Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev s'active pour rétablir l'électricité après les frappes russes… – 20 Minutes

Monde Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev s'active pour rétablir l'électricité après les frappes russes…
conflit Retrouvez les informations sur le conflit en ce vendredi 25 novembre 2022
L’ESSENTIEL
A VOIR

A LIRE AUSSI

Le secrétaire général de l’Otan a tenu une conférence de presse ce matin, à une semaine d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance. L’occasion de réaffirmer que « l’Otan continuera à soutenir l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra », et que « ce qui se passe à la table des négociations dépend de ce qui se passe sur le champ de bataille ». Selon lui, il n’y aura « pas de paix durable » en cas de victoire de la Russie. La Suède et la Finlande devraient être prochainement accueillis comme membres « à part entière » de l’Alliance, a-t-il aussi annoncé.
Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kuleba a accueilli son homologue britannique, James Cleverly. L’occasion de lui montrer Kiev sous la neige et des murs en sacs de sable.

I welcomed my British counterpart and Ukraine’s true friend @JamesCleverly in Kyiv. I am grateful for his brave visit and the UK’s steadfast support during this difficult times. Our shared goal is Ukraine’s victory which will restore security and stability in Europe and beyond. pic.twitter.com/Q5kTeD42Xx
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

L’Allemagne va adopter une résolution reconnaissant comme « génocide » la famine en Ukraine provoquée il y a 90 ans par le régime stalinien, selon un projet de résolution de la coalition et de l’opposition dévoilé vendredi. Le projet de résolution, déposé par la coalition au pouvoir formée par le SPD, les Verts et les libéraux du FDP, ainsi que par l’opposition conservatrice CDU-CSU, sera débattu mercredi prochain au Bundestag, la chambre basse du parlement.
En 1932 et 1933, environ 3,5 millions d’Ukrainiens ont été victimes de l’« Holodomor » (qui signifie, en ukrainien, extermination par la faim) commis par le régime stalinien. Les récoltes étaient confisquées au nom de la collectivisation des terres. Cette famine s’inscrit « dans la liste des crimes inhumains commis par des systèmes totalitaires qui ont fait disparaître des millions de vies humaines en Europe, notamment dans la première moitié du XXe siècle », condamne le projet de résolution.
Cette classification comme « génocide », un concept forgé lors de la Seconde Guerre mondiale, revêt aussi une signification actuelle, avec l’invasion russe de l’Ukraine. « Une fois de plus, la violence et la terreur doivent priver l’Ukraine de ses bases vitales et soumettre l’ensemble du pays », souligne le député écologiste Robin Wagener, un des initiateurs du texte. Qualifier l’Holodomor de « génocide » est un « signal d’avertissement », selon le député, qui estime que Vladimir Poutine « s’inscrit dans la tradition cruelle et criminelle de Staline ».
Le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly est en visite en Ukraine, où il a rencontré le président Volodymyr Zelensky et a annoncé de nouvelles aides aux Ukrainiens « dans leur combat ». Lors de sa visite, six jours après celle du Premier ministre britannique Rishi Sunak, James Cleverly a notamment annoncé la livraison de 24 ambulances supplémentaires et 3 millions de livres en plus pour aider à la reconstruction d’infrastructures.
Depuis des semaines, leurs vidéos inondent l’internet russophone: des mères et des femmes de soldats russes mobilisés pour combattre en Ukraine exigent le respect des promesses du président Vladimir Poutine. Le Kremlin avait assuré que les centaines de milliers d’enrôlés suivraient un entraînement solide, recevraient un bon équipement et ne seraient pas envoyés en première ligne. Or de nombreuses violations ont été recensées. Cette inquiétude, qui risque de dégénérer en grogne, place le Kremlin dans une situation délicate: si les autorités répriment de façon implacable toute remise en cause de l’offensive en Ukraine, la parole des femmes de soldats est sacrée et les emprisonner choquerait en Russie. Vladimir Poutine doit rencontrer ce vendredi des mères de militaires envoyés en Ukraine. Mais certains proches anticipent déjà une réunion soigneusement chorégraphiée, sans discussion sur le fond.
Dans le chaos d’une Kherson sans eau courante ni électricité, et au réseau téléphonique incertain, certains habitants s’accrochent et refusent de partir. La plupart n’ont qu’une idée en tête : retrouvez des proches. C’est le cas d’Anna Voskoboinik, une femme en chaise roulante, à la recherche de son fils. « Où est-il maintenant ? Je ne sais pas. J’irais au bout du monde pour le savoir. C’est mon fils unique. Il était toujours près de moi. À présent… », sanglote-t-elle.
Son fils, Oleksii, 38 ans, ancien soldat, a été arrêté par les occupants russes il y a trois mois à un poste de contrôle. Depuis, aucune nouvelle, malgré le retrait de l’armée russe de l’autre côté du Dniepr. Comme pour lui, le sort de centaines de personnes arrêtées par la Russie reste un mystère.
Près de la moitié des habitants de Kiev étaient toujours privés d’électricité vendredi, deux jours après des frappes russes ayant visé des infrastructures essentielles, a indiqué le maire de la capitale ukrainienne Vitali Klitschko. « Un tiers des logements de Kiev ont déjà du chauffage, les spécialistes continuent de le rétablir dans la capitale. La moitié des consommateurs sont toujours privés d’électricité », a écrit Vitali Klitschko sur le réseau social Telegram. « Au cours de la journée, les compagnies d’énergie prévoient de raccorder l’électricité pour tous les consommateurs en alternance », a-t-il promis, alors que les températures approchaient zéro degrés Celsius avec de la pluie.
« Ce qui est essentiel maintenant, c’est de mettre en place toutes les mesures appropriées pour faire en sorte que le plus grand nombre possible de personnes puissent être identifiés », a déclaré à Reuters Matthew Holliday, directeur pour l’Europe de la Commission internationale sur les personnes disparues, à l’origine de cette estimation.
Le responsable préfère être « prudent » au moment d’avancer ce chiffre. « Dans la seule ville de Marioupol, les autorités estiment que 25.000 personnes sont mortes ou disparues », précise-t-il.
Dans son rapport quotidien sur le conflit, le ministère de la Défense britannique juge que la formation des soldats russes mobilisés est inadéquate, tout comme leur équipement.
« Le Kremlin sera probablement préoccupé par le fait qu’un nombre croissant de familles de réservistes sont prêtes à risquer d’être arrêtées en protestant contre les conditions dans lesquelles leurs proches sont en service », juge le ministère.

Latest Defence Intelligence update on the situation in Ukraine – 25 November 2022

Find out more about the UK government’s response: https://t.co/JmQJ9ovBb9

🇺🇦 #StandWithUkraine 🇺🇦 pic.twitter.com/wz2UeI268x
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

En visite à Kiev jeudi, le secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères James Cleverly a annoncé l’envoi de véhicules d’urgence en Ukraine, une information délivrée par Reuters et relayée par la BBC. Une enveloppe de trois millions de livres sterling pour la reconstruction de l’Ukraine va être donnée au pouvoir ukrainien.
« On ne fait pas que parler, on délivre un soutien concret pour la défense de l’Ukraine », a estimé James Cleverly.

Words are not enough.

Words won’t keep the lights on this winter. Words won’t defend against Russian missiles.

The UK isn’t just talking about Ukraine, we’re providing concrete support for the defence of Ukraine.

Thank you @DmytroKuleba for welcoming me to Kyiv. pic.twitter.com/3LdgnXJKwo
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le ministère des Affaires étrangères français a annoncé l’envoi de 100 générateurs d’une puissance de 50 à 100KWA vers la Roumanie. Le matériel sera remis aux autorités ukrainiennes dans les prochains jours.
Cette nouvelle aide dans le domaine énergétique vient compléter les différents envois de générateurs d’électricité effectués depuis le début de la guerre. 85 groupes électrogènes ont ainsi été déjà acheminés depuis la France au profit de l’Ukraine et de la Moldavie.

#Ukraine | La France renforce sa mobilisation au profit du peuple ukrainien.

➡️ 100 générateurs électriques envoyés, suite à la poursuite des frappes russes qui visent des infrastructures civiles en Ukraine.

Déclaration : https://t.co/b6afHGNL5A pic.twitter.com/aDkSYSygYE
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le président Volodymyr Zelensky a estimé que la nouvelle stratégie de Moscou visant à plonger l’Ukraine dans le noir n’affaiblirait pas la détermination de son pays. « C’est une guerre de force, de résilience, il s’agit de savoir qui est le plus fort », a déclaré le chef d’Etat dans un entretien au Financial Times.
L’Ukraine s’active ce vendredi à réparer des infrastructures énergétiques, endommagées par des frappes russes massives, et à réapprovisionner des millions d’Ukrainiens sans chauffage et sans lumière au moment où l’hiver s’installe.
« La situation avec l’électricité reste difficile dans presque toutes les régions. Cependant, nous nous éloignons progressivement des coupures et chaque heure, nous rebranchons l’électricité pour de nouveaux consommateurs », a déclaré Volodymyr Zelensky jeudi soir.
En ce 274e jour du conflit en Ukraine, n’hésitez pas à nous poser des questions dans la rubrique commentaires. Nous en sélectionnerons certaines et on tâchera d’y répondre.
Si vous n’avez pas suivi l’actualité jeudi, c’est l’heure de lire le récap’, disponible juste ici :

Bonjour à toutes et tous, et bienvenue sur ce live. Nous allons suivre ensemble ce vendredi l’actualité liée à la guerre en Ukraine.
À lire aussi
| discrimination
Russie : Le Parlement vote une nouvelle loi d’interdiction de la…
| conflit
Guerre en Ukraine : Quatre morts dans un bombardement russe sur Kherson,…
| rdv
Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron va avoir « un contact direct » avec…
Annonces Légales
Services
Codes promo
20 Minutes
Jeux
Réseaux sociaux
Newsletters
Applications mobiles

Choix de consentement © Copyright 20 Minutes – La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire