Stage11 : la pépite française qui réinvente l'entertainment dans le … – Forbes France

Présente lors de la dernière Fashion Week qui s’est tenue à Paris, Stage11 a marqué les esprits. Rencontre avec des entrepreneurs précurseurs dans le monde des métaverses.
 
Si de nombreux projets NFT et métaverse émergent depuis plusieurs mois, il est toujours difficile de s’y retrouver dans cette jungle d’opportunités et cet océan bleu du Web 3.0. En effet, entre les nombreuses annonces d’entreprises traditionnelles qui se lancent et les jeunes pousses qui émergent à la vitesse de l’éclair, difficile pour tout un chacun de s’y retrouver. Pourtant, certains projets sortent du lot et parviennent à créer un engouement bien au-delà des limites du réel. C’est le cas de Stage11, une pépite française qui a décidé de prendre les meilleurs experts de leur domaine pour proposer le futur du divertissement dans le métaverse, grâce aux technologies de pointe, mais surtout à des partenariats exceptionnels.
La start-up, fondée il y a tout juste un an par Jonathan Belolo fondateur et CEO,  et ses co-fondateurs Grégory Dhonner, Jean-Philippe Braud et Mani Nordine, réinvente les formats de divertissement traditionnels pour les rendre plus interactifs et immersifs, en libérant l’imagination des artistes, des marques, des créateurs et des fans grâce à des technologies de pointe en matière de gamification et de réalité mixte. Dans leur métaverse, le public devient “spect’acteur”, joueur et créateur, rejoignant ainsi ses artistes préférés dans des expériences musicales allant d’événements entièrement virtuels à des performances en réalité mixte superposées au monde physique. Dans le cadre de leurs expériences, les fans peuvent débloquer des objets de collection interactifs sous forme de NFT, allant des performances musicales à la mode numérique, en passant par des objets virtuels et des filtres de réalité mixte. Stage11 est aujourd’hui basé à Paris et à Los Angeles, et son équipe de 35 personnes est répartie dans 10 pays à travers le monde, décentralisée et multiculturelle à l’image des projets Web 3.0.
 
Le métaverse : la promesse d’une nouvelle expérience de divertissement
Après une première levée de fonds réussie en octobre 2021, Stage11 vise désormais une série A et a déjà séduit de très gros fonds d’investissement. Évoluant dans un univers très artistique et technologique, on est tout de suite assez surpris par les visuels et les effets réalisés. Il y a aujourd’hui beaucoup de confusions lorsque l’on parle de métaverse et de nombreuses personnes y voient, à tort, des expériences déconnectées de la réalité. Or, les métaverses décentralisées doivent permettre d’amener le réel dans le monde virtuel en proposant des expériences augmentées et inédites qu’il n’est pas possible de vivre dans la vie réelle.
Par exemple, qui d’entre vous pourrait imaginer vivre un concert de David Guetta en immersion dans différents univers ? Mieux encore, comment dessiner et repenser la mode de demain à travers le digital ? Ce sont toutes ces questions auxquelles répond Stage11 en proposant une nouvelle version du divertissement, de la musique, de la mode, et de l’art à travers des formats inédits entre clip vidéo,  film d’animation,  jeux vidéo et réseaux sociaux de demain.

Source : Bloomberg
Permis grâce aux technologies blockchain, AR/VR, 5G ou encore à l’intelligence artificielle, le métaverse va devenir progressivement la nouvelle verticale business de nombreuses industries, au premier rang desquelles la musique, le luxe, l’art, le sport, le divertissement et la culture. Certaines études affirment que la valeur totale du métaverse pourrait avoisiner en 2030 les 1500 milliards de dollars, de quoi faire tourner la tête aux investisseurs et aux directeurs marketing des grands groupes.
Pour mieux comprendre la valeur ajoutée apportée par Stage11 dans cet univers encore en pleine construction, on est allé interviewer Grégory Dhonner, son co-fondateur et directeur du développement.
 

Bonjour Grégory. Pouvez-vous vous présenter ?
Grégory Dhonner : J’ai passé 20 ans dans le conseil en communication à écouter des marques de mode et de luxe pour comprendre leurs besoins. Avant cela, j’ai été sportif de haut niveau dans la voile, sport d’équipe par excellence qui m’a permis d’en apprendre beaucoup sur la détermination et la force d’un groupe où l’on doit prendre le meilleur pour chaque poste et tous travailler ensemble. A travers mes expériences dans le conseil, la communication et l’événementiel, j’ai eu la chance de côtoyer les plus grandes entreprises mais aussi de rencontrer des personnalités inspirantes, comme  celles avec qui je me suis associé pour co-fonder Stage11.
 
Comment vous est venue l’idée de créer Stage11 ?
Stage11, c’est avant tout un projet porté par 4 associés passionnés, chacun expert de son domaine :
Jonathan Belolo est le fondateur par qui tout à commencé.  Il a longtemps dirigé Scorpio Music, une maison de disques qui a connu 45 ans de succès continu, des Village People créés en 1977 à J Balvin X Beyonce (Mi Gente) en 2017. C’est aussi un génie autodidacte de l’informatique, qui se passionne pour les technologies de pointe et code en plus de 10 langues. Un esprit en veille permanente sur ce qui existe mais surtout ce qu’il y a à inventer. Ce sens créatif a d’ailleurs fait le succès du Label familial dans la musique.
Mani Nordine, un jeune marocain qui rêvait de danser au plus haut niveau et est devenu danseur à l’opéra de Paris. Il est aujourd’hui Président d’American Artists Company, et a travaillé avec les plus grands comme Rihanna, Snoop Dogg, 50 Cent, Lady Gaga, Nicky Minaj, Pharrell Williams et bien d’autres.
Jean-Philippe Braud, qui a créé l’agence Profirst en France. Il accompagne avec succès depuis plus de 20 ans la stratégie de communication événementielle des plus grandes marques de luxe et les UHNWI. A travers une recette immuable : un storytelling renouvelé à chaque projet et une exécution parfaite.
Et enfin, moi-même.
Au moment du Covid, nous avons tous vu nos activités se réduire voire s’arrêter devant l’impossibilité d’adresser nos clients comme vous l’imaginez. Jonathan, qui était déjà passionné de code et de nouvelles technologies a tout de suite senti qu’il y avait un momentum à ne pas rater, et que les usagers étaient prêts à vivre des expériences inédites à travers leurs écrans. C’est de là qu’est partie l’idée Stage11 que nous avons développée très rapidement avec la volonté de proposer une nouvelle forme d’entertainment. Nous avons réalisé notre première levée de fonds de 5 millions d’€ en octobre 2021 portée par Otium capital et une garde rapprochée de business angels brillants.
La première grande expérience que nous allons proposer au public, sera  l’expérience musicale de David Guetta qui permettra aux participants de devenir “spect’acteur” d’une expérience digitale.
Notre postulat est également conforté par de premières études qui montrent que le cerveau fonctionne mieux lorsqu’il est stimulé par la 3D, rendant ainsi les expériences certes immersives, mais surtout beaucoup plus intenses et mémorables. Grâce notamment à l’augmentation des capacités cognitives et à l’engagement émotionnel dû à l’immersion, ce qui permet de capter l’attention de manière plus efficace.
L’idée est vraiment de redéfinir l’expérience musicale interactive en combinant le jeu, la réalité virtuelle et la collecte d’éléments basés sur des NFT en créant ainsi un nouveau lieu d’expression pour les artistes, leur permettant d’inviter les fans à vivre, jouer et créer à l’intérieur de leurs performances et de leurs univers musicaux.

@Stage11 – Akon dans une session de Motion Capture
 
Quels sont les secteurs adressés par Stage11 ?
Nous avons pour objectif de construire le futur du divertissement pour le Métaverse. La passion et l’expertise de Jonathan et de Mani nous ont tout naturellement tournées vers l’objectif de créer un métaverse autour de la musique. Ce qui est génial avec ce secteur c’est qu’il s’ouvre et se mêle à plusieurs autres secteurs que Stage11 est déterminé à développer, en commençant par la mode avec notre collaboration avec IFM.
En utilisant la musique comme vecteur, nous souhaitons réimaginer les formats de divertissement traditionnels pour les rendre plus interactifs et immersifs, en libérant l’imagination des artistes, des marques, des créateurs et des fans grâce à des technologies de pointe en matière de gamification et de réalité augmentée et virtuelle.
Les secteurs de la musique, de la mode, du jeux vidéo, de l’art et tant d’autres industries créatives, ne sont plus isolés mais collaborent et se nourrissent les uns des autres et nous sommes prêts et motivés à participer à cette dynamique.

@Stage11 – avatar de Snoop Dogg
 
Qu’est-ce qui différencie Stage11 des autres projets métaverse ?
Stage11 est un Métaverse “next génération”, c’est-à-dire ultra réaliste et qui rassemblera le meilleur de la musique, de la mode et de l’art à travers des expériences grand format de 45 min, et d’autres plus courtes. Nous nous inscrivons dans un principe de lean start. Plutôt que d’attendre 5 ans pour finaliser notre monde avant de le lancer, notre parti pris est de construire notre plateforme comme un “Netflix” d’expériences métaverse, dans laquelle chacun des mondes dédiés à un artiste ou à une marque, sera persistant, créant ainsi au fur et à mesure l’univers 11. 

@Stage11 – Snoop Dogg, David Guetta
Jonathan Belolo et Mani Nordine
La principale différence avec les autres métaverse est donc l’expérience en totale immersion que l’on propose, ainsi que la qualité visuelle des avatars qui changent radicalement des autres métaverses existants. A ce titre, Stage11 se situe véritablement entre le jeu vidéo et le film d’animation.
 
Nous allons également proposer une application qui permettra d’être en permanence lié avec des expériences qui se démultiplieront au fur et à mesure du temps. Nous travaillons par exemple sur une expérience avec l’artiste français de référence, Salif Gueye, dans laquelle il réenchante la ville et permet aux fans de collecter des items (qui sont soit des prestations artistiques soit des objets sous forme de NFT) par la danse. Ces collectibles iront ensuite dans votre wallet et vous pourrez collectionner ces danses, paires de sneakers et les faire vivre en réalité mixte.

@Stage11 – Salif Gueye
 
Comment fonctionnera la marketplace NFT ?
Evidemment, pour coller à l’univers du métaverse, on propose et on crée des NFT qu’il vous sera possible d’acheter, de conserver ou de revendre sur une marketplace dédiée, mais aussi et surtout d’utiliser. Il s’agira principalement, de collectibles sous forme de NFT fonctionnel. On est persuadé que les nouvelles générations sont très enjouées à l’idée de créer du contenu à partager sur les réseaux sociaux dont ils sont les propriétaires. On a donc développé notre marketplace sur une idée de “play and unlock” et de “create and trade” pour proposer un nouveau format d’entertainment.
Notre stratégie NFT propose une gamme d’offres allant de souvenirs personnels que tout fan peut s’offrir, à des objets ultra-rare pour les vrais collectionneurs. Ceux-ci pourront être utilisés dans chaque expérience Stage11 afin de donner aux fans une liberté créative.
 
Peux-tu nous parler de votre partenariat avec l’IFM (Institut Français de la Mode) pour la Fashion Week de Paris ?
Nous avons eu le plaisir de collaborer depuis plusieurs mois avec les étudiants de l’IFM, une des écoles les plus connues dans le milieu de la mode et qui ouvre depuis 2 ans la Fashion Week de Paris. Nous sommes persuadés que les créateurs de demain devront créer des collections dans l’univers virtuel, le marché de la mode digitale devrait représenter un marché de 52 milliards de dollars d’ici 2025. Il s’agit aussi de libérer leur créativité, de la tester auprès des jeunes générations et de saisir un tout nouvel univers qui s’ouvre à eux. Ce partenariat avait donc du sens pour Stage11 comme pour l’IFM. Nos équipes de designers ont fourni les outils éducatifs, les ressources et la plateforme nécessaires afin de développer les accessoires digitaux imaginés par les étudiants. Le 28 février, ils ont ainsi pu montrer leur création – mise en scène dans 4 différents environnements, réalisés en 3D sous Unreal Engine 5, l’un d’entre eux représente un espace envahi par la végétation, tandis qu’un autre est traversé par des rochers et un ruisseau étourdissant. D’autres accessoires sont présentés dans un environnement dystopique , inspiré de la science-fiction, tandis qu’une dernière pièce questionne la manière dont la mode pourrait être présentée dans un espace sans gravité.

@Stage11 – Victor Bonafonte, Art & Cinematic Director
CGI Film and 3D Environments rendered in Unreal Engine 5
 
Au-delà  de ces environnements, Stage11 à développé un filtre Instagram en réalité augmentée. Le filtre Instagram  AR Stage11 x IFM permet aux fans de mode du monde entier de visiter le showroom virtuel de cette collection à l’Institut Français de la Mode.
Notre collaboration avec l’IFM  était toute naturelle dans le développement de notre marque. Les mondes de la musique et de la mode sont tellement imbriqués, l’un inspirant et façonnant l’autre et inversement, alors que le secteur de la mode continue d’explorer son avenir, le métaverse, les expériences numériques et, en fin de compte, les produits numériques en feront partie, et la prochaine génération de créateurs sera à la tête de cet espace. Nous sommes très enthousiastes à l’idée que Stage11 contribuera à façonner l’avenir de la mode.
Alors, finalement, pourquoi croyez-vous au métaverse ?
Je suis convaincu que le métaverse sera demain le canal de communication le plus puissant pour les artistes et les marques, à même de créer des émotions encore jamais vécues à travers nos écrans. Elle permettra dans cette guerre de l’attention, de retrouver des moments longs d’attention dédiés à un sujet précis et nous l’espérons, de réduire un zapping frénétique.
Comme dit Nietzsche “Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer”, dans notre culture du loisir, on est perpétuellement à la recherche de petits plaisirs et cet ’internet en 3D va permettre de les transcender.
Se développer dans le métaverse était pour nous une évidence afin de permettre aux artistes, directeurs artistiques et créatifs d’être, à travers notre plateforme, maître de leurs propres créations.
 
Votre roadmap pour les mois à venir ?
L’idée de Stage11 est de devenir à terme l’endroit où les gens pourront  se retrouver et vivre des expériences uniques. Avec notre équipe, nous sommes en train de  lever des fonds en série A pour paralléliser nos productions et continuer d’attirer les meilleurs talents. Nous avons la chance de s’être entouré d’une équipe d’experts reconnus dans les domaines du jeu vidéo, de la technologie, du divertissement et des affaires, ayant participé à de nombreuses « success stories », dont des jeux AAA (Assassin’s Creed, Marvel Avengers, Star Wars: Battlefront), le film d’animation Happy Feet et des grandes marques comme Facebook Oculus, Microsoft Kinect, Warner Music, Ferrari, Nike et Virgin.
Comme dans la voile de haut niveau, avoir les meilleurs talents mobilisés par un même objectif et une passion commune est une force incroyable.  
En conclusion, Stage11 apporte une French touch en termes de création et une vraie filière à développer autour du métaverse en France et à l’international.
 
Stage11 x IFM Digital Accessory Film lien ici
Stage11 x IFM Filtre AR disponible sur instagram @stage11live (uniquement sur mobile)
Vous avez aimé cet article ? Likez Forbes sur Facebook
Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité business et entrepreneuriat.
Abonnez-vous au magazine papier
et découvrez chaque trimestre :
Vous serez aussi intéressé par :
360BusinessMedia est éditeur de Forbes.fr et OniriQ.fr

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire