EN DIRECT – Équipe de France: Evra allume les Bleus sur le cas … – RMC Sport

Dans un post Instagram, l’ancien capitaine de l’équipe de France, Patrice Evra, a critiqué l’attitude des joueurs tricolores sur le cas Benzema à l’occasion de la Coupe du monde 2022 :
“Sur le côté humain, il y a un petit couac. Sur le côté humain, j’ai été déçu (…) De l’extérieur, j’ai l’impression que Karim (Benzema) dérangeait énormément de personnes. Vous les joueurs, de pas l’avoir soutenu… on va à la guerre pour un joueur. Blessure, constat médical, d’après le docteur de l’équipe de France, trois semaines….
On va parler du cas Di Maria, qui est blessé toute la Coupe du Monde, il joue la finale et il marque contre nous. C’est la responsabilité de l’entraîneur. Il fait des choix, nous, on a dit à Karim de faire ses affaires. Mais vous les joueurs, je pense que Didier met toujours l’équipe avant un joueur. Oui c’est médical mais il se dit aussi que vous les joueurs, certains étaient rageux, jaloux, il faisait de l’ombre.
Les joueurs, vous faites la même erreur que les champions du monde 98 qui pensaient que l’équipe de France leur appartenait. L’équipe de France appartient à tout le monde. Vous voulez décider de qui vient, qui doit venir, non, vous allez faire la même erreur, vous n’avez pas besoin de ça. On a le Ballon d’Or dans notre équipe. Si j’étais encore là, on aurait même attendu Karim avant de manger. Je n’ai vu personne se battre.”
A la veille de la finale de la Super Coupe d’Espagne entre le Real Madrid et le Barça, Karim Benzema a été interrogé sur retour avec l’équipe madrilène après son départ très commenté du Qatar consécutif à son forfait pour la Coupe du monde avec les Bleus: “C’est terminé, c’est du passé. Le plus important, c’est le match de demain. Je suis prêt dans ma tête. Le reste appartient au passé, même si c’est compliqué. Je ne vais plus parler de la France. Ce qui nous occupe ici, c’est la finale. Je ne veux plus parler de la Coupe du monde et de la France. Je ne vais répondre qu’aux questions concernant la finale et non la Coupe du monde.”
Relancé en français sur le retrait de Noël Le Graët de la présidence de la FFF, l’ancien Gone, agacé, a lâché sur un ton sec: “Je ne vais pas répondre.”
Axel Disasi et Youssouf Fofana ont fait leur retour ce lundi matin au centre d’entraînement de l’AS Monaco. Ils prétendent tous les deux à une place dans le groupe pour le déplacement à Auxerre mercredi.
M. T.
À l’image de KylianMbappé, Antoine Griezmann n’a pas pris beaucoup de jours de repos. Selon AS, l’attaquant des Bleus a déjà fait son retour à l’entrainement avec l’Atletico de Madrid. Une bonne nouvelle pour les Colchoneros qui pourraient déjà pouvoir compter sur le Français en vue de la reprise du championnat contre Eche le 29 décembre.
Unai Emery a salué les performances d’Emiliano Martinez et sa victoire au Mondial 2022. Désormais à Aston Villa, l’ancien coach du PSG va également parler avec le gardien de ses chambrages appuyés après le sacre de l’Albiceleste.
“Nous sommes très fiers de lui, il a gagné la Coupe du monde avec son équipe nationale, a estimé le technicien espagnol en conférence de presse ce vendredi. Il a été formidable, les fans d’Aston Villa doivent être fiers de lui. Il revient la semaine prochaine mais maintenant il se repose après de grandes émotions et son gros travail. […] Quand vous ressentez une grosse émotion, c’est difficile de se contrôler. Je vais parler avec lui la semaine prochaine à propos de certaines de ses célébrations. Là, je resepcte, il est en équipe nationale. Après il sera avec nous et cela sera notre responsabilité. On peut en parler.”
Szymon Marciniak, arbitre de la finale du Mondial Argentine-France, a été vivement critiqué dans l’Hexagone. Les commentaires sur son arbitrage en France sont parvenus jusqu’à ses oreilles et il y a répondu lors d’un déjeuner dans sa ville natale, à Slupno en Pologne. Des propos relayés par les médias polonais.
À cette occasion, Marciniak a notamment évoqué la situation sur le troisième but de l’Argentine (des joueurs étaient présents dans le rectangle vert de l’autre côté du terrain) : “Quel a été l’impact des joueurs qui se sont levés et sont entrés sur le terrain ? C’est chercher la petite bête, a t-il regretté. Les Français n’ont pas mentionné la photo où l’on peut voir qu’il y a sept Français sur le terrain lorsque Mbappé a marqué”.
Invitée de RTL ce vendredi, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a réagi aux dernières provocations des Argentins et notamment celles du gardien Emiliano Martinez: “Il faut demander des explications à la Fédération argentine et d’ailleurs Noël Le Graët le fait, il a demandé à son homologue Claudio Tapia. Je trouve ça pitoyable. Autant notre équipe de France a su perdre avec panache, autant la manière dont cette équipe argentine a agi à la suite de cette victoire n’est pas digne du match qu’on a vu. Ce sont des propos déplacés. J’ai tout de suite réagi dès qu’il y a eu, dans les chants des supporters argentins, des attaques de nature racistes contre certains de nos joueurs comme Coman. Il y a eu encore des moqueries déplacées là contre Tchouaméni (de la part de Martinez, NDLR), c’est juste vulgaire et déplacé, vraiment pas bien à la hauteur de l’enjeu. Ce sont des gagnants inélégants. On est droit dans nos bottes. Il y a des moqueries déplacées et des actes racistes inacceptables. Je suis contente que Le Graët ait porté plainte et prenne cette démarche avec son homologue. Emiliano Martinez n’est pas en train de se distinguer, c’est assez pathétique. J’ai pu parler avec Kylian Mbappé dans l’avion du retour et il a du recul par rapport à ça. La meilleure des réponses à apporter, c’est de retourner sur le terrain et de faire parler la poudre.”
Très exubérant depuis le sacre mondial de l’Argentine, et souvent de mauvais goût et irrespectueux, Emiliano Martinez semble poursuivre sur ces thématiques. De retour à Mar del Plata, sa ville d’origine, le gardien d’Aston Villa a été accueilli par des centaines de supporters à qui il s’est adressé. Il en a profité pour évoquer la séance de tir au but, avec un nouveau chambrage peu élégant envers un joueur de l’équipe de France.
“Je savais que le garçon (Tchouaméni) allait être nerveux. J’ai essayé de le jouer mentalement et il a tiré à côté. Il a tout merdé”, a-t-il lancé à la foule.
Interrogé par Ouest-France sur la retraite internationale de Karim Benzema après la Coupe du monde, Noël Le Graët a admis qu’il n’était “pas surpris” par cette décision. “Il a probablement l’intention de se concentrer à 100 % sur son club, après plusieurs mini-blessures”, a estimé le président de la Fédération française de football (FFF).
“À ma connaissance, il a repris l’entraînement très récemment, en aucun cas il n’aurait pu jouer. Le staff a fait ce qu’il fallait, lui a voulu repartir très vite voir ses médecins à Madrid”, a ajouté le dirigeant de 80 ans.
Plus d’informations ici.
Noël Le Graët ne décolère pas. Après les insultes à l’égard des certains joueurs français, contraints comme Aurélien Tchouameni et Randal Kolo Muani, de fermer les commentaires sur leur comptes Instagram, et surtout de Kylian Mbappé, Noël Le Graët a décidé de porter plainte comme il l’annonce à Ouest-France. Le président de la FFF ne digère pas non plus les attaques contre Kylian Mbappé, cible n°1 des Argentins et notamment du gardien de l’Albiceleste Emiliano Martinez. ” J’ai écrit à mon homologue de la Fédération argentine (Claudio Fabián Tapia) , je trouve ces excès anormaux, dans le cadre d’une compétition sportive, et j’ai du mal à comprendre. Cela va trop loin. Le comportement de Mbappé a été exemplaire.”
Dans un entretien à Ouest-France, Noël Le Graët annonce un rendez-vous la semaine prochaine à Guingamp avec Didier Deschamps. Le président de la Fédération française de football confirme qu’il souhaite prolonger le sélectionneur des Bleus, actuellement en fin de contrat. “Je pense qu’on se mettra d’accord”, déclare le dirigeant dans cette interview.
“On va déjà passer un moment ensemble pour reparler un peu de ce qui s’est passé au Qatar et de ses envies, comment on envisage déjà le championnat d’Europe 2024”, ajoute Noël Le Graët.
“S’il ne veut pas rester, ce sera très court, dit-il aussi. S’il veut rester, il y aura des discussions un peu plus longues. Si on peut boucler cela avant la fin d’année, si possible…”
Plus d’informations ici.
Proche de Zinedine Zidane qu’il souhaite voir arriver à la tête de l’équipe de France, Christophe Dugarry a fracassé la gestion de la finale du Mondial 2022 par Didier Deschamps. Selon l’ancien attaquant, le sélectionneur tricolore n’a pas réussi à gérer l’événement en raison, notamment, d’un jeu trop limité.
“Je suis déçu et triste, d’abord. Et ensuite en colère, parce que c’était une finale largement à notre portée contre un adversaire qui est moins fort que nous, a lâché l’ancien attaquant des Bleus dans un entretien accordé au journal L’Equipe ce jeudi. Je suis déçu de voir qu’on analyse cette non-victoire par le seul biais de l’émotion et du scénario. Il y a une analyse à faire sur le jeu, et sur les quatre-vingts minutes qui font partie des plus catastrophiques de l’équipe de France de ces cinquante dernières années, un jour de finale de Coupe du monde.”
>> Une prise de position à retrouver ici
Sur son compte Instagram, Lewis Hamilton a tenu à réagir après les messages racistes reçus par plusieurs joueurs de l’équipe de France: “Dégoûté mais pas surpris.Aurélien Tchouaméni et Randal Kolo Muani ont tout donné, ce sont des héros pour beaucoup de gens et ne méritent que le respect.”
Après le match de préparation du PSG face à Quevilly (3-1), Christophe Galtier a dit sa joie de voir Kylian Mbappé revenir aussi vite à l’entraînement, au micro de PSG TV: “Je suis très heureux de le voir. Kylian a fait un grand Mondial. C’est aussi un signal fort pour tout le monde, qu’un joueur qui a évidemment pu être déçu de ne pas lever le plus beau des trophées, même s’il a été meilleur buteur, vienne très rapidement au contact du groupe, pour se préparer pour les échéances qui arrivent. Evidemment qu’on est très heureux.”
Pas de passage par la case Nice pour le recordman de sélections en équipe de France: Hugo Lloris est rentré directement à Londres.
En 2010, 2014 et 2018, le gardien de Tottenham avait reversé sa prime de Coupe du monde à la ville de Nice pour développer les associations et installations sportives. Pour cette édition, le sujet n’est pas encore sur la table. Le capitaine des Bleus se laisse le temps de digérer la défaite en finale face à l’Argentine.
M.Tilliette
Pas le temps de gamberger, le vice-champion du monde a retrouvé le centre d’entraînement ce mercredi matin. Ce qui a surpris puisqu’il disputait la finale de la Coupe du monde il y a 3 jours. Le secret était bien gardé et peu de personnes étaient au courant. Mbappé veut vite passer à autre chose. Le numéro 10 des Bleus a décidé de reprendre le cours de sa saison parisienne alors qu’il aurait pu prendre plusieurs jours de vacances. Un choix évidemment bien accueilli par la direction sportive parisienne, heureuse de pouvoir compter rapidement sur le meilleur buteur du mondial et de la Ligue 1.
Le voir fouler la pelouse du Parc dès mercredi soir pour la réception de Strasbourg n’a rien d’utopique, c’est même la tendance si tout se passe bien. Le Français pourrait enchaîner avec un déplacement bouillant à Bollaert le 1er janvier. S’il est probable de revoir Vitinha, Soler et Sarabia rapidement, pour le moment rien n’est gravé dans le marbre concernant les dates de retour des autres mondialistes dont Lionel Messi, champion du monde. Les décisions seront prises en fonction des spécificités de chaque joueur (besoin de repos plus ou moins long, durée de trajet pour aller voir la famille, moral…).
Fabrice Hawkins
Pas de vacances pour Mbappé ! Deux jours et demi après la défaite de la France en finale de la Coupe du monde contre l’Argentine (3-3, 4 tab à 2), l’attaquant était déjà de retour au centre d’entraînement du PSG ce mercredi matin. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux du club de la capitale montre le meilleur buteur du Mondial qatari (huit réalisations) arriver tout sourire.
Mais ce passage au centre d’entraînement n’est pas qu’une simple visite de courtoisie. Selon le PSG, Mbappé va reprendre les séances dès ce mercredi.
>> Plus d’informations ici.
Un petit moment de décompression pour le meilleur buteur de la Coupe du monde.
Il s’est dit beaucoup de choses, depuis l’annonce de son forfait pour la Coupe du monde 2022 avec les Bleus, sur “l’affaire” Karim Benzema. Et pas toujours simple, dans ce dossier, de démêler le vrai du faux…
Ce qui est certain, c’est que l’attaquant n’a pas apprécié les conditions de son départ précipité de l’équipe de France après sa blessure. D’ailleurs, les messages plus ou moins subliminaux publiés sur les réseaux sociaux ne sont pas étrangers à son aventure très courte au Qatar.
Selon nos informations, parmi les raisons qui ont contrarié Karim Benzema, il y a le fait d’avoir été pressé de reprendre rapidement. Didier Deschamps voulait absolument que tout le monde soit prêt pour le premier match contre l’Australie, ce qui n’était pas complètement le cas de Raphaël Varane, qui n’a joué qu’à partir de la deuxième rencontre face au Danemark. L’attaquant du Real Madrid aurait sans doute aimé que le staff soit plus patient avec lui aussi.
Et puis, lorsqu’il s’est blessé au quadriceps, il a été invité par le staff à quitter Doha dans la foulée. Pensait-il pouvoir revenir avant la fin du Mondial ? C’est une possibilité. En tout cas, tout cela a créé beaucoup de frustration chez le Ballon d’or, qui a décidé ce lundi de prendre sa retraite internationale. Les raisons exactes ne sont pas encore connues mais cette Coupe du monde a sans doute joué un rôle non négligeable.
Plus d’informations ici.
Didier Deschamps a les cartes en mains. Alors que son contrat actuel se termine le 31 décembre, la décision de poursuivre l’aventure ou non sur le banc des Bleus appartient désormais au sélectionneur puisqu’il a fait mieux que l’objectif qui lui avait été fixé, à savoir atteindre les demi-finales de la Coupe du monde.
Noël Le Graët, président de la FFF, souhaite le prolonger, il l’a dit et répété. Selon nos informations, avant le début du Mondial Didier Deschamps était plutôt dans une optique de quitter l’équipe de France à la fin de la compétition. Sa réflexion a évolué ces dernières semaines. Aujourd’hui, il serait ouvert à l’idée d’une prolongation… mais pas à n’importe quel prix.
S’il prolonge l’aventure, ce sera à des conditions bien définies. Noël Le Graët est prêt à lui proposer un contrat de deux ans, mais est-ce suffisant ? Pas certain. Le champion du monde 98 voudra peut-être avoir un bail plus long. Autre élément à prendre en compte: Didier Deschamps aimerait en savoir plus sur la mission d’audit menée au sein de la FFF sur demande de la ministe des Sports, et dont les résultats doivent être dévoilés en début d’année.
En tout cas, pour Jean-Pierre Bernès son agent historique, Didier Deschamps est seul maitre de son destin. Il l’a rappelé lors de l’interview accordée à BFMTV lundi.
Comme la Fédération française de football, SOS Racisme et Sportitude portent plainte auprès du procureur de la République pour les nombreux messages discriminatoires publiés sur les réseaux sociaux à l’encontre de plusieurs joueurs de l’équipe de France.
Avec MV (BFMTV)
Plus d’informations ici.
De très nombreux messages d’une grande violence ont été envoyés aux joueurs de l’équipe de France après la finale de la Coupe du monde perdue aux tirs au but (3-3, 2-4 tab) contre l’Argentine. La FFF a ainsi décidé de porter plainte après ces messages racistes qui ont notamment concerné Kingsley Coman, Aurélien Tchouaméni, Randal Kolo Muani et Hugo Lloris. Une fois de plus, Kylian Mbappé a peut-être réussi à faire bouger les lignes, lui qui s’était plaint du manque de soutien de la FFF et de Le Graët après les insultes racistes qu’il avait subis après l’Euro 2021.
>>> Plus d’informations dans cet article
Alors que Noël Le Graët avait dans un premier temps assuré qu’il n’y aurait pas de célébration des Bleus place de la Concorde à Paris ce lundi, les vice-champions du monde ont finalement bien été à la rencontre de leur public. Ce mardi, le président de la Fédération française de football a donné les raisons de ce changement de programme.
>> Tous les détails sont ici.
Alors qu’un retour au début du mois de janvier était initialement visé, Paul Pogba, forfait pour le Mondial qatari, ne pourrait finalement reprendre la compétition qu’au mois de février prochain, rapporte la Gazzetta Dello Sport.
Pour rappel, le prochain match des Bleus est programmé le 24 mars prochain contre les Pays-Bas (qualification Euro 2024).
>> Plus d’informations ici.
“On est en train de mener un audit qui va s’achever le 15 février, et dont les conclusions seront partagées avec lui, il y aura cette phase contradictoire qui est importante. Ce sera aussi aux instances fédérales de regarder la situation afin d’analyser comment régler les dysfonctionnements qui ressortiront de cet audit qui a deux volets: un volet sur pilotage et management et un volet aussi sur le traitement par cette fédération des violences sexistes et sexuelles. Ce travail doit aller au bout en toute impartialité cet audit n’aurait pas été plus sévère si les bleus avaient été éliminés en phase de groupes et pas moins sévères si les bleus avaient gagné cette coupe du monde il va apporter un certain nombre de conclusions il faudra que chacun des acteurs puisse s’en emparer pour que les bonnes décisions soient prises pour la suite.”
Quelle que soit décision, s’il reste ou non à la tête de l’équipe de France dans les prochaines semaines, Didier Deschamps pourrait se voir confier un autre type de mission en lien avec les Jeux olympiques. “C’est une réflexion qui lui appartient, a déclaré la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sur France 2. Quand on a une personnalité aussi exceptionnelle, il ne faut jamais oublier que c’est un privilège. Il apporte énormément à cette équipe, il est dans le top top mondial c’est une immense chance et un immense atout pour l’ensemble du sport français. Ce qu’il peut livrer d’expérience à moins de 600 jours des Jeux olympiques et paralympiques, il peut aider les équipes leur parler en lien avec l’agence national du sport et le travail mené par claude onesta je pense qu’il y a des choses qu’il peut apporter au-delà du football.”
Invité de BFMTV mardi matin, François, le chauffeur du car qui a conduit les Bleus de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à la place de la Concorde lundi soir à Paris, a raconté l’événement, vécu aux premières loges.
“C’était un trajet forcément particulier, de Roissy aux Champs-Elysées. De voir tout ce cortège derrière nous qui nous suivait, c’était impressionnant. Emotionnellement c’était quelque chose de fort. On voyait tous ces gens sur les ponts, aux entrées de Paris qui acclamaient les Bleus, c’était fort. Les Bleus avaient le sourire, même s’ils étaient déçus de ne pas avoir réalisé quelque chose d’exceptionnel. (…) Les joueurs étaient au courant qu’ils avaient rendez-vous au Crillon, ils suivaient tout cet engouement par les réseaux sociaux ou la presse. Ils savaient que tous les Français étaient derrière eux. Quand ils sont montés au balcon, ça leur a fait chaud au coeur.”
Chauffeur régulier des Bleus depuis “une vingtaine d’années”, François a confié avoir vécu un voyage “très calme” lundi soir. “On m’a juste demandé d’allumer les lumières en arrivant sur Paris pour que tout le monde puisse les voir malgré la nuit, aux feux rouges, aux intersections, pour les remercier. (…) Hier, c’était exceptionnel franchement.”
Invité de l’émission Télématin sur France 2, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra est revenue sur l’imbroglio avec la Fédération autour des célébrations place de la Concorde. La ministre avait assuré lundi matin que les festivités auraient lieu avant d’être démentie dans la matinée par le président de la Fédération française de football Noël Le Graët: “Il n’y pas eu pas d’ordre et de contre ordre, a assuré la ministre ce mardi matin. C’est le cheminement de la décision qui s’est fait, il faut retenir ce moment de liesse de communion, très bon enfant ces 50.000 personnes, c’était à la hauteur.”
“C’était une magnifique chose, je pense que tout ça a cheminé, a-t-elle ajouté. Les Bleus au début, au Qatar, étaient sous le coup de la déception. Petit à petit, Didier, le premier, s’est rendu compte qu’on avait vécu un moment d’anthologie que le parcours avait été magique qu’ils avaient donné énormément de fierté qu’il fallait être dans ce moment de communion. Je pense qu’il y a eu un cheminement dans ces grands moments. Au début, il y a forcément de la déception, puis petit à petit ils se rendent compte des choses, de la situation.”
Les quelques minutes passées par les Bleus lundi soir place de la Concorde face à la foule, au lendemain de la défaite en finale de Coupe du monde face à l’Argentine, auront finalement été belles. Elles ont bien failli ne jamais avoir lieu.
Encore sonnés par leur échec d’un rien sur la dernière marche du Mondial, les joueurs de l’équipe de France n’étaient initialement pas très emballés par la perspective de devoir se présenter devant des dizaines de milliers de Français à Paris, quelques minutes après leur atterrissage et leur retour en France. Ils ont finalement été convaincus par l’insistance du président de la République, Emmanuel Macron, assure L’Equipe.
Invité de BFMTV ce lundi soir après le retour des Bleus en France, Jean-Pierre Bernès a abordé la question de l’avenir de Didier Deschamps. Si l’agent du sélectionneur n’a livré aucun indice sur une éventuelle prolongation à la tête de l’équipe de France, le conseiller a expliqué que le technicien n’envisageait pas de briguer la présidence de la FFF dans un avenir plus ou moins proche.
“Non pas du tout, a tranché Jean-Pierre Bernès, représentant historique du sélectionneur français. Pas du tout. Ce n’est pas du tout… D’abord Didier est jeune encore. Il a encore des ambitions de manager une équipe et des joueurs. Il n’est pas du tout dans ce projet-là. Pas du tout. Ce n’est pas du tout lié à un poste de président de la Fédération.”
Et Bernès de préciser: “C’est un homme de terrain, c’est ce qui lui plaît. C’est ce qu’il a toujours aimé. Depuis l’âge de 24 ans c’est un meneur d’hommes. Il a été capitaine dans de grandes équipes à Nantes, à Marseille, à Turin. Il a aussi managé des grands clubs. Depuis dix ans il est en équipe nationale, aujourd’hui il est au sommet de son art par rapport à ce qu’il effectue et par rapport à son travail. Je pense qu’il veut continuer dans le projet d’être entraîneur bien évidemment, après il faut savoir ce qu’il va vouloir prendre comme décision. Continuer ou prendre un club ? Je pense qu’il est maître de son destin, il est maître de son avenir et personne ne pourra le faire changer d’idée. Ce ne sont pas les questions ou les pressions qu’il pourrait y avoir sur les quelques jours qui vont arriver, et c’est tout à fait normal, qui vont le faire changer d’avis.”
Plus d’informations ici.
Aurélien Tchouameni, qui a malheureusement manqué son tir au but lors de la finale, se dit “désolé” ce lundi soir.
“Il faudra du temps pour digérer l’amertume et la frustration, écrit le joueur du Real Madrid. On aura tout essayé. J’ai pris mes responsabilités, ça n’a pas marché et j’en suis le premier désolé. Je suis persuadé que l’avenir de l’équipe de France s’annonce radieux, surtout si on peut compter sur vous.”
Selon une source policière à BFMTV, ce n’est pas 10.000 ou 20.000 supporters des Bleus qui se sont réunis ce lundi soir place de la Concorde… mais 50.000 ! Une affluence énorme, pour un lendemain de défaite, rappelons-le tout de même.
Les images de la belle communion entre les Bleus et les supporters.
>> Si vous avez raté ce grand moment, voici le rattrapage
Les supporters de l’équipe de France n’ont pas encore tous quitté la place de la Concorde. Certains semblent bien décidés à prolonger la fête. Les joueurs tricolores, eux, sont à l’intérieur du Crillon avant de rentrer chez eux.
La place de la Concorde commence à se vider doucement. La belle ambiance perdure entre les fans de l’équipe de France au moment de s’en aller tranquillement.
Les supporters de la France ont accueillis les joueurs avec une belle Marseillaise. C’est beau de telles images du peuple bleu-blanc-rouge!
Si les joueurs ont quitté le balcon du Crillon, les supporters français continuent de donner de la voix sur la place de la Concorde. Des fumigènes sont craqués et des cris de joie retentissent toujours. Environ 15 000 Français étaient là pour acclamer les Bleus.
Les familles qui le souhaitent ont pu rejoindre les Bleus au Crillon.
FH
Marcus Thuram n’a pas réussi à imiter son père en devenant champion du monde. Mais l’attaquant est heureux d’avoir rendu fier le peuple français.
“Franchement c’est magnifique, cela fait chaud au coeur. C’est que du bonheur d’avoir pu rendre ces gens fiers. On a souhaité les voir à notre retour de Doha parce que c’est le minimum des choses. On avait que l’on allait être regardés par des millions de Français. Malheureusement on n’a pas gagné mais c’est beau d’avoir été soutenus. Cela fait chaud au coeur, a salué l’attaquant auprès de TF1. […] C’est toujours un peu compliqué d’oublier la défaite mais on sait que l’on a tout donné. Avant le Mondial il y aura un Euro et on veut tous progresser. J’espère que l’on fera de belles choses ensemble.”
Petit à petit les Bleus regagnent l’intérieur de l’Hôtel de Crillon.
Au moment de parler à la télévision, Olivier Giroud a préféré relancer un clapping avec Antoine Griezmann. Avant finalement de s’exprimer pour TF1.
“C’est génial parce que l’issue est cruelle mais le peuple français nous a soutenu. […] C’est que du bonheur de vivre ces moments. On va se faire un gros câlin et partir en vacances pour recharger les batteries car il y a une saison à finir. C’est toujours difficile de quitter un groupe avec lequel on a passé un mois et demi. On est comme une famille, comme des frères.”
Voici la vidéo de l’arrivée des joueurs français devant leur public. Quelle ambiance magnifique pour le retour des Bleus malgré leur défaite en finale.
Les joueurs de l’équipe de France et leurs supporters ont effectué un clapping. Des “merci les Bleus” retentissent depuis la foule.
“C’est beau, on sait que l’on a été poussé et soutenu en France, partout sur le territoire. Pouvoir venir communier même si la victoire n’est pas là, leur dire merci, c’est quelque chose d’unique, a réagi le milieu auprès de TF1. On était loin, là on peut mesure ce qui a été fait. C’est magnifique que les gens soient là pour nous accueillir après nous avoir poussé pendant la compétition. Les gens sont là dehors pour nous encourager dans le froid alors que l’on n’a pas gagné. […] Il y a un Mondial dans quatre ans et il y a un Euro dans deux ans.”
Quelques fumigènes sont craqués, quelques feux d’artifice illuminent le ciel de Paris.
La foule est en délire au moment où tous les joueurs de l’équipe de France sont réunis sur le balcon de l’Hôtel de Crillon. La Marseillaise retentit du côté des supporters.
Les joueurs tricolores applaudissent les fans pour les remercier de leur soutien. Quelle belle communion entre les Bleus et leur public!
Hugo Lloris et Didier Deschamps sortent en premier pour saluer la foule. Le reste des joueurs va les saluer. Benjamin Pavard les rejoint.
Les Bleus se préparent à sortir sur le balcon du Crillon. Pour l’insytant ils sont réunis à l’intérieur du bâtiment.
Hugo Lloris a pris la parole depus l’intérieur du Crillon pour remercier les supporters.
“On n’a pas encore eu l’occasion de les remercier. Après la douleur d’hier, un peu de réconfort, a estimé le gardien et capitaine des Bleus au micro de TF1. Le plus important c’est la reconnaissance des supporters. Même si en tant qu’athlète on aurait aimé avoir cette médaille d’or et ramener la coupe en France. C’était très silencieux le retour mais il y a la fierté de ne rien avoir lâché. Malgré ce qu’il s’est passé avant et pendant le tournoi on a montré de la résillience, on est resté un groupe. Il faut faire perdurer ça en vue de l’Euro.”
Depuis l’intérieur du Crillon, Didier Deschamps a remercié les fans français pour leur soutien indéfectible.
“C’est notre devoir avec les joueurs de remercier tous ces Français et ces Françaises qui nous ont soutenu. Ils ont donné beaucoup de force à ce groupe France. Et d’avoir partagé des émotions fabuleuses ensemble même si la dernière note est cruelle et fait mal. Il ne faut pas oublier tout ce que l’on a fait, tout ce que ce groupe a été capable de faire sur cette compétition en ayant beaucoup de difficulté avant et pendant. Ce qui n’a pas empêché d’être pas loin de quelque chose d’encore plus beau, a estimé le sélectionneur au micro de TF1. Mais cela n’enlève en rien le parcours, l’état d’esprit et l’image qu’ont donné les joueurs. Les résultats sont importants mais pour les jeunes générations, pour le football amateur dont on est tous issus, avoir un groupe qui dégage tant de force, d’unité et de solidarité c’est plutôt une très bonne chose pour le football français.”
Les familles n’ont pas accompagné les joueurs au Crillon.
FH
Cette fois la rencontre avec le public est imminente. Les Bleus descendent du car pour entrer dans l’hôtel du Crillon. C’est depuis le balcon de ce prestigieux bâtiment qu’ils salueront les fans.
La foule donne déjà de la voix pour les accueillir alors que les premiers fumigènes sont craqués.
La foule est impatiente alors que le cortège se dirige vers la place de la Concorde.
Des dizaines de milliers de Français sont présents pour accueillir les Bleus sur la place de la Concorde.
L’arrivée des Bleus place de la Concorde c’est pour bientôt. Le cortège a pénétré dans les rues de Paris.
Avant d’entonner fièrement La Marseillaise, les fans présents place de la Concorde ont chanté (avec quelques notes fausses) l’hymne des Bleus pendant le Mondial, le tube de Gala ‘Freed from desire’.
Les Français ont répondu présent sur la place de la Concorde où probablement plus de 10 000 supporters se sont massés pour accueillir les Bleus.
TM
Marrion Areola, l’épouse du troisième gardien des Bleus Alphonse a posté une photo de sa fille avec Kylian Mbappé depuis l’avion. Le tout accompagné d’un joli message.
“Hier ma fille était en pleurs après la défaite mais aujourd’hui c’est la fille la plus heureuse du monde, a écrit la compagne d’Alphonse Areola dans un message partagé sur les réseaux sociaux.
Cette fois c’est fait, les cars se sont élancés en direction de la place de la Concorde. Une grosse escorte policière accompagne le cortège.
À leur descente de l’avion, les joueurs ne savaient pas exactement où ils allaient aller. Ils vont avoir l’info dans quelques instants…
FH
Les Bleus ont pris place dans leur car. Encore un peu de patience et le groupe tricolore va prendre la direction de la place de la Concorde où des milliers de supporters les attendent.
Dans le car, on aperçoit quelques joueurs dont Mattéo Guendouzi ou Olivier Giroud qui observent la fin des préparatifs avant le départ vers Paris.
Si certains joueurs ont affiché un petit sourire, la plupart d’entre eux ont le visage fermé. La déception de cette cruelle défaite en finale n’est pas encore atténuée pour les Bleus.
Il faudra encore un peu de temps pour digérer cette défaite contre l’Argentine.
>> Plus d’infos ici
Un à un les joueurs de l’équipe de France quitte l’avion et posent les pieds sur le sol français. Le tout sous les applaudissement du personnel de l’aéroport présent sur le tarmac. Les Bleus prennent la direction des cars pour rejoindre la place de la Concorde.
Les pilotes, un drapeau tricolore à la main les accueillent. Hugo Lloris et Didier Deschamps sont les premiers à sortir.
L’escalier est en cours d’installation, la porte de l’avion va bientôt s’ouvrir. A l’intérieur de l’habitacle, on voit quelques proches des joueurs se lever pour récupérer leurs affaires avant de descendre.
C’est fait, voici les premières images de l’avion des Bleus après l’atterrissage.
Les supporteurs des Bleus continuent d’affluer (plusieurs milliers) vers la Place de la Concorde où le cordon de sécurité s’est renforcé autour de l’Hôtel de Crillon. Une jeune supportrice victime d’un malaise a été évacuée de la foule par les forces de l’ordre. 
Côté ambiance, les chants et cris se multiplient. ‘Marseillaise, ‘Ramenez la Coupe à la maison’, ‘Qui ne saute pas n’est pas français’… 
Cette fois c’est bon, l’avion de la délégation tricolore a atterri à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Un cortège policier est déjà présent pour escorter les cars où les joueurs français, le staff, et leurs proches vont prendre place avant de rejoindre la place de la Concorde à Paris.
Le président russe Vladimir Poutine a remercié lundi soir la France et l’Argentine, qui ont disputé la veille la finale de la Coupe du monde de football-2022, pour un “jeu brillant”, tout en saluant la victoire “méritée” des hommes de Lionel Scaloni.
“Il faut remercier les deux équipes pour ce jeu brillant. Ils ont créé une véritable fête pour les supporteurs (…), en se battant avec dignité jusqu’à la dernière seconde”, a déclaré M. Poutine, lors d’une conférence de presse à Minsk, en précisant avoir suivi en ligne la deuxième moitié du match remporté par la sélection argentine.
AFP
L’avion des Bleus en provenance du Qatar devrait se poser à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle d’ici environ une dizaine de minutes. Le groupe tricolore grimpera ensuite dans un car et prendra la direction de la place de la Concorde où des milliers de supporters sont massés.
Au lendemain de la finale perdue par l’équipe de France, Karim Benzema a annoncé sa retraite internationale.
Si une victoire des Bleus aurait fait de lui un champion du monde, l’attaquant qui célèbre ses 35 ans ce lundi a mis fin à sa carrière en sélection après un ultime rendez-vous manqué. Une absence au Qatar à l’image de ses 16 années chez les Bleus: placée sous le signe du regret.
>> RMC Sport revient sur les 16 ans de Benzema avec la France
Petit à petit la place de la Concorde se remplit. Selon les journalistes de BFMTV et RMC Sport sur place, plusieurs milliers de supporters de l’équipe de France attendent désormais l’arrivée des Bleus.
Les finalistes malheureux de la Coupe du monde vont avoir droit à un accueil chaleureux à Paris.
En attendant le retour des Bleus à Paris, voici notre équipe type de la Coupe du monde 2022, avec trois Français, quatre Argentins, trois Marocains, et un Croate.
>>> On vous explique tout par ici
On parle désormais d’une arrivée à Roissy vers 19h55.
C’est sur ce balcon du Crillon que sont attendus les Bleus ce soir aux alentours de 21h.
CB
Il y a de plus en plus de monde le long des barrières devant l’Hôtel de Crillon sur la place de la Concorde. Autour d’un milier de fans tricolores sont déjà présents sur place.
Le premier ‘Freed from Desire’ sort de l’enceinte portable d’un supporter, suivi de ‘Ramenez la coupe à la maison’ et d’une première Marseillaise.
KM
L’avion de l’équipe de France est annoncé à l’atterrissage à 19h41 à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. Les Bleus devraient sortir de l’avion vers 20h, pour ensuite se diriger vers le centre de Paris.
AR

Sur les coups de 17h30, la circulation automobile a été totalement coupée et la place de la Concorde a été vidée. Les supporters qui étaient déjà présents près des barrières ont été sortis de la place, pour repasser par les différents points de filtrage mis en place par la préfecture de police, avec fouille des sacs notamment. Seuls les médias ont pu rester sur la place. 
KM
Une zone d’une trentaine de mètres a été “sanctuarisée” par les forces de l’ordre devant l’Hotel du Crillon, qui n’est plus accessible au public. Quelques supporters des Bleus déjà présents derrière les barrières, mais surtout beaucoup de touristes qui passent et se demandent ce qu’il se trame ici, impressionnés (et inquiets) du dispositif policier mis en place. Près de 2000 policiers et gendarmes sont mobilisés sur ce retour des Bleus à Paris, entre l’aéroport et la Concorde. La circulation automobile n’est pour l’instant pas coupée sur toute la place, uniquement sur sa partie devant le Crillon permettant d’accéder à l’avenue Gabriel. 
KM

Deuxième tireur de l’équipe de France lors de la séance de tirs au but, Kingsley Coman a reçu plusieurs insultes racistes sur ses réseaux sociaux.
Sur Twitter, son club, le Bayern Munich, l’a défendu: “Le Bayern Munich condamne fermement les commentaires racistes proférés à l’encontre de Kingsley Coman. La famille du Bayern est derrière toi, King. Le racisme n’a pas sa place dans le sport et notre société.”
>> Plus d’infos par ici
Encore une histoire de phrase sortie de son contexte, selon l’intéressé. Très présent tout au long de la Coupe du monde dans l’entourage de la sélection argentine, l’ancien buteur de l’Albiceleste Sergio Agüero a participé aux festivités après la remise du trophée de la Coupe du monde. Bouteille de champagne à la main, ivre, le Kün s’est permis d’insulter le pauvre Eduardo Camavinga qui n’avait rien fait pour cela, le qualifiant de “caro de pinga” (“tête de b***” en français).
Interpellé ce lundi sur Twitter, l’Argentin s’est justifié, arguant d’une méprise. “Alors, premièrement je n’ai rien contre lui et deuxièmement c’est une blague que je fais pendant une célébration. De plus, si vous regardez ses vidéos, il plaisante toujours avec son nom (car selon Agüero, Pinga rime avec Camavinga). Ne cherchez pas les problèmes.”
Eric Di Meco dans le Super Moscato Show : “Il s’est passé un truc durant cette Coupe du monde. On le saura un jour. Sa blessure, la manière dont il part, le fait qu’on nous explique que lui aurait aimé rester pour se soigner et essayer d’être opérationnel, les bruits selon lesquels son départ n’aurait pas entamé le moral du groupe… Je suis persuadé qu’il s’est passé un truc. Pour moi, c’est un énorme gâchis. Un mec qui joue autant de temps au Real, aussi fort, qui est Ballon d’or, et qui n’a jamais pu s’exprimer en équipe de France… Il y a sa responsabilité, et c’est bien qu’il dise qu’il y a des erreurs. Mais pour moi c’est un gâchis au niveau de l’équipe de France.”
Au lendemain de la finale de la Coupe du monde perdue par les Bleus contre l’Argentine, Karim Benzema a choisi de mettre un terme à sa carrière internationale, lui qui avait effectué son retour dans le groupe France pour l’Euro 2021.
L’équipe de France a quitté le Qatar. Finalistes malheureux lors de ce Mondial 2022, les Bleus ont décollé de Doha à la mi-journée, avec près de deux heures de retard sur le programme initial. L’avion des Bleus devrait atterrir à Roissy vers 19h30, avant de se rendre place de la Concorde pour un rassemblement avec les supporters vers 20h30.
Contrairement à ce qu’a affirmé le président de la FFF, Noël Le Graët, sur BFMTV, il y aura bien un rassemblement de l’équipe de France à la Concorde ce lundi soir. Les Bleus rentrent aujourd’hui en France par le vol qui décollera de Doha vers 14h30, heure locale (12h30, heure française), et arriveront aux alentours de 19h30, heure française, à Roissy, indique la communication de l’équipe de France. Ils salueront ensuite leur public place de la Concorde, à Paris, aux alentours de 20h30.
Le patron de la FFF a également affirmé que son entretien avec le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps allait se tenir “le plus rapidement possible”, peut-être d’ici quelques jours. “Le temps de digérer tout cela”, expliquait Noël Le Graët au micro de BFMTV. Cela devrait donc être avant la mi-janvier, comme évoqué jusqu’alors.
Au micro de BFMTV, le président de la FFF Noël Le Graet a confirmé que les joueurs de l’équipe de France n’allaient pas défiler à Paris, et ne se rassembleraient pas également place de la Concorde, ce lundi après leur défaite en finale de la Coupe du monde (3-3, 4 tirs au but à 2) contre l’Argentine. “Les joueurs préfèrent rentrer chez eux dès ce soir. Je comprends cela, c’est parfaitement normal”, a déclaré le président de la FFF.
Dans un court message publié simultanément sur ses réseaux sociaux Instagram et Twitter, Kylian Mbappé, héros malheureux de la finale perdue par les Bleus, a enfin réagi. “Nous reviendrons”, a-t-il tweeté dans un message accompagné d’une photo de lui passant, tête basse, devant le trophée de la Coupe du monde.
Déchaîné après la finale de Coupe du monde remportée par l’Albiceleste dimanche, Emiliano Martinez a expliqué à la radio argentine pourquoi il avait entrepris un geste déplacé au moment de recevoir son trophée de meilleur gardien de la compétition.
Un geste obscène dont il s’est expliqué à la radio argentine: “Je l’ai fait parce que les Français m’ont hué. L’arrogance ne fonctionne pas avec moi”, s’est-il justifié auprès de La Red. Pour rappel, seulement 5 000 supporters Français étaient présents dans l’enceinte de Lusail ayant abritée la finale, dimanche, alors que l’Argentine comptait 50 000 supporters.
Le départ du Qatar est proche pour les Bleus. Le car de l’équipe de France vient de quitter son camp de base, l’hôtel Al Messila Resort, direction l’aéroport de Doha. Les joueurs de Didier Deschamps devraient atterrir en France vers 18 heures.
Quel avenir pour le sélectionneur des Bleus ? Si le président de la Fédération française de football Noël Le Graët s’est prononcé en faveur d’un maintien en poste du sélectionneur avant la finale, ce dernier s’est montré évasif dimanche soir. Dans “Apolline Matin” ce lundi sur RMC et RMC Story, son agent et ami, Jean-Pierre Bernès, confirme qu’il va prendre quelques jours de réflexion.
>>> Son intervention sur “une décision importante” est à lire dans cet article
Olivier Giroud, Karim Benzema ou encore Hugo Lloris… un certain nombre de cadres de l’équipe de France pourrait mettre un terme à leur carrière internationale sur cette défaite en finale de la Coupe du monde.
>>> On en parle ICI
La finale de la Coupe du monde 2022 entre la France et l’Argentine a réalisé le meilleur score d’audience de l’année, mais aussi de l’histoire de la télévision française, avec un peu plus de 24 millions de téléspectateurs réunis devant TF1. Et un pic à 29,1 millions au moment de la séance de tirs au but.
L’équipe de France aurait pu envisager des célébrations que méritait leur parcours magnifique dans cette Coupe du monde, mais l’issue cruelle de la finale incite à davantage de sobriété qu’une descente des Champs-Elysées, comme ce fut le cas lors du sacre en 2018. Les Bleus donneront rendez-vous à leurs supporters place de la Concorde, comme l’a dévoilé la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra ce lundi matin au micro de France Inter.
>> Retrouvez le programme de festivités dévoilé par la ministre des Sports dans notre papier
L’équipe de France a déjà quitté son camp de base. Les Bleus décolleront avec leurs familles à 11h30, heure française, pour une arrivée prévue à 18h à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle. Les familles arrivent au compte-gouttes à l’aéroport de Doha, les unes après les autres, à bord de bus affrétés pour l’occasion. Les familles de Coman, Giroud, Areola, Guendouzi, Lloris et Griezmann sont déjà arrivées sur place.
NP et AP
Bienvenue dans notre live consacré à l’après-match d’une finale de légende à la Coupe du monde, perdue par des Bleus revenus deux fois au score contre l’Argentine, avant de s’incliner aux tirs au but. Cruel épilogue d’un match historique.
EN DIRECT – Équipe de France: Evra allume les Bleus sur le cas Benzema

© Copyright 2006-2023 BFMTV.com. Tous droits réservés. Site édité par NextInteractive

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE