League of Legends : MAD Mac : « Armut a été le héros de l'ombre de notre roster […] Nous ne pourrions pas être l'équipe que nous sommes sans lui » – Team aAa

Alors que l'équipe se préparait pour le Play-In des Worlds 2022 de League of Legends qui commence ce soir, l'entraineur en chef de l’équipe MAD Lions a répondu aux questions du site Jaxon.gg, l'occasion de faire un premier bilan de la saison 2022, de parler des résultats du Summer Split et des différences par rapport à l'année dernière.
Commençons par un bilan de l’année. Selon vous, qu’est-ce qui a bien et mal fonctionné pour MAD Lions cette année ?
Oh, bonne question. Notre Spring Split a évidemment été une grande déception. Il y a eu de nombreuses causes à cela. Je n’ai pas nécessairement beaucoup de regrets quant à la composition de notre équipe. C’était un bon coup dans le sens où Reeker n’est pas un joueur similaire à Nisqy en termes de niche qu’ils remplissent dans l’équipe. 
Il se trouve que Nisqy s’est beaucoup mieux adapté à nos besoins en termes de communication, shotcalling, de personnalité et d’expérience. 
Donc, je ne dirais pas que c’était un énorme échec. Nous n’étions qu’à un match de la qualification pour les playoffs au printemps. Il y a eu des matchs serrés que nous aurions dû gagner. Je dirais que ce que je regrette le plus, c’est l’exécution du Spring split plutôt que la composition de l’équipe. 
C’était un grand apprentissage pour moi, et je regrette que nous ayons dû mettre sur le banc un joueur débutant entre le Spring et le Summer Split. Nous avions le sentiment que nous n’aurions pas de grandes chances aux Worlds. C’est un énorme regret pour moi : c’est quelque chose que je n’avais jamais eu à faire auparavant.
Nous n’avions jamais modifié la liste des joueurs au milieu de l’année. C’est quelque chose que je ne veux pas avoir à faire à nouveau. Vous ne pouvez pas faire le bilan de notre année, du moins pour moi, sans mentionner cela.
Pour le Summer Split, nous avons fait une assez bonne rentrée. L’ajout de Nisqy nous a beaucoup aidés, et nous avons changé notre façon de faire en interne en termes de valeurs.
Nous avons valorisé la cohésion de l’équipe et veillé à ce que les gens soient heureux, s’amusent et passent du temps ensemble en dehors des games pendant la saison estivale. Nous avons travaillé extrêmement dur pendant l’été.
Tout le personnel d’encadrement ici peut être fier. Je dirais que c’est l’un des niveaux les plus constants et les meilleurs que nous ayons eus en termes de ce que nous apportons à la table tout autour, et j’en suis vraiment heureux.
Mon rôle au sein de MAD Lions a également été très différent cette année : Je supervise davantage tous les entraîneurs individuels plutôt que d’être autant dans les tranchées. Je passe beaucoup de temps à gérer les personnes, ce qui a été une belle expérience pour moi. C’est toujours agréable d’acquérir de nouvelles compétences et de travailler sur des choses que l’on n’a jamais faites auparavant.
Donc, cet élément de l’année a été un succès aussi, et ces changements, la façon dont nous avons traité l’équipe, la façon dont nous avons entraîné l’équipe, et l’atmosphère générale au sein de l’équipe, ces choses ont abouti à ce que nous ayons la meilleure fin de saison régulière que nous ayons eu depuis longtemps. 
Finir deuxième, c’était plutôt bien, non ? C’est ce qui nous a permis de nous qualifier pour les mondiaux. Que ce soit juste ou non, c’est ce qui a fait la différence. 
Il n’y a aucune raison de dire qu’Excel ne méritait pas autant que nous d’aller aux Worlds, à part le fait que nous avions de bien meilleures performances en saison régulière et que nous étions bien plus réguliers. C’est quelque chose dont nous étions tous conscients au moment d’aborder la saison estivale, car nous savions que nous n’avions pas de points de championnat. La saison régulière était donc vraiment importante comme elle ne l’avait jamais été pour nous. 
Vous savez, par le passé, nous avons toujours été une équipe qui expérimentait, s’adaptait et prenait son temps pendant la saison régulière, pour trouver ce qui était le mieux pour nous. Cependant, pendant ce split, nous savions que nous devions nous adapter rapidement, et nous savions que nous devions être parfaitement préparés pour chaque match de saison régulière. 
Nos scouting devaient être parfaits, nos niveaux devaient être aussi bons que possible. C’est quelque chose que nous avons, je pense, très bien exécuté. Les playoffs ont été une grande déception (rires). 
En ce qui concerne le Summer Split, pensez-vous qu’il y a eu une baisse de performance due au fait que vous avez obtenu la qualification pour les championnats du monde très tôt ? C’était encore inconnu, mais tout le monde s’attendait à ce que G2 batte Misfits et que Rogue et MAD Lions se qualifient.
Il y avait beaucoup de facteurs différents. Je ne peux pas vraiment parler pour les joueurs. Je pense qu’il est difficile de comparer nos matchs du premier et du deuxième tour, car Fnatic était un adversaire beaucoup plus difficile pour nous. 
Ils étaient en meilleure forme que Rogue quand ils ont joué contre nous. En fait, Rogue s’est beaucoup amélioré et était assez différent à chaque tour des playoffs. Fnatic était en bonne forme et s’est bien préparé pour nous.
C’est donc difficile de comparer. Personnellement, je dirai que mon observation pour l’équipe est que perdre contre Rogue nous a en fait rendus plus motivés. Nous savions que nous n’avions pas été à la hauteur ce jour-là et notre entraînement dans la semaine et après la rencontre contre Rogue était vraiment fort. 
Nous nous sommes vraiment engagés à fond et avons mis beaucoup d’énergie. Personnellement, j’ai mis beaucoup d’énergie dans les Rogue Series, car je savais que nous allions probablement jouer contre Fnatic et j’avais le sentiment que Fnatic serait un adversaire plus solide. 
Cela, combiné au fait que nous avions eu une saison régulière très intense, j’ai eu du mal à apporter la même quantité d’énergie dans la rencontre contre Fnatic. J’ai un peu perdu le fil en termes de préparation et d’intensité d’apprentissage de nouvelles choses.  
 
La rencontre contre Rogue s’est déroulée pendant la première semaine du patch, et j’ai donc mis une énorme quantité d’énergie à comprendre le patch et à apprendre comment rédiger certains duos ensemble, à apprendre quelles sont les conditions optimales pour eux, à apprendre comment ces champions fonctionnent, comment ils sont joués en LPL, des choses comme ça. 
 Ensuite, la deuxième semaine était un peu plus axée sur l’affinage. Nous nous sommes plus améliorés avant la première rencontre qu’avant la seconde, mais je pense aussi que nous avions un peu mieux compris la méta à la fin de la première rencontre. La baisse de performance était aussi due en grande partie au draft. J’ai mal géré certaines drafts dans la renconte contre Fnatic, et ils nous ont bien cernés. Donc oui, il y avait beaucoup de facteurs. 
Vous avez entraîné de nombreuses équipes différentes au cours de votre carrière. Qu’est-ce qui rend celle-ci différente des autres ?
Si je la compare à celle de l’année dernière, c’est comme les extrémités opposées du spectre en termes de ce que les joueurs attendent de l’entraînement.  
Les joueurs de l’année dernière avaient besoin de beaucoup de liberté, de capacité d’adaptation, de s’amuser et de faire des trucs farfelus. L’année dernière, nous avons beaucoup travaillé sur les fondamentaux plutôt que sur les détails. Cette année, le groupe bénéficie davantage d’un style d’entraînement différent, beaucoup plus ciblé, plus spécifique et plus répétitif, car nous avons une identité plus définie que le groupe de l’année dernière. 
C’est vraiment différent en ce qui concerne la façon dont nous voulons nous entraîner, et même la quantité d’entraînement. L’année dernière, nous avions beaucoup de personnes qui avaient besoin de pauses régulières, et notre équipe d’entraîneurs était également en début de carrière. Donc, pour nous, les entraîneurs, nous avons également appris à améliorer la gestion des niveaux de stress au fur et à mesure que nous avançons et à gérer les niveaux de stress, pas seulement chez nous, mais aussi chez les joueurs.  
L’année dernière, nous avons fait plus de pauses et nous avons eu des périodes moins intenses pendant la saison, aussi parce que nous avons participé au MSI, ce qui ajoute une grande couche de stress lié à l’épuisement. Cette année, c’est très différent, car nous avons fait une grande pause au printemps, ce qui nous a permis de maintenir une intensité et des niveaux de performance très élevés tout au long de l’été. 
Quels sont les progrès réalisés par les joueurs de votre équipe dont vous êtes le plus satisfait ? Qui vous impressionne le plus dans votre équipe, s’il y en a un qui sort du lot ?
C’est vraiment difficile. Je voudrais mentionner Armut, parce qu’il n’a pas eu beaucoup de crédit pour notre succès pendant le Summer Split par rapport à tous les autres. Personnellement, j’ai été assez surpris qu’Unforgiven ait obtenu la place au sein de l’équipe première de la All-Pro team.  
Non pas que je ne pense pas qu’il le mérite, mais j’ai été surpris que tout le monde l’estime autant, surtout quand on a des joueurs comme Upset et Patrik au sein de la ligue, qui sont si performants. Pour un joueur rookie, c’est une réussite fantastique. Il a fait un travail formidable.  
 
C’est certainement quelqu’un qui s’est beaucoup amélioré. Le fait que vous, en tant que rookie, puissiez attirer autant de ban Draven et de Kalista lors de vos toutes premiers playoffs est merveilleux. C’est tout à son honneur, il a beaucoup progressé.  
Mais je veux mentionner Armut parce qu’il a été le héros de l'ombre de notre roster. Si vous comparez sa constance, sa lecture de la méta et son pool de champions dans ce split par rapport aux précédents, c’est un joueur complètement différent.  
Il était tellement meilleur dans ce split en termes de cohérence, de pool de champions et de laning. Il a même fait un pas en avant dans l’équipe et a pris un rôle plus important dans le shotcall, il a pris plus de responsabilités, il s’est vraiment engagé pour que l’atmosphère de l’équipe soit bonne. J’ai été très heureux de la performance d’Armut pendant ce split, et il mérite beaucoup de crédit pour cela. 
Si vous regardez les statistiques, Armut a en fait les meilleures statistiques de la ligue lors de la saison régulière. 
Pendant saison régulière, Armut était vraiment bon, et il était une partie énorme de la façon dont nous jouions le jeu. La plupart de nos premières parties qui ont snowball et les plus spectaculaires l’ont été grâce au top, puis grâce à Armut qui s’en sortait bien dans les teamfights. 
Il a joué un grand rôle dans ce processus parce qu’il était bon pour générer la pression et pour choisir des matchups en début de partie afin d’aider Elyoya à jouer la game à sa façon. Nous ne pourrions pas être l’équipe que nous sommes sans lui. 
Source Jaxon.gg
Une faute d’orthographe ou une imprécision ?
N’hésitez pas à nous contacter.
Vous avez déjà un compte ?
Vous n’avez pas de compte ?
Rejoignez le plus grand site communautaire lié à l’esport afin de suivre vos jeux favoris.
Entrez votre e-mail ci-dessous afin de recevoir les instructions de changement de mot de passe.

source
https://https://www.a2forces.fr/bilan-de-competenc…

bilan de compétences Poitiers tours

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire