Les Watts d'Or : chiffres, système de vote, retour sur les coulisses de l'événement – Automobile Propre

Voitures
TOP électriques
Marques
Nos simulateurs
BMW
Citroën
Hyundai
Kia
Mercedes
Nissan
Peugeot
Renault
Tesla
Volkswagen
Voulez-vous recevoir gratuitement notre magazine par email chaque mardi et vendredi ?
Merci pour votre inscription et à bientôt pour votre première newsletter !
Zone Verte
Trophée Watts d'Or
Les Watts d’Or de la Voiture Électrique de l’Année ont été remis jeudi dernier, le 10 novembre. Au-delà des lauréats, voici ce qu’il faut en retenir.
Après des mois de gestation et des semaines de suspense, jeudi dernier était le Grand Soir pour la remise des Watts d’Or Automobile Propre de la Voiture Électrique de l’Année.
Au cours de ce Live exceptionnel, nous avons dévoilé en direct sur YouTube le Watt d’Or de la Voiture Électrique de l’Année, ainsi que deux autres trophées dans le domaine de l’électromobilité. Si vous avez raté ce direct, vous trouverez le replay vidéo intégral à la fin de cet article.
Pour rappel, les 3 lauréats sont donc :
Chez Automobile Propre nous accompagnons la transition vers des modes de déplacements moins polluants depuis près de 14 ans en tant que média spécialisé. C’est donc tout naturellement que nous avons eu l’idée de créer ce trophée de la voiture électrique de l’année, les Watts d’Or Automobile Propre, afin de continuer à nous inscrire dans ce mouvement et témoigner notre passion intacte pour l’innovation automobile.
Une drôle d’idée qui a germé au printemps dernier dans l’esprit fertile de Soufyane, l’un des journalistes-essayeurs maison. Après avoir fait le constat que tous les secteurs économiques avaient leurs trophées, et que celui de la voiture de l’année était l’un des plus en vue depuis des décennies, force était de reconnaître que rien n’existait encore concernant spécifiquement la voiture électrique.
On peut penser ce que l’on veut des systèmes de classement, palmarès et autres trophées, mais puisque absolument toutes les professions ont le leur, pourquoi pas la voiture électrique, et plus largement l’électromobilité ?
Étant donné le positionnement, l’engagement et l’audience d’Automobile Propre, il nous a semblé que nous étions les plus légitimes pour créer ce trophée, et diffuser la proclamation des résultats en direct sur internet. On ne va pas se mentir, si le champ était laissé vacant, d’autres se seraient probablement rapidement emparés du sujet. Automobile Propre étant le premier média francophone sur le sujet, autant le faire nous-même de nos mains, non ?
Nous nous sommes donc mis au travail, en commençant par fixer une deadline, à savoir la date de remise des trophées, le 10 novembre. Nous pensions au départ monter un événement « physique » dans une salle parisienne avec un public de 200 personnes constitué des invités, des sponsors et partenaires et de membres de la communauté Automobile Propre (vous, les lecteurs) sélectionnés par tirage au sort, mais nous avons finalement opté pour une version plus « raisonnable » pour la première édition, qui nous permettrait de nous roder en vue des prochaines, probablement plus ambitieuses.
Nous nous sommes donc orientés sur une version 100% digitale (ou numérique, si vous préférez) qui serait diffusée en direct sur internet via la chaîne YouTube Automobile Propre à partir des locaux de Brakson à Strasbourg, Brakson étant la holding qui détient entre autres Automobile Propre et les autres marques du groupe.
Le live des Watts d'Or
Il restait à monter un jury, définir les catégories, le système de vote du jury et du public, et déterminer le périmètre permettant de désigner les nominés. Mais ça ce n’est qu’une partie du projet, la partie émergée, en quelque sorte. Car au fur et à mesure qu’on avance dans le montage de ce type d’événement, on découvre des montagnes de petites choses à faire et à penser, qu’on n’avait même pas imaginées au départ, de l’identification des fournisseurs pour la fabrication des trophées à la disposition de la salle, en passant par la logistique de transport des personnes sur place (un jour de grève !), la captation vidéo, la restauration et une foultitude de détails qu’il serait trop long d’exposer ici.
Bref, une somme de choses apprises qui nous ont permis de nous régler et qui vont nous servir pour gagner du temps en vue des prochaines éditions.
La liste des voitures nominées a été rendue publique le temps du vote, mais la page n’est plus accessible depuis. Voici par ordre alphabétique les nominés et candidats qui étaient en lice dans les trois catégories. Pour le vote public la liste était présentée dans cet ordre.
Les 3 lauréats des Watts d'Or
Les lauréats : Mathieu Langlin, DG Tesla France – Pierre Courgeon, Country Manager Fastned France – Alexis Marcadet, CEO Revolte e-garages
Même démarche pour la désignation des catégories. Nous étions partis sur un nombre de trophées beaucoup plus important au départ puisque ceux-ci comptaient pas moins d’une dizaine de catégories. Nous avions par exemple prévu 5 catégories juste pour la voiture électrique de l’année (berline, SUV, citadine, luxe, sport…) mais nous avons vite compris que ce serait très compliqué à gérer étant donné nos moyens humains et financiers dédiés à cet événement. Il fallait faire plus simple, et cette simplicité nous permettait aussi de faire passer un message plus fort et plus lisible. Et finalement je pense que c’était la bonne voie, car la lauréate est unique et bénéficie d’une meilleure exposition (même si en l’occurrence elle n’en a pas besoin). Et puis faire concourir les 20 nominées sur un pied d’égalité donnait la même chance à toutes les candidates. A condition que le système de vote soit équitable, ce que nous avons essayé de faire. J’y reviendrai plus loin.
Pour les autres catégories, nous avions aussi au départ envisagé de créer de nombreux trophées, incluant aussi les deux roues et les nouveau modes de mobilité urbaine. Là encore nous avons réduit la voilure, et déterminé deux catégories qui nous paraissaient essentielles, celle du meilleur réseau de recharge (difficile de parler de voiture électrique sans parler de recharge) et plus largement celui de l’innovation, qui nous parait fondamental dans ce secteur.
Nous voulions :
Pour le Watt d’Or de la Meilleure Innovation dans l’Électromobilité
Pour le Watt d’Or du Meilleur Réseau de Recharge en 2022
Liste des nominés établie par le jury sur la base de 8 critères objectifs et mesurables
Critères quantitatifs, note de 4 à 10
Pour les critères Oui/Non, note de 5 (oui) ou 0 (non)
Critères subjectifs laissés à l’appréciation du jury, note libre de 1 à 10 :
Note établie selon la moyenne de toutes les notes divisées par le nombre de votants.
Pour le Watt d’Or de la Voiture Électrique de l’Année
Conditions requises :
Vote du jury et vote du public
Le jury a voté avant le public et n’a pas eu connaissance des résultats du vote du public avant le calcul final
Pour le vote du jury
Critères objectifs
Pour chacun des critères, une note de 4, 7 ou 10 était attribuée en fonction d’une fourchette
Ex. :  puissance de charge
> 200 kW : 10 pts
De 150 à 200 kW : 7 pts
< 150 kW : 4 pts
Critères Oui/Non
Oui : 10 points – Non : 0 points
Critères subjectifs
Note libre de 1 à 10
Pour le vote du public
Le public était invité à noter chaque modèle de 1 à 10 selon ses propres goûts et affinités.
Au final, nous avons agrégé les votes du jury et ceux du public en additionnant les moyennes cumulées obtenues par modèle, en appliquant un coefficient de pondération de 40 pour le jury et 60 pour le public. Les résultats finaux étaient très proches, notamment pour le trio de tête, qui s’est joué à très peu. La voiture remportant le vote du public était la Renault Mégane E-Tech et celle du jury était la Tesla Model Y. Mais en additionnant les deux votes, la Tesla a fini par l’emporter avec 24,11 points contre 22,54 pour la Renault, la Kia EV6 prenant la troisième marche du podium dans les deux cas.
Il est intéressant de noter également qu’il n’y avait pas d’énormes différences dans le classement des 20 modèles entre le vote du public et celui du jury. Un dernier chiffre : nous avons obtenu plus de 3000 votes du public en 10 jours, et ce chiffre aurait pu certainement être beaucoup plus élevé sans la restriction qui consistait à être connecté à son compte Google pour pouvoir voter. C’est un choix que nous assumons car le dispositif Google Forms est assez solide et éprouvé pour garantir un vote avec le moins de manipulation et de spam possible. Bien sûr ce n’est certainement pas parfait, mais c’est probablement le meilleur ratio simplicité/fiabilité. Pour les prochaines éditions nous regarderons si d’autres systèmes sont possibles, idéalement aussi fiables mais avec moins de contraintes (ce qui parait difficile car si l’on veut des votes uniques et pas de fraude il faudra bien demander à un moment aux votants de s’identifier d’une façon ou d’une autre). Cela étant, 3000 votes dans ces conditions est tout à fait honorable et permet d’avoir déjà un échantillon statistique représentatif.
Nous souhaitions un jury mixte. L’objectif fut presque atteint avec cinq femmes et six hommes, et il est évidemment inutile de préciser « à compétences égales ». Nous souhaitions également que celui-ci soit composé de journalistes, blogueurs, éditeurs, producteurs de contenus, vidéastes spécialistes de la voiture électrique, mais également de personnes provenant d’autres horizons afin d’élargir le focus et avoir des points de vue plus diversifiés. Ce qui nous a conduits à proposer cette mission à des confrères en poste dans des médias qui peuvent être concurrents, ce qui n’a posé de problème à personne, la compétence et la connaissance du sujet passant au-dessus des éventuels clivages de boutiques. C’est ainsi que nous avons accueilli entre autres des journalistes de Numerama, des Numériques ou encore de La Chaîne EV, qui furent souvent les plus impliqués dans leur rôle. Avoir également des représentants d’utilisateurs dans un jury nous paraissait fondamental, c’est ainsi que la FFAUVE était présente dans celui des Watts d’Or, et également l’animateur du groupe Facebook Superchargeurs pour tous, le plus actif sur le sujet, avec près de 8000 membres. Enfin, nous pensons aussi qu’un jury a davantage de crédibilité avec un acteur du métier concerné, ce qui fut le cas avec le DG de Dreev, une start-up filiale d’EDF spécialisée dans le Vehicle to Grid.
Selfie Jury Watts d'Or 2022L’incontournable selfie de fin de soirée avec une partie du jury, de gauche à droite, Raphaëlle Baut (Numerama), Erick Fontaine (Les Numériques), Christophe Debonne (Superchargeurs pour tous), Jean-Christophe Gigniac et Alexandre Homberger (La Chaîne EV) et Yoann Nussbaumer, CEO de Brakson. Et au premier plan l’auteur de ces lignes.
Dernière précision, je ne faisais pas partie du jury. Un choix délibéré pour la neutralité de celui-ci puisque nous souhaitions qu’un seul membre de la rédaction d’Automobile Propre soit dans le jury, rôle qui incombait naturellement à Pierre Desjardins, Rédacteur en Chef. Mon rôle était donc d’organiser et coordonner l’opération, d’élaborer et proposer le système de vote, d’arbitrer, et d’animer la soirée.
La cérémonie n’a pas été exempte de petits ratés, dans lesquels j’ai ma part de responsabilité, notamment en termes d’ordre et de synchronisation au moment d’annoncer les candidats, où j’étais censé suivre ce qui était indiqué sur mon moniteur de retour, au lieu de lire ma fiche. Il faut savoir que j’avais une obsession de timing car la plupart des invités présents devaient rentrer chez eux après la cérémonie, la plupart sur Paris, avec des trains à prendre, et qu’il n’était pas question de les retarder. D’autre part, nous ne sommes pas des professionnels de la TV ni de l’animation d’événement, et notre prestation est probablement largement perfectible. Mais nous tenions à faire cela avec nos propres ressources, en toute convivialité, sans recruter un animateur extérieur, pour des raisons de cohérence et de respect de l’esprit maison qui règne chez Brakson, où toute une équipe s’est mobilisée et impliquée dans ce projet.
Enfin, pour terminer, je réponds à quelques commentaires que j’ai lus ici et là. D’abord sur la sélection des voitures. Certains se sont étonnés que tel ou tel modèle ne figure pas dans la liste des nominées. Je répète donc que le périmètre d’éligibilité était le suivant : toutes les VE sorties et disponibles à la vente en France entre le 01/10/2021 et le 30/09/2022. Si une Ioniq 5 ne figurait pas, c’est qu’elle était sortie avant le 01/10/2021, et si une MG4 n’était pas nominée, c’est parce qu’elle est sortie après le 30/09/2022. Définir une période de référence avec une date tampon est un pré-requis incontournable dans tout dispositif de vote. Pour reprendre le cas de la MG4, elle figurera en très bonne place dans les starting-blocks des Watts d’Or 2023. Quant à la Ioniq 5, elle n’a pas attendu les Watts d’Or pour être déjà souvent couronnée.
Autre genre de commentaire, qui dit que nous serions « vendus à Tesla ». Passons sur la forme de cette assertion évidemment dénuée de fondement. Si c’était le cas nous n’aurions pas pris le risque de faire voter massivement le public et de faire gagner une autre marque. D’autre part, prétendre cela c’est vraiment très mal connaître Tesla, puisque cette marque a littéralement zéro euro de budget publicitaire/sponsoring/communication. Ne pas savoir que le seul représentant commercial de Tesla est Elon Musk en personne via son unique canal Twitter démontre une certaine ignorance de la façon dont fonctionne cette marque.
Voilà tout ce qu’il fallait savoir sur cette première édition des Watts d’Or. Il nous reste à remercier encore tout particulièrement les membres du jury, les collaboratrices et collaborateurs de Brakson qui ont travaillé dur, surtout ces dernières semaines à l’organisation de cet événement, notre partenaire vidéo Carbone Café sans qui ce live streaming n’aurait pas été possible, tous les représentants des lauréats qui ont joué le jeu et se sont déplacés à Strasbourg, souvent juste pour un aller-retour, et enfin, notre sponsor Chargeguru, entreprise spécialisée dans l’installation et le déploiement de solutions de recharge.
Rendez-vous fin 2023 pour la deuxième édition des Watts d’Or !

Chargeguru est partenaire des Watts d’Or.
ChargeguruChargeGuru est l’expert européen de la recharge de véhicules électriques. Notre mission est de concevoir des solutions de recharge de véhicules électriques performantes, simples et évolutives afin d’accélérer la transition vers la mobilité durable. Nos solutions sont à la pointe de la technologie et sont faites pour répondre parfaitement aux besoins de nos clients. Elles sont déployées par des experts locaux qui partagent notre passion pour le développement durable. Créé en 2018, nous sommes actuellement présents dans 7 pays (France, Espagne, Portugal, Belgique, Allemagne, Italie, Royaume-Uni) avec des équipes locales pour accompagner nos clients et nos partenaires. Nous serons près de 200 Gurus d’ici 2023.
S’inscrire à notre newsletter
« Étant donné le positionnement, l’engagement et l’audience d’Automobile Propre »
A titre de curiosité, serait-il possible de connaitre l’audience d’Automobile Propre justement ?(les radios ou chaînes TV ne se privent pas de communiquer sur leur audience).
Et longue vie aux « Watt d’Or ».
Juste le fait d’avoir pensé et organisé ces watts d’or mérite le respect; la démarche intellectuelle pour décerner trois acteurs du marché est complète. Même si la voiture de l’année ne correspond pas à mes attentes, Les résultats sont là et finalement reflète l’avantage de cette marque sur les autres en ce moment, mais le résultats serré avec le deuxième montre que les choses changent avec le démarrage tardif des marques européennes.
le plus dur pour Tesla sera de se maintenir au sommet et là j’émets des réserves.
la concurence débarque avec des solutions plus abouties dans certain domaine technique.
attention à ne pas tomber dans la pluralité de lauréats qui serait peu être contre productif en guise d’intérêt pour le lecteur; l’essentiel est là donc bravo
La MG4 était commercialisée avant le 30/09.
Il n’y avait donc pas de raison de ne pas la mettre dans la liste.
Franchement, autant on peut être d’accord ou pas sur le choix de la TMY ou la Mégane, mais trouver un prétexte de date de sortie pour évincer la MG4, loin devant toutes les autres dans le rapport qualité/prestations/prix est parfaitement criticable.
Quant à Fastened, inexistant dans la majeure partie du pays, on fait mieux en matière de recharge, sachant que la qualité première est la disponibilité sur le territoire ( nombre de stations et maintenance efficace), bref cela ressemble fort au fait d’après avoir fait gagner Tesla, avec la TMY, de ne pas vouloir faire gagner Ionity, pourtant plébiscité par les rouleurs…
Enfin, je note , comme par hasard, l’absence du critère pourtant réclamé par beaucoup, à savoir la présence d’un lecteur de carte bancaire sans contact, mais de la part d’une société possédant chargemap, l’un de ces nombreux intermédiaires…pas franchement  » indispensables  » pour rester poli, cela n’est guère étonnant !!!
Merci de ce billet que j’ai lu avec attention.
Il a l’honnêteté de revenir sur les petits ratés de la soirée. C’est toujours bien de le reconnaitre et d’en tirer les enseignements pour progresser.
Je regrette juste que le site ne donne pas les notes obtenues pour chaque catégories et participants. Je ressens malgré tout une légère frustration qui serait surement levée par ce fait et qui permettrait de comprendre certains résultats surprenants. La victoire de Fastnet par exemple avec un réseau aujourd’hui pratiquement inexistant en FR.
Encore bravo à Revolte pour une initiative qui je l’espère pourra se développer pour eux et être suivi par d’autres acteurs. Car si la vente de VE semble bien se développer le revers de la médaille sera la maintenance des technologies embarquées aujourd’hui facturées au prix fort. Œuvrer pour lutter contre l’obsolescence programmée et le remplacement à neuf en proposant la réparation du stricte nécessaire voilà qui mérite bien un prix comme les Watts d’or.
S’inscrire à la newsletter
Automobile Propre est un site d’information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l’automobile et l’environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l’hydrogène, les aspects politiques et environnementaux liés à l’automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d’entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l’arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu’une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.
Actualités
Dossiers
Véhicules
Forums
Essais
Boutique
Occasions
Guide du véhicule électrique
A propos

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire