Remaniement : Caroline Cayeux, maire LR de Beauvais, entre au … – Le Monde

Consulter
le journal
Fin de partie pour Jack Ma : l’ex-homme le plus riche de Chine abandonne le contrôle d’Ant, filiale financière d’Alibaba
Amazon croit toujours à la livraison par drone, malgré les obstacles
Démissions et concurrence déloyale
« Les entreprises ont l’habitude de se débarrasser des salariés les plus âgés dès qu’il faut procéder à des restructurations »
Comment des appareils de surveillance de Frontex sont utilisés par les garde-côtes libyens pour intercepter des migrants
Brésil : les images de l’insurrection pro-Bolsonaro
Pourquoi la livraison de chars légers par la France à l’Ukraine peut changer la donne
Le résumé vidéo de 2022 en sept minutes
Menaces sur la démocratie brésilienne
Nucléaire iranien : l’impossible rupture autour d’un deal pourtant moribond
Réforme des retraites : « La communication à plusieurs tiroirs du gouvernement a contribué à brouiller le message »
« Il faudrait que les mécanismes qui régissent le vivant et son évolution soient intégrés dans la chasse en France »
Pauline Serieys, le cinéma pour cadrer son trop-plein d’émotions
Le romancier américain Russell Banks est mort à 82 ans
« Magda Goebbels, la première dame du IIIe Reich », sur Public Sénat : itinéraire d’une militante fanatique
« Emmanuel et Brigitte Macron l’adorent ! » : Philippe Bélaval nommé conseiller culture de l’Elysée
Mode : l’héritage oriental, de fils en aiguille
Le mois de la détox : après le foie gras de décembre, l’artichaut de janvier ?
Le dessous des cartes postales de Ray et Charles Eames
Addictions : l’essor des groupes de parole anonymes
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
L’élue de 73 ans, ancien soutien de François Fillon, remplace Christophe Béchu, qui prend la place d’Amélie de Monchalin à la transition écologique.
Le Monde
Temps de Lecture 1 min.
Elle fait partie des nouveaux visages du deuxième gouvernement d’Elisabeth Borne. Caroline Cayeux, maire Les Républicains (LR) de Beauvais et directrice de l’Agence nationale de la cohésion des territoires, a été nommée au gouvernement, lundi 4 juillet, en tant que ministre déléguée aux collectivités territoriales. L’élue de 73 ans remplace Christophe Béchu, qui prend la place d’Amélie de Monchalin à la transition écologique.
Née à Paris en 1948, cette licenciée d’anglais, titulaire d’un diplôme supérieur de droit international privé, a été enseignante puis responsable d’un organisme de formation professionnelle. Elle s’est fait connaître en 2001 en devenant maire RPR de Beauvais, à la surprise générale, en battant le sortant socialiste alors en place depuis vingt-quatre ans.
Maire depuis vingt et un ans, celle qui fut sénatrice de l’Oise de 2011 à 2017 est également présidente de l’association Villes de France depuis 2014. Proche de François Fillon, qu’elle avait soutenu à la primaire LR en 2016 puis à l’élection présidentielle de 2017, il lui était prédit un destin ministériel avant la défaite du candidat LR, arrivé troisième au premier tour. Elle faisait aussi partie des élus qui s’étaient ouvertement opposés au mariage pour tous en 2012 et 2013.
En 2018, cette enseignante de profession, en désaccord avec le président du parti, Laurent Wauquiez, n’avait pas renouvelé son adhésion au parti LR et avait rallié Emmanuel Macron. Elle faisait partie des 600 élus locaux qui avaient appelé, à la fin de 2021, à voter pour le président sortant à l’élection 2022. Aux côtés d’Eric Woerth, le député de l’Oise, qui a, lui aussi, rejoint les rangs des soutiens du chef de l’Etat, elle avait activement participé à la campagne du camp présidentiel dans le département.
Le 7 mai, elle était conviée à l’investiture d’Emmanuel Macron aux côtés d’autres barons locaux ralliés à la Macronie, comme Christian Estrosi, Hubert Falco, Catherine Vautrin, ou encore Christophe Béchu.
Elle se pose désormais en rassembleuse : après les législatives, elle avait appelé dans Le Journal du dimanche à la constitution d’« une plate-forme programmatique transpartisane » avec « les forces politiques volontaires (…) aux côtés du président de la République ».
Trois ministres délégués sont nommés auprès de la première ministre. Olivier Véran change de portefeuille et devient ministre délégué chargé du renouveau démocratique ainsi que porte-parole du gouvernement. Franck Riester devient ministre délégué chargé des relations avec le Parlement tandis qu’Isabelle Rome conserve le portefeuille de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.
Charlotte Caubel, magistrate, devient, elle, secrétaire d’Etat chargée de l’enfance, Hervé Berville (Renaissance), député, est chargé de la mer et Marlène Schiappa fait son retour au gouvernement en tant que secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale et solidaire et de la vie associative.
Quatre ministres délégués sont nommés à ses côtés : Gabriel Attal reste chargé des comptes publics, Roland Lescure, ancien président de la commission des affaires économiques à l’Assemblée, prend le portefeuille de l’industrie, Jean-Noël Barrot (MoDem), député des Yvelines, celui de la transition numérique, tandis qu’Olivia Grégoire passe ministre déléguée aux PME, à l’artisanat, au commerce et au tourisme.
Jean-François Carenco, haut fonctionnaire, devient ministre délégué chargé des outre-mer, Caroline Cayeux (Les Républicains), maire de Beauvais, devient ministre déléguée chargée des collectivités territoriales (également auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires), et Sonia Backès, présidente de la province sud de Nouvelle-Calédonie, devient secrétaire d’Etat chargée de la citoyenneté.
Olivier Becht (Renaissance), député, est nommé ministre délégué chargé du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger, Laurence Boone, cheffe économiste à l’OCDE, devient secrétaire d’Etat chargée de l’Europe et Chrysoula Zacharopoulou reste secrétaire d’Etat chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux.
Patricia Mirallès, députée Renaissance, est nommée secrétaire d’Etat chargée des anciens combattants et de la mémoire
Carole Grandjean, députée Renaissance, entre au gouvernement comme ministre déléguée chargée de l’enseignement et de la formation professionnels (également auprès du ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse).
Outre la ministre déléguée Patricia Mirallès, Sarah El Haïry fait son retour au gouvernement comme secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et du service national universel.
Outre Caroline Cayeux, nommée ministre déléguée, Clément Beaune change de portefeuille et devient ministre délégué chargé des transports tandis qu’Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois, entre au gouvernement comme ministre délégué chargé de la ville et du logement. Bérangère Couillard, députée Renaissance, devient secrétaire d’Etat chargée de l’écologie et Dominique Faure, elle aussi députée Renaissance, est nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité.
Agnès Firmin-Le Bodo, députée et présidente de la commission des affaires culturelles à l’Assemblée nationale, devient ministre déléguée chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé.
Geneviève Darrieussecq, députée MoDem, entre au gouvernement et devient ministre déléguée chargée des personnes handicapées.
Le Monde
Contribuer
Édition du jour
Daté du mardi 10 janvier
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Lecture restreinte
Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article
Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE