Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev accuse la Russie d'avoir kidnappé plus de 6.000 enfants ukrainiens… – 20 Minutes

Monde Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev accuse la Russie d'avoir kidnappé plus de 6.000 enfants ukrainiens…
LIVE Suivez avec nous les informations sur le conflit en ce lundi 7 novembre 2022
L’ESSENTIEL
A VOIR
A LIRE AUSSI

The picture shows how many hours an air raid lasted in October in the regions of #Ukraine. pic.twitter.com/BXBMcSzu9s
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Les autorités ukrainiennes affirment que la Russie a enlevé plus de six mille enfants ukrainiens. Les enfants sont donnés illégalement à des familles d’accueil russes, subissent un lavage de cerveau avec l’idéologie rashiste et sont entraînés dans la jeunesse de Poutine, rapporte Nexta. « Les envahisseurs ont également emmené des enfants du pensionnat Oleshkovsky âgés de 9 à 17 ans dans un hôpital psychiatrique clinique de la région de Simferopol, a déclaré Dmitry Lubinets, commissaire aux droits de l’homme de la Verkhovna Rada », ajoute le média ukrainien.

The Ukrainian authorities claim that Russia has kidnapped more than six thousand Ukrainian children

Children are illegally given to Russian foster families, brainwashed with Rashist ideology and dragged into the Putin youth.
1/2 pic.twitter.com/R8OABSvKJU
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Selon un sondage réalisé par l’Institut international de sociologie de Kiev (KIIS), 88 % des Ukrainiens « pensent que dans 10 ans, l’Ukraine sera un pays prospère au sein de l’UE », rapporte The Kyiv Independent.

⚡️ Poll: Nearly 90% of citizens believe Ukraine will be ‘prosperous EU country’ in 10 years.

A poll by the Kyiv International Institute of Sociology (KIIS) suggested that 88% of Ukrainians “believe that in 10 years Ukraine will be a prosperous country within the EU.”
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le gouvernement britannique, en quête d’économies budgétaires, a renoncé lundi à construire un nouveau vaisseau amiral, voulu par l’ex-Premier ministre Boris Johnson comme un « étendard national » des intérêts commerciaux du Royaume-Uni après le Brexit.
Le ministre de la Défense Ben Wallace a ainsi annoncé lundi qu’il « mettait fin à l’appel d’offres concernant le navire national » pour prioriser en premier lieu la construction d’un vaisseau de surveillance (MROSS) dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine.

Bonjour Chichron1991,
L’Ukraine est membre des Nations Unies depuis le 24 octobre 1945, une information que vous pouvez vérifier directement sur le site de l’ONU. Elle a aussi le statut d’observatrice dans l’Organisation de coopération spatiale Asie Pacifique depuis 2006. Enfin, en juin dernier, les Vingt-Sept ont accordé à l’Ukraine le statut officiel de candidate à l’Union Européenne.
Le rappeur allemand et russophone « Schokk » soutient activement la Russie depuis des années. Alors qu’une affaire pénale aurait été ouverte à son encontre en Allemagne, d’après le rappeur, il a demandé l’asile politique en Russie, rapporte Nexta.
Russian rapper complained of oppression in Germany for supporting the Russian invasion of #Ukraine.

Rapper Schokk asked Putin to grant him political asylum in #Russia because he has German citizenship.

According to the rapper, a criminal case was opened against him in #Germany. pic.twitter.com/LFtm0OxtTU
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

« L’Ukraine n’a jamais refusé de négocier. Notre position de négociation est connue et ouverte », a rappelé Mykhailo Podolyak sur Twitter, affirmant que la Russie devrait d’abord retirer ses troupes d’Ukraine « Est-ce que Poutine est prêt ? Évidemment pas. Par conséquent, nous sommes constructifs dans notre évaluation : nous parlerons avec le prochain dirigeant de [la Russie] », a ajouté ce conseiller de Volodymyr Zelensky.

Important: Ukraine has never refused to negotiate. Our negotiating position is known and open.

1. First, RF withdraws troops from 🇺🇦
2.After everything else

Is Putin ready? Obviously not. Therefore, we are constructive in our assessment: we will talk with the next leader of RF.
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Russian field fuel depot burned by Ukrainian artillery on a tip from the 140th marine battalion. pic.twitter.com/xUIOsBrqFu
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le chef de l’Église catholique ukrainienne de rite byzantin a rencontré ce lundi le pape François au Vatican et a déclaré qu’il ne pouvait y avoir de dialogue avec la Russie tant que Moscou considérait l’Ukraine comme un territoire à coloniser. 

More than 1,500 new graves have appeared near Mariupol since June

According to residents of Mariupol, recently the occupation authorities have been removing bodies from under the rubble and taking them to mass graves.

📰 BBC citing an analysis of Maxar satellite images pic.twitter.com/MFWQu4s720
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

En plus de Motor Sich et Ukrnafta, l’Etat prend aussi le contrôle de Zaporozhtransformator, une société spécialisée dans la production de réacteurs, du fabricant de camions AvtoKraz et de l’entreprise de raffinage de pétrole Ukrtatnafta.
« Les actifs de ces cinq entreprises seront gérés par le ministère de la Défense pour assurer les besoins urgents des forces armées. Il s’agit de fournir du carburant et des lubrifiants, de réparer les équipements militaires et les armes », a précisé le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov. Le Premier ministre Denis Chmygal a souligné que ces entreprises fabriquaient des « produits essentiels pour les besoins de la défense et des forces armées, ainsi que pour le secteur de l’énergie ».
« Ces entreprises doivent fonctionner 24 h/24 et 7 J/7 pour les besoins de la défense de l’Etat », a-t-il assuré. Avant d’ajouter : « Après la levée de la loi martiale, ces actifs pourront être rendus à leurs propriétaires ou leur valeur pourra être remboursée. »

L’Etat ukrainien va prendre le contrôle de plusieurs entreprises « d’importance stratégique » afin d’aider à l’effort de guerre, dont le producteur d’hydrocarbures Ukrnafta et le constructeur aéronautique Motor Sich, a annoncé lundi le gouvernement.
« La décision a été prise d’exproprier les actifs des entreprises d’importance stratégique pour les faire entrer au sein de la propriété de l’Etat », a indiqué lors d’une conférence de presse le secrétaire du Conseil de sécurité ukrainien Oleksiï Danilov.
Sans la Russie, tenante du titre mais suspendue pour raisons politiques, les Etats-Unis viseront un 19e titre record et seront l’équipe à battre de la Billie Jean King Cup (ex-Fed Cup) lors de la phase finale 2022 (8 au 13 novembre) à Glasgow.
Sur des courts en dur, en salle, la capitaine américaine Kathy Rinaldi alignera l’équipe la plus redoutable, sur le papier, avec notamment Coco Gauff (4e mondiale), Madison Keys (11e) et Danielle Collins (14e). Jessica Pegula (3e), titrée au WTA 1000 de Guadalajara, devait être la tête de file mais elle a déclaré forfait lundi, à la veille du début de la compétition et quelques jours après son élimination en phase de groupes des Masters WTA à Fort Worth.
D’après la BBC, plus de 1.500 tombes ont été découvertes grâce à des images satellites près de Marioupol. La ville est sous occupation russe depuis mai. Au moins 20.000 personnes ont été tuées à Marioupol depuis le début de la guerre et 90 % de ce port stratégique a été détruit, d’après Kiev.
Recent satellite images show more than 1,500 new graves have been dug at a mass burial site near Mariupol.

There’s a growing agony among those trying to find their loved oneshttps://t.co/WSZkglaTjU
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

« En Ukraine, nous n’avons pas peur des missiles de croisière. Nous n’avons pas peur des bombes volantes de l’Iran. Nous ne sommes pas effrayés par les menaces de bombe nucléaire de Poutine. La seule chose qui nous fait peur, c’est que vous, le monde civilisé, arrêtiez de nous soutenir. S’il vous plaît, ne nous faites pas peur », a écrit le journaliste ukrainien Euan MacDonald sur Twitter ce lundi.
In Ukraine, we’re not afraid of cruise missiles.

We’re not afraid of Iranian Shahed flying bombs.

We’re not scared by Putin’s nuclear bomb threats.

The only thing we’re scared of, is that you, the civilized world, stops supporting us.

Please, don’t make us scared.
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

 
Un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré ce lundi qu’il appartenait à l’Ukraine de décider quand relancer des pourparlers de paix avec la Russie, ajoutant que Moscou se montrait réticent, rapportent nos confrères du Guardian
« La Turquie n’a pas autorisé les navires de guerre russes à passer par le détroit du Bosphore dans la mer Noire. Le « Varyag » et l' »Amiral Tributs » attendaient l’autorisation de passer depuis février, mais ont été contraints de retourner à Vladivostok », rapporte Nexta.

#Turkey did not allow #Russian warships to pass through the #Bosporus Strait into the #BlackSea. « The Varyag » and « Admiral Tributs » had been waiting for permission to pass since February, but were forced to return to #Vladivostok. pic.twitter.com/CBEJ49IgtQ
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Un homme d’affaires russe proche du Kremlin, Evguéni Prigojine, a admis lundi des « ingérences » dans les élections américaines, à la veille d’un important scrutin de mi-mandat aux Etats-Unis où Moscou est depuis des années accusé d’interférences.
« Nous nous sommes ingérés, nous le faisons et nous allons continuer de le faire. Avec précaution, précision, de façon chirurgicale, d’une manière qui nous est propre », a-t-il déclaré, cité dans une publication sur les réseaux sociaux de son entreprise Concord. Surnommé le « cuisinier de Poutine », Evguéni Prigojine fait l’objet de sanctions américaines pour son rôle présumé dans des ingérences lors de l’élection présidentielle en 2016.

« Ces armes renforceront considérablement l’armée ukrainienne et rendront nos cieux plus sûrs », s’est réjoui le ministre de la Défense ukrainien. Elles ont été envoyées par la Norvège, l’Espagne et les États-Unis.
Look who’s here!
NASAMS and Aspide air defence systems arrived in Ukraine!
These weapons will significantly strengthen #UAarmy and will make our skies safer.
We will continue to shoot down the enemy targets attacking us.
Thank you to our partners: Norway, Spain and the US. pic.twitter.com/ozP4eXhgOg
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

D’après le ministère de la Défense ukrainienne, plus de 76.000 soldats russes ont été tués depuis le début de l’invasion en Ukraine. Kiev affirme aussi avoir éliminé 2.771 tanks, 260 hélicoptères ou encore 1.472 drones. Ces chiffres sont toutefois à prendre avec précaution, aucun décompte indépendant n’étant possible pour le moment. Le décompte des morts – mais aussi du matériel ennemi – est un enjeu très lourd dans une guerre. On vous en parle d’ailleurs ici :

🇺🇦💪

Автор: Oleksiy Kustovsky pic.twitter.com/MHUvdieOWL
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Bonjour Gupi,
La première défense pour une ville bombardée, c’est le droit de la guerre. Les accords internationaux stipulent qu’il est interdit de bombarder des infrastructures civiles et donc, par extension, des bâtiments résidentiels. Toutefois, depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, Moscou a souvent bombardé des zones résidentielles voire des villes loin du front, comme Kiev, par exemple, qui continue à être visée sporadiquement.
Sur le terrain militaire, pour se protéger de bombardements, une ville doit posséder des systèmes de défense antiaérienne. Ils permettent d’intercepter des frappes. Kiev vient d’ailleurs d’annoncer avoir reçu de nouveaux systèmes de défense aérienne NASAMS et Aspide. L’Ukraine réclamait depuis des semaines des livraisons de systèmes modernes de défense antiaérienne à ses alliés occidentaux, alors que Moscou a multiplié les frappes sur les infrastructures d’électricité et d’eau, provoquant des coupures massives à l’approche de l’hiver.
Enfin, pour protéger des vies humaines (mais aussi éventuellement des denrées ou du matériel essentiel), les abris anti-bombe sont très utiles. Rien qu’à Kiev, au moins 3.000 abris d’urgence étaient déjà disponibles en février dernier, au début de la guerre.

L’Ukraine a annoncé lundi avoir reçu de la part des Etats-Unis, de l’Espagne et de la Norvège de nouveaux systèmes de défense antiaérienne, destinés à contrer les bombardements massifs de la Russie visant les infrastructures critiques.
« Les systèmes de défense aérienne NASAMS et Aspide sont arrivés en Ukraine ! Ces armes renforceront considérablement l’armée ukrainienne et rendront notre ciel plus sûr », a indiqué sur Twitter le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov.
Look who’s here!
NASAMS and Aspide air defence systems arrived in Ukraine!
These weapons will significantly strengthen #UAarmy and will make our skies safer.
We will continue to shoot down the enemy targets attacking us.
Thank you to our partners: Norway, Spain and the US. pic.twitter.com/ozP4eXhgOg
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le président Vladimir Poutine décidera s’il assistera en personne au prochain sommet du G20 d’ici la fin de la semaine, d’après le porte-parole du Kremlin, cité par l’agence de presse russe RIA Novosti. Le sommet de Bali doit débuter le mardi 15 novembre et le président ukrainien a annoncé qu’il refuserait d’y participer si son homologue russe est présent. 

Котик ЗСУ pic.twitter.com/IIJzz4yEQr
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

A Katchkarivka, un village sur la rive occidentale du Dniepr, Lioudmila et Oleksandre Chevtchouk, racontent que les troupes russes faisaient irruption chez les habitants, à la recherche, notamment de leurs téléphones portables. Selon eux, les Russes craignaient que les locaux ne communiquent leur position aux forces ukrainiennes.
« Ils allaient de maison en maison avec leurs armes. Ils jetaient tous les téléphones dans un sceau et s’en allaient », explique Lioudmila, 56 ans. « Nous enterrions nos téléphones. Tout le monde le faisait. Ceux qui ne le faisaient pas à temps les perdaient », dit-elle.
Irina Mykhaïlena, mère de deux enfants, affirme que des soldats l’ont stoppée avec sa fille au milieu d’une rue dans la ville de Berdiansk. « Ils ont fouillé dans son sac, à la recherche de son téléphone. Le même jour, la fille de 12 ans de mon amie marchait seule dans la rue et a également été stoppée. Ils ont aussi fouillé son sac », assure cette agente immobilière de 43 ans. « On devait effacer tous nos messages. Dieu nous garde si nous disions quelque chose contre la Russie. Personne ne se sentait en sécurité », poursuit-elle.
Un couple a enterré ses téléphones pour éviter qu’ils ne soient saisis par les Russes, d’autres ont donné leur voiture ou payé des pots-de-vin pour qu’on les laisse fuir et nombreux sont ceux qui tout perdu dans le sud de l’Ukraine occupé.
Dans les régions de Kherson et de Zaporojie, en partie occupées par les forces russes depuis le tout début de la guerre, les habitants qui ont réussi à s’échapper vers les territoires sous contrôle ukrainien racontent une atmosphère de paranoïa quasi-totale et de soumission aux caprices des soldats et des responsables civils installés par Moscou.
La Russie a imposé la loi martiale dans quatre régions d’Ukraine dont elle a revendiqué l’annexion en septembre. Aucune n’est cependant entièrement sous contrôle russe et les combats y font toujours rage. L’impossibilité pour les médias indépendants d’accéder à ces territoires empêche la vérification des informations qui en sortent. Mais ce qu’en racontent les locaux passés côté ukrainien tranche avec ce qui est dépeint par les médias pro-Kremlin à destination du public russe.
L’ambassadeur d’Ukraine au Royaume-Uni, Vadym Prystaiko, a annoncé à Sky News ce lundi que le nouveau Premier ministre britannique, Rishi Sunak, se rendrait bientôt dans le pays en guerre. « Nous n’allons pas discuter des dates, à cause de la sécurité du premier ministre. Mais il se rendra bientôt en Ukraine », a déclaré Vadym Prystaiko. Rishi Sunak avait promis que l’Ukraine serait son premier déplacement en tant que dirigeant du Royaume-Uni avant de faire volte-face et d’opter pour l’Egypte où se tient la COP27.

La France est la nation cadre d’une opération militaire menée par l’Otan dans le pays en réaction à l’invasion russe en Ukraine. Pour en savoir plus, c’est juste ici :

A Bangui, la capitale de la Centrafrique, plusieurs stations ne sont plus approvisionnées depuis parfois sept mois et les vendeurs de carburant à la sauvette prolifèrent. La Centrafrique, deuxième pays le moins développé au monde selon l’ONU, connaît régulièrement des problèmes d’approvisionnement en hydrocarbures. Mais depuis mars, le pays traverse une dramatique pénurie.
« Ce sont les conséquences de la guerre en Ukraine et les difficultés d’acheminement des hydrocarbures car le pays n’a pas d’ouverture sur la mer », explique Ernest Fortuné Batta, directeur général de la Société centrafricaine de stockage des produits pétroliers (SOCASP).
D’après les dirigeants russes non reconnus de la région de Donetsk, huit colonies ont été bombardées dans la nuit, provoquant la mort d’un civil. Trois autres personnes auraient été blessées et une trentaine de logements endommagés. La « République populaire de Donetsk » est l’une des régions que Moscou affirme avoir annexées.
Depuis le 10 octobre, le système électrique ukrainien a été lourdement affecté par de multiples frappes russes qui ont visé des sites énergétiques. Sur les rails, les Ukrainiens tentent de s’adapter. Les trains au diesel continuent de fonctionner, permettant de déplacer denrées et personnes à travers le pays. Ce cheminot ukrainien ajoute que si le « plan B » du diesel échoue, Kiev envisage de se servir des locomotives… A vapeur.
When #russians shell our energy infrastructure, we switch to diesel locos and #KeepRunning. We always have “plan b”. Was checking today “plan b” for diesel locos – steam locos.🧵 pic.twitter.com/JxRvIx769Q
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Vous pouvez nous adresser vos questions sur la situation en Ukraine ou les répercussions géopolitiques du conflit dans l’espace commentaires de ce live. Nous essayerons d’y répondre tout en continuant à vous raconter heure par heure cette guerre au sein même de l’Europe. 

Tenderness from a harsh guy.
The red cat likes it.#Ukraine️ #Ukraina #RussiaisATerroistState #RussiaUkraineWar #CatsOfTwitter #CatsOnTwitter #Bakhmut #Kharkiv
#NewYork #Zaporizhzia #Kyiv #ukrainecounteroffensive pic.twitter.com/7yBvMKJ7RO
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

A l’approche de l’hiver, Vitali Klitschko a annoncé la préparation de « plus de mille points de chauffage » au cas où. « Nous avons acheté des générateurs électriques, stockés de l’eau et tout ce qui est nécessaire pour que ces points de chauffage puissent accueillir les gens », a-t-il assuré.
Blessé et hospitalisé dans la région de Donetsk depuis deux semaines, le fondateur de la chaîne Youtube WarGonzo, a perdu une partie de sa jambe droite. Le propagandiste a été touché par une mine antipersonnel. 

Russian propagandist Semyon Pegov had his leg amputated after stepping on a petal mine. pic.twitter.com/DlZVI9jfnN
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Dans son rapport sur la situation en Ukraine, le ministère britannique de la Défense estime que les pertes d’avions du Kremlin dépassent largement leur capacité à en produire de nouveaux.
La Russie n’arrive pas à régénérer son armée aérienne car elle a besoin de temps pour « la formation de pilotes compétents ».
Depuis le 10 octobre, le système électrique ukrainien est lourdement affecté par de multiples frappes russes qui ont visé des sites énergétiques.
Afin d’éviter un black-out total, l’opérateur national Ukrenergo a donc mis en place des coupures d’électricité programmées, dans la capitale comme dans de nombreuses villes et régions d’Ukraine.
Dimanche à Kiev, même des quartiers proches de la présidence ukrainienne dans le centre-ville, jusque-là épargnés, ont ainsi aussi été privés momentanément d’électricité, a constaté l’AFP.

Un soldat ukrainien rentre du front. Des retrouvailles émouvantes avec sa famille.

A #Ukrainian soldier returning to his family. pic.twitter.com/Mq6KIIPnX4
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Le ministère de la Défense britannique rapporte que le 3 novembre dernier, le chef des armées ukrainien affirmait que la Russie a perdu plus de deux fois plus d’avions lors du conflit actuel que lors de la guerre en Afghanistan. Si le ministère explique qu’il ne peut pas vérifier cette information, il confirme que le manque de supériorité des Russes dans les airs est dû à un « mauvais entraînement et à « la perte d’équipages d’expérience. » 
Latest Defence Intelligence update on the situation in Ukraine – 07 November 2022

Find out more about the UK government’s response: https://t.co/nOk01oHSNN

🇺🇦 #StandWithUkraine 🇺🇦 pic.twitter.com/bmQn6FHZYH
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

De nombreuses explosions ont été entendues cette nuit à Donetsk, région occupée par la Russie.

⚡️Explosions reported in Russian-occupied Donetsk.

Numerous explosions were heard in Russian-occupied Donetsk overnight on Nov. 7, according to media reports.
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Avant le week-end, 20 Minutes est revenu sur l’actualité de la semaine en quatre infographies. Les informations sont à (re) découvrir juste ici :

Si vous n’avez pas suivi l’actualité de ce week-end, retrouvez le direct de dimanche juste ici :

Guerre en Ukraine EN DIRECT : L’Iran reconnaît avoir livré « un nombre limité de drones » à la Russie… https://t.co/WMBeSyPWWu
L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires
Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

La compagnie nationale d’électricité Ukrenergo prévoit un nouveau « déficit énergétique » pour ce lundi et des coupures tournantes de 06 heures jusqu’au soir. « La consommation devrait être réduite de 30 % » pour stabiliser le réseau, explique l’opérateur.
Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a déclaré dimanche dans une interview télévisée ne pas exclure un scénario de black-out total dans sa ville. « Nous calculons différents scénarios afin de résister et d’être prêts ». 
Plus de 4,5 millions d’Ukrainiens étaient sans électricité dimanche soir, la plupart à Kiev et dans sa région, a indiqué le président Volodymyr Zelensky dans son allocution quotidienne, reconnaissant une situation « très difficile ».
Bonjour à toutes et à tous. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes est mobilisée pour vous donner toutes les informations sur le conflit. En ce début de semaine, les civils continuent de subir des coupures d’électricité et d’eau dans de nombreuses villes ukrainiennes. Pour faire plier Kiev, la Russie vise en effet, à l’approche de l’hiver, les infrastructures énergétiques à l’aide de missiles et de drones suicides.
À lire aussi
| Milice
Guerre en Ukraine : Wagner, un groupe paramilitaire russe privé engagé sur…
| récap'
Guerre en Ukraine : Exportations de céréales, pas de « bombe sale »… Une…
| HUMOUR (ou pas)
Guerre en Ukraine : Tinder, gaz et chaleur… La Russie se moque des…
Annonces Légales
Services
Codes promo
20 Minutes
Jeux
Réseaux sociaux
Newsletters
Applications mobiles

Choix de consentement © Copyright 20 Minutes – La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire