Lutte contre le changement climatique : quand la finance se rebiffe ! – La Tribune.fr

Partager :
Alors que toute l’industrie de la gestion d’actifs s’engage contre le réchauffement climatique et multiplie les professions de foi, les commentaires de Stuart Kirk, le patron mondial de l’investissement responsable (sic) chez HSBC Asset Management (AM), a jeté un sérieux froid. Lors la conférence « Moral Money », organisée vendredi par le Financial Times, ce dernier a publiquement exprimé ses doutes la réalité des risques financiers liés au changement climatique. Et ce dans un langage particulièrement fleuri.
« Depuis 25 ans, il y a toujours un cinglé qui (me) parle de fin du monde », a-t-il lancé en préambule de sa présentation intitulée « Pourquoi les investisseurs ne doivent pas s’inquiéter du risque climatique ». Il estime que les risques sont largement surestimés par les banquiers centraux et les pouvoirs publics. Alors même que se profilent à l’horizon des risques plus immédiats, citant pêlemêle l’inflation, la hausse des taux, les cryptomonnaies, la Chine ou la crise de l’immobilier à venir.
Sur l’un de ses slides, Stuart Kirk enfonce même le clou en toutes lettres : « les avertissements apocalyptiques non fondés, stridents, partisans et intéressés sont TOUJOURS faux ». Avant de jeter à l’assistance sa phrase choc : « Qu’est-ce que ça peut faire si Miami est six mètres sous l’eau dans 100 ans ? Amsterdam est sous l’eau depuis des lustres, et c’est un endroit très agréable. Nous nous adapterons ».
Les propos, rapportés par le Financial Times, ont bien évidemment suscité un tollé, notamment auprès des ONG de défense du climat, qui exercent une forte pression sur le secteur bancaire et financier. Les associations écologistes Bank on our Future et Global Witness se sont notamment indignées de propos « choquants » et « inexacts », surtout d’un dirigeant en charge de la finance durable ! Les ONG ne cessent de dénoncer depuis plusieurs années le « double discours » des banques et des gestionnaires d’actifs, soupçonnés de « greenwashing ».
Et selon Global Witness, les propos de Suart Kirk témoignent de l’état d’esprit dans la finance. « Les investisseurs et les clients devraient, à juste titre, s’interroger et examiner de près les promesses de la banque (HSBC) en matière de climat, y compris sa prochaine politique sur le pétrole et le gaz », indique Beau O’Sullivan de Bank on our Future.
Dès dimanche, Noël Quinn, directeur général du HSBC, a tenté de calmer le jeu en soulignant que les remarques de Suart Kirk ne reflétaient pas la position du groupe qui était clairement engagé dans la transition de l’économie vers le net zéro. Selon la presse britannique, le responsable aurait été finalement suspendu de ses fonctions lundi, le temps d’une enquête interne.
Cet éclat de voix peut choquer dans un océan de belles promesses. Mais il est loin d’être isolé dans le milieu de la finance. Dans sa dernière lettre annuelle aux actionnaires, Larry Fink, le puissant patron de BlackRocK, numéro un mondial de la gestion d’actifs (plus de 10.000 milliards de dollars sous gestion), a ainsi tourné casaque en affirmant que ce n’était pas le rôle BlackRock de sauver la planète. Et de préciser que la raison d’être des entreprises, c’est satisfaire ses parties prenantes, et en premier lieu, les actionnaires ! Pourtant, en 2020, Larry Fink avait (tardivement) estimé que la gestion d’actifs se devait être durable et responsable, une position réaffirmée en 2021 avec des engagements de Black Rock visant au « net zéro » d’ici 2050.
Parallèlement, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’entreprise de « greenwashing » de Wall Street ou le « grand n’importe quoi » des classifications ESG dans le monde de la finance. L’an dernier, comme l’a révélé le Financial Times, la société de notation des fonds Morningstar avait dû opérer un grand nettoyage pour finalement exclure près d’un tiers des fonds, en termes d’encours, de sa base de données ESG. Même les régulateurs s’y mettent pour désamorcer le procès en suspicion qui commence à se répandre dans l’industrie financière.
En France, l’Autorité des marchés financiers (AMF) rappelle à qui veut l’entendre que la communication des fonds « durables » ne doit être claire (comment ?) sur leur impact réel sur l’environnement. Même la banque centrale européenne (BCE) s’y met. Elle vient de mettre en garde les acteurs de la finance, dans un extrait de son prochain rapport sur la stabilité financière, contre le risque d’un verdissement de façade de la finance.
Au final, le coup d’éclat de Stuart Kirk aura peut-être une vertu : celle de réfléchir à ce que monde de la finance fait, à ce qu’elle doit faire et comment. Une réflexion utile qui pourrait remettre à peu d’ordre au grand bazar actuel de la finance durable.
Partager :
À 13h chaque jeudi, recevez l’essentiel de l’actualité du secteur de
la finance
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Finance
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
À quoi sert l’État actionnaire ?
2
L'activité économique de la France stabilisée en septembre à -5% de son niveau d'avant-crise
3
Bombardier: l'UE autorise l'acquisition de Talent 3 par CAF
4
Le Louvre Abou Dhabi : de l’art consommé…
5
GéoLean attend une nouvelle dynamique de son « Doing Center»
1
En 2022, la SNCF devrait exploser son record de bénéfices (29)
2
Covid : faut-il vraiment tester les visiteurs chinois ? (29)
3
revue T Relance du nucléaire, défauts de corrosion et renationalisation : 2022, l'année du grand chamboulement d'EDF (29)
4
revue T Crise du bio : « La demande disparait, au moment où on arrive à l'autosuffisance » (22)
5
revue T Pour Emmanuel Macron, 2023 s'annonce comme une année sociale à hauts risques (20)
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
Avec
La Tribune.fr,
prenez les bonnes décisions

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE