Selfcity, le plombier qui joue la carte verte et lève des fonds – La Tribune Occitanie Toulouse

Partager :
Faire appel à un plombier-chauffagiste pour un dépannage à domicile et se retrouver
confronté à un devis peu lisible, à des prix exorbitants ou encore à un professionnel peu
scrupuleux… Ce scénario devenu fréquent a fait de la plomberie un secteur qui a
mauvaise réputation.
C’est en faisant ce constat que Chérif Mili, un ingénieur toulousain diplômé dans le domaine des télécoms a décidé en 2019 de créer Selfcity. Avec son associé David Panart, il entend changer les pratiques de cette profession aux applications jugées peu transparentes et dont les prestations s’avèrent coûteuses sans être forcément gage de qualité.
« La genèse de notre entreprise c’est avant tout l’envie de proposer une qualité de service impeccable à tous les niveaux. Nous voulions être réactifs en apportant des solutions rapidement, délivrer une prestation et un suivi de qualité en faisant appel à des plombiers diplômés et être transparents sur nos prix. Nos tarifs sont ainsi les mêmes pour tous et sont 10 à 15% moins chers que la moyenne de ceux pratiqués dans le secteur », avance Chérif Mili.
Pour arriver à ses objectifs, Selfcity fait notamment appel à des outils digitaux. Sur les 25 personnes employés par la société, quatre personnes sont dédiées à cette partie.
« La part de data a une grosse importance dans le développement de notre entreprise. C’est ce qui nous a permis de construire des outils extrêmement fins pour adapter notre stock, bien cibler les compétences nécessaires au recrutement et donner à nos techniciens une feuille de route complète des lieux où ils vont intervenir », explique le CEO de Selficity.
Lire aussiEn confinement, le Toulousain Selfcity propose le plombier en visio et gratuit

L’entreprise qui intervient dans un rayon de douze kilomètres autour de Toulouse dispose de deux locaux commerciaux servant de base à leurs techniciens (respectivement dans les quartiers François Verdier et Patte-d’Oie). Au nombre de 15 (tous salariés en CDI), ces derniers se déplacent en scooters électriques, un choix motivé par la volonté d’agir sur le bilan carbone de leurs interventions.
« Nous ne voulons pas polluer la ville en allant chez nos clients. Aujourd’hui, nos techniciens se déplacent en véhicules légers et dès le mois prochain, toute notre flotte sera remplacée par des triporteurs. Nous limitons aussi les déplacements autant que possible à travers deux axes : d’une part, nous analysons la situation en amont afin d’effectuer la réparation dès le premier déplacement, d’autre part, nous faisons en sorte que nos employés ne traversent pas la ville toute la journée en proposant à nos clients des créneaux afin d’optimiser les tournées de nos techniciens», souligne Chérif Mili.
En attendant de circuler en triporteurs, la flotte de scooters Selfcity roule à l’énergie verte. Pour s’alimenter en électricité verte, la jeune pousse s’approvisionne en effet chez Ilek.
Lire aussiChez Ilek, le télétravail à la carte reste la règle et permet de recruter aux quatre coins de la France

Labellisé VertVolt depuis cette année (label de l’Ademe – Agence de la transition
écologique française qui garantit la provenance verte et française de l’énergie pour le
consommateur), ce fournisseur d’électricité toulousain qui commercialise son offre depuis 2015 achète son énergie directement à des petits producteurs basés en France.
Cet axe vert, Selfcity entend le développer davantage dans les années à venir. Si la jeune pousse continue de baser le coeur de son activité dans les services de réparation en plomberie et chauffage, elle souhaite désormais accompagner ses clients dans le
verdissement de leurs logements.
L’idée était de faire réaliser à ses clients des économies d’eau et d’énergie en leur suggérant l’installation de certains équipements verts. Pour mettre en place cette nouvelle brique, Selfcity a signé un partenariat avec Ilya, le créateur de douches cycliques. Cette startup toulousaine a crée une douche qui permet de réaliser jusqu’à 90% d’économies en eau. Le système mis au point permet de réutiliser l’eau de sa douche en boucle. L’eau, au lieu d’aller dans les égouts est filtrée, stérilisée, réchauffée à température ambiante et réintroduite dans le système.
Lire aussiLa douche écologique de la startup Ilya sera commercialisée dès 2022

L’entreprise a aussi développé un second produit, un capteur pour sensibiliser l’utilisateur sur sa consommation d’eau et d’énergie en affichant en temps réel le nombre de litres consommés lors d’une douche. Intitulé « ILO », c’est ce capteur que Selficity veut proposer à ses clients.
« Il y a de plus en plus d’innovations pour rendre les logements plus verts. Nous voulons profiter de nos accès aux logements de particuliers lors de nos opérations de maintenance pour avoir un rôle de conseil sur ce sujet », explique Chérif Mili.
L’approche défendue par Selficty séduit. Trois ans après sa création, l’entreprise annonce un chiffre d’affaire d’un million d’euros (moins de 200 000 euros entre mai et décembre 2019) et vient de conclure un tour de table en faisant entrer au capital quatre acteurs : Capitole Angels, Arts & Métiers business Angels – association d’anciens élèves d’Arts et Métiers ParisTech qui investissent dans des entreprises innovantes – et deux entreprises indépendantes, pour un montant de 650 000 euros.
Partager :
Du lundi au vendredi, à 19h, recevez l’essentiel de l’actualité de
Toulouse et sa région
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Occitanie – Toulouse
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
revue T Airbus veut faire du Beluga une alternative aux Antonov pour le transport cargo XXL
2
revue T Dans l'aéronautique aussi, la pression monte sur les salaires
3
revue T Air Canada va (enfin) lancer sa ligne entre Toulouse et Montréal l'été prochain
4
revue T Pour ses bus à hydrogène, Safra va à nouveau ouvrir son capital
5
revue T Navettes autonomes : EasyMile décroche son premier contrat commercial
1
revue T Airbus veut faire du Beluga une alternative aux Antonov pour le transport cargo XXL (4)
2
revue T Scopelec placée en redressement judiciaire et à la merci de repreneurs potentiels (3)
3
revue T Dans l'aéronautique aussi, la pression monte sur les salaires (2)
4
Le Forum Zéro Carbone de Toulouse revient le 14 octobre (2)
5
revue T Décarbonation de l'aviation : « La technologie ne suffit pas face à l'urgence climatique » (2)
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
Startemploi

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire