La charte d'investissement : une révolution incomplète ! – Médias24 – Médias 24

menuRUBRIQUES
Suivez-nous :
|
|
Partner Manager de Axwin Consulting, ex directeur général de l’AMDI et ex directeur du Centre régional d’Investissement du Grand Casablanca.
Le 25 octobre 2022 à 12h11
La nouvelle Charte d’investissement présentée par le ministre délégué Mohcine Jazouli est en totale rupture avec la charte de 1995. Les régions y trouveront matière à impacter l’attractivité de leurs territoires. Mais elle reste hésitante sur les incitations pour les TPPME et l’internationalisation des entreprises marocaines.
27 ans après la promulgation de la 1ère Charte d’investissement, le Maroc s’est enfin décidé à se doter d’une nouvelle charte. Attendue depuis 2015, ce retard s’explique, j’espère, par le temps nécessaire à la réalisation d’un bilan (coût-bénéfices) de l’application de la loi 18-95.
Quels sont les apports de la nouvelle charte ? Comment les régions peuvent s’y inscrire dans le cadre de leurs compétences propres ? et quels sont les aspects à clarifier par le débat parlementaire ?
Nous allons tenter de répondre sommairement à ces 3 questions au vue de la version publiée du projet de loi 03-22 à l’issu du Conseil des ministres qui a approuvé le projet de loi-cadre. Bien évidemment d’autres questions sont à débattre et les élus de la nation sauront certainement enrichir ce texte par leurs idées et expériences.
Le parti pris pour le projet de loi est clairement STRATEGIQUE, contrairement à la précédente charte qui était exclusivement opérationnelle. Le législateur a souhaité y positionner le rôle stratège de l’Etat. Alors que la loi 18-95 visait à réduire la pression fiscale pour les projets d’investissement (Cf. art 2), le projet de loi 03-22 fixe des objectifs hautement plus stratégiques.
Trois objectifs stratégiques majeurs ont retenu mon attention:
– Le renforcement de l’attractivité du Royaume en vue de l’ériger en hub continental et international pour les investissements directs étrangers;
– L’encouragement des exportations et du développement des entreprises marocaines à l’international;
– L’accroissement de la part de l’investissement privé, national et international, dans le total des investissements réalisés.
L’annonce de ces objectifs reflète la dynamique enclenchée par le Royaume depuis le début des années 2000, comme pays qui assume son ambition continentale sans complexes et le rôle stratège de l’Etat dans l’accompagnement des entreprises marocaines sur les marchés internationaux. Il révèle également un des challenges à relever, identifié comme talent d’Achille de notre politique économique à savoir la faiblesse de la part des investissements privés dans les investissements réalisés.
La nouvelle charte dans son article 4 conforte le rôle des régions dans la promotion des investissements et l’appui aux entreprises tel que prévu par la loi-cadre 111-14 relative aux régions dans son article 82.
Par ailleurs du fait que le soutien de l’Etat et de la région pour des projets d’investissement sont cumulables (art 6) et que les actions de l’ensemble des intervenants en matière de développement, de promotion et d’attraction des investissements doivent s’exercer dans un cadre de cohérence, de convergence et de complémentarité (Art 5), il est dans l’intérêt de chaque région de définir sa politique d’attractivité des investissements afin de cibler ses objectifs prioritaires.
Contrairement à la loi cadre 18-95 qui n’a pas traité de la gouvernance de l’investissement, le projet de loi a veillé à instituer “un organe ministériel” dont certaines prérogatives rappellent la commission d’investissement.
Cependant 3 différences majeures sont à souligner
– La fameuse commission d’investissement a été définie dans un texte réglementaire en l’occurrence le décret d’application de loi n° 2-00-895 du 31 janvier 2001.
– Ladite commission est appelée “Commission interministérielle d’investissement” alors que le projet de loi parle d’un organe ministériel.
– L’évaluation des politiques publiques en matière de développement des investissements totalement absente des prérogatives de la commission d’investissement apparait de façon très explicite dans les missions de l’organe ministériel prévu par le projet de loi.
Une autre nouveauté dans cette charte d’investissement se sont les déclarations d’intention, qui ne créent ni obligation ni droits et encore moins un cadre d’incitation à l’investissement. Il s’agit en l’occurrence des articles 22 à 30. Certes il est important de rassurer les investisseurs sur la disponibilité et la compétitivité des intrants de tout projet d’investissement (foncier, RH, financement, énergie, logistique, IT) et sur les relations avec l’administration. Cependant, le fait de les citer dans articles spécifiques est en décalage avec la volonté de positionner le texte à un niveau stratégique et rappelle aux investisseurs étrangers que nous avons encore ces points de faiblesse.
Par ailleurs, il est regrettable que la sécurité juridique ; qui est l’un des talons d’Achille de notre environnement des affaires et surtout avec le dernier recul constaté sur l’exéquatur des sentences arbitrales ; ne soit pas considérée dans ce projet de loi alors même qu’il s’agit ici d’une dimension hautement stratégique.

L’intention du législateur d’intégrer les TPPME ainsi que le développement des entreprises marocaines à l’international dans la charte d’investissement est louable mais reporter la définition des cadres incitatifs et d’accompagnement les concernant démontre la complexité du sujet et risque néanmoins de frustrer ou de décevoir les opérateurs économiques concernés.
Espérons que le débat parlementaire puisse nous éclairer sur cette hésitation.
Le 25 octobre 2022 à 12h11
Une délégation officielle marocaine a participé au Salon Water Environment Federation’s Technical Exhibition and Conference, “Weftec”, le plus grand salon de l’eau à l’échelle mondiale, qui s’est déroulé du 10 au 12 octobre à La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.
Cette opération entre dans le cadre d’un projet de reconversion d’une grande superficie destinée à la céréaliculture en cultures de l’olivier et de l’amandier dans la province de Taza. 
Une réunion tenue entre le ministre de l’Éducation nationale et son homologue espagnol a abouti à une formulation convenue du texte d’un mémorandum d’entente portant création de sections bilingues espagnoles au niveau des filières scientifiques.
L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations prendra part, en tant que partenaire officiel, au congrès international de l’automobile “Automobilwoche”, qui aura lieu à Berlin les 25 et 26 octobre 2022.
Le réseau social WhatsApp est touché ce mardi 25 octobre par une panne mondiale. Meta, maison-mère de Facebook et WhatsApp, a confirmé la panne et assure travailler pour restaurer le service.
L’opération permettra notamment d’accompagner le financement des investissements du groupe et d’optimiser les coûts de financement.
Les cinq start-up retenues sont Chari.ma, Sowit Maroc, Tindy, NHS et OCP Maintenance Solutions.
Les services de la préfecture de police de Casablanca ont arrêté 46 individus, dont six mineurs, pour leur implication présumée dans des actes de hooliganisme, ce dimanche 23 octobre, en marge du derby ayant opposé le Wydad au Raja de Casablanca.
La Direction régionale de l’Agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma va lancer les travaux de construction du “qualipôle Loukkos” à Larache.
L’Agence internationale de l’énergie atomique a lancé, le lundi 24 octobre à Rabat, une mission d’examen pour évaluer les capacités du Maroc et son niveau de préparation aux situations d’urgence nucléaire et radiologique.
Quatre projets de décrets sont également au menu du prochain Conseil de gouvernement, qui se tiendra le jeudi 27 octobre sous la présidence du chef du gouvernement.
Annoncé ce lundi 24 octobre, le contrat signé entre les deux firmes prévoit le forage du prochain puits de découverte de gaz MOU-2 sur la côte nord du Maroc.
Lancée en 2019, la BMW Série 3 passe par la case restylage. Les changements sont essentiellement d’ordre cosmétique, avec une dose supplémentaire de “digitalisation” à bord.
Le groupe de distribution automobile vient d’inaugurer sa nouvelle succursale à El Jadida. Fruit d’un investissement de 24 MDH, le site assure la commercialisation de l’ensemble des marques représentées par Auto Hall.
Le comité conjoint de sécurité a convenu qu’il était important de renforcer la coopération opérationnelle bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme frontalier.
Depuis son lancement effectif mi-avril dernier, le programme Forsa a enregistré quelque 168.623 candidatures dont 72.885 sont éligibles à la poursuite du processus de sélection.
Depuis son arrivée au Maroc en 2020, le groupe Opticalia, a réussi à faire adhérer sous sa marque pas moins de 70 magasins d’optique dans 27 villes différentes du Royaume….
Dans une interview, Antoine Kaissar, leader Afrique du Nord et de l’Ouest à Lixil EMENA (Europe Middle East and North Africa) répond à nos questions concernant le programme de Grohe implanté pour la première fois au Maroc et en Afrique du Nord, à Casablanca. …
La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) et la Fédération Routière Internationale (IRF), dont le Maroc assure la présidence, ont organisé, jeudi 6 octobre, la 4ème édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable et la conférence annuelle de l’IRF. Une édition marquée notamment par le soutien et la promotion de l’entrepreneuriat et l’innovation dans le secteur de la mobilité durable à travers le label IRF des start-ups. …
Depuis janvier 2022, Consort Maroc, filiale de Consort Group, acteur de référence des systèmes d’information présent dans six pays, dispose de nouveaux locaux à Rabat….
Saray est un nouveau concept immobilier mixed-use se situant au cœur de la métropole marocaine. Centré sur l’humain, ce projet offre de la durabilité, récréativité, et un concept architectural hors pair….
Infinix a lancé la série Note 12 comportant des performances incroyables, dont un écran élégant Amoled FHD+, une caméra de 50 Mp et une large batterie de 5.000 mAH. La série comprend deux variantes : le Note 12 G88 et le Note 12 G96, qui offrent des fonctionnalités de performances innovantes et une mémoire RAM pouvant s’étendre jusqu’à 13 Go….
Lancée le 4 octobre par 2M, Dream Artist a pour vocation de départager les 12 candidats durant 8 semaines pour sélectionner un finaliste qui sera accompagné pour exposer son travail. Le président du jury, Hassan Sefrioui revient pour Médias24 sur le concept de cette nouvelle émission artistique.
Une délégation officielle marocaine a participé au Salon Water Environment Federation’s Technical Exhibition and Conference, “Weftec”, le plus grand salon de l’eau à l’échelle mondiale, qui s’est déroulé du 10 au 12 octobre à La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.
Cette opération entre dans le cadre d’un projet de reconversion d’une grande superficie destinée à la céréaliculture en cultures de l’olivier et de l’amandier dans la province de Taza. 
Une réunion tenue entre le ministre de l’Éducation nationale et son homologue espagnol a abouti à une formulation convenue du texte d’un mémorandum d’entente portant création de sections bilingues espagnoles au niveau des filières scientifiques.
Des informations contradictoires continuent de circuler concernant le niveau de participation marocaine au sommet arabe d’Alger. Selon le journal “Al Arab” paraissant à Londres, le Royaume sera représenté par Aziz Akhannouch et Nasser Bourita.
L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations prendra part, en tant que partenaire officiel, au congrès international de l’automobile “Automobilwoche”, qui aura lieu à Berlin les 25 et 26 octobre 2022.
Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24
Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.
Abonnez-vous à la newsletter
Tous droits réservés © 2018 – Medias24.

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire