Grève des transports jeudi 29 : quelles sont les perturbations attendues ? – L'Echo Touristique

Identifiez-vous
Récupérez votre mot de passe
Un mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Voyages linguistiques : le CEI lance un nouveau site pour illustrer son…
Toundra Voyages lance un challenge de vente pour gonfler sa communauté Facebook
Boomerang table sur 380 millions d’euros en 2022
Boomerang Voyages : 5 expériences insolites
Environnement, salaires, parité… : ce qu’il faut retenir de la convention…
Lionel Rabiet : « L’agent de voyages de demain, c’est celui qui va…
César Balderacchi : une cérémonie d’hommage le 12 novembre à Paris
Altares : les défaillances d’entreprises repartent à la hausse
Train + avion : un billet numérique (enfin) commun en novembre
Seatle, Varsovie, Oran, Constantine, Djeddah : les actualités du ciel
Vol en semaine, mélange loisir et affaires : les nouvelles habitudes des voyageurs
Voyages au Pérou : attention à l’alcool frelaté au méthanol
L’Equateur lève (presque toutes) les restrictions de voyage
Destination : cap sur Saint-Martin
La Pata France lance la troisième édition des Pata Awards
Yann Lloret : « Sunlife incarne la nouvelle philosophie de notre groupe »
Huttopia ouvre un nouveau village en Chine
Hôtellerie : la facture énergétique pourrait coûter jusqu’à 10% du chiffre d’affaires
Pour le 29 Septembre, plusieurs syndicats ont appelé à une grève contre la réforme des retraites et pour l’augmentation des salaires.
Jeudi 29 septembre, les syndicats CGT, Unsa et Solidaires appellent à une journée de grève interprofessionnelle, pour les salaires et contre la réforme du système de retraite. Quelques perturbations dans les transports sont à prévoir, notamment du côté ferroviaire. 
La SNCF indique que « les voyageurs TGV et Intercités concernés par l’annulation de leur train ont été contactés par mail ou sms, afin de bénéficier d’un remboursement ou échange sans frais dans tous les trains où il reste de la place ».
Concernant les TER, environ 6 trains sur 10 seront en circulation. Le détail des plans de transports est communiqué par SNCF Voyageurs dans chacune des régions. Les voyageurs doivent se renseigner de la circulation de leur train sur SNCF Connect ou sur l’application TER.
Pour les TGV et Ouigo, le trafic vers le Nord et considéré comme quasi normal pour la SNCF, tout comme l’Est. Vers l’Atlantique et le sud-est, les trains seront légèrement perturbés. Au total, trois Ouigo sur quatre circuleront.
Les liaisons Eurostar, Thalys, vers l’Italie et l’Allemagne circuleront normalement. Les trains Lyria et surtout vers l’Espagne seront légèrement plus perturbés. 
Aucun Intercités de nuit ne circulera. Le jour, seulement un Intercité sur deux roulera, en moyenne : 
Train + avion : un billet numérique (enfin) commun en…
Seatle, Varsovie, Oran, Constantine, Djeddah : les…
Vol en semaine, mélange loisir et affaires : les nouvelles…
A la RATP, il n’y a pas de perturbations à prévoir pour le RER A, les tramways E, K, P, L et U. Le RER C et le tramway H bénéficieront de 3 trains sur 4. La ligne J, de deux trains sur 3. Les lignes de RER B (menant à CDG et Orly) et D, ainsi que les tramways N et R bénéficieront d’un train sur 2. Les interconnexions sont maintenues.
Un préavis de grève a aussi été déposé par l’USAC CGT, le premier syndicat de l’aviation civile. La Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) n’a toutefois pas demandé de réduction des programmes de vol aux compagnies aériennes pour le jeudi 29. Mais attention, « en dépit de ces mesures préventives », des perturbations et des retards sont néanmoins possibles, prévient la DGAC. Pour l’instant, seul l’aéroport de Toulouse semble être impacté comme il l’indique sur Twitter.
Ryanair a confirmé aujourd’hui (mercredi 28 septembre) qu’elle ne s’attend qu’à des perturbations limitées suite à la grève et conseille aux passagers voyageant vers/depuis la France de consulter le site web ou l’application Ryanair pour connaître le statut de leurs vols. Fidèle à sa conception toute particulière du droit social, la low-cost irlandaise propose trois solutions : exiger des syndicats ATC français qu’ils s’engagent dans un arbitrage obligatoire au lieu de faire grève ; protéger tous les survols français (en vertu des lois sur les services minimums) ; permettre aux autres ATC d’Europe de gérer les survols pendant que les syndicats ATC français font grève. » Autrement dit, permettre à des nations étrangères d’exercer une fonction régalienne.
Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Précédent

Prochain

Train + avion : un billet numérique (enfin) commun en novembre
Seatle, Varsovie, Oran, Constantine, Djeddah : les actualités du ciel
Vol en semaine, mélange loisir et affaires : les nouvelles habitudes des voyageurs
Comme Uber, Bolt se lance dans les taxis en France
Deux TGV Inoui par jour relient Paris à Barcelone
Grève des transports en Italie : Ryanair annule 600 vols, ITA 200
 
Publi-communiqués
Octobre Rose : mission accomplie pour Assurever et les agents de…
Étape gastronomique à Saint-Jacques-de-Compostelle avec Vueling
Praz de Lys Sommand : Espaces de glisseS, depuis 1972 !
Ma journée Best Of dans les Alpes du léman (74) cet hiver
Appels d’offres
Tourism Australia recherche une prestation commerciale en France
Grand Calais Terres & Mers – Appel à manifestation…
Mairie de Houlgate – Avis rectificatif
Mairie de Houlgate – Avis de concession
Articles les plus lus
Voyage au Maroc : quelles sont les formalités d’entrée ?
Voyage en Grèce : quelles sont les formalités d’entrée ?
Courchevel porte plainte contre Gilles Delaruelle
François Piot : « Le rapport qualité-prix des voyages s’est détérioré en Tunisie »
Désert : le sud de l’Algérie rouvre (enfin) aux voyageurs
Identifiez-vous
Récupérez votre mot de passe
Un mot de passe vous sera envoyé par courriel.
Newsletter gratuit
Recevez-vous la newsletter quotidienne
dans votre boite email

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire