Emploi : les entreprises qui recrutent à Bordeaux Métropole en 2022 – La Tribune Bordeaux

Partager :
Sans surprise, comme lors du palmarès 2021, on retrouve les mêmes lauréats du secteur de la santé aux deux premières places en tête du classement : le CHU de Bordeaux, avec 2.000 intentions de recrutement annoncées, et le Groupe Bordeaux Nord Aquitaine Polyclinique, leader de la médecine privée qui s’impose à la deuxième place avec 700 emplois. Et pour la première fois, trois employeurs se retrouvent sur la troisième place du Startemploi avec chacune 500 intentions de recrutements : la CPAM (Caisse primaire d’Assurance maladie) sur différentes familles de métiers (relation client, gestionnaire conseil, accueil…), Lidl pour ses 35 magasins sur Bordeaux Métropole et sa plateforme logistique à Cestas et le géant de la vente en ligne Cdiscount.
Lire aussi 3 mn[REPLAY] Startemploi : 11.500 intentions d’embauche à Bordeaux Métropole

Une fois de plus, les intentions d’embauche en 2021 se sont en majorité concrétisées en 2022 et l’effectivité des recrutements a parfois dépassé le prévisionnel. Par exemple, dans le Palmarès de 2021, le CHU avait prévu d’embaucher 1.200 personnes et a finalement recruté 1.990 candidats. Le groupe Pichet dans le secteur de l’immobilier avait prévu 130 postes et a recruté 200 personnes, ou encore Filhet Allard qui avait annoncé 117 gestionnaires en assurances et en a recruté 200.
Déjà en première position en 2021, le secteur de la santé et du médico-social arrive en tête des intentions d’embauches cette année avec 28 % des emplois annoncés, soit 2.891 postes pour 2022 contre 2.429 postes en 2021. Tiré par les deux géants de Bordeaux Métropole que sont le CHU de Bordeaux et GBNA Polyclinique, avec respectivement 2.000 et 700 emplois à pourvoir, le secteur est en tension, avec un manque de candidats pour le métier de personnel soignant dans un contexte sanitaire délicat qui accentue le besoin de nouveaux renforts et qui a parfois démotivé des vocations. La maternité de Bagatelle à Talence cherche également 190 candidats et l’hôpital privé saint martin à Pessac en cherche 60. Désormais, dans ce contexte marqué par une forte concurrence, les hôpitaux et cliniques privées mettent en place des stratégies d’attractivités autour de perspectives professionnelles et personnelles suffisantes pour convaincre les jeunes professionnels de candidater et de rester.
>> Téléchargez le Startemploi Bordeaux 2022 pour consulter le détail des 11.517 intentions d’embauches.
La grande distribution demeure très dynamique, et fait partie des importants pourvoyeurs d’emplois, c’est l’un des acteurs majeurs du secteur avec Lidl qui envisage 500 recrutements pour l’année 2022, suivi par Auchan (Mériadeck et Bordeaux-Lac) avec 160 postes, Carrefour avec 50 postes et So’Bio /Bio C’Bon avec 48 postes. La grande distribution est réputée pour former ses nouvelles recrues. Tous les grands noms du secteur mènent chaque année, d’importantes campagnes de recrutement en faveur de l’apprentissage et de la professionnalisation. De nombreux postes sont disponibles en alternance. Le commerce en ligne qui connaît une croissance exponentielle est également très présent avec l’emblématique enseigne bordelaise Cdiscount ( 500 postes) et la plateforme Back Market ( 135) postes qui a rejoint en 2021 le troupeau des licornes tricolores et renforce fortement les effectifs de ses nouveaux bureaux bordelais.
Lire aussi 5 mnFace à la livraison express, la grande distribution cherche sa stratégie (2/3)

Le secteur de l’informatique est le troisième secteur stratégique d’embauche avec 14 % des intentions d’embauche pour 2022 soit 1.503 postes annoncés dans l’agglomération bordelaise contre 1.712 postes en 2021. Les entreprises de services et conseils en ingénierie informatique restent particulièrement dynamiques conservant leur place de deuxième secteur qui embauche le plus dans la métropole bordelaise. Les acteurs historiques du secteur sont bien présents, tels que CGI et Capgemini avec respectivement 385 et 380 postes à pourvoir, suivis par Onepoint (200 postes), Scalian (115 postes), Sopra Setria (100 postes), Maincare Solutions (60 postes) et Soan (42 postes) entre autres.
Lire aussi 9 mnStars, salaires, télétravail : l’emploi des développeurs web en ébullition à Bordeaux (1/3)

La crise a accéléré la transformation numérique des entreprises, le marché est très demandeur et peine à recruter. Les entreprises utilisent diverses stratégies pour sortir du lot et attirer des nouveaux collaborateurs très demandés.Développeurs, ingénieurs, data scientistes sont littéralement chassés pour grossir les rangs. Les salaires gonflent sur ces profils expérimentés, que les petites PME peuvent rarement s’offrir.
Lire aussi 8 mnRecruter des développeurs web ? Face à la pénurie, les solutions des entreprises bordelaises (2/3)

Le secteur du service affiche cette année 12 % des intentions d’embauche soit 1.235 postes à pourvoir. Le groupe recrutant le plus est cette année l’agence d’intérim Aquila RH Bordeaux (250 postes) suivie par le groupe Filhet Allard (230 postes), Onet (150 postes), le groupe Api restauration (100 postes). Les banques recrutent également et embauchent notamment par le biais de l’​alternance, une formule que le secteur continue de promouvoir.
Cette année le secteur de l’industrie arrive à la cinquième place, remplaçant le secteur des transports et de la logistique qui était le cinquième secteur qui embauchait le plus en 2021. L’industrie représente désormais 4 % des intentions d’embauche dans l’agglomération bordelaise, soit une intention d’embauche s’élevant à 389 postes. C’est le laboratoire pharmaceutique Merck Group, que l’on retrouve en tête du secteur annonçant 130 postes à pourvoir en 2022 (dont de nombreux contrats en alternance) suivis de l’entreprise de l’ESS Relais Gironde (100 postes), Lectra (70 postes) et Serma Group (60 postes).
Lire aussi 7 mnUkraine : les prochaines semaines s’annoncent très difficiles pour l’industrie française

Les profils les plus recherchés par les entreprises sont majoritairement des fonctions supports (ressources humaines, marketing, communication). En effet, près de 52 % des entreprises envisagent d’embaucher sur ces fonctions. La demande pour des emplois dans l’informatique et le numérique reste, comme en 2021, très élevée. Près de 45 % des entreprises ont signifié leur intention d’embaucher sur ces postes. Concernant les postes de direction, près de 20 % des entreprises ont l’intention d’embaucher en 2022. Tout comme l’année 2021, les profils les plus recherchés sont les débutants (40 %) et les confirmés (40 %) au sein des entreprises bordelaises. Les profils seniors sont recherchés en majorité dans le secteur de l’informatique (16 % des emplois seniors), mais le secteur recrute à tous les niveaux et reste en profonde tension malgré les emplois massifs des dernières années. L’emploi dans les fonctions supports est privilégié dans deux tiers (66,5 %) des cas à des profils confirmés. L’emploi en alternance représente 9 % des emplois soit une proportion inférieure à celle des emplois pour les profils seniors. L’alternance est privilégiée dans le secteur de l’informatique et du digital (10 % des postes alternants), ainsi que de la construction et du service à la personne.
Les entreprises interrogées nous ont fait part de besoins qui touchaient à des fonctions autres que celles détaillées dans le questionnaire. 57 % des entreprises ont répondu recruter sur des fonctions “autres” telles que des auxiliaires de vie, des ingénieurs, des employés logistiques ou des préparateurs de commandes. Les profils recherchés sont les mêmes qu’en 2021 : des débutants dans 44 % des cas ainsi que des confirmés (36 %) mais très rarement des seniors et des alternants pour ces métiers-là représentant 7 % des intentions d’embauches.
Les motifs de recrutement sont les mêmes que les années précédentes. La moitié des entreprises déclarent recruter pour répondre ou anticiper une croissance de l’activité. Comme en 2021, les entreprises ont souvent associé la réponse à la croissance et au recrutement de nouvelles compétences, soulignant la transformation des métiers dans les entreprises bordelaises. 28 % des entreprises ont révélé que les recrutements servaient à remplacer ou anticiper un départ tandis que 22 % pour recruter de nouvelles compétences qui n’étaient pas présentes jusqu’à présent.
Lire aussi 4 mnL’incroyable boom de l’emploi cadre en Nouvelle-Aquitaine !

Près de 84 % des entreprises rencontrent des difficultés dans le processus de recrutement, en augmentation par rapport à 2020 ou 2021. En effet, 77 % des entreprises avaient répondu avoir rencontré des difficultés dans le processus de recrutement soit 8 points de moins que cette année.
En augmentation de deux points, 39 % des entreprises interrogées souhaitent être accompagnées dans leur recrutement. Les difficultés de recrutement s’expliquent de trois manières principales, propres en partie aux secteurs d’activités des entreprises. Premièrement par le manque de qualification des candidats (53 %), deuxièmement par la difficulté de trouver des profils correspondants (34 %), puis par la pénurie de candidats (13 %) systémique qui existe dans certains secteurs.
Lire aussi 6 mnLe bâtiment tiraillé entre carnets de commandes pleins et pénuries de candidats et de matériaux

Le manque de qualification est un obstacle majeur au recrutement, en particulier pour les entreprises du secteur informatique et du médico-social. En effet, si de nombreuses formations existent, les profils restent rares et les candidats ne sont souvent pas assez formés.
Les problèmes rencontrés dans le processus de recrutement sont également liés à la difficulté à trouver des profils correspondants. En effet, les entreprises sont de plus en plus obligées de passer par des agences pour satisfaire leurs besoins. Le secteur informatique souffre fortement de cette problématique. Malgré l’accroissement des formations dans ce domaine ces dernières années, la demande reste toujours fortement supérieure à l’offre de profils.
Enfin, la pénurie de candidats est un enjeu important auquel font face de nombreux secteurs comme la restauration, les services à la personne. Les entreprises du secteur soulignent la forte concurrence qui existe dans le recrutement de ces profils prisés. Les entreprises se tournent désormais vers les reconversions professionnelles.
Lire aussi 3 mnHermès implante deux nouvelles manufactures et 500 emplois en Gironde et en Charente
>> Téléchargez le Startemploi Bordeaux 2022 pour consulter le détail des 11.517 intentions d’embauches.
Partager :
Du lundi au vendredi, à 19h, recevez l’essentiel de l’actualité de la
région Nouvelle Aquitaine
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Nouvelle Aquitaine
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
Le Pays basque s'invite à Paris
2
French Tech : At Internet et Mobile Republic décrochent un Pass
3
Le Medef girondin soutient la réforme territoriale
4
"Quand on est une femme, si on veut s'imposer il faut viser la place la plus haute" (6/7)
5
Gestion de l’ex Poitou-Charentes : le groupe LR/CPNT demande à la Région de saisir la justice
1
revue T La nouvelle taxe LGV suscite des protestations en Charente (14)
2
revue T L'usine Upsa d'Agen redouble d'efforts pour pallier la pénurie de paracétamol pédiatrique (3)
3
revue T Les pistes pour renflouer le stade Matmut Atlantique et éviter le dépôt de bilan (3)
4
revue T « Le Crédit agricole d'Aquitaine va devenir producteur d'énergies renouvelables » (2)
5
revue T Face aux vents contraires, l'agriculture voit dans le stockage de carbone une source de revenus (1)
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE