Paris Aéroport : 100 bornes libre-service d’Amadeus en plus – Air-Journal

Découvrez les avantages de l’abonnement mensuel : pas de publicité, publication de commentaires facilitée.
Si vous nous lisez régulièrement et que ce que nous publions vous tient à cœur, nous vous invitons à vous abonner.
Publié le 21 novembre 2022 à 13h00
©Gwen Le Bras pour Groupe ADP
Le Groupe ADP va rendre l’expérience des passagers « plus fluide » avec le déploiement de solutions de libre-service d’Amadeus dans les aéroports de Paris-CDG et Orly. Plus de 100 unités de dépôt de bagages en libre-service seront livrées pour ses deux plateformes.
Comme de nombreux aéroports dans le monde, CDG et Orly connaissent une forte reprise de la demande de transport aérien. Pour mieux répondre à cette demande, les options de libre-service offertes aux voyageurs vont se développer de manière significative dans les deux principaux aéroports de Paris « afin d’améliorer l’expérience des passagers et de leur faire ainsi gagner du temps », dans le cadre d’un nouvel accord entre Paris Aéroport et Amadeus.
Pour ce faire, plus de 100 nouvelles machines ABD (Auto Bag Drop) de ICM Airport Technics, une société d’Amadeus, seront installées au cours des prochains mois dans les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Ces machines viennent s’ajouter aux « 360 machines déjà en service », ce qui signifie que les passagers peuvent choisir le dépôt de bagages en libre-service « dans plus de la moitié des points d’enregistrement des aéroports parisiens ». « Réduisant ainsi les files d’attente et améliorant les performances des aéroports », souligne le communiqué de Paris Aéroport selon qui le dépôt de bagages en libre-service « ne prend que 37 secondes en moyenne, ce qui augmente la capacité de traitement au sein des aéroports et offre une expérience plus fluide pour les passagers ».
Edward Arkwright, Deputy CEO Groupe ADP, a déclaré : « En tant qu’opérateur aéroportuaire, notre stratégie consiste à développer des solutions de gestion aéroportuaires intelligentes qui facilitent le travail de nos compagnies aériennes et améliorent l’expérience dans les terminaux tout en rendant le parcours des passagers plus fluide et plus rapide. Nous sommes donc heureux de travailler avec Amadeus pour augmenter le nombre de passagers enregistrant eux-mêmes leurs bagages aux aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Bien qu’ils aient toujours le choix entre ce service automatisé et une expérience traditionnelle au comptoir d’enregistrement de la compagnie aérienne, nous constatons qu’un nombre croissant de passagers choisissent d’enregistrer eux-mêmes leurs bagages. Notre objectif est de leur faire gagner du temps ».
Yannick Beunardeau, SVP Airport & Airline Operations, EMEA, Amadeus, a ajouté : « Les aéroports et les compagnies aériennes sont confrontés à d’importants défis opérationnels pour s’adapter à l’augmentation rapide du nombre de passagers. Dans les aéroports, l’automatisation s’avère être un moyen efficace pour réduire les files d’attente en permettant aux passagers de prendre le contrôle de leur propre expérience. C’est pourquoi le Groupe ADP place le libre-service au cœur de sa stratégie de service aux passagers ».
Orly @A.Voisin/AJ
a commenté :
21 novembre 2022 – 13 h 39 min

ADP devrait déjà, dès la conception des aérogares, ancitiper la croissance et la séparation des flux de trafic.
Toutes les aérogares, dès leur mise en service, sont déjà exigües, mal conçues, bas de plafond, manquant d’escalators (si l’un est HS, il n’y en a pas d’autres, et ils le sont non-stop), de couloirs suffisamment larges, d’espace tout simplement.
ADP n’a aucun faculté à voir et concevoir à long-terme.
Il suffit de constater l’inadéquation des voix d’accès des aérogares pour comprendre que dès le départ, rien, strictement rien n’est anticipé.
a commenté :
21 novembre 2022 – 14 h 50 min

Mille fois d’accord avec vous – Et encore vous oubliez de citer d’ innombrables insuffisances, incompétences, voire tares qui affectent CDG. Le terminal “E” constituant un sommet dans les aérogares ratées.
(sans parler du personnel qui – le plus souvent – est au dessous de tout).
Pour reprendre une formule creuse et prétentieuse du monde aérien ; “L’expérience” est désastreuse !
a commenté :
21 novembre 2022 – 15 h 46 min

De plus en plus de machines à la place des “humains”. DONC les tarifs doivent baisser pour les passagers qui se retrouvent à devoir EUX-MÊMES faire le taf des agents de moins en moins nombreux (comme aux caisses des supermarchés) ! Et il faut taxer lourdement les machines qui remplacent l’homme et qu’elles cotisent aussi ! Sinon, c’est very dangerous !
a commenté :
21 novembre 2022 – 19 h 25 min

Sans vouloir râler sur CDG, que j’aime bien malgré tout, j’ai eu une « expérience du voyage» désastreuse en quittant Paris jeudi dernier.
– staff incompétent et même pas aimable
– fouille des bagages à main faite de façon grossière, irrespectueuse, par des merdeuses soupçonneuses.
– contrôle de police: deux gentils flics au 2E à l’heure de pointe, et les guichets Parafe fermés😂😂😂. Gigantesques files d’attente en SkyPrio ou non.
– embarquement totalement désordonné, départ retardé…
a commenté :
23 novembre 2022 – 15 h 58 min

@ anna stasi 19h25 : Ce que vous décrivez, est à peu près le quotidien de CDG – Je comprends mal votre surprise et encore plus mal votre attachement à cet aéroport.
Une petit syndrome de Stockholm peut-être ?
a commenté :
21 novembre 2022 – 20 h 05 min

Je rejoins l’avis d’au-dessus.
Et dire que certains ont le culot d’appeler cela le “progrès” 🤦🏻‍♂️
a commenté :
22 novembre 2022 – 3 h 36 min

Beaucoup de retard à CDG comme d’habitude, les aéroports en Turquie y sont équipés depuis longtemps, vraiment pratique, ils feraient mieux de mettre des bornes parafes supplémentaires et en service…A Madrid, contrôle passeport Europe uniquement par automates, des batteries de 15, aucune attente, un seul agent pour surveillance ! Elle est belle la macronie…
a commenté :
22 novembre 2022 – 9 h 10 min

Mais vous raliez deja sur les mêmes sujets, et avec raison, quand c’était la Hollanderie, la sarkosie, la chiraquie…voire la mitterandie. C’est dire!
a commenté :
22 novembre 2022 – 9 h 19 min

👍🏻
L’invraisemblable mauvaise gestion des portiques Parafe, et leur nombre ridiculement bas seraient du ressort du préfet du 95, où est situé CDG, et non d’ADP.
M.Romanet se défausse donc sur la préfecture.
À croire que l’un des principaux aéroports d’Europe soit incapable d’argumenter pour faciliter l’entrée et la sortie de millions de gens du territoire national.
La faute à l’autre. Naïf et simplet.
a commenté :
22 novembre 2022 – 9 h 56 min

Et que dire de la gestion de la livraison des bagages .
Quand vous arrivez au Terminal 2E, si l’avion est arrivé aux portes M, c’est 1h d’attente !
Au Terminal F, pourtant « au contact » , c’est 25-30mn en moyenne ….
C’est le pire des grands aéroports mondiaux
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !
Bencello a commenté l’article :
l’aiglon a commenté l’article :
Bencello a commenté l’article :
Manu a commenté l’article :





Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 7 novembre 2022 à 13h00
Publié le 8 novembre 2022 à 09h00
Publié le 9 novembre 2022 à 10h00
Publié le 4 novembre 2022 à 12h00
Publié le 15 novembre 2022 à 09h00
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire