Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU: 21 novembre 2022 – United Nations

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)
Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:
Maroc
Le Secrétaire général de l’ONU vient d’arriver au Maroc où il prendra part demain à Fès, au 9e Forum mondial de l’Alliance des civilisations de l’ONU. 
Dans son discours à l’ouverture du Forum, M. Guterres soulignera l’importance du dialogue interreligieux et l’urgence de trouver des voies vers la paix, l’unité et la solidarité enracinées dans le respect mutuel, la dignité humaine et la compassion.     
Pendant son séjour à Fès, le Secrétaire général rencontrera également de hauts responsables marocains.      
Il sera de retour à New York le mercredi 23 novembre.  
Climat 
Dans un message vidéo diffusé à la clôture de la COP27 à Charm el-Cheikh, M. Guterres a souligné que la Conférence a fait un pas important vers la justice et salué la décision de créer un fonds pour les pertes et dommages et de le rendre opérationnel dans la période à venir. 
« De toute évidence, cela ne suffira pas, mais c’est un signal politique indispensable pour reconstruire la confiance brisée », a encore dit M. Guterres.
Le Chef de l’ONU a également souligné la nécessité de tenir la promesse longtemps retardée de 100 milliards de dollars par an de financement climatique pour les pays en développement, en établissant une feuille de route claire et crédible pour doubler les fonds d’adaptation.  Il a également réitéré l’importance de changer les modèles commerciaux des banques multilatérales de développement et des institutions financières internationales.
« Nous devons réduire drastiquement les émissions maintenant – et c’est un problème que cette COP n’a pas abordé », a-t-il déploré, affirmant que, pour avoir un espoir de rester à 1,5 degré Celsius, nous devons investir massivement dans les énergies renouvelables et mettre fin à notre dépendance aux combustibles fossiles. 
Pour finir, le Secrétaire général a renouvelé son appel pour un pacte de solidarité pour le climat dans lequel tous les pays font un effort supplémentaire pour réduire les émissions cette décennie conformément à l’objectif de 1,5 degré Celsius.
Le message vidéo complet est en ligne. 
République populaire démocratique de Corée 
Le Conseil de sécurité a tenu ce matin une réunion sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC). 
Informant les membres du Conseil, Mme Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, a fermement condamné le dernier lancement de missile balistique intercontinental (ICBM) de la RPDC, le deuxième du genre ce mois-ci, a-t-elle rappelé. 
De plus, a ajouté Mme DiCarlo, la poursuite continue par la RPDC de son programme d’armement nucléaire et les lancements de missiles balistiques violent de manière flagrante les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et ont conduit à une escalade significative des tensions. 
Alors que c’est la dixième fois que le Conseil se réunit pour discuter de la RPDC en 2022, la situation dans la péninsule coréenne continue d’aller dans la mauvaise direction, a déploré Mme DiCarlo, estimant essentiel de désamorcer et de réduire les tensions.  Les canaux de communication doivent être améliorés, en particulier les canaux intermilitaires, pour réduire le risque d’erreur de calcul, a encore déclaré Mme DiCarlo.  
Le Secrétaire général compte sur les membres du Conseil, collectivement ou individuellement, pour exhorter la RPDC à s’abstenir de procéder à de nouveaux lancements recourant à la technologie des missiles balistiques ou à un septième essai nucléaire, a insisté la Secrétaire générale adjointe.  Elle a souligné que l’unité au sein du Conseil est essentielle, et une solution diplomatique reste la seule voie à suivre.
République Démocratique du Congo 
La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué que les affrontements entre les forces de défense congolaises et le M23 ont repris hier dans la région de Kibumba, dans la province du Nord-Kivu.  Plus au nord, le M23 a atteint Katwiguru, à 11 kilomètres au sud de Nyamilima. 
La MONUSCO continue de mener des patrouilles conjointes avec l’armée nationale le long de la route nationale 2 de Sake à Kibati, avec un fort soutien de la population du Nord-Kivu. 
Les Casques bleus maintiennent un contact étroit avec les communautés locales afin de mieux comprendre et de répondre rapidement à leurs besoins de sécurité, conformément au mandat de protection des civils de la Mission. 
Mali
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a annoncé ce matin que l’un de ses convois a touché un engin explosif improvisé près de la ville de Douentza, dans la région de Mopti.
Le convoi de la MINUSMA se rendait à Tombouctou.  Trois Casques bleus ont été blessés et ils reçoivent une assistance médicale.  L’ONU condamne cette attaque et souhaite un prompt rétablissement aux Casques bleus.
Ukraine
Les entités humanitaires de l’ONU ont livré avec succès, aujourd’hui, une nouvelle cargaison interagences de produits vitaux aux habitants de Kherson, en Ukraine, en plus des fournitures acheminées la semaine dernière.  Il s’agit du deuxième convoi interagences vers Kherson en une semaine, après celui qui est entré dans la ville lundi dernier, moins de 72 heures après sa reprise par le Gouvernement ukrainien.
Le convoi de 13 camions arrivé aujourd’hui a donné la priorité aux besoins humanitaires les plus urgents des plus de 100 000 personnes qui restent dans la ville.  Comme la Coordinatrice des opérations humanitaires, Mme Denise Brown, l’a indiqué la semaine dernière, les habitants de Kherson sont confrontés à d’énormes défis pour accéder à la nourriture, à l’eau, à l’électricité et au chauffage, ainsi qu’aux soins de santé.  Les récentes attaques contre la ville et d’autres zones de la région de Kherson, y compris aujourd’hui, pourraient entraîner de nouveaux besoins.
Les hôpitaux de Kherson disposeront désormais de suffisamment de kits médicaux pour traiter 100 000 patients pendant trois mois, ainsi que de fournitures supplémentaires pour la santé reproductive des femmes et des filles.  Le convoi a également apporté des fournitures pour la chirurgie, les maladies chroniques et les traumatismes, car la plupart des centres de santé manquent de médicaments essentiels et de fournitures médicales.
Les entités humanitaires de l’ONU ont également apporté une semaine de nourriture à près de 2 500 personnes, de l’eau pour plus de 10 000 personnes, des couvertures, des sacs de couchage et d’autres fournitures à près de 500 familles.  Elles ont livré près de 2 300 lampes solaires, qui aideront les habitants de Kherson à avoir de la lumière à la maison car la ville est coupée de l’approvisionnement en énergie, ainsi que des articles d’hygiène.  Plus de 1 200 femmes recevront aussi des kits de dignité, qui comprennent des vêtements et des produits d’hygiène féminine.
Indonésie
L’Indonésie a été frappée aujourd’hui par un tremblement de terre de magnitude 5,6.  Le séisme a touché le district de Cianjur, dans l’ouest de Java, qui abrite 2,5 millions de personnes.
Les entités humanitaires de l’ONU ont noté que le tremblement de terre a été ressenti à Jakarta, la capitale du pays, et que neuf répliques ont été enregistrées en deux heures.  Des glissements de terrain sont également signalés.
Le Gouvernement indonésien a fait état de plusieurs dizaines de décès.  Ce nombre pourrait augmenter, étant donné que les évaluations sont en cours.  Les autorités nationales et provinciales dirigent la réponse et la Croix-Rouge indonésienne a mobilisé des équipes d’urgence.
La Coordonnatrice résidente en Indonésie, Mme Valérie Julliand, a exprimé sa profonde tristesse face aux pertes en vies humaines et aux blessures causées par le tremblement de terre.  Elle a fait savoir que l’équipe des Nations Unies sur le terrain et l’équipe régionale du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) sont prêtes à apporter leur aide en cas de besoin.
Myanmar
L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar, Mme Noeleen Heyzer, s’est déclarée encouragée, ce week-end, par l’annonce de la libération massive de détenus au Myanmar.  Elle a réitéré l’appel du Secrétaire général à la libération immédiate de tous ceux qui continuent d’être détenus arbitrairement, y compris le Président Win Myint et la Conseillère d’État Aung San Suu Kyi.
L’Envoyée spéciale a réitéré son appel à la libération de tous les enfants et prisonniers politiques détenus dans des prisons ou d’autres établissements au Myanmar, qu’elle avait lancé lors de sa mission à Nay Pyi Taw en août dernier.  L’économiste australien Sean Turnell, dont elle avait demandé la remise en liberté, a été effectivement libéré.  La déclaration complète de Mme Heyzer est en ligne.
Moyen-Orient
Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Tor Wennesland, a condamné les violentes attaques d’extrémistes israéliens contre les résidents palestiniens de la vieille ville d’Hébron.  Il a averti que de tels actes pourraient aggraver un environnement déjà tendu.
Tous ont la responsabilité d’agir contre les extrémistes et de dénoncer tous les actes de violence et d’incitation, a-t-il ajouté.
Argentine
L’équipe des Nations Unies en Argentine s’est jointe à tous ceux, qui, dans le pays et dans toute la région, pleurent le décès de Mme Hebe de Bonafini, militante des droits humains qui a cofondé le mouvement des mères de la Plaza de Mayo pour rechercher les personnes disparues, y compris les enfants, pendant la dictature militaire au pouvoir entre 1976 et 1983.
L’équipe des Nations Unies sur le terrain appréciait le combat de cette femme pour la mémoire, la vérité et la justice.  Elle a exprimé ses condoléances à la famille et aux proches de Mme Hebe de Bonafini.
Nomination
Le Secrétaire général a nommé aujourd’hui M. Mohamed Ag Ayoya, du Mali, au poste de Représentant spécial adjoint pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).  M. Ayoya sera également Coordonnateur résident pour la République centrafricaine et Coordonnateur de l’action humanitaire.
Il succède à Mme Denise Brown, du Canada, qui a été nommée Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice de l’action humanitaire des Nations Unies pour l’Ukraine.  Le Secrétaire général lui est reconnaissant de son engagement dévoué dans les efforts de relèvement, d’aide humanitaire et de consolidation de la paix en République centrafricaine.
M. Ayoya apporte plus de deux décennies d’expérience professionnelle et une connaissance approfondie des affaires humanitaires, en particulier des urgences complexes et des questions de protection de l’enfance sur le terrain.  Sa biographie est disponible en ligne.
Journée mondiale de la télévision
C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la télévision.  Cette Journée a été proclamée par l’Assemblée générale en 1996, en reconnaissance de l’impact croissant que la télévision a sur les prises de décision, en attirant l’attention du monde sur les conflits et les menaces pour la paix et à la sécurité, et du rôle qu’elle peut avoir en mettant l’accent sur d’autres questions majeures, notamment les questions économiques et sociales. 

République populaire démocratique de Corée: Le Conseil de sécurité a tenu ce matin une réunion sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Informant les membres du Conseil, Mme Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, a fermement condamné le dernier lancement de missile balistique intercontinental (ICBM) de la RPDC, le deuxième du genre ce mois-ci, a-t-elle rappelé. 

Imprimer LinkedIn

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire