection de 120 à 180 mètres”, se réjouit Jean-Pierre Wolf. “Et il n’y a aucun doute qu’on peut faire beaucoup mieux”, dit-il.
L’analyse des données démontre également que le LRR, contrairement à d’autres lasers, fonctionne même dans des conditions météorologiques difficiles, en perçant littéralement les nuages. Ce résultat n’avait été jusque-là observé qu’en laboratoire.
En outre, la consommation de l’engin est “raisonnable”, de l’ordre de celle d’une cuisinière électrique, note encore le Pr Wolf. S’agissant de flashes lasers très brefs, on peut atteindre avec peu d’énergie des puissances-crêtes très élevées, souligne le spécialiste.
Pour le consortium, il s’agit maintenant d’augmenter la hauteur d’action du laser. L’objectif, à terme, est notamment de parvenir à prolonger de 500 mètres un paratonnerre de 10 mètres.
Des essais grandeur nature devraient être menés en collaboration avec les partenaires industriels du projet, selon Jean-Pierre Wolf. Il évoque par exemple des aéroports spécialement concernés par le problème de la foudre, ou encore la base spatiale de Kourou, en Guyane française.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats
Publié
le
De
Nestlé supprime près d’une centaine de postes sur son site anglais Nescafé Dolce Gusto de Tutbury, une des trois usines européennes de cette gamme de capsules de café. Le géant veveysan explique faire face à une demande en recul.
Dans l’usine de Tutbury, située dans le centre de l’Angleterre, la multinationale romande a annoncé “la suppression de 94 postes au sein de Nescafé Dolce Gusto et ses fonctions support”, a indiqué une porte-parole de Nestlé lundi à l’agence AWP. “Nous veillerons à ce que notre personnel soit soutenu tout au long du processus”, a-t-elle déclaré, ajoutant que “rien ne sera confirmé avant que ces discussions ne soient terminées”.
Le géant alimentaire a expliqué faire face “à une baisse significative de la demande pour nos produits Nescafé Dolce Gusto ce qui signifie que certaines lignes sont en sous-capacité ou non utilisées. Malheureusement, il est nécessaire de proposer un changement dans la structure de l’usine pour répondre à cette évolution de la demande et s’assurer que notre fabrication est aussi efficace que possible”.
Nestlé compte trois usines de café en portion Nescafé Dolce Gusto en Europe, comprenant plus d’un millier d’employés avec les effectifs britanniques.
En 2011, le site britannique, situé entre Manchester et Birmingham, était agrandi pour 110 millions de livres d’investissement (124 millions de francs au cours actuel). En 2016, l’usine était transformée en “Centre d’excellence du café” et employait alors presque 1000 personnes. En 2018, le groupe annonçait avoir investi 350 millions de livres les années précédentes à Tutbury, qui produisait 35’000 tonnes de café par an pour les consommateurs du Royaume-Uni, de l’Union européenne et du reste du monde, soit plus de 70 marchés.
L’usine de Nestlé a été construite en 1901 pour produire du lait condensé avant de fabriquer dès 1959 du café soluble de la marque Nescafé.
En 2022, le marché européen du café en portion a “affiché une tendance négative principalement due au retour de la consommation de café à domicile à des niveaux proches de ceux d’avant le Covid, après une importante croissance en 2020 et 2021”, a ajouté la porte-parole.
Sur les neuf premiers mois de 2022, Nestlé soulignait dans son rapport que “le café a enregistré une croissance généralisée à deux chiffres, soutenue par le café soluble Nescafé, Nescafé Dolce Gusto et la poursuite du déploiement des produits Starbucks”.
Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp
Publié
le
De
Vevey (VD) a inauguré lundi une “esplanade de la Paix” au bord du lac. La Ville a baptisé de ce nom un espace vert dépourvu jusqu’ici de dénomination officielle sur le quai Maria-Belgia, à l’est de l’embouchure de la Veveyse. Objectif: affirmer la solidarité de la ville avc les victimes de conflit.
Jouissant d’une vue imprenable sur le lac, Lavaux et les montagnes, la nouvelle esplanade de la Paix revêt également une dimension symbolique. Elle accueille en effet depuis 1997 une stèle érigée en mémoire de Jan Palach, écrit la Ville dans son communiqué.
Cet étudiant tchécoslovaque s’était immolé par le feu à Prague le 16 janvier 1969 en signe de protestation face à l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie. Signé par l’artiste praguois Milan, Knobloch, le monument porte une épitaphe de Vaclav Havel, président de la République tchèque de 1993 à 2003: “Le sacrifice de Jan Palach est devenu l’appel vers les voies de la liberté. “
La cérémonie d’inauguration de l’esplanade de la Paix a réuni des représentants des ambassades tchèque et slovaque, des membres de la diaspora de ces deux pays ainsi que les autorités veveysannes.
Pour donner suite à un postulat du Conseil communal demandant plus de féminisation de l’espace public, la Ville de Vevey s’est engagée à saisir les opportunités d’attribuer des noms féminins aux nouveaux espaces à nommer. La nouvelle esplanade de la Paix s’inscrit également dans le prolongement de cette démarche.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats
Publié
le
De
La Fondation Table Suisse a récupéré 6100 tonnes de denrées alimentaires ainsi que de produits non-alimentaires en 2022. Ces marchandises d’une qualité irréprochable, qui auraient sinon terminé à la poubelle, ont profité à des personnes touchées par la pauvreté.
Par rapport à 2021, c’est 1400 tonnes supplémentaires qui ont été récoltées, soit une hausse de 23%, a indiqué la fondation lundi dans un communiqué. “La forte expansion de la région Suisse centrale a notamment contribué à cette croissance”, explique-t-elle.
Table Suisse, qui récupère les marchandises excédentaires auprès de 530 succursales de grands distributeurs suisses, estime que la population “a davantage pris conscience du gaspillage alimentaire et de la pauvreté” l’an dernier. En parallèle, toujours plus de personnes se sont retrouvées dans le besoin en Suisse en raison de la guerre en Ukraine et de l’inflation mondiale.
Les 6100 tonnes de marchandises, dont la valeur est estimée à 42,6 millions de francs, ont été livrées gratuitement à environ 500 institutions sociales (soupes populaires, centre d’hébergement d’urgence, etc.) qui préparent ensuite des repas, ainsi qu’à des centres de redistributions où les personnes dans le besoin peuvent faire leurs courses gratuitement ou à moindres frais.
Au total, les quelque 24 tonnes de denrées alimentaires et de produits non-alimentaires collectés chaque jour par la fondation ont permis de récupérer en une année de quoi préparer environ 17,5 millions de repas.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats
Derniers titres
L’info en continu
Les patrons suisses sont fortement occupés et préoccupés par les multiples crises, dont l’inflation, mais moins que leurs homologues. Ils…
Les patrons suisses sont fortement occupés et préoccupés par les multiples crises, dont l’inflation, mais…
Le Conseil fédéral doit entamer des négociations avec l’Union européenne. La commission des affaires extérieures…
Votre Horoscope
Moral un peu dans les chaussettes ? Rien de grave, mais ne fuyez pas vos copains, l’isolement ne vous vaut rien du tout actuellement.
Voir tous les signes
Plan climat de Lausanne: 240 millions de francs bientôt sur la table
L’Italie arrête le mafieux le plus recherché, Matteo Messina Denaro
Séisme de magnitude 6,2 au large de l’Indonésie
Le CHUV étudie l’effet des poupées thérapeutiques
Open d’Australie: ça casse pour Stan Wawrinka
Les Cartons du Coeur sont toujours plus sollicités
L’Administration fiscale vaudoise veut épargner 460 arbres par an
La première dame ukrainienne Olena Zelenska est arrivée en Suisse
Radio LFM – Avenue de la Gare 4 – CH-1003 Lausanne
Standard : 021 341 11 11 – Antenne : 0842 00 10 33 – WhatsApp : 079 842 10 33 – Contactez-nous: sav@lfm.ch

© Copyright 2021 – Media One Group

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE