Le calendrier de la réforme des retraites enfin dévoilé ! – Il était une pub

Le ministre du Travail chargé de la réforme des retraites, Olivier Dussopt, a discuté du calendrier du projet à venir aux acteurs sociaux.
La réforme des retraites est un sujet sensible qui reviendra souvent dans les prochains mois. Pour cause, le ministre du Travail, Olivier Dussopt a évoqué les concertations qui devraient avoir lieu au cours de cette période aux acteurs sociaux. Le gouvernement tient à accélérer la discussion afin de dresser un bilan avant Noël. Celui-ci a l’ambition de voter un texte de loi sur la réforme des retraites à la fin de l’hiver. Voici tout ce qu’il y a à retenir.
Le vendredi 30 septembre, Élisabeth Borne a parlé d’un « nouveau cycle de concertations avec les partenaires sociaux et forces politiques » pour le mois d’octobre, afin de pouvoir commencer la réforme dès l’été 2023.
Ce mercredi 5 octobre, Olivier Dussopt a donc expliqué les axes directifs de cette réforme des retraites aux organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, FSU) et patronales (Medef, CPME, U2P), sans oublier la FNSEA pour les agriculteurs.
le SDC a déjà PREDIT que cette Réforme des retraites N’aura PAS lieu
: le calendrier enfin dévoilé https://t.co/w6ZhHvuN8Y
— chriscloitre (@chriscloitre) October 6, 2022

Le ministre du Travail a donc avancé le calendrier de la réforme des retraites qui est le suivant :
La discussion a duré deux heures. En général, le déroulé du calendrier paraît être raisonnable pour les organisations syndicales. Pascale Coton de la CTFC, a affirmé que « c’est logique d’aborder la question financière en dernier sinon cela bloquerait tout le reste ».
De son côté, Dominique Corona de l’UNSA a affirmé :
« C’est une façon de faire qui nous convient, car, en commençant par parler des améliorations du système, ce sera l’occasion de trouver des pistes de financement supplémentaires. »
Il souligne la pertinence du projet, comme quoi, « si on améliore l’emploi des seniors, cela fait des rentrées fiscales et sociales nouvelles. » Mais ce n’est pas pour autant que ce dernier est d’accord sur toute la ligne.
« Ce n’est pas parce qu’il y aura des accords sur certains points que cela veut dire que nous soutiendrons le projet global », poursuit-il.
Benoît Testé de la FSU, quant à lui, s’inquiète au sujet de certains points discutés.
« Notre inquiétude n’est pas levée, car le ministre nous a bien redit qu’il y avait un problème d’équilibre du système et qu’à la fin, il faudra prendre des décisions difficiles, » avoue-t-il.
Pourquoi Emmanuel Macron insiste-t-il sur la nécessité d’une réforme des retraites ? https://t.co/xUd3ZqPgTb
— Fred (@Fred911930) September 16, 2022

Un syndicaliste craint un souci de communication qui lui a poussé à dire :
« C’est malin, car ils vont dire qu’ils ont écouté les partenaires sociaux, qu’ils ont pris en compte leurs remarques, qu’ils ont accepté certaines choses, mais que les syndicats n’ont pas voulu faire d’efforts sur les questions du financement du régime. »
La Première ministre Elisabeth Borne a déjà répondu à la question, le 6 juillet dernier, en se basant sur le contexte européen de l’ancien système.
« Notre modèle social est un paradoxe. À la fois l’un des plus généreux et l’un de ceux où l’on travaille le moins longtemps. Notre système de retraite est une exception alors que l’on part plus tard chez la totalité de nos voisins européens », dit-elle devant l’hémicycle de l’Assemblée nationale.
Elle ajoute qu’il serait désormais nécessaire de changer cela afin d’améliorer la condition des retraités.
Le Comité d’Orientation des Retraites (COR) a, en effet, mis en évidence le déficit du système français des retraites. Si aucun changement n’est mis en place, celui-ci peut aller de 9 à 11 milliards d’euros par an, de 2027-2028. L’organisme avance même que cet écart peut même s’élever à 16 milliards d’ici à 2032, si le modèle actuel des retraites est maintenu.


Le ministre du Travail en charge de la réforme des retraites, Olivier Dussopt a expliqué l’enjeu de cette réforme :
« Faire une réforme qui améliore le système de retraite, mais qui ne l’équilibre pas, ce n’est pas responsable ; et faire une réforme qui se contente d’équilibrer le système financier sans l’améliorer, ce n’est pas juste ».
La première génération concernée est celle de 1961. La réforme a dégagé trois points importants :
Emmanuel Macron avait lui-même déclaré :
« La réforme que je souhaite mener, c’est d’augmenter l’âge légal progressivement avec un système de trimestres progressif, jusqu’à 65 ans ».
En revanche, le recul aura lieu progressivement, à partir de 2023. La réforme correspond à un « report progressif de l’âge de départ de quatre mois par an, aboutissant à 65 ans en 2031 ».
Des aménagements devraient être effectués pour s’accorder avec la justice sociale. Le président a mentionné qu’il fallait « prendre en compte les longues carrières, les questions d’invalidité ainsi que la réalité des métiers et des tâches pour avoir un système qui est juste ».
Le gouvernement souhaite supprimer les régimes spéciaux afin d’avoir un modèle plus homogène. Les détails pour y arriver ne sont pas encore dévoilés. Mais force est de constater que l’objectif est avant tout de simplifier le système.
Réforme des retraites : une décision sur le calendrier dès la semaine prochaine ? https://t.co/gnzNJ0Qhoc pic.twitter.com/2GBvBIaxl5
— MoneyVox (@moneyvoxfr) June 30, 2021

Les retraités bénéficieront d’une indemnisation plus élevée. En contrepartie, ils devront travailler plus.
D’après Elisabeth Borne, « pour la prospérité de notre pays et la pérennité de notre système par répartition, pour bâtir de nouveaux progrès sociaux, pour qu’aucun retraité avec une carrière complète n’ait une pension inférieure à 1 100 € par mois, pour sortir de situations où le même métier ne garantit pas la même retraite, oui, nous devrons travailler progressivement un peu plus longtemps. » Ce serait donc aussi un moyen pour combattre le chômage de seniors.
Véritable amatrice de livres, j’ai dévoré des centaines de titres dès mes années de collège. Ces œuvres m’ont permis de fixer un rêve : devenir écrivain. J’ai suivi cette voie jusqu’à ce que je devienne rédactrice web. C’est avec passion alors que je vous écris des contenus sur l’actualité et d’autres thématiques.
aide arnaque C8 CAF cancer chanteur couple Cyril Hanouna Danse avec les stars décès enfants Familles nombreuses Florent Pagny france 2 impôts inflation Instagram Jean-Luc Reichmann Johnny Hallyday Karine Le Marchand L'amour est dans le pré Lidl M6 maladie Pouvoir d'achat prime Pénurie Rappel conso rappel produit rentrée scolaire retraite retraités revalorisation santé supermarché TF1 The Voice The Voice Kids Touche pas à mon poste TPMP vacances Électricité émission énergie été

source

https://www.a2forces.fr/bilan-d-orientation-articl…

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire