L'OEIL DU TEMOIN DE CE MARDI – seneplus.com

KEEMTAAN GI – LES URGENCES
Faut-il revenir sur les missions de nos forces de l’ordre qui doivent avoir d’autres préoccupations beaucoup plus sérieuses et urgentes que de casser de l’opposition ? Un leader politique qui fait sa tournée et va à la rencontre de ses militants et de notables locaux, quel délit commet-il pour mériter d’être bombardé de grenades lacrymogènes ? L’administration territoriale doit assurément éviter de faire du zèle inutile. Un zèle qui contribue du reste à la montée en puissance de celui qui est considéré comme l’ennemi public numéro 1 du régime du président Macky Sall. L’urgence en matière sécuritaire, c’est le grand banditisme qui refait surface avec des malfrats sans foi ni loi. Oui, sans foi car pousser l’audace et la témérité jusqu’à cambrioler une mosquée, il faut être un vrai « Ceddo » voire un mécréant pour le faire ! Suprême sacrilège, ces mécréants ont emporté tous les exemplaires du Saint Coran qui se trouvaient dans ce lieu de culte. Que l’affront se paye avec le rappel des troupes de tous les imams. Leurs chapelets réunis dans une synchronisation de sourates pourraient avoir beaucoup plus d’effets que la diligence des forces de l’ordre à mener l’enquête sur les profanateurs de cette mosquée de « Nietti Mbar ». Mais où sont donc nos amis de Jamra ? Mame Matar Guèye et ses agitateurs semblent être en hibernation depuis quelque temps ou fort occupés à zieuter par les trous des serrures pour regarder des mecs sauter des meufs ou s’encanailler entre eux. Sauf qu’il n’y a rien à voir par ces temps de disette. Aucune incartade de nos très espiègles nanas toujours promptes à lever une jambe pour faire contempler à ces censeurs ce qu’ils cherchent à voir. Des censeurs de Jamra qui ne se bousculent aux portes de la réprobation que lorsqu’il s’agit des scènes de b…, de roulements de fesses ou de baisers déchainés dont ils raffolent malgré leur fausse pudeur. Mais quand c’est un imam qui donne l’ordre d’attenter à la vie d’un muezzin avec la cruauté d’une foule qui ne pense pas, oui un imam qui pousse la bêtise humaine jusqu’à ordonner à toute une communauté de massacrer un musulman dont le seul tort a été de vouloir construire une seconde mosquée dans son village, alors là ces gardiens autoproclamés de nos fausses vertus gardent un silence gêné voire complice. A désespérer de ces prétendus religieux mais vrais Kàccoor de Jamra qui ont toujours les yeux rivés sur les trous de serrures à regarder nos « saï-saïeries » !
KACCOOR BI – LE TEMOIN
MACKY ET LE BONNETEAU « DEUX MANDATS ? PERTE NGA ! »
Dans notre édition du vendredi dernier, notre dirpub Mamadou Oumar Ndiaye a fait un édito retentissant intitulé : « Ballons de sonde, bonneteau et troisième larron… » Nous ne savons pas si ce sont les Sénégalais qui rejettent à l’unanimité un troisième mandat, ou c’est MON qui était trop inspiré en parlant du fameux bonneteau ou « ñeti xob » très fréquent dans les rues de Colobane. Il s’agit d’un jeu de trois cartes qui repose sur une organisation parfaitement huilée et qui nécessite la participation de plusieurs escrocs : le maître du jeu, ou bonneteur, assisté de ses complices et barons. Toujours est-il que jamais un édito du quotidien « Le Témoin » n’a suscité autant de réactions de félicitations et de messages d’approbation que celui du « ñeti xob » ou « bi gagne, bi perte ». Dans le feuilleton, notre Dirpub peint le président Macky Sall sous les traits d’un bonneteur jouant les cartes d’un troisième mandat à travers des ballons de sonde. Malheureusement tous les pourfendeurs au 3e mandat ont mordu à l’hameçon en jouant la carte qui irrite le président Sall : « Deux mandats ? Perte nga ! » « ADOU KALPE » SANITAIRE Un autre article dans notre édition de vendredi qui a suscité beaucoup de réactions, c’est celui consacré au test PCR anti-covid que les autorités du ministère de la Santé s’entêtent à exiger à tout voyageur devant venir au Sénégal. A charge aux compagnies aériennes d’appliquer sans faiblesse cette mesure ! Ce bien que presque aucun pays au monde ne demande encore ce test. Par exemple, estil normal qu’en ces temps où le pouvoir d’achat des Sénégalais est aussi malmené on exige aux Sénégalais qui se rendent en France par exemple — pays où le test anticovid n’est plus réclamé à l’arrivée dans les aéroports de Roissy Charles de Gaulle et Orly — de payer 25.000 francs pour un test anti-covid ? De la même manière, est-il normal de continuer d’exiger ce test ou un passe sanitaire aux voyageurs embarquant pour le Sénégal ? Aucun impératif sanitaire ne justifiant ces exigences on est là, en réalité, en face d’un véritable « adou kalpé » sanitaire effectué par nos autorités sanitaires sur le mode « la bourse ou la vie » ! A moins qu’il n’y ait un lobby pro-institut Pasteur niché au cœur du ministère de la Santé…
BALLON D’OR 2022 MACKY FELICITE SADIO MANE POUR SA 2EME PLACE
Le Président de la République a félicité chaleureusement Sadio Mané et montré sa fierté de voir le footballeur sénégalais terminer à la deuxième place au Ballon d’or 2022. C’est un sentiment de fierté qui a animé le Président Macky Sall au moment d’écrire quelques lignes sur la performance de Sadio Mané à la cérémonie du Ballon D’or, puisqu’il s’agit d’une deuxième place historique au Ballon d’or 2022. « Félicitations à Sadio Mané pour sa 2e place au Ballon D’Or. Une performance jamais réalisée par un Africain depuis le sacre de Georges Weah en 1995. Le Sénégal est fier et honoré d’avoir une légende du football qui réalise chaque jour des performances exceptionnelles » a écrit Macky Sall sur son compte Twitter.
DAKAR DEM DIKK  UNE PASSATION DE SERVICE HOULEUSE ANNONCEE
On retient nos souffles. Parce que ce mardi, la passation de service entre le Dg sortant de Dakar Dem Dikk, le magistrat Omar Bounkhatab Sylla, et l’entrant, Ousmane Sylla, risque d’être houleuse. Surtout que les partisans du partant ont sonné la mobilisation pour contrer des ennemis tapis dans l’ombre qui seraient proches d’un ancien Dg que nous ne citerons pas. Ces derniers, selon nos sources, auraient décidé de saboter la passation de service avec des huées et un concert de casseroles contre le partant. Quelques heures après son limogeage, l’ancien Dg a été victime d’une grande campagne de dénigrement. Ses ennemis ont tenté de salir la réputation du magistrat. Ils sont allés jusqu’à lui enlever un quelconque mérite dans le processus d’acquisition et de réception prochaine des 653 nouveaux bus. Et ce n’est que la première partie du programme de renouvellement des 1400 bus de marque IVEC, fabriqués en France et garantis sur vingt ans. Des bus avec toutes les commodités : wifi, caméras de surveillance, système de géolocalisation et paiement électronique des titres de transport. En réalité, il s’agit d’un projet révolutionnaire destiné à changer le visage du transport public du Sénégal. Un projet qu’Omar Bounkhatab Sylla n’aura pas la chance de réceptionner. Il n’aura pas non plus la chance de finir le chantier du siège à 5 étages de Dakar Dem Dikk. Mais en 18 mois, il aura réussi à redresser une entreprise qu’il a trouvée presque en faillite et plombée par de nombreuses difficultés. Les partisans de Omar Bounkhab Sylla ont décidé de contrer la présence ce mardi de ses contempteurs qui ont décidé de saboter la cérémonie de passation. Comptez sur le Témoin pour être vos oreilles et vos yeux à cette cérémonie.
AIBD : ABDOULAYE DIEYE INSTALLE CE MARDI
Le nouveau directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), Abdoulaye Dièye, sera installé ce mardi. La passation de services avec le sortant, le ministre Doudou Kâ est prévue cet aprèsmidi au siège de l’AIBD à Diass. Jeudi dernier, le conseil d’administration présidé par le maire de Pikine Abdoulaye Timbo a entériné la décision prise par le chef de l’Etat en Conseil des ministres de nommer Abdoulaye Dièye comme nouveau DG de l’AIBD. L’expert évaluateur, jusque-là DG de Socotra, a été nommé le 29 septembre dernier.
NECROLOGIE LE DG DE L’ARTP A PERDU SA FILLE DE 22 ANS EN FRANCE
La mort a frappé à la porte du directeur général de l’Autorité des postes et télécommunications (ARTP). Abdoul Ly a perdu ce weekend sa fille de 22 ans, Néné Ly, étudiante en France. C’est bien une triste nouvelle que de perdre un enfant, surtout un enfant à la fleur de l’âge et promise à un très bel avenir. Le Dg de l’ARTP est actuellement en France pour les formalités du rapatriement du corps de sa fille. Le Témoin présente ses condoléances au directeur général de l’ARTP, au personnel et à toute la famille du défunt.
SOUTENANCE DE THESE  LE SG DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE DAKAR DEVIENT DOCTEUR
Malgré toute la dynamique qu’il insuffle à la Chambre de Commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar, le secrétaire général de ladite institution Mbaye Chimère Ndiaye consacre du temps aux études. Il a réussi à soutenir avec brio sa thèse de doctorat en Sciences économiques de l’Université Gaston Berger de St-Louis avec la mention Très Honorable. La soutenance s’est déroulée le samedi 15 octobre à l’Université Gaston Berger. Elle portait sur le thème « Les déterminants de la profitabilité des banques dans l’espace Uemoa ». Les membres du jury ont magnifié, à l’unanimité, l’importance et la pertinence du thème ainsi que la qualité de la présentation orale. Ils ont adressé leurs félicitations à l’impétrant. En tout cas depuis qu’il a eu la confiance du président de la CCIAD Abdoulaye Sow comme SG de ladite institution, le Dr Mbaye Chimère Ndiaye a réussi à repositionner la Chambre de Commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar sur la bonne dynamique. Le Témoin adresse ses sincères félicitations au SG Dr Mbaye Chimère Ndiaye.
View the discussion thread.










La Une
Politique
Economie
International
Sports
Football
Media
People
Opinions
Societe
Annonces
Diaspora
Femmes
Développement
Santé
Éducation

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire