Guerre en Ukraine : «les chances d'un accord de paix sont … – Le Parisien

Rendez-vous demain pour suivre l’évolution de la guerre en Ukraine et ses conséquences.
Après une conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a « le sentiment que nous sommes très loin de la paix. Je mentirais si je disais que cela pourrait arriver bientôt ». « Je n’ai aucune illusion, à ce stade les chances d’un accord de paix sont minimales », a-t-il insisté au cours d’une conférence de presse notant que même un cessez-le-feu « n’est pas en vue ». « Je poursuis mes contacts avec les deux parties et j’espère qu’un jour il sera possible d’aller vers une discussion de plus haut niveau ».
Au cours d’un entretien téléphonique avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres,
« Vladimir Poutine a fait une évaluation positive de la coopération constructive avec l’AEIA». L’agence a effectué début septembre une inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia régulièrement visée par des bombardements, a déclaré le Kremlin. 
Le président russe Vladimir Poutine a jugé que les céréales ukrainiennes devaient aller « en priorité » aux pays qui en ont le plus besoin, lors d’un entretien téléphonique avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.
Au cours de ces discussions, « l’attention a principalement porté sur la mise en oeuvre des accords d’Istanbul sur l’exportation des céréales ukrainiennes (…). Les deux parties ont souligné l’importance d’accorder la priorité à ceux, en Afrique, au Proche-Orient et en Amérique latine, qui ont besoin de nourriture », a déclaré le Kremlin dans un communiqué.
L’armée russe, dont des frappes ont provoqué ces derniers jours de vastes coupures d’électricité dans plusieurs régions ukrainiennes,
pilonne les forces ukrainiennes, notamment dans la région de Kharkiv, où Kiev a mené avec succès sa contre-offensive.
« Des frappes massives ont été menées dans les régions des localités de Dvoritchna, Balakliïa et Koupiansk », indiqué le ministère russe de la Défense. A Mykolaïv (Sud), deux immeubles ont été touchés, faisant deux morts, selon les autorités locales. Dans la région de Donetsk, le gouverneur Pavlo Kyrylenko a rapporté des bombardements « sur toute la ligne de front ». Celui de la région voisine de Lougansk a annoncé que les forces russes avaient repris le contrôle de la ville de Kreminna.
Vladimir Poutine ne considère pas la guerre en Ukraine comme une « erreur », a affirmé le chancelier allemand Olaf Scholz, lors d’une conférence de presse où il était questionné sur son entretien la veille avec le président russe.
« Malheureusement, je ne peux pas vous dire qu’il y a maintenant une prise de conscience croissante que c’était une erreur de commencer cette guerre », a-t-il dit précisément. « Rien ne laisse à penser qu’une nouvelle position est en train d’émerger là-bas », selon le chancelier. 
Olaf Scholz a estimé qu’il était « juste » de se parler et de dire ce que l’on avait à se dire. « Car je suis fermement convaincu que la Russie doit se retirer, que ses troupes doivent se retirer, afin que la paix ait une chance dans cette région », a-t-il martelé.
Principal allié de la Russie, le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko a publié une vidéo dans laquelle il apparaît, moqueur, en train de fendre du bois pour aider l’Europe à ne pas « mourir de froid » cet hiver. « On aidera nos frères. Peut-être qu’eux nous aideront un jour aussi », ajoute-t-il avant un grand coup de hache.
« L’Europe ne peut pas faire la fine bouche en ce moment. Du sapin ou du bouleau, l’important c’est qu’ils aient chaud », poursuit le président.
La Hongrie s’est abstenue de bloquer la prolongation des sanctions de l’UE contre la Russie. Le processus de prise de décision s’est achevé avec succès, a déclaré une porte-parole de la présidence tchèque du Conseil de l’UE à l’agence de presse allemande dpa. La décision va maintenant être publiée au Journal officiel de l’UE, ce qui prolongera les sanctions de six mois.
Lors de son discours sur l’état de l’UE devant le Parlement de Strasbourg, Ursula von der Leyen a mis à l’honneur la Première dame ukrainienne Olena Zelenska, à qui les eurodéputés ont réservé une ovation debout dans l’hémicycle.
« Chère Olena, il fallait un courage immense pour résister à la cruauté de Poutine. Vous avez trouvé ce courage », a-t-elle lancé, habillée aux couleurs de l’Ukraine, annonçant son départ pour Kiev dans la foulée afin de discuter en « détail » de la poursuite de l’aide européenne avec le président Volodymyr Zelensky.
Lors du débat parlementaire de presque trois heures qui a suivi le discours de la présidente de la Commission européenne à Strasbourg, l’eurodéputée française Manon Aubry (La France insoumise) a regretté un discours qui « a peu parlé des questions sociales », brandissant des factures d’électricité de citoyens.
« Envoyez ces factures à Moscou, c’est là qu’est le responsable », lui a répliqué Ursula von der Leyen. « C’est tout ce que vous avez à dire aux gens qui galèrent ? », a rétorqué l’eurodéputée.
Une société des îles Vierges britanniques, qui demandait en référé la levée de la saisie d’un mégayacht, « l’Amore Vero », immobilisé à La Ciotat dans le cadre des sanctions contre des oligarques russes, a été déboutée, selon une ordonnance rendue à Marseille.
Long de 86 m, le yacht blan avait été bloqué par les douanes françaises dans le chantier naval de La Ciotat, à l’est de Marseille, le 3 mars.
Dans son ordonnance, consultée par l’AFP, le juge des référés s’est déclaré « incompétent » pour décider de la levée de cette saisie, estimant que la société devait s’adresser au tribunal administratif. 
Selon Varsovie, environ 1,3 million de réfugiés ukrainiens vivent actuellement en Pologne même si nombre d’Ukrainiens sont rentrés récemment   dans leur pays, rapporte Der Spiegel.
Quelque 600 000 réfugiés ukrainiens en âge de travailler ont reçu un numéro d’identification personnel temporaire, ce qui facilite les relations avec les autorités et le système de santé publique. Plus de 400 000 d’entre eux ont déjà trouvé un travail légal, selon le vice-ministre de l’Intérieur Pavel Szefernaker. 
« Concernant le gaz, les marchés fixent actuellement pour 2023, un prix 5 foissupérieur à celui de 2021. Ces prévisions et les prix actuels du gaz en Europe sont bien supérieurs à ceux qui se pratiquent ailleurs dans le monde », explique la Première ministre française. « Cette situation est liée à la guerre en Ukraine et à la décision russe de couper presque totalement les exportations de gaz vers l’Europe. Face à cela et à la crainte des marchés d’une pénurie de gaz cet hiver en Europe, les prix du gaz montent », poursuit-elle, en présentant un arsenal de mesures destinées à aider les Français face à la hausse des prix de l’énergie.
La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, en visite officielle en Inde, s’est entretenue avec son homologue indien de la guerre en Ukraine. 
« Parmi les grands pays du monde, deux dirigeants ont des contacts réguliers avec les deux parties en conflit, ce sont le Premier ministre Modi et le président Macron», a  déclaré Subrahmanyam Jaishankar. Les deux pays entendent favoriser une résolution du conflit par la voie diplomatique.
S’approvisionnant en armes auprès de la Russie, l’Inde, comme la Chine, a refusé de condamner l’invasion de l’Ukraine et a augmenté ses achats de pétrole russe. En juin, elle a néanmoins cosigné une déclaration du G7 s’engageant à « respecter l’intégrité territoriale et la souveraineté des autres États ».
Notre direct est à suivre ici.
A Balakliia, ville récemment libérée par l’armée ukrainienne après six mois passés sous le joug russe, les habitants commencent doucement à panser leurs plaies. Les habitants témoignent.
Ursula von der Leyen a annoncé la décision de la Commission européenne d’allouer 100 millions d’euros à la reconstruction de 74 écoles ukrainiennes dans le cadre du Fast Recovery Plan. Ces établissements doivent être reconstruits avant l’arrivée de l’hiver. « Un plan spécifique a été préparés pour chaque école », a précisé le femme du président Zelensky. 
La France va être en capacité d’exporter du gaz à l’Allemagne dès la  « mi-octobre », a annoncé le directeur général du gestionnaire du réseau de gaz en France, GRTgaz Thierry Trouvé. « Sous l’effet de la guerre en Ukraine, les flux de gaz historiquement en provenance de l’Est se sont inversés. Un tarissement progressif des transits de gaz provenant d’Allemagne (avec du gaz russe, NDLR) s’est opéré depuis l’été 2022 : GRTgaz travaille à adapter son réseau pour développer une capacité nouvelle d’export de la France vers l’Allemagne qui sera disponible mi-octobre », précise le communiqué de GRTgaz. 
L’inspecteur de l’armée allemande, le général Eberhard Zorn, a appelé à la prudence au sujet de la contre-offensive ukrainienne. « Les forces ukrainiennes mènent actuellement des contre-attaques qui permettent de reconquérir des lieux ou certaines parties du front, mais pas de faire reculer la Russie sur un large front », estime le haut-gradé dans l’hebdomadaire Focus.Selon l’inspecteur de la Bundeswehr, le Kremlin pourrait ouvrir un nouveau front : « Kaliningrad, la mer Baltique, la frontière finlandaise, la Géorgie, la Moldavie… Il y a beaucoup de possibilités. Poutine en aurait les capacités. »
La Russie justifie la poursuite de son « opération militaire spéciale », selon la périphrase officielle qui désigne la guerre, par sa crainte que l’Ukraine n’adhère à l’Otan. Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, y voit la « principale menace » pesant contre la Russie.
Le gouvernement allemand envisage la nationalisation de son géant gazier Uniper, terrassé par les baisses de livraisons de gaz russe. Il en détient déjà 30% depuis un premier plan d’aide en juillet. L’entreprise était le principal client du groupe russe Gazprom en Allemagne.
L’opérateur de système électrique ukrainien NEC Ukrenergo a entièrement rétabli deux lignes électriques principales à Kharkiv qui avaient été frappées par des bombardements russes. Des équipes de réparation d’urgence sont déployées pour rétablir le courant. Selon le gouverneur de la région, près de 85% de l’approvisionnement énergétique a été restauré. 
Selon l’état-major général des forces armées ukrainiennes, « actuellement, avec la participation d’instructeurs du Canada, des Pays-Bas, de la Nouvelle-Zélande, de l’Ukraine et du Royaume-Uni, près de 5 000 de nos militaires ont terminé avec succès leur formation ». « Ils ont acquis des connaissances, des compétences et des capacités de base en médecine tactique, en ingénierie, en direct un entraînement au feu, psychologique et tactique, y compris dans la conduite de missions offensives et défensives en milieu urbain », indique le communiqué.
Le président ukrainien a rendu visite aux militaires après la reprise aux forces russes de la ville d’Izioum dans la région de Kharkiv. « Notre drapeau bleu et jaune flotte déjà au-dessus d’Izioum », a dit le président ukrainien sur son compte Telegram.
« Dans le cadre de l’expédition de céréales, cinq autres navires ont quitté les ports ukrainiens ce matin », a indiqué le ministère turc de la Défense nationale. Depuis l’entrée en vigueur de l’accord entre l’Ukraine, la Turquie, la Russie et l’ONU sur le transport de céréales en provenance d’Ukraine, 129 navires chargés d’un total de 2,9 millions de tonnes de céréales ont quitté les ports ukrainiens.
Après les critiques à peine voilées du patriarche orthodoxe russe Kirill, qui soutient l’invasion de l’Ukraine par le pape François, l’Eglise orthodoxe russe s’est dit prête à une nouvelle rencontre entre le patriarche proche soutien du président russe Vladimir Poutine et le pape François. Le métropolite Antoine de Volokolamsk, « ministre des Affaires étrangères » de Kirill, a estimé qu’une rencontre entre les deux hommes était « une possibilité » à condition qu’elle soit « bien préparée ».
L’information est difficilement vérifiable. Les Russes auraient installé une prison dans le sous-sol du département de police où ils auraient torturé au moins 40 Ukrainiens qui servaient ou avaient des parents servant dans l’armée, selon Serhii Bolvinov, chef du département d’enquête de la police nationale de Kharkiv. 
Le pape François lors de son deuxième jour au Kazakhstan a déclaré que Dieu ne guide pas les religions vers la guerre, une critique implicite du patriarche orthodoxe russe Kirill, qui soutient l’invasion de l’Ukraine et a boycotté une conférence des chefs religieux.
« Dieu est la paix. Il nous guide toujours sur le chemin de la paix, jamais sur celui de la guerre », a-t-il lancé. « Engageons-nous donc encore plus à insister sur la nécessité de résoudre les conflits non pas par les moyens peu concluants de la puissance, avec les armes et les menaces, mais par les seuls moyens bénis par le ciel et dignes de l’homme : la rencontre, le dialogue et les négociations patientes », a-t-il ajouté.
Selon Reuters, un représentant de Vladimir Poutine en Ukraine aurait, au début de la guerre, conclu un accord provisoire avec Kiev. Cet accord aurait pu satisfaire la Russie car il prévoyait que l’Ukraine reste bien en dehors de l’OTAN. Mais,  Vladimir Poutine l’aurait rejeté et aurait poursuivi sa campagne militaire, selon trois personnes proches du dirigeant russe.Interrogé sur les conclusions de Reuters, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré : « Cela n’a absolument aucun rapport avec la réalité. Rien de tel ne s’est jamais produit. Ce sont des informations absolument incorrectes ».
Egils Levits, le président de la Lettonie se dit favorable pour la création d’un tribunal international sur le crime d’agression russe en Ukraine. « Nous avons besoin d’un tribunal spécial qui permettra de tenir les dirigeants russes responsables du crime d’agression contre l’Ukraine », a-t-il expliqué. 
« Le secteur financier russe est moribond », a affirmé la présidente de la commission européenne. Près de mille entreprises internationales ont quitté le pays. « L’armée russe prend les puces des lave-vaisselle et des réfrigérateurs pour réparer son matériel militaire, car elle est à court de semi-conducteurs », a-t-elle ajouté. Selon elle, les armements modernes utilisent des puces électroniques dont les principaux producteurs sont Taïwan et la Corée du Sud. Or, ces deux pays ont cessé d’exporter leurs produits à la Russie depuis mars. 
C’est ce qu’à laissé entendre le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby. Cette aide pourrait être annoncée dans les « prochains jours ». « Nous sommes en phase avec les Ukrainiens avec un dialogue quotidien », a-t-il ajouté. 
Le gouverneur ukrainien de Mykolaïv, Vitaliy Kim, a déclaré sur Telegram  que lors du bombardement de sa région par la Russie au cours des dernières 24 heures, deux civils ont été tués et six blessés. Selon lui, plusieurs immeubles résidentiels et commerces ont été touchés dans la ville. 
La première dame d’Ukraine, Olena Zelenska, a été ovationnée par les eurodéputés dans l’hémicycle du Parlement européen à Strasbourg, en amont d’un discours de la présidente de la Commission européenne.
« C’est un immense honneur d’avoir Olena Zelenska avec nous en ce jour important », a déclaré la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola. Les députés européens présents ont réservé une ovation debout à la femme du président ukrainien Volodymyr Zelensky. 
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé son déplacement à Kiev pour rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont la femme était présente au Parlement européen à Strasbourg.
« Je vais me rendre aujourd’hui à Kiev pour rencontrer le président Zelensky » afin de discuter « en détail » de la poursuite de l’aide européenne, a-t-elle annoncé dans son discours sur l’Etat de l’UE devant les eurodéputés. En outre, elle a martelé  que les sanctions imposées à la Russie en raison de la guerre en Ukraine devaient être maintenues et a jugé que le temps de l’apaisement n’était pas venu.
​ La Russie a ordonné à l’opérateur de téléphonie mobile local de couper l’accès à Internet mobile aux résidents restants pour des « raisons de sécurité », a déclaré le gouverneur de la région occupée, Serhiy Haidai. 
Pour la première fois, selon le ministère de la Défense au Royaume-Uni, la Russie a probablement utilisé pour la première fois des véhicules aériens sans équipage de fabrication iranienne en Ukraine. L’un de ses engins, un Shahed 136, a été abattu. Selon les renseignements, la Russie utilise ces armes comme une arme tactique plutôt que comme une arme stratégique ciblant des installations militaires plus profondément sur le territoire ukrainien.
Selon Bloomberg, malgré une hausse des prix, les  gains du Kremlin provenant de ses ressources en combustibles fossiles (qui représentent plus d’un tiers du budget national, sont tombés à 11,1 milliards de dollars) en août, le plus bas depuis juin 2021. Ce chiffre est en baisse de 13 % par rapport à juillet et de 3,4 % par rapport au même mois de l’an passé. 
Selon l’Institut américain pour l’étude de la guerre, le Kremlin reconnaît une défaite pour la première fois depuis le début de la guerre. 
Le Kremlin a reconnu sa défaite dans l’oblast de Kharkiv, la première fois que Moscou reconnaît ouvertement une défaite depuis le début de l’invasion de l’Ukraine en février 2022. Jusqu’à présent, selon cet institut, le Kremlin n’a jamais admis que la Russie avait été vaincue autour de Kiev ou, plus tard, à Snake Island, présentant le retrait de Kiev comme une décision de donner la priorité à la «libération» du Donbass. Toujours selon cet institut, la reconnaissance de la défaite par le Kremlin fait partie « d’un effort visant à atténuer et à détourner les critiques pour un échec  aussi dévastateur du président russe Vladimir Poutine vers le ministère russe de la Défense et le commandement militaire ». 
Il est rare qu’un défilé de mode commence par une minute de silence. C’est ce qu’a fait respecter à New York la créatrice ukrainienne Svitlana Bevza pour son pays envahi par la Russie, avant de présenter une collection chargée de symboles patriotiques.
Svitlana Bevza a baptisé sa nouvelle collection printemps-été « Une patrie fragile ». Elle l’a présentée dans un bâtiment de Wall Street avec drapeau ukrainien projeté au mur.
Tout en restant sensuels, certains hauts, portés sur jupes ou pantalons font furieusement penser à des gilets pare-balles. Certains prennent la forme d’un bouclier argenté laissant nus épaules et nombril. Surtout, ce sont les grains et épis de blé,  symboles des « terres fertiles » de l’Ukraine,  qui sont apparus comme fil conducteur de la collection. 
L’année prochaine, le taux d’inflation pourrait atteindre 30% en Ukraine, selon le Premier ministre Denys Shmyhal lors d’un débat au parlement sur le projet de budget. Selon lui, le pays pourrait toutefois connaitre une croissance de l’ordre de 4,6% même si dans ce domaine en raison de l’évolution du conflit les prévisions sont difficiles à établir. Selon les scénarios, l’économie pourrait chuter de 0,4% ou croitre de 10%. 
Le président américain Joe Biden a reconnu que les Ukrainiens ont fait des progrès significatifs, mais que le conflit va être encore long. Répondant à une question s’il s’agissait d’un tournant dans la guerre en Ukraine, Biden a répondu: « La question est sans réponse pour le moment. C’est difficile à dire. Il est clair que les Ukrainiens ont fait des progrès significatifs, mais je pense que ce sera long. »
Dans son message quotidien, le  président ukrainien, Volodymyr Zelensky a annoncé que l’Ukraine contrôle désormais pleinement plus de 4 000 km2 des territoires repris aux forces russes. Lundi, il avait annoncé  que l’armée ukrainienne avait repris 6 000 km2 de territoire occupé par les forces russes depuis le début du mois. Mais les responsables ukrainiens ont fait remarquer ue reprendre un territoire ne signifiait pas qu’il était totalement sous contrôle. 
Le gouverneur de l’oblast de Zaporijjia Oleksandr Starukh a annoncé la mort d’une personne dans un bombardement russe survenu dans la ville de Orikhiv. 
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a indiqué mardi que le Fonds Monétaire International (FMI) allait allouer une aide supplémentaire à l’Ukraine d’un montant d’1,4 milliard de dollars.
Vous pourrez suivre à nos côtés l’évolution du conflit en Ukraine, ainsi que ses conséquences économiques ou politiques sur notre quotidien.
Guide Shopping Le Parisien
Offres d'emploi
Codes promo
Services
Profitez des avantages de l’offre numérique
© Le Parisien

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire