Stage M2 – Caractérisation des pratiques d'irrigations dans un territoire Méditerranéen – INRA


Nos suggestions
Stage OT-16453
84140
Retour à la liste des résultats
L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.
 
Les prévisions indiquent que le changement climatique exacerbera les sécheresses récurrentes en zone méditerranéenne (Chauveau et al., 2013). Dans cette zone, le maintien des irrigations abondantes sera de moins en moins fréquent. En conséquence, des nombreuses zones nécessitent de s’adapter progressivement. La caractérisation des pratiques et des règles de décision des agriculteurs peut aider à comprendre les avantages et limites des pratiques d’irrigation actuelles (Ameur et al., 2020). Ainsi, elle peut collaborer à la simulation de scénarios issus de situations émergentes sur le partage de l’eau d’irrigation à l’échelle territoriale, comme les études réalisées à l’aide de la plateforme MAELIA (Murgue et al., 2015; Lardy et al., 2020; Tribouillois et al., 2022).
Dans ce stage, nous allons nous intéresser au périmètre du syndicat d’irrigants ASA Ouvèze-Ventoux, dans le nord du Vaucluse, dominé par des cultures pérennes, telles que la vigne ou les vergers de cerisiers, abricotiers et pruniers. Un partenariat réalisé entre l’INRAE d’Avignon (UMR EMMAH) et l’ASA Ouvèze-Ventoux vise à faciliter l’échange de données afin d’étudier l’usage de l’eau d’irrigation, ainsi que l’exploration des scénarios d’irrigation alternatifs dans ce territoire. Plusieurs projets s’intéressent déjà à ce territoire, à travers d’enquêtes sur les typologies de système de cultures et de mesures de proxy et télédétection mesurant des caractéristiques biophysiques. Cependant, nous manquons de recul sur les règles de décisions sous-jacentes aux pratiques d’irrigation, en particulier les règles servant à décider le calendrier des apports et la quantité apportée en fonction du climat, de la disponibilité de l’eau, des objectifs de production de fruits et du mode de conduite des vergers et vignobles.  Enfin, il serait intéressant d’explorer la volonté de certains arboriculteurs à mesurer leurs consommations d’eau à la parcelle grâce à des capteurs de pression et, à terme, tester des irrigations déficitaires pour mieux évaluer l’impact des réductions d’eau pendant les périodes de pénurie et restrictions exceptionnelles.
Objectifs du stage :
Le stagiaire sera accueilli à l’INRAE d’Avignon, au domaine Saint Paul, par l’UMR EMMAH (Environnement Méditerranéen et Modélisation des AgroHydrosystèmes). Il/Elle sera suivi.e par l’équipe DREAM, en particulier Hugo Fernandez-Mena, avec l’appui de Dominique Courault, Marta Debolini, Fabrice Flamain et Pierre Rouault. Il/Elle participera aux projets de l’unité, particulièrement sur le site de l’ASA Ouvèze Ventoux. Ce stage offre des perspectives de réalisation d’une thèse doctorale autour de la simulation participative de scénarios d’irrigation.
Durée : entre 5 et 6 mois à partir de Février, Mars ou Avril 2023.
Rémunération : indemnité de stage conventionnelle (env. 577 €/mois), accès à la cantine à tarif réduitPrise en charge des frais de déplacement.
Références
Ameur, F., Amichi, H., & Leauthaud, C. (2020). Agroecology in North African irrigated plains? Mapping promising practices and characterizing farmers’ underlying logics. Regional Environmental Change, 20(4), 1-17.
Chauveau, M., Chazot, S., Perrin, C., Bourgin, P. Y., Sauquet, E., Vidal, J. P., … & De Lacaze, X. (2013). Quels impacts des changements climatiques sur les eaux de surface en France à l’horizon 2070?. La Houille Blanche, (4), 5-15.
Murgue, C., Therond, O., & Leenhardt, D. (2015). Toward integrated water and agricultural land management: Participatory design of agricultural landscapes. Land use policy, 45, 52-63.
Lardy, R., Lacroix, B., Gendre, S., Therond, O., Burger-Leenhardt, D., Murgue, C., & Eza, E. H. U. (2020).
SIMULTEAU: un outil pour la gestion collective de la ressource en eau par les Organismes Uniques. Innovations Agronomiques.
Tribouillois, H., Constantin, J., Casal, L., Villerd, J., & Therond, O. (2022). Introducing and expanding cover crops at the watershed scale: Impact on water flows. Agriculture, Ecosystems & Environment, 337, 108050.
Étudiant·e en Bac +4 ou Bac +5 en sciences, de préférence en sciences agronomiques, sciences de l’eau, gestion et aménagement de l’environnement.
Connaissance des logiciels de traitement de donnés (Excel, R).
Autonomie, rigueur scientifique et bon relationnel.

Permis B requis, véhicule propre non nécessaire
EMMAh 84140
Consulter
link_copied
Nous suivre
Siège : 147 rue de l’Université 75338 Paris Cedex 07 – tél. : +33(0)1 42 75 90 00
Copyright – ©INRAE
Nous connaître
Notre identité
Nos thématiques de recherche
Notre organisation
Suivre l'actualité scientifique
Nos métiers
Métiers de la recherche
Métiers de l'appui
Vous convaincre
Vous épanouir au sein d'INRAE
Vous construire un parcours professionnel
Rejoindre un employeur public engagé
Nos conseils
Pour passer un concours
Votre carrière
Bienvenue
Votre parcours professionnel
Votre rémunération

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire