Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris – Mardi 25 octobre 2022 – Boursorama

Erreur d'authentification
Votre compte a été clôturé.
Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l’adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n’avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.
8 caractères minimum
1 majuscule
1 minuscule
1 chiffre
1 caractère spécial
Différent de votre pseudo
Les deux mots de passe sont identiques
Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre
Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

(AOF) – Adocia
La biotech annoncera son chiffre d’affaires au troisième trimestre.
Air Liquide
Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’établit à 8,247 milliards d’euros au troisième trimestre 2022, en en croissance en comparable de 8,3 %. Le chiffre d’affaires publié du spécialiste des gaz e est en hausse de 41,3 %, bénéficiant d’un effet énergie historiquement élevé, de + 24,4 %, et d’un effet de change favorable de 8,8 %, alors que l’effet de périmètre significatif est limité à – 0,2 %.
Bouygues
Bouygues a annoncé le succès du placement de son émission obligataire pour un montant total de 2,25 milliards d’euros comprenant deux tranches. La première prévoit 1,25 milliard d’euros à 10 ans, portant un coupon de 4,62 5%. Le coût économique pour le groupe, après prise en compte des opérations de pré-couverture, s’établit à un niveau légèrement inférieur à 2,05%. La seconde tranche inclut 1 milliard d’euros à 20 ans, portant un coupon de 5,375%. Le coût économique pour le groupe, après prise en compte des opérations de pré-couverture, s’établit à un niveau légèrement inférieur à 3,15%.
Carmat
La medtech Carmat a obtenu les autorisations réglementaires nécessaires pour reprendre les implantations du cœur artificiel Aeson dans le cadre commercial. L’organisme notifié Dekra a approuvé tous les changements effectués par Carmat, en réponse aux problèmes qualité qui avaient conduit la société à suspendre volontairement à titre temporaire, fin 2021, toutes les implantations d’Aeson. Cette approbation permet à Carmat de reprendre les implantations d’Aeson à titre commercial, dans l’Union européenne et dans les autres pays reconnaissant le marquage CE.
Casino
Les Enseignes Casino et le Groupe Bérard Distribution ont annoncé la signature d’un contrat de ralliement en franchise de 153 magasins. Ces derniers, situés dans le sud du territoire dans les régions Occitanie, Auvergne Rhône Alpes et Paca, représentent 66 millions d’euros de chiffre d’affaires, et passeront sous enseignes Vival ou Spar d’ici à la fin du mois d’octobre. Ces 153 magasins viennent ainsi se rajouter aux 400 ouvertures et ralliements depuis le début d’année 2022.
Edenred
A l’occasion de la présentation de son nouveau plan stratégique à l’horizon 2025 baptisé Beyond, Edenred a indiqué viser sur cette période une croissance organique annuelle de l’Ebitda de plus de 12% et un taux de conversion annuel free-cash-flow sur Ebitda supérieur à 70%. La société souligne qu’ils sont supérieurs aux objectifs du précédent plan.
ESI Group
ESI Group a réalisé un chiffre d’affaires de 21,8 millions d’euros, en hausse de 0,1% en données pro forma. Il a reculé de 1,3% à taux de change constants. Les chiffres pro forma de l’expert du prototypage virtuel tiennent compte des cessions de juillet et de l’arrêt des ventes en Russie. Il a été soutenu par les licences à 17,6 millions d’euros, qui ont progressé de 4% en données publiées et de 2,3% à taux de change constants.
Freelance.com
Freelance.com enregistre sur le premier semestre 2022 un résultat net à 8,9 millions d’euros (vs 3,3 millions d’euros) en progression de 172,4% Il a progressé de 24,2% en données proforma. Son chiffre d’affaires consolidé est ressorti à 383 millions d’euros, en hausse de 80,5% en données consolidées, et de 23,3% en données proforma . Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de cette entreprise s’établit à 201,5 millions d’euros, soit une hausse de 77,9%, signant un vingt-sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres de l’activité.
Groupe Gorge
Groupe Gorgé annonce son projet de céder son pôle Ingénierie & Systèmes de Protection à son actionnaire principal, la famille Gorgé, pour une valeur des titres de 27 millions d’euros, impliquant une valeur d’entreprise de 47 millions d’euros. L’offre porte sur l’intégralité de la participation de Groupe Gorgé dans le pôle ISP pour une valeur des titres de 27 millions, impliquant une valeur d’entreprise de 47 millions d’euros, soit 25 fois l’Ebitda 2022 estimé et 8 fois l’Ebitda 2023 estimé.
ID Logistics
ID Logistics a enregistré à nouveau une forte croissance de son chiffre d’affaires pour atteindre 641,8 millions d’euros au troisième trimestre 2022, en progression de 37,1% et de 11,1% à données comparables. En France, le chiffre d’affaires a augmenté de 13% à 215,9 millions d’euros au cours de ce trimestre. Retraité de l’effet périmètre lié à la consolidation de Colisweb (société acquise en janvier 2022), la croissance est en hausse de 6,8% sur cette même période.
Interparfums
Avec un chiffre d’affaires proche des 200 millions d’euros au troisième trimestre, Interparfums réalise une performance record, supérieure aux anticipations et dans la continuité des trimestres précédents, grâce à une demande toujours aussi forte pour les marques phares du groupe. Sur les neuf premiers mois de l’année 2022, son chiffre d’affaires atteint ainsi 514 millions d’euros, en hausse de 16,5 % à devises courantes et de 10 % à devises constantes. Il a progressé de 11,7% à 195,3 millions d’euros au troisième trimestre.
Lumibird
Lumibird a enregistré au troisième trimestre un chiffre d’affaires de 40,9 millions d’euros, en hausse de 10%. L’activité du spécialiste des technologies laser a augmenté de 7% à taux de change constants. Comme pour les exercices précédents, le groupe prévoit d’enregistrer son niveau d’activité le plus fort au quatrième trimestre. Lumibird a indiqué mettre  » tout en œuvre pour atteindre son objectif de chiffre d’affaires 2022 conforme au consensus, dans un contexte de difficultés de supply chain, d’approvisionnement et de surenchérissement des coûts (forte inflation notamment électronique) « .
M6
Le groupe audiovisuel communiquera son chiffre d’affaires du troisième trimestre.
Michelin
Le pneumaticien annoncera son chiffre d’affaires du troisième trimestre.
Nacon
Dans ce contexte marqué par des ventes catalogue qui seront en deçà des attentes du fait notamment de la sortie plus tardive de plusieurs jeux majeurs, par une activité accessoires en retrait et par des tensions dans l’approvisionnement des nouvelles consoles, Nacon n’atteindra pas ses objectifs 2022/2023. Le spécialiste des jeux vidéo visait un chiffre d’affaires supérieur à 250 millions d’euros et un résultat opérationnel courant supérieur à 50 millions d’euros.
Orange
Au troisième trimestre, Orange a enregistré un EbitdaaL (Ebitda après loyer), indicateur de référence du secteur, de 3,58 milliards d’euros, en hausse de 0,9% en données historiques et de 0,2% en base comparable. Il a été  » soutenu notamment par le programme d’économies nettes de coûts indirects Scale Up qui suit son plan de marche « . Le chiffre d’affaires a progressé de 1% en base comparable à 10,823 milliards d’euros. Il est en hausse de 3% en données historiques.
Plastic Omnium
Plastic Omnium a publié son chiffre d’affaires consolidé pour le troisième trimestre 2022. En hausse de 21,6% à périmètre constant et comparable (pcc), il s’établit à 2,12 milliards d’euros par rapport à 1,60 milliard à la même période en 202, sur fond d’amélioration de la production automobile mondiale (+28,8%) au troisième trimestre. Selon S&P Global Mobility, 20,5 millions de véhicules automobiles ont été fabriqués sur cette période. Le groupe a par ailleurs confirmé ses perspectives financières à périmètre constant malgré un contexte de marché toujours perturbé.
Rémy Cointreau
Au premier semestre 2022-23, Rémy Cointreau a réalisé un chiffre d’affaires de 867,1 millions d’euros, en hausse de 21,1% en organique, dont une croissance de 16,2% au deuxième trimestre. Le groupe de spiritueux met en avant la  » base de comparaison exceptionnellement élevée de +52,0%  » au premier semestre 2021-22. Il précise que sa performance de cette année traduit une progression forte de l’effet mix-prix (+11,4%), en ligne avec la stratégie de valeur du groupe, et une progression des volumes (+9,7%).
Scor
Afin d’accompagner le développement de sa stratégie d’investissement en dettes privées immobilières, Scor Investment Partners SE (SCOR IP), société de gestion de portefeuilles du réassureur, renforce ses équipes en annonçant l’arrivée de Pierre Saeli en qualité de Head of Real Estate Loans. Pierre Saeli est directement rattaché à Marie-Suzanne Mazelier, Chief Investment Officer et membre du Directoire de Scor IP.
Seb
Le groupe Seb a publié ses ventes pour les neuf premiers mois de l’année 2022. Elles sont en recul de 4,3% à taux de change et périmètre constants (tcpc) à 5,56 milliards d’euros. Sur le troisième trimestre, cette baisse est même plus fortement prononcée : – 8,1% à tcpc. Son résultat opérationnel d’activité (ROPA) sur les 9 premiers mois est ressorti à 319 millions d’euros, contre 528 millions d’euros en 2021. Le ROPA du troisième trimestre s’établit à 120 millions, contre 208 millions en 2021.
TotalEnergies
TotalEnergies annonce avoir franchi le cap de 500 MW de capacités de production solaire sur les sites de ses clients B2B en vue de leur auto-consommation. Plus de 300 sites de ses clients industriels et commerciaux en Asie, au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis sont désormais équipés de panneaux solaires. TotalEnergies vend à ses clients B2B l’électricité verte ainsi produite par le biais de contrats d’achat d’électricité (PPA) à long terme. La Compagnie développe, finance, construit et exploite les panneaux installés sur les toits, les ombrières ou les terrains industriels vacants.
Vinci
Le groupe spécialisé dans les métiers des concessions et de la construction, communiquera son chiffre d’affaires du troisième trimestre.
Worldline
Le chiffre d’affaires de Worldline au troisième trimestre 2022 a atteint 1,158 milliard d’euros, soit une croissance organique de 10%. La croissance interne s’était élevée à 13,5% au deuxième trimestre. Gilles Grapinet, Directeur général du spécialiste des paiements, attribue la croissance de ce trimestre  » principalement attribuable à la forte dynamique commerciale associée à des gains continus de parts de marché et une croissance régulière des volumes dans les services aux commerçants « .
Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 25/10/2022 à 10:10:00.
Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.
BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).
Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.
Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.
Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.
Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement
Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire