La chasse en France peut-elle devenir éthique? | Slate.fr – Slate.fr

Lucie Inland — Édité par Diane Francès
Temps de lecture: 5 min
Le 29 novembre 2022, un groupe de vingt député·es (EELV) mené par Charles Fournier a présenté une proposition de loi «pour une chasse plus respectueuse de la nature et de ses usages». Derrière cet intitulé, la sempiternelle question de la chasse comme tradition à défendre face à ses méfaits environnementaux, animaux et humains.
Au micro de BFMTV, le député de Tours se défend de vouloir interdire la chasse, pointant que ce n’est juste pas un loisir compatible avec les promenades dans la nature le week-end. Il cible aussi dans son texte les pratiques de chasse les plus cruelles, comme la chasse à courre, déjà interdite dans plusieurs pays voisins, et ses équivalents, ainsi que la chasse en enclos et plusieurs techniques traditionnelles de chasse aux oiseaux. Quels sont les compromis envisageables? Faut-il tout simplement interdire cette activité jugée par beaucoup de personnes comme cruelle et inutile?
L’exposé des motifs débute par huit titres d’articles publiés entre le 9 et le 19 octobre 2022, traitant d’accidents parfois mortels. Des tirs à proximité d’une école ou de jardins privés, des promeneurs blessés dont des enfants, un cueilleur de champignons «confondu avec un sanglier», une femme mortellement touchée par son mari lors d’une battue. «Il est de notre responsabilité de répondre à l’inquiétude et l’insécurité ressenties par les familles, promeneurs, randonneurs, cueilleurs, cyclistes, qui craignent pour leur sécurité en période de chasse. Il est de notre devoir de mieux réguler un loisir qui tue.»
Ces exemples ne sont pas des cas isolés. L’Office français de la biodiversité (OFB) a recensé quatre-vingts accidents de chasse durant la saison 2020-2021. Sept ont été mortels. La faute au «non-respect des règles essentielles de sécurité» de la part des chasseurs, dont ils sont régulièrement les premières victimes: sur les sept accidents mortels de cette saison, trois sont des auto-accidents.
Si le nombre d’accidents mortels de chasse a baissé ces vingt dernières années, pour les incidents, c’est l’inverse. Ceux-ci désignent les tirs envers les habitations et les véhicules –et leurs habitants. C’est par exemple le récent décès de Schweppes, chat au petit corps criblé de plomb dans le Var, dans un certain climat d’impunité.
À LIRE AUSSI
Que se passerait-il si on arrêtait de chasser en France?
«C’est tout un système qui pose problème», soutient Léa Jaillard, amie de Morgan Keane, mort dans son jardin lors d’une battue aux sangliers en décembre 2020 dans le Lot. Le procès de Julien Féral, auteur du tir mortel, et de Laurent Lapergues, directeur de la battue, en novembre 2022, fut l’occasion d’exiger de nouveau des personnes pratiquant la chasse de prendre leurs responsabilités.
Le collectif Un jour un chasseur, fondé par quatre amies d’enfance de Morgan Keane après son décès, collecte les témoignages de personnes confrontées aux comportements dangereux de chasseurs à travers la France. Beaucoup n’osent pas porter plainte par peur de représailles. Pour le collectif, aucun aménagement ne rendra la chasse plus respectueuse puisqu’elle reste «une activité dangereuse et meurtrière qui génère une violence que notre société ne devrait plus tolérer».
Charles Fournier et son groupe sont lucides. Face à un million de personnes détentrices du permis de chasse en France –sur une population totale de 67,5 millions d’habitants–, dur d’espérer rallier les voix à l’Assemblée autour d’une interdiction totale de la chasse.
Les méthodes de chasses dites traditionnelles sont largement rejetées, comme la chasse à courre, déjà contestée par la députée Claire O’Petit (LREM) en mars 2022. Selon le groupe de député·es, même Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), pourtant pas connu pour son progressisme sur le sujet, la conteste. Vraiment?
Certes, il rejette la chasse privée en enclos, mais justifie son existence ainsi: «Vu comment on se fait insulter, cracher dessus par des gens comme Jadot, menacer de mort … Faut voir ce qu’on subit. Après qui ne clôture pas son jardin?» Il a récemment déploré «la morale écolo-animaliste» qui fait que «les chasseurs sont les premiers pris pour cible car nous incarnons “le mal” absolu» par des «misanthropes» menaçant le «vivre ensemble». Et pas touche aux chasses traditionnelles, telles que la chasse à la glu (déclarée illégale en juin 2021), la tenderie aux grives, alouettes et vanneaux (elle aussi jugée illégale depuis peu).
«Les voilà donc ces pratiques “diaboliques” qui rendent fous les anti-tout, et qui font l’objet de procédures juridiques incessantes de la part de ces gens qui ne supportent plus qu’une poignée de ruraux s’adonnent avec passion à quelques pratiques ancestrales qui leur ont été transmises oralement», peut-on lire, écrit de sa plume, sur le site de l’Union nationale des associations de piégeurs agréés de France (Unapaf).
À LIRE AUSSI
La semaine imaginaire d’un chasseur
La chasse fait partie de façon indéniable du patrimoine français. Si on ne devait en retenir qu’une preuve, l’existence du musée de la Chasse et de la Nature, fondé par François et Jacqueline Sommer à Paris, ayant pour mission d’exposer «le rapport de l’homme à l’animal à travers les âges (de l’Antiquité à nos jours)» à travers ses collections de grande qualité d’œuvres et d’objets d’art, d’armes anciennes et d’animaux naturalisés.
D’un point de vue politique, elle est soutenue par le président Emmanuel Macron et par une partie non négligeable des membres du gouvernement. «On a un souci en France, c’est celui du lobby cynégétique jusqu’au sommet de l’État, en particulièrement au Sénat», déclare Yves Verilhac, directeur général de la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Ce même Sénat avait voté la création du délit d’entrave à la chasse afin de sanctionner plus sévèrement toute opposition à un acte de chasse au nom de l’exercice des libertés.
La proposition d’interdire toute chasse durant les week-ends et vacances scolaires ne fait déjà pas l’unanimité au sein de l’Assemblée, à l’image de la réaction d’Aurore Bergé (Renaissance): «C’est purement et simplement interdire la chasse! Il faut qu’ils aient l’honnêteté de le dire au lieu de tenter une dissimulation.» Pour André Chassaigne (PCF), «c’est une très mauvaise idée».
Bien que tout ne soit pas encore joué, il faudra probablement bien du courage au groupe écologiste pour faire entendre ses arguments et trouver un compromis entre les revendications des chasseurs, très attachés à leur pratique et sa culture, et celles des personnes militant pour la fin de la chasse, responsable de trop de blessés, de morts et d’intimidations au quotidien. Les traditions ont la peau dure en France, même les plus cruelles.
À LIRE AUSSI
Ces enfants qui apprennent la corrida: «J’ai tout de suite su que je voulais en faire mon métier»
Il n’y a qu’à constater les résistances auxquelles s’est confronté le député Aymeric Caron pendant la défense de sa proposition de loi en faveur de l’interdiction de la corrida en novembre. «La tauromachie, c’est notre identité, une culture vivante. Qu’on nous laisse vivre avec nos traditions», réclame Julien Dubois, maire de Dax. Mais le propre d’une culture vivante n’est-elle pas d’évoluer au gré des changements de mentalité? Pour citer l’opposant le plus populaire à la corrida: «Est-ce que ce monde est sérieux?»
Lucie Inland
Chez les chats et les chiens, le don du sang aussi sauve des vies
«Ça m’a terriblement angoissée de devenir plus vieille que mon père»: cette étape du deuil peu connue
Pourquoi les chats noirs ont-ils mauvaise réputation?
Newsletters
La quotidienne
de Slate
Une sélection personnalisée des articles de Slate tous les matins dans votre boîte mail.
La kotiidienne
de korii.
Retrouvez chaque matin le meilleur des articles de korii, le site biz et tech par Slate.
En Chine, le storytelling de la pandémie reprend les codes de la promotion du capitalisme
Pour raconter le Covid-19 ou promouvoir sa culture d’entreprise, le pays n’hésite pas à employer les vieilles méthodes.
Christian Salmon 29 décembre 2022 Temps de lecture : 5 min
Malaise dans la vie politique française
À l’aube d’une crise qui s’annonce majeure en France comme dans le reste du monde, la vie politique est parasitée par des événements d’une importance parfois relative. La légitimité du politique y survivra-t-elle?
Gaël Brustier 23 décembre 2022 Temps de lecture : 4 min
Au Parlement européen, le «Qatargate» ne surprend pas tellement
L’enquête sur des soupçons de corruption au profit de Doha, dans laquelle quatre personnes, dont la vice-présidente Éva Kaïlí, ont été écrouées, souligne les défaillances qui règnent à Bruxelles.
Peggy Corlin 20 décembre 2022 Temps de lecture : 5 min

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE