[Màj 4] Hellena Taylor, la doubleuse d'origine de Bayonetta, s'exprime sur son absence pour Bayonetta 3 – Nintendo-Difference – Nintendo-Difference

En septembre dernier, Kyle McCarley révélait qu’il ne doublera pas Shigeo Kageyama, alias Mob, dans la saison 3 de l’anime Mob Psycho 100. Il expliquait que Crunchyroll ne s’était pas conformé à sa demande, qui consistait à se réunir avec la Screen Actors Guild – American Federation of Television and Radio Artists (SAG-AFTRA) pour négocier un éventuel contrat sur de futures productions. La SAG-AFTRA, dont Kyle McCarley fait partie dans le Dubbing Steering Committee, est un syndicat américain qui représente plus de 160 000 professionnels travaillant pour le cinéma, les jeux vidéo, la radio, la musique ou la télévision dans le monde entier, dont des acteurs, des personnalités de radio, des doubleurs, des chanteurs, des influenceurs et plus encore. Il s’agit d’une union qui a pour but de préserver les droits durement acquis et de poursuivre la lutte pour étendre encore plus les protections pour les professionnels dans les domaines cités. Crunchyroll avait répondu dans un communiqué en justifiant une nouvelle distribution des rôles par le fait que les doublages sont produits dans les studios de production de Dalas, ce qui n’était pas le cas auparavant. Plus de détails à ce sujet se trouvent à cette adresse. Si nous en parlons aujourd’hui, c’est parce qu’une autre membre de la SAG-AFTRA, l’actrice et doubleuse Hellena Taylor, a décidé de s’exprimer concernant son absence pour le rôle de Bayonetta dans Bayonetta 3. Le réalisateur du jeu chez PlatinumGames, Yusuke Miyata, en révélant que la nouvelle voix anglaise de l’héroïne est Jennifer Hale (Atsuko Tanaka ayant encore une fois repris son rôle pour la voix japonaise), avait été très bref, en expliquant l’absence d’Hellena Taylor par « diverses circonstances qui se chevauchent » (ou conflits d’horaire) mais l’actrice et doubleuse a raconté longuement ce qu’il se serait réellement passé à travers quatre vidéos postées sur son compte Twitter aujourd’hui, que nous avons pris soin de transcrire. Il convient de noter que l’ensemble de la situation n’est pas connu et qu’elle n’a pas été commentée directement par Nintendo et PlatinumGames. Notre article sera régulièrement mis à jour au fur et à mesure que l’on en sache plus sur ce qu’il s’est passé entre les équipes en charge du jeu, du doublage et Hellena Taylor.
 
 
À l’origine, Hellena Taylor devait bien reprendre le rôle de Bayonetta dans Bayonetta 3, ce qui était tout à fait logique étant donné qu’elle avait doublé l’héroïne depuis le tout premier épisode paru à l’origine sur PlayStation 3 et Xbox 360, jusqu’à l’apparition de Bayonetta dans Super Smash Bros. Ultimate. Cependant, en ce qui concerne Bayonetta 3, elle révèle qu’on lui a proposé une offre finale de seulement 4 000 $ pour doubler Bayonetta tout au long du jeu (ce qui signifie que l’offre initiale devait être inférieure). Hellena Taylor considère cela comme une insulte pour elle, pour tout le travail qu’elle a effectué depuis plus de dix ans pour la série et pour les fans. Elle demande donc aux fans de boycotter Bayonetta 3 et de faire don de l’argent qu’ils comptaient utiliser pour se procurer le jeu à des fins caritatives. L’actrice et doubleuse dit qu’elle demandait juste un salaire décent et digne, et considère que ce qu’ils ont fait (personne n’étant cité précisément dans ce passage) était immoral, même si cela était légal. On ne sait pas exactement ce qui a pu se produire après le refus de l’offre par Hellena Taylor, mais il a donc été décidé qu’une autre doubleuse soit appelée pour la voix de Bayonetta dans Bayonetta 3 : Jennifer Hale.
 
 
Hellena Taylor continue en disant que « boycotter le jeu reste un choix personnel », mais appelle à le faire si on fait attention au monde et aux personnes qui nous entourent, et à ceux qui peuvent être blessés avec ce genre de décision. Elle a décidé de s’exprimer pour montrer sa « solidarité avec les personnes du monde entier qui ne sont pas payées correctement pour leurs talents ». Elle veut que l’on comprenne à quel point ce n’est pas acceptable et que cela peut avoir un impact sur la santé mentale, elle-même souffrant de dépression et d’anxiété, ayant peur de finir à la rue, ce qui l’a conduit à avoir des pensées sombres. Hellena Taylor explique aussi qu’elle n’a pas peur de l’accord de non-divulgation. Elle fait référence à Bayonetta, « qui défend toujours les personnes qui ont moins de pouvoir et ce qui est juste », et ce faisant, on pourrait la soutenir.
Dans la troisième vidéo, Hellena Taylor détaille un peu plus ce qu’il s’est passé, en revenant au début de ce qu’elle disant. Elle explique qu’avant la proposition de l’offre, elle avait été une nouvelle fois auditionnée pour le rôle de Bayonetta. Cela est normal, car avec le temps, les voix peuvent changer, ce qui peut conduire à un changement de rôle. D’après elle, elle avait réussi avec brio, mais par la suite, elle aurait reçu l’offre qu’elle trouve insultante. Hellena Taylor a donc décidé de contacter directement Hideki Kamiya, qui occupe le poste de directeur exécutif, en lui demandant ce qu’elle vaut. Elle déclare avoir obtenu une réponse, Kamiya lui affirmant apparemment qu’il apprécie sa contribution pour la série et que les fans veulent l’entendre à nouveau. Il lui aurait aussi dit que le souvenir de sa première rencontre avec elle est très précieux. Cependant, c’est à ce moment-là qu’elle aurait eu la proposition des 4 000 $ (cela ne signifie pas qu’elle l’a reçu de la part d’Hideki Kamiya, elle ne précise pas qui a envoyé la proposition de l’offre finale, mais elle l’a reçu après avoir obtenu la réponse d’Hideki Kamiya, sans préciser le temps entre la réponse et l’offre). Par ailleurs, en faisant certainement référence aux « diverses circonstances qui se chevauchent » que nous évoquions plus tôt dans l’article, Hellena Taylor parle du fait que PlatinumGames a eu le culot de dire qu’elle était occupée, que la reprise de son rôle ne pouvait pas se faire, alors que selon l’actrice et doubleuse, elle n’avait « que du temps ».
 
 
Hellena Taylor parle ensuite de Jennifer Hale, qui est donc la nouvelle voix anglaise de Bayonetta dans Bayonetta 3, en lui souhaitant « toute la joie du monde et tous les emplois », mais par rapport à la situation qu’elle est en train de vivre, Hellena Taylor trouve qu’elle n’a « pas le droit de dire qu’elle est la voix de Bayonetta », car ce n’est pas elle qui a créé la voix de Bayonetta à l’origine. L’actrice et doubleuse pense également que PlatinumGames va sortir probablement un spin-off avec Jeanne, mais conseille aussi de ne pas l’acheter. Son dernier message s’adresse aussi aux « présidents de Nintendo » en évoquant la parabole du riche et de Lazare. Enfin, Hellena Taylor a tenu à remercier les fans qui la suivent sur Twitter, pour leurs commentaires chaleureux et parce qu’ils aiment son travail.
 
 
Pour le moment, PlatinumGames et Nintendo n’ont pas commenté les explications d’Hellena Taylor, mais Hideki Kamiya y a fait référence via un seul Tweet. Il se peut qu’il soit supprimé, d’autant plus qu’il a activé l’option empêchant à tout le monde de répondre (seules les personnes mentionnées par lui-même peuvent répondre), mais vous pouvez le retrouver ici. D’après son Tweet indirect, ce qui aurait donc été dit par Hellena Taylor ne correspond pas à la vérité et c’est tout ce qu’il peut dire maintenant. La fin de son Tweet n’est pas étonnante, mais il dit de faire attention à ses règles. Jennifer Hale, quant à elle, ne peut probablement pas parler de la situation compte tenu de son travail, mais elle a aimé ce Tweet.
 

 
Mise à jour du 17 octobre : Jennifer Hale, qui double Bayonetta dans Bayonetta 3, a fini par publier un message sur son compte Twitter à la suite des vidéos postées par Hellena Taylor. Elle tient tout d’abord à préciser qu’en tant que membre de longue date de la communauté du doublage, elle soutient les droits de tous les acteurs pour qu’ils soient payés correctement et qu’ils soient défendus constamment pour cela depuis des années. Jennifer Hale affirme que toutes les personnes qui la connaissent, ou ont suivi sa carrière, savent qu’elle a un grand respect pour ses collègues, et qu’elle défend tous les membres de la communauté. Comme on s’y attendait, la doubleuse est sous un accord de non-divulgation et ne peut donc pas s’exprimer concernant la situation dont Hellena Taylor a parlé. Jennifer Hale demande avec sincérité à tout le monde de garder à l’esprit que ce jeu – Bayonetta 3 – a été créé par une équipe entière qui a travaillé dur, avec des personnes dévouées, et espère que tout le monde garderont un esprit ouvert sur ce qu’ils ont conçu. Elle termine son message en disant qu’elle espère que toutes les personnes impliquées dans cette situation pourront résoudre leurs différends dans une manière amicale et respectueuse. À noter que comme Hellena Taylor, Jennifer Hale fait aussi partie de la SAG-AFTRA.

Il convient également de noter que, comme indiqué en début d’article, dans la version japonaise de Bayonetta 3, Atsuko Tanaka prête toujours sa voix à Bayonetta. Étant donné que nous avons pu voir dans plusieurs des dernières vidéos promotionnelles différentes formes de Bayonetta ou bien des personnages lui ressemblant, on pourrait penser que chacune a une doubleuse différente, et que la première forme que l’on aperçoit dans la bande-annonce sous-titrée « L’heure des sorcières » aurait peu de lignes de dialogues. Toutefois, dans la version japonaise de cette vidéo en particulier, on reconnaît très clairement la voix d’Atsuko Tanaka pour toutes les « incarnations ». Dans la version anglaise, on peut donc se dire qu’il n’y a pas de différence et que chaque Bayonetta a la même doubleuse, qui serait donc Jennifer Hale. Néanmoins, nous n’avons pas le moyen de le confirmer, d’autant plus que Jennifer Hale a longtemps montré ses capacités à modifier sa voix en fonction des rôles qui lui sont attribués, et que dans le même temps, il se peut que la direction du doublage soit plus ou moins différente que pour la version japonaise.
Dans tous les cas à l’heure actuelle, nous savons uniquement que Jennifer Hale est la « nouvelle voix de Bayonetta », et que Hellena Taylor a choisi de ne pas reprendre le rôle qui lui avait été attribué (compte tenu de l’hypothèse au sujet des différentes Bayonetta et qu’il pourrait y avoir plusieurs doubleuses dans la version anglaise, il serait donc possible de parler de différents rôles). Par ailleurs, Nintendo et PlatinumGames ne communiquent généralement pas sur les seiyuu et doubleurs des personnages dans leurs œuvres. Dans le cas de NieR:Automata, il s’agissait de Square Enix qui s’occupait principalement de la communication, et la société a très souvent l’habitude de révéler qui est doublé par qui, que ce soit en anglais, en japonais voire plus. Il est donc difficile de connaître la totalité de la situation tant que les différentes parties concernées ne se sont pas exprimées.
 

 
Mise à jour du 19 octobre : à la suite des vidéos publiées par Hellena Taylor, le journaliste Jason Schreier a publié un article sur Bloomberg concernant la situation, après avoir obtenu des informations de la part de plusieurs sources. Il convient de noter que selon Jason Schreier, PlatinumGames ne l’a pas contacté. Il affirme qu’il n’a rien entendu de la part des dirigeants ou des relations publiques. Il dit que, comme c’est généralement le cas, il pense que la direction de l’entreprise ne serait pas ravie que les personnes impliquées (les sources) lui aient parlé de la situation, peu importe comment l’histoire a été amenée. Tout d’abord, les sources confirment qu’effectivement, Hellena Taylor avait été rappelée par PlatinumGames pour Bayonetta 3. Cependant, elles indiquent que le studio comptait lui payer environ 3 000 à 4 000 $ par session, pour cinq sessions de 4 heures d’après deux personnes familières avec l’accord et les documents consultés par Bloomberg, ce qui aurait mené à un total entre 15 000 et 20 000 $ pour la reprise du rôle de Bayonetta. Toujours selon ces sources, Hellena Taylor aurait demandé à PlatinumGames une somme à six chiffres et quelques pour son travail sur le jeu. Cependant, les négociations auraient donc échoué.
PlatinumGames aurait ainsi refusé la demande d’Hellena Taylor, et ce serait pour cette raison que le studio a décidé de rechercher une autre doubleuse pour la voix anglaise de Bayonetta. Comme nous le savions déjà, Jennifer Hale a été choisie, mais les sources indiquent qu’Hellena Taylor aurait été également rappelée malgré son premier refus afin de faire tout de même une apparition (on ne sait pas exactement laquelle) pour le prix d’une session. Hellena Taylor aurait aussi refusé cette offre. Toutefois, Jason Schreier affirme que dans un mail envoyé à Bloomberg, Hellena Taylor dit que cette version des événements est un « mensonge absolu » et que PlatinumGames « essayait de sauver leur cul et le jeu ». Elle aurait continué en affirmant qu’elle voudrait « mettre toute cette satanée franchise derrière elle » et plutôt continuer sa vie en travaillant au théâtre. Comme indiqué par Jason Schreier, il n’a eu aucun contact des parties concernées, et PlatinumGames et Nintendo n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.
 

 
Très vite, d’autres journalistes ont réagi à l’article publié par Jason Schreier. Stephen Totilo du site Axios affirme avoir entendu parler, de la part d’une bonne source, de l’offre de 15 000 $ pour Helenna Taylor, ce qui était, ce qui lui semblerait, la deuxième offre la plus élevée de PlatinumGames. Il n’a cependant pas pu en savoir plus et n’a pas entendu parler du fait qu’Hellena Taylor a contré PlatinumGames (en demandant une somme à six chiffres et quelques). Il dit aussi que si l’offre des 15 000 $ est exacte (en rappelant qu’Hellena Taylor nie la version des événements racontée par Bloomberg), il y a encore moyen de débattre sur ce que les doubleurs pour les jeux vidéo obtiennent pour de grands rôles, d’autant plus qu’il rappelle qu’ils ne gagnent toujours pas de fonds résiduels.
Un autre journaliste, Andy Robinson du site Video Games Chronicle, dit qu’il corrobore le rapport de Jason Schreier. L’article qu’il a posté donne un peu plus de détails. D’après lui, selon des personnes connaissant la situation, ainsi que des documents examinés à la fois par Bloomberg et VGC, PlatinumGames avait bien l’intention de réembaucher Hellena Taylor l’été dernier. Les sources prétendent que PlatinumGames aurait rappelé l’actrice et doubleuse pour « au moins » cinq sessions (les sources de VGC suggérant que cela aurait aussi pu être quatre sessions). Il est à noter que selon une personne au courant de l’accord aurait affirmé à VGC que le total de 15 000 $ représentait une augmentation significative du salaire de Taylor pour Bayonetta 2. Au sujet de la demande d’Hellena Taylor, cette dernière niant donc toute la version des faits, les sources de VGC auraient fait écho à la demande des frais résiduels, mais n’ont pas mentionnée de somme demandée. Par ailleurs, dans des messages privés échangés avec VGC, Hellena Taylor aurait qualifié de « catégoriquement fausse » la suggestion selon laquelle on lui aurait fait une offre de plus de 4 000 $. Elle aurait ensuite répondu aux affirmations de sources selon lesquelles elle aurait pu gagner 15 000 $ « un mensonge absolu et une vraie blague », et aurait dit à VGC la même chose qu’à Bloomberg, comme quoi elle aimerait laisser toute cette franchise derrière elle. Elle aurait dit aussi qu’elle veut juste laisser ses vidéos en ligne, qu’elle y raconte la vérité.
L’article de VGC va un peu plus loin et indique que les personnes connaissant les négociations de PlatinumGames affirment qu’elles savaient qu’Hellena Taylor avait souffert d’épisodes dépressifs par le passé. Comme le rappellent Bloomberg et VGC, Hellena Taylor a été fortement soutenue à la suite de la publication de ses messages en vidéos ce week-end, y compris de la part de doubleurs qui ont partagé leurs expériences au sujet d’offres similaires. Ces vidéos ont reçu près de 10 millions de vues sur Twitter, et ont conduit ensuite à des appels de boycott. Il y a eu aussi une vague de harcèlement vis-à-vis du compte Twitter d’Hideki Kamiya.
Du côté de Jennifer Hale, en plus de son communiqué publié ce 17 octobre, elle a tout d’abord cité une série de Tweets faisant écho à la situation, puis a partagé les rapports de Bloomberg et VGC.
 

 
Mise à jour du 21 octobre : PlatinumGames a publié son propre message concernant la situation sur son compte Twitter. Le studio remercie sincèrement toutes les personnes qui ont contribué à la création de la série Bayonetta au fil des années, ainsi que la communauté qui a servi de fondement à cette saga. PlatinumGames affirme aussi apporter son soutien total à Jennifer Hale pour son rôle en tant que nouvelle Bayonetta et déclare être d’accord avec tout ce qu’elle a dit. Enfin, le studio demande aux gens de s’abstenir de tout autre commentaire qui manquerait de respect à Jennifer Hale ou à tout autre contributeur de la série.

Mise à jour du 24 octobre : aujourd’hui, Hellena Taylor a posté une nouvelle série de Tweets, cette fois-ci au format écrit. Elle revient sur sa version des faits, en donnant d’autres précisions. Hellena Taylor a décidé de réagir après les informations publiées le 18 octobre (sans qu’elle les cite directement), en parlant tout d’abord du fait que certaines personnes la traitent de « menteuse et de chercheuse d’or ». Elle affirme ressentir le besoin de se défendre elle-même et de défendre sa réputation dans l’industrie. Hellena Taylor évoque la troisième vidéo de son première série de Tweets, où elle expliquait que la première offre qui lui avait été proposée était trop faible. Cependant, elle ne précisait pas si cela correspondait au total, ou bien à une seule session. Désormais, elle indique que cette offre était de 10 000 $ au total (on peut donc penser que dans ses vidéos, elle parlait de l’offre d’une seule session, cela faisant écho aux rapports de Bloomberg et VGC, bien qu’elle niait les faits au moment où elle a échangé avec les journalistes).
Hellena Taylor affirme aussi que Bayonetta est une franchise de « 450 millions de dollars », sans compter les « produits dérivés ». Il y a eu beaucoup de discussions au sujet de ce chiffre, Jason Schreier ayant d’ailleurs réagi à ce sujet aujourd’hui en affirmant que ce chiffre de 450 millions de dollars est « fictif (et franchement absurde) ». En fait, on peut imaginer comment Hellena Taylor a trouvé ce chiffre si l’on se fie à l’explication donnée par le journaliste Imran Khan dans un article qu’il a récemment publié. On peut obtenir ce chiffre en se rendant sur le site VG Chartz (qui, pour rappel, a toujours proposé, au mieux, une estimation des ventes des jeux) et en cherchant simplement « Bayonetta », puis en additionnant toutes les chiffres, y compris ceux qui sont superflus – ce qui donne un total de 7,5 millions – et enfin en les multipliant par 60 $. Cela mène aux 450 millions de dollars.
 

 
L’actrice et doubleuse revient ensuite sur le moment où elle a écrit en japonais à Hideki Kamiya, en lui demandant ce qu’elle valait. Elle raconte qu’elle pensait « qu’en tant que créatif, il comprendrait ». Il aurait répondu en disant à quel point il appréciait sa contribution au jeu et à quel point les fans voulaient qu’elle double Bayonetta pour Bayonetta 3. Elle dit qu’on lui aurait alors proposé 5 000 $ dollars supplémentaires, ce qui représente donc un total de 15 000 $, ce qui correspond donc aux informations publiées par Bloomberg. Hellena Taylor continue en disant qu’elle a refusé de doubler Bayonetta pour ce jeu et qu’elle n’a eu « aucune nouvelle d’eux pendant 11 mois ». On lui aurait ensuite proposé un tarif de 4 000 pour doubler quelques lignes, ce qui correspond là aussi aux informations communiquées par Bloomberg et VGC. Cependant, elle affirme que « tous les autres mensonges, tels que les 4 000 pour 5 séances, sont des fabrications totales ». Selon Hellena Taylor, il n’y aurait « pas eu de négociations approfondies ». Elle dit aussi qu’elle a été informée de fictions ridicules, par exemple le fait qu’elle aurait demandé 250 000 dollars. Elle dit qu’elle a un esprit d’équipe et qu’elle demandait juste un salaire juste et décent en adéquation avec la valeur qu’elle apporte à ce jeu.
Hellena Taylor raconte aussi qu’elle a été payée 3 000 £ pour le premier jeu, puis un peu plus pour Bayonetta 2. Elle voulait doubler Bayonetta et trouve qu’elle a suscité de l’intérêt pour ce jeu depuis qu’elle a commencé à poster sur Twitter en 2011. L’actrice et doubleuse indique qu’elle ne pouvait pas parler du jeu à cause des accords de non-divulgation, mais qu’elle a répondu avec joie aux lettres des fans et aux mails, aux demandes de dédicaces sur des posters et de messages vocaux enregistrés pour les mariages et les anniversaires : « j’ai maintenu mon intérêt pour le jeu pendant les longues périodes de silence radio de Platinum ».
Elle raconte également que la seule fois où elle était à une conférence de jeux vidéo, elle se sentait bizarre de demande de l’argent aux fans pour une dédicace, car ils avaient déjà payé pour le jeu et elle était reconnaissante qu’ils aient aimé son travail et l’héroïne. Elle affirme donc avoir fait don de 100 % des frais pour les dédicaces à des œuvres caritatives, 14 pour être plus précis, qu’elle compte d’ailleurs partager afin que les fans fassent aussi un don, car elle appelle toujours à ne pas acheter le jeu « à des gens corrompus et cupides ». Hellena Taylor affirme qu’il y a « des gens qui essaient de faire de l’ombre et de discréditer » ce qu’elle dit, que l’industrie est puissante et qu’ils ont aussi des journalistes puissants (elle ne cite pas directement les rapports de Bloomberg et VGC, mais cela y fait donc écho). Elle termine en disant qu’ils essaient de sauver leur actif et qu’il ne faut pas tomber dans le panneau.
 

 
Il faut surtout retenir que, comme le disait le journaliste Stephen Totilo, cette situation nous mène à réfléchir et à mettre en lumière le travail des doubleurs pour les jeux vidéo, ce qu’ils obtiennent pour de grands rôles, le fait qu’ils ne gagnent toujours pas de fonds résiduels et d’autres problèmes liés à l’industrie. C’est pour cela que nous évoquions dès le début l’histoire de Kyle McCarley et la SAG-AFTRA. Jason Schreier a aussi évoqué le fait que cette histoire soulève des questions intéressantes au sujet de ce genre de nouvelles et la diffusion d’informations erronées sur les réseaux sociaux. Il dit d’ailleurs que la nouvelle série de Tweets d’Hellena Taylor confirme tout ce qu’il a écrit (dans son article posté sur Bloomberg).
 
Mise à jour du 28 octobre : Hellena Taylor a fini par partager les 14 associations caritatives à qui elle souhaite que les fans donnent l’argent qu’ils comptaient utiliser pour acheter Bayonetta 3. Comme l’a souligné Jason Schreier, parmi ces associations, il y a un groupe anti-avortement se faisant appeler « BillBoards 4Life ». Le compte Twitter de ce groupe, directement cité par Hellena Taylor, comprend d’ailleurs une affiche anti-avortement.
 
par Klaus
le 17 octobre 2022 à 22:00
Partager sur
29 octobre 2022 11:00
28 octobre 2022 15:00
27 octobre 2022 15:00
26 octobre 2022 15:00
25 octobre 2022 15:00
24 octobre 2022 15:00
23 octobre 2022 11:00
22 octobre 2022 11:00
21 octobre 2022 15:00
20 octobre 2022 15:00
2
Nintendo Switch – Simulation Aventure RPG – Bandai Namco Entertainment – Brownies Marvelous
3
Nintendo Switch – Action Combat – Landfall Games
4
Nintendo Switch – Action Plate-formes Puzzle Aventure – Aeternum Game Studios
4
Nintendo Switch – Action Simulation RPG – Square Enix – Live Wire Square Enix
4
Nintendo Switch – Plate-formes Aventure – Electronic Arts – Hazelight Turn Me Up Games
8
Nintendo Switch – Action Combat – Microids – Slow Bros.
8
Nintendo Switch – Action Aventure Plate-formes – SEGA – Sonic Team
11
Nintendo Switch – Survival-Horror – Capcom
L’actualité des jeux vidéo Nintendo : tests Nintendo Switch et 3DS, news Nintendo Switch et 3DS, forums… blabla …
Notre forum
Nous contacter
Nous rejoindre
Faire un don
Plan du site

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire