Stage de Master 2 en biologie et écologie – INRAE


Nos suggestions
Stage OT-16500
17450 SAINT LAURENT DE LA PREE
Retour à la liste des résultats
L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.
Contexte :
Le Syndicat Mixte de la Charente Aval (SMCA) ayant la compétence GEMAPI sur le bassin versant de Charente Aval s’est rapproché de l’unité expérimentale INRAE de Saint-Laurent-de-la-Prée (UE DSLP), située au cœur de son territoire de marais, pour construire un partenariat permettant de travailler sur les questions qui se posent dans le cadre de la gestion des espèces exotiques envahissante aquatiques et notamment les jussies rampantes.
Un programme de recherche a été co-construit entre les acteurs du territoire, INRAE et l’université de Rennes 1. Ce programme intègre plusieurs actions autour de de La capacité d’installation (ou implantation) via la reproduction sexuée et végétative des jussies dans le processus d’arrachage et d’évacuation/destruction des jussies ainsi que dans les processus de curage des fossés des marais.
En effet, aujourd’hui le SMCA conduit des opérations conséquentes visant la régulation des populations de jussies aquatiques au travers d’opérations pluriannuelles d’arrachage. La réglementation impose une seule voie de destruction de la jussie prélevée qui est une évacuation vers un centre de compostage. Le SMCA souhaite explorer d’autres voies de destruction en se basant sur les retours d’expérience de certains agriculteurs. Il souhaite notamment voir si une évacuation vers des terres cultivées, voire des terres de prairies pourrait être envisagée et d’en analyser les risques.
Par ailleurs l’entretien de la fonctionnalité des marais (fonction hydraulique) passe par des campagnes de travaux de curage des fossés en eau des marais. Les boues « curées » retirées des fossés, qui peuvent contenir des graines ou des propagules de jussies, sont généralement épandues et régalées en bordure de fossés sur des terres de prairie ou cultivées.
Au travers d’une expérimentation à la fois in situ avec des observations chez des agriculteurs et en laboratoire sur le site de l’unité expérimentale INRAE de Saint –Laurent-de-la-Prée, il s’agit d’observer la capacité de germination et de développement des propagules en conditions semi-contrôlées, sur différents sols représentatifs des lieux de dépôts des jussies arrachées par le SMCA (dépôts des végétaux ou des boues de curage sur sols cultivés et prairie). Cette expérimentation sur les voies de valorisation de la jussie et les risques associés, apportera une première brique de réponse pour éclairer le décideur public.
Déroulé de l’expérimentation conduite en 2022
Une expérimentation sur le site expérimental INRAE de Saint-Laurent-de-la-Prée a été conduite au printemps 2022. Des tests de germination et de développement des propagules dans différents échantillons de terres, avec différentes modalités et répétitions ont été conduits (Charvet E. La gestion de la jussie rampante (Ludwigia peploides), espèce exotique envahissante, dans les marais rétro-littoraux de Charente-Maritime, 2022, rapport de stage M1- université de la Rochelle). Le protocole a été co-construit entre les équipes INRAE de Saint-Laurent-de-laPrée, sous la responsabilité de Lilia Mzali (directrice), avec Emilie Cadet (botaniste), le concours des techniciens du SMCA, de la communauté d’agglomération Rochefort Océan (CARO) et de l’Union des Marais Atlantiques (UNIMA) et Gabrielle Thiébaut (université de Rennes 1- ECOBIO) qui a apporté son expertise pour la rédaction du protocole et assuré la coordination et la prise en charge des tests en laboratoire sur Rennes 1.
Les tests de germination ont eu lieu sur des échantillons de terres de cultures et de prairie, représentatifs prélevés chez des agriculteurs des marais, placés en pots sur une plateforme dans lesquels ont été effectués les semis et les dépôts de propagules pour qualifier leur pouvoir d’enracinement et de reprise. Des conditions d’apport d’eau optimales ont été mises en place. Des suivis hebdomadaires ont consisté à mesurer le taux d’humidité, le taux de germination, le taux de croissance des propagules ainsi que le taux de recouvrement des pots. L’expérimentation s’est achevée le 10 août avec plusieurs mesures finales relatives à la masse aérienne et racinaire, le taux de croissance. Des analyses physico-chimiques des différents sols ont également été faites.
Descriptif et objectifs du stage :
Le/la stagiaire devra d’une part (i) analyser les résultats de l’expérimentation de la première année et d’autre part (ii) mettre en place, conduire et analyser l’expérimentation sur la deuxième année.
 
Déroulement des actions :
 
Le/la stagiaire aura plus particulièrement en charge :

Permis B. Le/la stagiaire effectuera son travail sur l’UE DSLP.

Il/elle pourra être amené(e) à se déplacer avec un véhicule de service INRAe sur un terrain proche de la ferme expérimentale.

Encadrement : Le/la stagiaire travaillera en étroite collaboration avec une botaniste (Emilie Cadet, UE DSLP), un enseignant-chercheur (Gabrielle Thiébaut, université de Rennes 1), un ingénieur écologue (Eric Kernéïs), une ingénieure (Lilia Mzali – pilote du projet global à Saint-Laurent-de-la-Prée). Il/elle aura également comme autres interlocuteurs les technicien(ne)s de recherche de l’équipe “Biodiversité” et « Eau » ainsi que les techniciens des partenaires locaux (SMCA, CARO, UNIMA).


Permis B. Le/la stagiaire effectuera son travail sur l’UE DSLP.
Il/elle pourra être amené(e) à se déplacer avec un véhicule de service INRAe sur un terrain proche de la ferme expérimentale.
Encadrement : Le/la stagiaire travaillera en étroite collaboration avec une botaniste (Emilie Cadet, UE DSLP), un enseignant-chercheur (Gabrielle Thiébaut, université de Rennes 1), un ingénieur écologue (Eric Kernéïs), une ingénieure (Lilia Mzali – pilote du projet global à Saint-Laurent-de-la-Prée). Il/elle aura également comme autres interlocuteurs les technicien(ne)s de recherche de l’équipe “Biodiversité” et « Eau » ainsi que les techniciens des partenaires locaux (SMCA, CARO, UNIMA).
Compétences statistiques, en écologie des communautés, en biologie des invasions et en biologie des populations. Le/la stagiaire doit avoir une bonne capacité d’organisation, le goût pour les expérimentations analytiques et la pré-analyse de données. Permis B. Le/la stagiaire effectuera son travail sur l’UE DSLP ; il/elle pourra être amené(e) à se déplacer avec un véhicule de service INRAe sur un terrain proche de la ferme expérimentale.
En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :
– 2,5 jours de congés par mois
d’un soutien à la parentalité : CESU garde d’enfants, prestations pour les loisirs ;
– de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
d’un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d’activités sportives et culturelles ;
– d’une restauration collective.
0057 – SAINT LAURENT DE LA PREE 17450 SAINT LAURENT DE LA PREE
Consulter
link_copied
Nous suivre
Siège : 147 rue de l’Université 75338 Paris Cedex 07 – tél. : +33(0)1 42 75 90 00
Copyright – ©INRAE
Nous connaître
Notre identité
Nos thématiques de recherche
Notre organisation
Suivre l'actualité scientifique
Nos métiers
Métiers de la recherche
Métiers de l'appui
Vous convaincre
Vous épanouir au sein d'INRAE
Vous construire un parcours professionnel
Rejoindre un employeur public engagé
Nos conseils
Pour passer un concours
Votre carrière
Bienvenue
Votre parcours professionnel
Votre rémunération

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE