Pourquoi les ruptures d'approvisionnement vont se poursuivre dans l'automobile – Autoactu


La montée en cadence des productions de semi-conducteurs n’est pas encore suffisante pour répondre aux besoins de production et encore moins combler les retards. Pourtant l’amélioration de ces dernières semaines a suffi pour mettre en évidence de nombreuses autres ruptures dans la chaîne d’approvisionnement. La situation reste difficile d’autant que les hausses de prix sont importantes et désormais répercutées par les équipementiers auprès des constructeurs.
Les premières offres de financement à 0% aux Etats-Unis laissent présager d'un retour à l’équilibre entre offre et demande sur le marché automobile par un tassement de la demande.
Auteur : Bertrand Rakoto
La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.
Partager cet article
Mot de passe oublié
En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an
Je m'abonne
Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !
DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !
accéder aux actualités par pack

30,00 € HT

Nommé à la Présidence de la Fiev en juin 2021, Jean-François Le Bos démissionne de ses fonctions, c’est Claude Cham qui assume la Présidence.
Les grands groupes de distribution sont de plus en plus nombreux à miser sur la moto pour diversifier leur offre sur leur territoire. Le groupe Emil Frey France ne déroge pas à la règle, avec un projet de rachat de trois concessions BMW Motorrad à Bordeaux, Bayonne et Pau.
Vincent Carré intègre la direction des partenariats automobiles internationaux au poste nouvellement créé de directeur des services de mobilité de Crédit Agricole Consumer Finance.
Romain Gravbowski rejoint la division Passions de Comexposium en tant que directeur évènements du Salon Rétromobile à compter d’octobre 2022.
EVE France, l’importateur de la marque Seres, annonce qu’il va également importer la marque chinoise Leapmotor, à commencer par sa mini-citadine électrique T03, une concurrente directe de la Twingo ZE.
Jonathan Chesneau nommé au poste nouvellement créé de directeur des solutions de mobilité d’Arval France.
(AFP) – La start-up française Hopium, qui travaille sur une voiture à hydrogène, a annoncé jeudi son intention d’ouvrir une usine d’ici début 2025 en Normandie, près de Vernon, visant la commercialisation d’une première berline cette même année.
(AFP) – Le projet d’usine de batteries de Tesla en Allemagne est « maintenu », ont affirmé jeudi les autorités locales, après des informations de presse évoquant une pause du chantier, en raison d’un nouveau régime de subventions aux Etats-Unis.
(Reuters) – Ford a annoncé un remaniement de son management concernant le développement produits et la chaîne d’approvisionnement, quelques jours après avoir fait état d’un stock de 45.000 voitures en attente de pièces.
(Reuters) – Volkswagen devrait pouvoir maintenir sa production au cours des 5 à 6 prochains mois si l’Allemagne continue de remplir ses réserves de gaz, mais la hausse des prix de l’énergie et l’instabilité des réseaux d’approvisionnement présentent un risque pour la production mondiale, a déclaré un cadre jeudi.
(Reuters) – Renault contrôlera 80% de la chaîne de valeur du véhicule électrique bien avant son objectif initial de 2030 grâce à une multitude de partenariats, a déclaré jeudi Luca de Meo, directeur général du constructeur automobile français.
A l’issue d’une journée de négociation intense, la direction de Renault a proposé un ensemble de mesures dont la somme totale dépassera 1.000 euros dans la plupart des cas. Dès octobre, chacun touchera 500 euros de prime de pouvoir d’achat, y compris les intérimaires, ce qui est une première.
La pression concurrentielle augmente sur le marché chinois entre électrification, gain d’expérience des constructeurs locaux et stagnation du marché automobile chinois. Les constructeurs occidentaux doivent donc jauger si l’intérêt de ce marché mérite toujours autant d’efforts industriels et commerciaux ou bien s’il faut songer à revoir les ambitions chinoises.
Le rééquilibrage de l’Alliance est maintenant un « marronnier » dans la presse automobile. De facto, l’Alliance est déséquilibrée puisque ce qui l’a fondé est un appel au secours d’un constructeur important auquel a répondu un constructeur qui l’était moins et qui a tellement bien fait son travail que le déséquilibre s’est confirmé. Ajoutons à cela des arbitrages du patron de l’Alliance peu porteur de rééquilibrage et nous avons une question que, par bienséance, on se refuse à clore en réaffirmant un droit du plus fort capitalistiquement. A force de persévérance, le terrain pour un abandon en rase campagne d’un contrôle légitime d’un constructeur par un autre est prêt. Si, plutôt que de résister à cette pression, on s’y soumet, la marronier va mourir et l’Alliance avec.
Paradoxe, 75% des automobilistes français déclarent ne pas pouvoir se passer de leur voiture mais pourtant ils sont 59% à craindre de devoir le faire en raison du coût d’usage trop élevé, selon la dernière enquête de l’Observatoire Cetelem.
La baisse de la demande était à craindre et son arrivée se précise. Les rabais sont de plus en plus discutés chez les constructeurs et dans les réseaux nord-américains. Au-delà d’un impact à court terme, la perte d’intérêt pourrait avoir une influence à moyen terme avec l’absence possible d’un rattrapage des volumes perdus depuis 2020.
Depuis 2014, avec un indéniable succès, le management de Stellantis, sous la houlette de Carlos Tavares reprend à peu près tous les dossiers et recherche de manière obsessionnelle l’amélioration de la performance économique du groupe. Grisées par leurs succès, les équipes ne semblent pas voir de limites à l’application des recettes qui, pour l’instant, ont fonctionné à merveille. Pourtant, récemment, la réorganisation de la logistique est venue mettre un bémol. Le doute ainsi créé sur l’infaillibilité des méthodes de rationalisation appliquées en amont mériterait sans doute de rester dans les esprits s’agissant du dossier de la distribution. Les réorganisations du commerce annoncées la semaine passée indiquent qu’il n’en est rien.
Aujourd’hui, je vous parle de mes troubles de la personnalité, et de comment ils ont impacté ma perception de l’automobile ancienne. Ou pas.
Bien que les plus grands constructeurs mondiaux comme Toyota, VW ou Stellantis semblent se refuser à scinder leurs activités thermiques et électriques, d’autres comme Geely, Ford ou Renault sont en passe de faire ce choix. Pour le fonder, ils arguent que véhicules électriques et thermiques ne sont pas redevables des mêmes traitements opérationnels. Cette hypothèse paraît bien fragile au regard des pratiques de ceux qui la défendent.
Un consensus se dessine autour d’un potentiel de 20 à 25% de véhicules électriques pour les trois principaux marchés mondiaux. Face aux normes de décarbonation, l’industrie s’investit de plus en plus dans les autres technologies qui doivent permettre d’atteindre les objectifs d’émissions fixées par les différents gouvernements. Parmi ces solutions, l’hydrogène semble émerger comme offrant le meilleur compromis.
(AFP) – Avant de vrombir en bourse cette semaine, Porsche s’est établie comme une référence des voitures de sport. Voici cinq choses à savoir sur la marque.
On assiste actuellement à un débat entre économistes et responsables des politiques économiques (monétaires et budgétaires) sur les stratégies qu’il convient de retenir face à l’inflation. Le consensus qui n’a pas encore disparu en France et en Europe consistait à éviter de suivre les autorités américaines dans la remontée des taux d’intérêts. Il est en train de s’affaiblir alors que les arguments pour le soutenir ne manquent pas.
Aujourd’hui, c’est une chronique conceptuelle que je vous propose, même si ce que j’ai vu il y a quelques jours était bien réel…

Hit-parade des immatriculations de Motos neuves par modèles en France 9 mois 2022 – MOTOS
Récapitulatif des immatriculations de Motos neuves 3 roues par marque en France septembre et au cumul 9 mois 2022 – MOTOS
Immatriculations Motos neuves par marque en France septembre et au cumul 9 mois 2022 – MOTOS
Immatriculations Motos neuves 125 cm3 par marque en France septembre et au cumul 9 mois 2022 – MOTOS
Immatriculations Motos neuves + de 125 cm3 par marque en France septembre et au cumul 9 mois 2022 – MOTOS
Immatriculations de VP neufs par marque en Europe septembre et au cumul 9 mois 2022 – VP NEUFS

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire