Engagement en Service Civique Solidarité Seniors : tout ce que vous allez apprendre et gagner ! – L'Etudiant

Découvrez le calendrier
Les entreprises favorites
Nos 5 conseils
Classement des villes 2021-…
Trouvez votre job
Votre appart avec Studapart
Code de la route
Tous nos tests de personnalité
Consultez nos dernières vidéos
Les dernières infos
Consultez les offres
Consultez les offres
Trouvez votre contrat
Engagement en Service Civique Solidarité Seniors : tout ce que vous allez apprendre et gagner !
Proposé par le Service Civique Solidarité Seniors
Lorsque l’on rejoint le Service Civique Solidarité Seniors dans l’objectif d’apporter du soutien, de la présence et de la joie aux personnes âgées, on reçoit aussi beaucoup en retour. Mais quoi ? Qu’est-ce que le SC2S peut vous apporter ? Beaucoup de choses… que voici !
Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans – et jusqu’à 30 ans en situation de handicap, le Service Civique Solidarité Seniors travaille à rompre l’isolement que vivent les personnes âgées en dynamisant leur quotidien. Vous pouvez en être ! Votre mission ? Rendre visite aux personnes âgées, chez elles ou bien en structure d’accueil, et donner de votre temps et de vos sourires. Mais n’allez pas croire que vous ne recevrez rien en retour ; comme pour toute expérience, le Service Civique Solidarité Seniors vous enrichit, vous fait grandir, et vous apporte énormément. Car oui, les échanges intergénérationnels sont bénéfiques à tous ! Mais quels bénéfices allez-vous en tirer exactement ?
Devenir un citoyen actif et accompagner les personnes âgées, voilà un véritable tremplin pour la confiance en soi, notion que l’on peut définir très simplement par « le fait de se sentir capable », comme l’exprime Emma, 22 ans, engagée en Service Civique Solidarité Seniors depuis quatre mois, au sein d’une résidence autonomie en région parisienne : « En créant un atelier tricot et en l’organisant toute seule, j’ai compris que j’étais capable de mener des projets jusqu’au bout. Ma confiance en moi n’en est que plus importante ! », s’exclame-t-elle.
En effet, auprès des seniors, mais aussi de votre tuteur et des autres volontaires, vous découvrez que vous êtes capable de beaucoup de choses ; d’offrir de la joie, de faire rire, de prendre des décisions, de gagner au Rami, de parler de politique ou de météo pendant des heures, d’être ponctuel(le) quand vous êtes attendu(e) et ainsi de suite. Que des « petits détails » sur le papier, qui vous éclairent en réalité sur vos aptitudes et vos compétences, car c’est dans l’action, et face aux autres, que l’on sort de sa zone de confort et que l’on prend conscience de tout ce que nous pouvons faire, dire, offrir.
Lire aussi
En devenant volontaire en Service Civique Solidarité Seniors, vous êtes encadré(e) par un tuteur au sein de l’organisme qui vous recrute. Les personnes qui gèrent les structures d’accueil des seniors, ou leurs familles, sont également à vos côtés. Toutefois, vous êtes encouragé(e) à faire preuve d’autonomie. « Quand on promet à 20 personnes âgées que l’on va passer demain, c’est un peu comme si l’on avait 20 projets et 20 dossiers au taf ! C’est, je trouve, une façon d’appréhender la vie professionnelle. Je peux même vous dire que mon binôme a appris la ponctualité grâce au Service Civique ! », explique Emma.
Votre rôle concrètement ? Envisager des activités avec les seniors, organiser les rendez-vous avec eux et tenir vos engagements, mais aussi faire des comptes rendus à votre tuteur. C’est du travail, mais c’est amplement formateur, comme l’affirme Abdel, 24 ans, qui vit à Marseille : « Je jongle entre mes études et l’Ehpad où j’interviens. Au début, c’était un peu compliqué, mais il suffit juste d’apprendre à s’organiser et j’ai appris à m’organiser ! Désormais, je me sens autonome et adulte ».

L’empathie est la capacité à s’identifier à quelqu’un dans ce qu’il ressent. Si vous vous engagez en Service Civique Solidarité Seniors, c’est que vous êtes empathique. Mais nous pouvons toujours aller plus loin ! Grâce à l’expérience du Service Civique Solidarité Seniors, vous cultivez et développez votre faculté à écouter les autres sans jugement, à vous mettre à leur place et à vous rendre disponible. « Mon sens de l’écoute est plus prononcé aujourd’hui. Je me souviens d’une dame avec qui j’ai discuté deux heures, après lui avoir préparé un chocolat chaud, parce que sa meilleure amie venait de mourir du Covid. Je sais tendre l’oreille, comprendre, et par la suite réconforter, en proposant par exemple une balade », raconte Emma.
L’écoute et l’empathie demeurent aujourd’hui des compétences très recherchées par les entreprises, qui misent tout autant sur les compétences « techniques » que les compétences humaines. L’empathie, c’est donc une soft skill très intéressante dans le monde du travail. Mais elle booste aussi notre capacité à entrer en connexion avec les autres, à nous ouvrir à eux. Les échanges sont plus forts, plus respectueux et nous pouvons ainsi grandir les uns avec les autres.
La force du Service Civique Solidarité Seniors réside dans l’intergénérationnel : les jeunes et les personnes âgées se rencontrent, partagent du temps ensemble, jouent, se promènent, lisent et, bien sûr, font souvent le choix de se confier et de s’épancher. Que d’activités et de réflexes amicaux qui s’installent en douceur et vous invitent à tisser, petit à petit, des liens forts et réciproques. Via le Service Civique Solidarité Seniors, vous découvrirez alors des personnes âgées passionnantes, qui vous raconteront leur vie autant que vous vous livrerez sur la vôtre. Votre complicité grandira au fil des rendez-vous. Emma adore quand les personnes âgées se préoccupent de sa « petite mine du jour » : « Ils me disent que j’ai l’air fatiguée, que je devrais me reposer, c’est super bienveillant ».

De quoi réaliser que l’âge ne veut rien dire. Disons plus simplement que vous vous faites de nouveaux amis et que, par extension, un ami nous accompagne dans notre évolution. « Je me souviendrai toujours des personnes que j’ai rencontrées à l’Ehpad, de leurs histoires, de leur vie », confie Abdel, qui s’est engagé en Service Civique pour dépasser sa timidité. Aujourd’hui, c’est presque de l’histoire ancienne, et comme 87 %* des jeunes qui participent à l’aventure, il se sent plus à l’aise avec les personnes âgées.
Lire aussi
L’intergénérationnel est surprenant : nous sommes parfois plus émus par les personnes âgées que par les personnes de notre âge, tant elles possèdent de souvenirs et nous prouvent que la vie est une aventure aussi compliquée que merveilleuse ! Emma raconte : « À la résidence, nous avons reçu des casques de réalité virtuelle. Une dame qui souffre d’une maladie dégénérative de la rétine et ne distingue plus les visages ou même les arbres, a pu retrouver la vue un instant ! Elle a pleuré de joie et je ne me tenais, pas fière, à côté. C’était très puissant ».

Comme en témoigne Emma, les moments que vous passez avec les seniors vous saisiront le cœur et mille émotions seront susceptibles de vous traverser. Vous riez puis êtes touché(e) par un discours, une anecdote, une confidence, une expérience. Puis vous riez de nouveau. Autrement dit, la vie vous entoure : auprès des personnes âgées, vous ne vous ennuyez jamais mais vous vibrez à fond, entre jolies histoires, trémolos dans la voix ou activités étonnantes.
Vous pouvez rejoindre le Service Civique Solidarité Seniors durant vos études ou pendant une année de césure. Quels que soient vos projets professionnels et vos pistes, il n’est pas improbable (du tout) que le Service Civique Solidarité Seniors vous aiguille quant à votre avenir : 79 % des jeunes pensent que le Service Civique est un plus pour leur recherche de formation et/ou d’emploi** et Emma en est la preuve : « Je savais que le médico-social m’attirait, mais j’en ai désormais la certitude. Et ça tombe bien, je suis des études en parallèle de mon Service Civique pour m’orienter dans ce domaine ».

Comme Emma, les métiers de l’entraide, et pourquoi pas du Grand Âge, vous correspondent peut-être. En accompagnant les personnes âgées, vous découvrirez peut-être une vocation, celle de prendre soin d’elles. En 2040, un Français sur quatre aura plus de 65 ans ! Alors qui sait ? Vous pourriez accompagner les seniors en travaillant dans le médical (infirmier, aide-soignant…), l’animation (pour maintenir leur vie sociale), l’accompagnement (accompagnant éducatif et social, garde-malade…), l’hébergement et la restauration (assistant de service hospitalier, agent chargé du portage de repas à domicile…).
Ce que vous devez faire pour rejoindre le Service Civique Solidarité Seniors ? Être motivé(e) (et vacciné(e) contre le Covid-19) afin de rejoindre la mission qui vous attire et qui, en plus de répandre le bonheur autour de vous, vous rendra heureux. Bon à savoir : le Service Civique Solidarité Seniors donne droit à une indemnité de 580,62 euros par mois et jusqu’à 688,30 euros pour les boursiers de l’enseignement supérieur d’échelon 5 et plus et les bénéficiaires du RSA.
Pour découvrir les missions près de chez vous et/ou échanger par téléphone avec le responsable de votre région, rendez-vous sur le site Service Civique Solidarité Seniors.

*Étude Opinion Way pour SC2S, édition 2022
**Étude Improve pour SC2S, 2021.

Proposé par Litebit

source

https://www.a2forces.fr/bilan-d-orientation-articl…

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire