Kool Shen au casting de Syndrome E: «Je suis plus à l'aise dans la … – tvmag.lefigaro.fr

Rubriques et services du Figaro
Le Figaro
Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
The Resident
Le code
Secrets d’Histoire
The Outfit
La grande librairie
Qui veut être mon associé ?
L’apparition
Mongeville
L’énigme Michel Sardou
Mais où est donc passée la 7e compagnie ?
Détox ta maison, 7 jours pour tout ranger
Vanquish : une nuit de vengeance
La science des émotions
Renaud : «Tournée d’enfer»
Le 90 minutes
L’heure des pros 2
Narco
Le meilleur pâtissier célébrités
New York, section criminelle
Coupe d’Espagne
Bones (1/2)
L’enfer des prisons
Les mystère des Mayas : des origines à la chute
Jusqu’à ce que la mort nous unisse
INTERVIEW – Le rappeur et comédien, au générique de la série adaptée du thriller de Franck Thilliez, le 29 septembre sur TF1, se confie.
On a découvert le potentiel de comédien de Kool Shen en 2014 dans Abus de faiblesse de Catherine Breillat où il campait un personnage inspiré de l’escroc Christophe Rocancourt. Il l’a confirmé dans Réparer les vivants de Katell Quillévéré ou la série Engrenages face à Thierry Godard. Deux fictions retracent par ailleurs le parcours du cofondateur de NTM avec JoeyStarr : le film Suprêmes d’Audrey Estrougo (sorti en 2021) et la série Le Monde de demain  créée par Katell Quillévéré, à découvrir cet automne sur Arte. Rencontre à Séries Mania en avril dernier où il se confiait sur son travail d’acteur et son personnage de flic dans Syndrome E , adapté du thriller de Franck Thilliez – déjà disponible sur Salto et le 29 septembre sur TF1.
TV MAGAZINE. – Pourquoi avoir accepté ce projet ?
Kool SHEN.– Je n’avais pas lu le livre mais j’ai trouvé le scénario très bien écrit, très ambitieux – l’action se déroule sur trois continents -, avec un casting éclectique. On ne s’attend pas à voir une humoriste comme Bérangère Krief avec Vincent Elbaz, Janine Decker de la Comédie française… Et une fois que l’on a rencontré la réalisatrice Laure de Butler on est obligé d’accepter ! On sent son humanité.
Quelle a été votre préparation ?
J’ai déjà travaillé avec des coaches, au tout début. Même si je reste un novice, je n’en ai plus besoin mais je n’ai pas l’impression de travailler moins. Je suis un bon élève. J’apprends mon texte sans le jouer, comme une machine, en le récitant très vite, afin de l’avoir en tête au moment de la scène, pour me sentir le plus libre possible. Ensuite, je n’ai pas de schéma type, pas de playlist non plus. J’attends du réalisateur de la sincérité, d’être un peu guidé car je suis arrivé dans ce milieu par hasard. J’aime être réconforté, qu’on me dise que ça va, ou pas !
J’ai envie d’être ancré dans la réalité, de jouer des rôles simples, pas des héros : un père de famille, un comptable, un prof…
Êtes-vous plus à l’aise dans la peau d’un flic ou d’un voyou ?
D’un flic ! Jouer un voyou ne me fait pas forcément kiffer. Je ne suis pas en admiration devant un mec qui tue des gens. Être dominateur, parler mal aux gens ne m’intéresse pas. J’ai besoin de comprendre voire de défendre un personnage. Un flic reste un peu compliqué aussi car c’est très loin de mon univers. J’ai envie d’être ancré dans la réalité, de jouer des rôles simples, pas des héros : un père de famille, un comptable, un prof… Bref, l’émotion du quotidien, je pourrai plus le défendre.
Qu’est-ce qui vous avait envie de devenir acteur ?
Catherine Breillat est venue me chercher. Pourquoi moi ? Elle m’avait vu à la télé dans une interview. Je n’étais pas sûr du tout de pouvoir faire l’acteur mais elle ne voulait pas de quelqu’un avec des références… Elle souhaitait que je comprenne le personnage inspiré de Christophe Rocancourt de l’intérieur, sa psychologie. Face à Isabelle Huppert, c’était chaud ! J’étais content de jouer mais vraiment il n’y avait pas de volonté de ma part. C’était ma première expérience, j’essayais de marcher bien dans les clous, de connaître mes textes, et j’ai sûrement oublié un peu le plaisir. Ce n’est pas comme aujourd’hui, je gère mieux l’appréhension… Mais les projets se sont enchaînés naturellement.
C’est amusant de retrouver deux anciens rappeurs rebelles dans de grosses productions de TF1 – JoeyStarr dans Le Remplaçantet vous dans Syndrome E
Oui, c’est drôle. Mais cette production de TF1 est assez particulière, pointue, glauque même.
Avez-vous des échanges avec Joey Starr sur vos projets respectifs ?
Non, nous n’avons pas d’échanges du tout d’ailleurs !
Mais vous avez travaillé ensemble sur le biopic et la série ?
Nous avons travaillé tous les deux mais pas ensemble.
De quelle façon avez-vous collaboré au film et à la série ?
De la même façon. Audrey Estrougo comme Katell ont écrit de leur côté, j’ai lu, il a lu… Nous avons fait nos remarques sur ce qui nous paraissait trop romancé, ce qui collait ou pas… Ils revenaient avec des modifications. Mais nous ne sommes pas à l’origine de l’écriture.
Ça fait quoi de voir sa vie à l’écran ?
C’est par moments très émouvant, voire choquant.
En quoi ?
La série est tournée dans nos cités respectives, à la différence du film. L’appartement de mes parents est exactement le même jusqu’au papier peint. Il y a des réminiscences qui nous font replonger dans notre histoire, c’est vraiment particulier.
Nous avons suffisamment commis d’impostures : on a joué de la musique sans avoir appris le solfège, on se retrouve au cinéma sans avoir pris de cours de comédie !
Vous trouvez qu’Anthony Bajon vous ressemble ?
Physiquement, ce n’est pas flagrant mais au bout d’un moment on se fiche de la ressemblance physique car il joue trop bien !
Que raconte la série ?
Le début du hip-hop dans les années 80, ces têtes un peu basanées qui commencent à arriver à la télé. Ce n’est pas juste focus sur NTM. Le groupe est la pierre angulaire qui sert à raconter ça.
Il y avait un côté politique dans vos textes, arrivez-vous à faire passer des messages par vos choix de fictions ?
Non, je n’ai pas forcément cette envie. Je ne choisis pas mes rôles par rapport à ce que le film raconte ni à défendre une idéologie. L’histoire doit être belle, le réalisateur bon, c’est de l’art, pas de la revendication.
Que regardez-vous comme séries ?
C’est un peu chronophage, j’ai arrêté. Je ne suis pas très cinéma non plus.
Pourriez-vous initier un projet ?
Pourquoi pas mais il faudrait que je sois en confiance. Nous avons suffisamment commis d’impostures : on a joué de la musique sans avoir appris le solfège, on se retrouve au cinéma sans avoir pris de cours de comédie !
anonyme
le
C’est vrai : il est tellement crédible.
anonyme
le
Il passe pourtant son temps à cracher sur la police ! Et c’est quoi cette lubie de prendre des rappeur pour faire des séries ? Ça sera sans moi.
L’acteur et chanteur découvert dans Les Choristes ajoute son nom au générique du feuilleton de TF1.
La série post apocalyptique s’est vue annuler sa diffusion sur la télévision par la filiale Warner Bros Discovery, au détriment, encore une fois, des téléspectateurs.
Connue après sa participation à «Nouvelle Star», la jeune femme poursuit depuis près de dix ans une carrière d’actrice.
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
Kool Shen au casting de Syndrome E: «Je suis plus à l’aise dans la peau d’un flic que dans celle d’un voyou»
Partager via :
2 commentaires
2
TV Magazine
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

https://fragua.org/casting-dans-le-cinema-et-la-television/
https://netsolution.fr/quest-ce-que-le-casting-de-film/
https://seo-consult.fr/comment-devenir-presentateur-meteo/
https://word-press.info/presentateurs-meteo-de-casting/
https://pfeilgrod.net/les-avantages-et-inconvenients-de-rejoindre-une-agence-de-mannequins/
http://4dspace.net/casting-koh-lata/
https://google-adsense.info/quest-ce-que-le-casting-de-film/
https://dewiqiu.biz/comment-faire-un-film-de-casting/
https://mersinege.com/comment-faire-le-casting-dun-film/
https://hfu2030.com/le-seul-site-qui-propose-des-castings-professionnels/
https://bonite.fr/les-castings-au-cinema/
https://www.maxicasting.com/
https://bouddhisme.info/comment-trouver-les-meilleures-castings/
https://tafrob.info/casting-cinema-et-television/
https://polynesie-francaise.fr/reussir-un-casting-a-koh-lanta/
https://monnaie.biz/maxi-casting/
https://taipan.fr/presentateur-meteo-de-casting/
https://assurancevie.info/faire-les-meilleurs-choix-pour-un-casting-koh-lanta/
http://travaildereferencementseo.hautetfort.com/archive/2022/10/27/que-rechercher-chez-un-presentateur-meteo-de-casting-le-guid-6410666.html
https://www.metro-montreal.com/page/comment-trouver-les-meilleures-castings
https://defisconseil.fr/page/meilleurs-conseils-pour-les-castings
https://www.bibliothequeparis.fr/page/les-avantages-et-les-inconvenients-de-travailler-avec-une-agence-de-mannequins
https://abripiscines.fr/page/le-seul-site-pour-les-castings-professionnels
https://taillehaie.fr/page/casting-ce-que-vous-devez-savoir-avant-de-commencer
https://ski-alpin.fr/page/comment-devenir-mannequin-de-mode-a-paris-les-bases-que-vous-devez-connaitre
http://4dspace.net/comment-trouver-les-meilleurs-castings/
https://mersinege.com/casting-ce-que-vous-devez-savoir-avant-de-commencer/
https://hfu2030.com/devenir-mannequin-de-mode/

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE