Miss France 2023: découvrez les 30 candidates qui s'affronteront … – BFMTV

concours Miss FranceAFP
Qui succédera à Diane Leyre? L’élection de Miss France 2023 se tiendra le 17 décembre prochain à Déols, dans le Centre-Val de Loire. Lors de cette soirée, elles seront 30 jeunes femmes en compétition afin de décrocher la couronne convoitée. Découvrez les candidates, région par région.
• Miss Alsace: Camille Sedira
Élue le 10 septembre dernier, cette jeune femme de 20 ans est originaire de Bischoffsheim, au sud-ouest de Strasbourg. Étudiante en école de commerce, elle se décrit comme curieuse et sportive, passionnée par la cuisine et les randonnées, selon France 3 Grand Est.
• Miss Aquitaine: Orianne Galvez-Soto
Originaire de Dordogne, la candidate de 23 ans a remporté l’écharpe de Miss Aquitaine 2022 au début du mois d’octobre. Comme le rapporte Voici, cette maquilleuse de métier connaît déjà bien le milieu des concours de beauté: elle avait été élue première dauphine de Miss Aquitaine en 2020 et Miss Périgord 2017.
• Miss Auvergne: Alissia Ladeveze
Déjà élue Miss Allier en mars dernier, cette native de Vichy âgée de 20 ans a suivi un bachelor de management international à Clermont-Ferrand où elle a effectué sa troisième année à Cracovie en Pologne. Si elle est élue Miss France, elle souhaite sensibiliser l’opinion sur l’isolement des personnes âgées, rapporte La Montagne.
• Miss Bourgogne: Lara Lebretton
Sacrée Miss Bourgogne le 8 octobre en Saône-et-Loire, d’où elle est originaire, cette infirmière de 23 ans souhaite s’engager dans l’humanitaire. D’après Le Figaro, elle est également coach, chorégraphe et danseuse au sein du club de Givry depuis 15 ans et adore la couture et la peinture.
• Miss Bretagne: Enora Moal
Comme le précise le site Actu Bretagne, cette étudiante en imagerie médicale avait déjà tenté sa chance au concours de Miss Bretagne il y a un an, mais était passée à côté du podium. C’est donc avec « surprise » que la candidate, âgée de 20 ans, a reçu son titre le 23 septembre dernier à Ploemeur, dans le Morbihan.
Miss Centre Val-de-Loire: Coraline Lerasle
Déjà sacrée Miss Indre-et-Loire, cette jeune femme a réalisé « son rêve de petite fille » en remportant l’écharpe de Miss Centre-Val-de-Loire le 23 octobre dernier. Pour se préparer au mieux à réprésenter sa région au concours national, cette étudiante en licence de géographie à l’université de Tours, va mettre son cursus scolaire en pause, comme le rapporte La Nouvelle République.
Miss Champagne-Ardenne: Solène Scholer
Cette Châlonaise de 20 ans, étudiante en médecine à Reims, a décroché le titre de Miss Champagne-Ardenne depuis le 14 octobre dernier.
• Miss Corse: Orianne Meloni
Originaire d’Ajaccio et apprentie infirmière, Orlane, 22 ans, suit les pas de ses grandes sœurs. Comme le rapporte Corse Matin, sa jumelle Mélody avait notamment défilé pour Miss Corse 2021.
• Miss Côte d’Azur: Flavy Barla
Cette Niçoise de 19 ans a été sacrée début août 2022 au Théâtre romain de Fréjus. Décrite comme pétillante et déterminée par Nice Matin, cette étudiante en troisième année de médecine, souhaite partager sa vocation lors du concours et promouvoir la lutte contre le cancer.
• Miss Franche-Comté: Marion Navarro
Étudiante en bachelor Fashion business à l’École internationale de mode (EIDM) de Paris, cette jeune femme de 19 ans à la « personnalité très affirmée » a été élue Miss France-Comté en septembre. Un « rêve de petite fille », comme elle le confie à L’Est républicain.
Miss Guadeloupe: Indira Ampiot
Originaire de Basse-Terre, cette guadeloupéenne de 18 ans vient tout juste d’obtenir son bac et souhaite faire des études de communication, pour évoluer dans le « design spécialisé dans la communication publicitaire et visuelle », selon Telestar.
• Miss Guyane: Shaïna Robin
Couronné le 16 juillet dernier, cette jeune femme de 20 ans se rêve en réalité pilote de l’armée de l’air. Comme elle l’explique sur son compte Instagram, « les métiers de l’aéronautique et du spatial ont toujours cette résonance particulière au fond de moi ».
Miss Île-de-France: Adèle Bonnamour
Une nouvelle Miss Île-de-France succède à Diane Leyre, Miss France 2022. C’est Adèle Bonnamour, âgée de 18 ans, qui a reçu la couronne le 22 octobre dernier. Étudiante en deuxième année d’école de commerce, la jeune femme, longtemps complexé par sa taille (1.86m), est une grande joueuse de tennis, selon BFM Île-de-France.
• Miss Languedoc: Cameron Valliere
Nouveauté pour cette édition 2023: après la scission du comité Languedoc-Roussillon en deux entités distinctes, il y aura pour la première fois une Miss Languedoc et une Miss Roussillon lors du concours Miss France cette année.
Et c’est Cameron Vallière, étudiante en marketing et communication de 23 ans, qui a été sacrée début août.
• Miss Limousin: Salomé Maud
Originaire de Haute-Vienne, la jeune femme de 23 ans avait déjà porté les couleurs du Limousin en 2017, selon France Bleu. Diplômée d’un master en management des achats, elle est actuellement volontaire à l’Ordre de Malte, une association catholique caritative.
• Miss Lorraine: Sarah Aoutar
Originaire de Thionville, cette jeune femme de 25 ans est chargée de conformité dans le secteur de l’investissement. Un métier qu’elle excerce au Luxembourg, selon le Républicain Lorrain.
• Miss Martinique: Axelle René
Âgée de 21 ans, Axelle René est étudiante en Master 1 Géosciences et planétologie. Élue Miss Martinique le 24 septembre dernier, la jeune femme avait expliqué ses motivations sur Instagram peu avant son couronnement: « Les ambitions de la Martinique sont les miennes. C’est pourquoi, si je suis élue Miss Martinique, je donnerais tout pour remporter la couronne de Miss France pour notre belle île. »
• Miss Midi-Pyrénées: Florence Demortier
Depuis samedi 3 mars 2022, cette Toulousaine âgée de 22 ans est Miss Midi-Pyrénées. En parallèle de son élection, la jeune femme, qui a grandi à Portet-sur-Garonne, vient d’obtenir un diplôme de kinésithérapeute après cinq années d’étude, d’après Actu Toulouse.
• Miss Nord-Pas-de-Calais: Agathe Cauet
Infirmière à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, cette Lilloise de 23 ans souhaite défendre à travers sa participation la lutte contre le cancer. Une cause importante pour la jeune femme a qui l’on a diagnostiqué une tumeur dite borderline à l’âge de 17 ans, d’après BFM Lille.
« Heureusement ça s’est bien terminé car on m’a tout retiré sans chimio, la chirurgie a suffi. Et c’est de là que m’est venue l’envie de devenir infirmière », avait confié Agathe Cauet à Actu Lille.
• Miss Normandie: Perrine Prunier
Âgée de 23 ans et originaire de la Manche, Perrine Prunier est en Master 2 de droit à l’université de Caen. Elle aspire à devenir commissaire de police et à intégrer la brigade de protection de la famille, afin de défendre les femmes victimes de violences conjugales, selon BFM Normandie.
• Miss Nouvelle-Calédonie: Océane Le Goff
À 26 ans, Océane Le Goff est la doyenne du concours Miss France, réformé cette année pour permettre aux femmes de plus de 25 ans de pouvoir se présenter. Diplômée depuis d’un 2018 d’un bachelor à l’école de gestion et de commerce de Nouméa, elle a lancé, en parallèle, sa propre entreprise de garde d’enfants.
Lors du concours, elle a choisi de sensibiliser à la recherche sur le syndrome des ovaires polykystiques, dont elle est atteinte, comme le précise la 1ère.
• Miss Pays de la Loire: Emma Guibert
Inscrite au concours de Miss Vendée par une amie sans le savoir il y a deux ans, la jeune femme de 20 ans refuse d’abord de participer, estimant manquer de confiance et de maturité, puis, elle finit par accepter, comme le rapporte Ouest France.
Cette sportive qui découvre le monde des concours de beauté a par la suite été sacrée Miss Vendée puis Miss Pays de la Loire et souhaite se destiner à l’événementiel.
• Miss Picardie: Bérénice Legendre
Sacrée Miss Picardie la veille de ses 26 ans, la jeune femme s’était déjà présentée il y a deux ans à l’élection Miss Normandie,alors qu’elle habitait Honfleur (Calvados). Elle avait alors fini terminé 3e dauphine derrière Amandine Petit, élue Miss Normandie puis Miss France 2021.
• Miss Poitou-Charentes: Marine Paulais
Originaire de Bellevigne cette étudiante en deuxième année de BTS esthétique option Management est en alternance dans un institut de beauté à Bordeaux et a l’intention de continuer ses études jusqu’à l’élection de Miss France. Lors du concours, elle défendra les enfants et femmes victimes de violences, selon La Charente libre.
• Miss Provence: Chana Goyons
Fan de Céline Dion, selon Paris Match, cette jeune bachelière âgée de 18 ans est une passionnée de sport et grande golfeuse – qu’elle a pratiqué pendant une dizaine d’années.
Chana souhaite poursuivre des études supérieures dans la finance ou le commerce et compte faire la différence au concours Miss France grâce à sa spontanéité et son côté aventurière.
• Miss Réunion: Marion Marimoutou
Originaire de Saint-André, la jeune femme âgée de 18 ans, a été sacrée Miss Réunion fin août. Pour assumer ce titre lors de l’élection nationale, celle qui se destine au métier de professeur de Sciences économiques et sociales, va repousser d’un an son inscription à l’université, selon la 1ère.
• Miss Rhône-Alpes: Esther Coutin
Ce n’est pas la première participation de cette jeune femme de 23 ans à Miss Rhône-Alpes. Comme le rapporte le Dauphiné Libéré, Esther Coutin avait déjà tenté sa chance au concours régional en 2017 et 2018.
En doctorat pour être expert comptable au commissaire aux comptes, Esther va mettre ses études en pause pour réaliser son rêve: « ramener la couronne au sommet du mont Blanc », assure-t-elle au Dauphiné Libéré.
• Miss Roussillon: Chiara Fontaine
Originaire de Perpignan, cette étudiante en 2e année licence de psychologie de 20 ans a été sacrée Miss Roussillon, début août. Un titre particulier pour la jeune femme puisque pour la première fois depuis six ans Miss Languedoc et Miss Roussillon porteront deux écharpes distinctes, en raison la scission du comité Languedoc-Roussillon cette année.
• Miss Saint-Martin / Saint-Barthélemy: Inès Tessier
Âgée de 19 ans, Inès est étudiante en cinématographie à l’université de Montréal au Canada. Mais pour assurer tous ses engagement, la jeune femme va devoir mettre ses études entre parenthèses.
« Ce n’est pas possible de gérer les deux, donc je vais mettre mes études de cinéma en pause pendant un an », confie-t-elle au Journal de Saint-Barth.
TOUT COMPRENDRE – Age, durée de cotisation, calendrier: que sait-on de la réforme des retraites
© Copyright 2006-2021 BFMTV.com. Tous droits réservés. Site édité par NextInteractive

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire