Retraites : plus d'excuse ! – Le Point

Boutique le Point
Evenements
Jeux concours
Partenaires
ÉDITO. Le déni de réalité français dure depuis 40 ans. Tous nos voisins ou presque ont porté l’âge légal à 65 ou 67 ans. Seraient-ils tous sadomasochistes ?
Temps de lecture : 3 min
Nul ne sait exactement quand a commencé la gigantesque fraude organisée par Bernard Madoff. Même en prison, l’« escroc du siècle » refusa de dire la vérité sur ce point. Était-ce à la fin des années 1980 ou une décennie plus tôt, comme le suspectait la justice américaine ? Mystère. Quoi qu’il en soit, la pyramide de Ponzi mise en place par Madoff, et effondrée en 2008, aura tenu moins longtemps que celle de notre État sur les retraites.
La retraite à 60 ans était déjà une escroquerie politique manifeste en 1982 : la démographie est têtue, et se venge toujours si on l’ignore. Quarante ans plus tard, l’imposture est encore plus voyante : entre 1982 et 2021, l’espérance de vie est passée de 78,9 à 85,4 ans pour les femmes, et de 70,7 à 79,3 ans pour les hommes… Contrairement au cas Madoff…
Il vous reste 81 % de l’article à lire
Cet article est réservé aux abonnés
Je m’identifie
Je m’abonne
Offres exclusives: -50% la première année
illustration : dusault pour « le point »
Newsletter débats et opinions
Pour comprendre les vrais enjeux du monde d’aujourd’hui et de notre société, recevez chaque vendredi, notre sélection d’articles tirée de notre rubrique Débats

Newsletter débats et opinions

Vous pouvez consulter notre Politique de protection des données personnelles.
La rédaction du Point vous conseille
ou
Offres exclusives: -50% la première année
Signaler un contenu abusif
Merci de renseigner la raison de votre alerte.
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Code erroné
Un avis, un commentaire ?
Ce service est réservé aux abonnés
Voir les conditions d’utilisation
Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

Nous sommes dans un pays ou l’Etat, la FP et les syndicats ont sacrifié le secteur productif au nom de leurs interets et on devrait hésiter à leur reprendre des avantages indus acquis par leur pouvoir, la manipulation ou par la fraude ?
De qui se moque-t-on ?
Un DIRECTEUR D’ADMINISTRATION comme un JOURNALISTE tu peux les faire bosser jusqu’à 104 ans et même au delà sans problème ! Par contre le charpentier de la Creuse le jour où il prend sa retraite il sait qu’il ne deviendra pas centenaire. Moi, je suis pour que les premiers cités effectuent durant leurs carrières des STAGES d’une année dans les entreprises du bâtiment ou autres celles ou transpirer de vrai gouttes remet les certitudes acquises depuis l’école au fond de la poche !
J’aurais apprécié que plutôt de « louvoyer à la Ciotti », Etienne Gernelle dénonce franchement le péché originel, première mesure phare du socialisme triomphant en 81, sous la direction d’un certain Français Mitterrand.
Avant l’avènement du socialisme l’âge de la retraite était de 65 ans. Tout le malheur vient de lui, « Tonton » n’ayant pas juger utile en 14 ans de pouvoir de mettte en place un financement les retraites à hauteur du changement.
Pire, les socialistes revenant épisodiquement au pouvoir n’ont rien réformé du tout. C’est la Droite qui a a du s’y coller, à chaque fois avec des manifs monstres de la Gauche contre elle.
Je n’ai pas souvenance qu’à l’époque la presse ait soutenu le courage du gouvernement de Droite… Au contraire !
Plutôt que de faire un procès d’intention à Ciotti, il eu été préférable de rappeler ces faits et de rendre à César ce qui appartient à César…
Connaissant le talent de Macron pour prendre les français à rebrousse poil, la réforme n’est pas encore faite, même si elle est souhaitable. Et connaissant son grand courage, les régimes spéciaux n’ont pas grand chose à craindre. Macron est le roi des réformes aux effets reportés après lui !
Il n’a déjà pas été fichu de « mettre au point » sa réforme systémique, seule bonne chose qu’il ait pensé en 6 ans ! Alor même une réformette paramétrique n’est peut-être pas à sa portée.
C’est que M. Le Président à un « passé » maintenant, un bilan, et il ne plaide pas en sa faveur.
L’info en continu
En kiosque
A compléter
Consultez les articles de la rubrique L’édito d’etienne gernelle, suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.
L’esprit de la Chine
Les derniers jours des dictateurs
Le chiffre de la semaine

Expérience Le Point
La boutique
Abonnements
Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD
Les forums du Point

FAQ
Politique de protection des données à caractère personnel
Gérer mes cookies
Crédit d’impôt
Cours de langues
Bons d’achat
Comparateur PER
Portail de la transparence
Tutoriel vidéo
Publicité
Nous contacter
Plan du site
Mentions légales
CGU
CGV
Conditions générales d’un compte client
Charte de modération
Archives

* Champs obligatoires
Avec un compte LePoint.fr :

Créez un compte afin d’accéder à la version numérique du magazine et à l’intégralité des contenus du Point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, renseignez
votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.
Vous avez un compte Facebook ?
Connectez-vous plus rapidement
Vous avez un compte Facebook ?
Créez votre compte plus rapidement
Veuillez saisir l’adresse mail qui a servi à créer votre compte LePoint.fr
Cet article a été ajouté dans vos favoris.
Pour soutenir Le Point acceptez la publicité personnalisée.
Déja abonné ? Je m’identifie

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire