Être psychologue de l'Éducation nationale (PsyEN) | Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse – Education nationale

Missions et organisation du ministère, biographies du ministre, de la ministre déléguée et de la secrétaire d’État, acteurs et partenaires du système éducatif, Histoire et patrimoine, actualités de l'éducation.
Organisation de l'Ecole, valeurs et engagements, grands dossiers et textes officiels.
Présentation générale des programmes de l'école, du collège et du lycée, informations sur l’organisation, les partenaires et les actions en faveur de l’Europe et international, les actions éducatives et les examens et diplômes
Informations pratiques et services de démarches en ligne à destination des élèves et de leur famille : sur le fonctionnement de l’Ecole, l’orientation, les bourses et aides financières, les modalités d'inscription.
Les métiers de l'Education nationale, l'information sur les recrutements et concours, les carrières et les informations et services de gestion des ressources humaines.
Covid-19 | Cadre sanitaire pour l’année scolaire 2022-2023
Le corps unique de psychologue de l'Éducation nationale a offre deux spécialités, il rassemble les métiers de psychologue scolaire dans le premier degré et de conseiller d'orientation-psychologue et directeur de centre d'information et d'orientation dans le second degré.
Qu’il soit issu de la spécialité « éducation, développement et apprentissages » pour exercer à l’école et en Rased ou de la spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » pour travailler en CIO, en collège ou en lycée, le psychologue de l’Éducation nationale contribue au parcours de réussite des élèves. Il exerce auprès d’écoliers, de collégiens, de lycéens ou d’étudiants en fonction de sa spécialité.
Les psychologues de l’Éducation nationale exercent leur métier dans le respect des principes déontologiques et éthiques de la profession réglementée de psychologue. Ils mobilisent leur expertise au service de la prise en compte du développement psychologique, cognitif et social des élèves pour assurer leur parcours de réussite. Ils apportent aux familles ainsi qu’aux équipes pédagogiques et éducatives un éclairage spécifique sur les élèves. Lorsque les circonstances l’exigent, ils participent aux initiatives mises en place dans le cadre de gestion des situations de crise. Ils contribuent ainsi à favoriser une approche bienveillante de l’École.
La spécialité « éducation, développement et apprentissages » s’exerce auprès des écoliers.
Sa mission est d’agir en faveur du bien-être psychologique et de la socialisation des élèves pour faciliter l’acquisition de leurs apprentissages, et de participer à la prévention des risques de désinvestissement ou de rupture scolaires. Il favorise ainsi par son expertise la réussite scolaire de tous les élèves.
Le psychologue de l’Éducation nationale mobilise ses compétences sous la responsabilité de l’inspecteur de l’Éducation nationale de circonscription pour accompagner les équipes pédagogiques afin de développer l’intérêt et la motivation des élèves. Il intervient auprès des élèves en difficulté d’apprentissage comme en situation de handicap. 
La spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » s’exerce auprès de collégiens, lycéens et étudiants.
Sa mission est de contribuer à créer les conditions d’un équilibre psychologique des élèves favorisant leur réussite et leur investissement scolaires. Le psychologue de l’Éducation nationale « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » accompagne les élèves et les étudiants dans l’élaboration progressive de leur projet d’orientation. En lien avec les équipes éducatives, il participe à la conception et à la mise en œuvre d’actions permettant l’appropriation d’informations sur les formations et les métiers et l’évolution de leurs représentations. Il contribue à l’élaboration de parcours de réussite des élèves en leur permettant de prendre conscience des enjeux de leur formation et de s’orienter vers une qualification visant leur insertion socioprofessionnelle. Il informe ainsi les élèves et leurs familles ainsi que les étudiants, et les conseille dans l’élaboration de leurs projets scolaires, universitaires et professionnels
Il porte une attention particulière aux élèves en difficulté, en situation de handicap ou donnant des signes de souffrance psychologique. Il participe également à la prévention et à la remédiation du décrochage scolaire. Le psychologue de l’Éducation nationale « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » mobilise ses compétences sous l’autorité du directeur du centre d’information et d’orientation dans lequel il est affecté.
Le psychologue de l’Éducation nationale « éducation, développement et apprentissages » intervient le plus souvent au sein des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) et des écoles de sa circonscription. 
Il apporte son aide à l’analyse de la situation particulière des élèves en liaison étroite avec les familles et les enseignants. Il s’appuie sur des outils et des méthodes spécifiques, adaptés à la situation de chaque élève : entretiens, observations, bilans, etc. 
Il mène des actions spécifiques pour prévenir les difficultés d’apprentissage et les risques de désinvestissement ou de rupture scolaires. Membre de l’équipe pédagogique, il élabore avec eux les projets d’aides spécialisées pour les élèves en difficulté d’apprentissage et en situation de handicap. Il contribue ainsi à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation de mesures d’aide individuelle ou collective des élèves : plans d’accompagnement personnalisés, projets personnalisés de scolarisation. 
En vidéo – Être psychologue de l’Éducation nationale : la pratique du métier dans le premier degré
Le psychologue « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » exerce dans les centres d’information et d’orientation (CIO) et les établissements scolaires qui relèvent du secteur du CIO. 
Il participe à l’accompagnement des adolescents et des étudiants dans leurs parcours scolaires et la construction de leurs projets d’orientation et de formation. Il concourt ainsi à leur réflexion sur l’importance des diplômes et des qualifications pour une insertion et une mobilité professionnelle réussies. Il s’appuie sur des outils et des méthodes psychologiques adaptés aux élèves et étudiants : entretiens, observations, bilans, etc. Il intervient particulièrement auprès des élèves en difficulté, en situation de handicap, en rupture ou en risque de rupture scolaire et mène auprès de ces publics des actions de prévention des difficultés et des risques de désinvestissement scolaire. 
Membre de l’équipe pédagogique, il participe à l’élaboration du volet orientation du projet d’établissement et contribue à la réflexion sur les effets des procédures d’information, d’orientation et d’affectation. 
En CIO, il assure le premier accueil pour toute personne en recherche de solutions pour son orientation en lien avec le service public régional d’orientation.
En vidéo – Être psychologue de l’Éducation nationale : la pratique du métier dans le second degré
Le temps de travail des psychologues de l’Éducation nationale s’inscrit dans le cadre de la réglementation applicable à l’ensemble des fonctionnaires (1 607 heures annuelles). Dans ce cadre, les obligations réglementaires de services sont définies par spécialité.
Pour les deux spécialités, le cycle de travail des psychologues de l’Éducation nationale se répartit sur les 36 semaines de l’année scolaire. Les psychologues de l’Éducation nationale peuvent en outre assurer un service supplémentaire, fixé par le recteur d’académie en fonction des besoins. Ce service pourra être d’une durée d’une semaine pour la spécialité « éducation, développement et apprentissages » et de trois semaines, au maximum, pour la spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle ».
Le temps de travail hebdomadaire comprend :
Pour les deux spécialités, le temps de travail hebdomadaire restant, comprenant notamment quatre heures hebdomadaires consacrées à l’organisation de leur activité, est laissé sous la responsabilité des agents. Il est consacré à l’exercice de l’ensemble des missions associées qui sont :
Textes de référence parus au Journal officiel du 11 mai 2017 :
Arrêté interministériel du 9 mai 2017 portant application du décret n° 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l’aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l’Etat aux psychologues de l’éducation nationale
Arrêté ministériel du 9 mai 2017 portant application du décret n° 2000-815 du 25 aout 2000 et relatif aux cycles de travail des psychologues de l’éducation nationale
L’expertise professionnelle requise en tant que psychologue de l’Éducation nationale nécessite une formation de niveau master de psychologie ainsi qu’un stage professionnel validé. Le recrutement des psychologues de l’Éducation nationale s’effectue par concours. Les candidats doivent avoir effectué l’intégralité de leur cursus de formation en psychologie, de la licence au master.
Il existe deux spécialités dans le concours à choisir en fonction de son projet professionnel
Dans le courant de l’année de stage, ils formulent des vœux pour leur première affectation en tant que psychologue de l’Éducation nationale titulaire. Ils sont titularisés après obtention d’un avis favorable d’un jury de qualification professionnelle. Ils reçoivent alors un certificat d’aptitude aux fonctions de psychologue de l’Éducation nationale portant mention de la certification choisie.
Concernant les professeurs des écoles exerçant des fonctions de psychologues de l’éducation nationale ?
Les professeurs des écoles exerçant les fonctions de psychologues scolaires et titulaires du diplôme qui convient peuvent, sur leur demande, soit être :
Ils ont formulé leur droit d’option avant le 31 mai 2017.
Les académies assurent un suivi personnalisé et un rôle de conseil auprès des professeurs des écoles concernées afin de les aider dans leur prise de décision.
Après avoir pris connaissance de la note de service publiée au bulletin officiel du 2 mars, les enseignants disposent d’un délai de trois mois pour retourner le formulaire ci-dessous auprès du service gestionnaire à la DSDEN.
Les intégrations et les détachements sont effectifs depuis la rentrée scolaire 2017. Les professeurs des écoles intégrés ou détachés dans le corps des psychologues de l’éducation nationale exercent les fonctions afférentes à la spécialité « éducation, développement et apprentissages ».
Les professeurs des écoles qui n’ont pas fait valoir leur droit d’option au 1er juin 2017 ont été détachés dans le corps des Psy-EN au 1er septembre 2017.
Concernant les personnels du second degré : conseillers d’orientation-psychologues, DCIO-COP
Les conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de centre d’information et d’orientation titulaires sont intégrés dans le corps des psychologues de l’éducation nationale depuis la rentrée scolaire 2017. Ils exercent les fonctions afférentes à la spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle ».
De nouvelles mesures rénovent la carrière des personnels enseignants, d’éducation et d’orientation-psychologues dans le cadre du protocole Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) dans la fonction publique.
Comprendre comment les carrières seront mieux rémunérées et mieux accompagnées 
Les psychologues de l’Éducation nationale peuvent exercer des activités complémentaires sous certaines conditions. Ces activités complémentaires doivent être compatibles avec l’activité principale du psychologue et ne pas affecter son exercice. La participation à des projets d’édition ou le conseil sont notamment des activités qui peuvent être pratiquées.
En savoir plus sur les conditions d’exercice des activités complémentaires des fonctionnaires
Le corps des psychologues de l’Éducation nationale comporte trois grades :
La rémunération principale des psychologues de l’Éducation nationale augmente au fur et à mesure qu’ils gravissent les échelons à l’intérieur de leur grade (le rythme d’avancement est unique).
Toutefois, les anciennetés détenues dans les 6e et 8e échelons de la classe normale peuvent être bonifiées d’un an chacune.
Les rémunérations sont exprimées en brut. Les traitement mensuels s’entendent hors perception de l’indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement. Les taux des indemnités sont annuels.
Indemnité de fonction spécialité « Éducation, développement et apprentissage » : 2 044, 19 €
  
Indemnité de fonction spécialité « Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » : 767, 10 €
  
Indemnité REP : 1 734 € (3)
  
Indemnité REP+ : 2 312 €
  
Indemnité de tutorat des stagiaires : 1 250 €
  
Fonctions de directeur de CIO :
– 20 points de NBI soit 1 125 €
– indemnité de charge administrative de 667 € à 1 500 € selon la catégorie du centre
(1) Dans le cadre d’une affectation dans un département d’Outre-mer, le salaire brut est majoré de 40 % à 53 % selon le lieu d’affectation.
(2) La formation initiale des psychologues comprend une année de stage qui allie formation au sein des ESPE en coordination avec les centres de formation des psychologues de l’Éducation nationale et mise en situation professionnelle dans les établissements scolaires. La formation est accompagnée par un tutorat. Cette année de stage donne lieu à une rémunération équivalent à un temps complet.
(3) Une indemnité de sujétions de 1 734 € est allouée aux psychologues de l’Éducation nationale de la spcéialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » non affectés dans des établissements REP ou REP+ mais exerçant dans l’un de ces établissements.
* Titularisation au 2e échelon en 2018
** à 10 ans, l’agent se trouve au 6e échelon et y séjourne 1 an et 6 mois avant l’avancement à l’échelon suivant.
*** à 20 ans, l’agent se trouve au 9e échelon CN et passe en HC après le 2e rendez-vous de carrière. Il est reclassé au 2e échelon de la HC.
**** à 30 ans, l’agent se trouve au 6e échelon de la HC
Mise à jour : octobre 2021
Répertoire des métiers de l'Éducation nationale
Les agents de l’Éducation nationale exercent des métiers variés et complémentaires. Leurs activités et compétences sont diverses. 105 emplois-types, regroupés en 13 familles professionnelles, ont été identifiés et décrits dans un document unique.
Le répertoire des métiers de l’Éducation nationale
Les épreuves du troisième concours de recrutement de psychologues de l’Éducation nationale (PsyEN) se composent d'une épreuve écrite d'admissibilité, communes aux deux spécialités, et deux épreuves orales d'admission, dans la spécialité choisie par le candidat au moment de l'inscription.
En savoir plus
Pour vous présenter au troisième concours de recrutement de psychologue de l’Éducation nationale, vous devez remplir des conditions générales d'accès à un emploi public, détenir un diplôme permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue et justifier de l'exercice de fonctions de psychologue pendant 5 années.
En savoir plus
Mutations : les mots-clés
En savoir plus
© Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse

source

https://www.a2forces.fr/bilan-d-orientation-articl…

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire