Elus : vos temps de trajets ne sont pas un cadeau à la collectivité | Miroir Social – Miroir Social

Les représentants du personnel élus et désignés n’ont pas à faire cadeau de leur temps de trajet pour se rendre à des réunions liées à leur mandat.  Il doit leur être rémunérés ! Le surtemps de trajet en dehors des heures de travail est assimilé à du temps de travail de longue date, la cour de cassation considère que les temps de trajet effectués par un représentant du personnel pour se rendre à une réunion organisée par l’employeur pendant le temps de travail ne peuvent pas donner lieu à la moindre retenue sur salaire : les représentants du personnel doivent être rémunérés normalement (cass. soc. 20 février 2002 no 99-44.760 f-d). de plus, pour les trajets effectués en dehors de l’horaire normal de travail pour se rendre à une réunion organisée par l’employeur, le temps passé doit être rémunéré comme du temps de travail effectif dès lors que le trajet excède le temps normal de déplacement entre le domicile du salarié et le lieu de son travail (cass. soc. 10 décembre 2003 no 01-41.658 fs-p).
 
La cour de cassation confirme récemment que le temps de trajet, pris en dehors de l’horaire normal de travail et effectué en exécution des fonctions représentatives, doit être rémunéré comme du temps de travail effectif pour la part excédant le temps normal de déplacement domicile-lieu de travail (cass. soc. 21-4-2022 n° 20-17.038 f-d, t. c/ sté transgourmet opérations). L’employeur avait cru pouvoir appliquer le droit commun en matière de temps de trajet et de déplacement à l’extérieur de l’entreprise (article l. 3121-4 du code du travail) selon laquelle  » le temps de déplacement professionnel pour se rendre sur le lieu d’exécution du travail n’est pas un temps de travail effectif. 
 
Toutefois, s’il dépasse le temps normal de trajet entre le domicile et le lieu habituel de travail, il doit faire l’objet d’une contrepartie soit sous forme de repos, soit financière ». Il estimait que les temps de trajet dont le salarié réclamait le paiement n’étaient pas du temps de travail effectif devant être payé comme tel, mais simplement du temps de déplacement professionnel devant faire l’objet d’une contrepartie sous forme de repos. les juges rappellent que « le représentant syndical au comité d’entreprise (applicable à tout autre titulaire de mandat) ne devant subir aucune perte de rémunération en raison de l’exercice de son mandat, le temps de trajet, pris en dehors de l’horaire normal de travail et effectué en exécution des fonctions représentatives, doit être rémunéré comme du temps de travail effectif pour la part excédant le temps normal de déplacement entre le domicile et le lieu de travail ». Il ne s’agit donc pas de temps de déplacement professionnel au sens de l’article l. 3121-4 du code du travail. facile à dire pour les représentants du personnel ayant une référence horaire ; une adaptation, rémunérée, peut être négociée pour encourager les salariés en forfait en jours.
Baromètre de l’engagement des représentants du personnel
Mission d’évaluation relative au positionnement de l’Ires et à l’impact de ses travaux
Charte de l’environnement de travail de Sopra-Steria
Les résultats des négociations sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en France
Accord télétravail chez HPE
La compétitivité pour assurer le développement durable d’Airbus Helicopters
Suicide en relation avec le travail : dimension juridique pour la reconnaissance en accident de travail et démarches réglementaires et judiciaires pour les victimes et les familles
Bosch France : guide pratique pour mener une enquête interne objective lors de la dénonciation de faits éventuels de harcèlement moral ou sexuel au travail
> #PasChezBosch : Guide pratique pour prévenir et agir contre le harcèlement moral, sexuel et les agissements sexistes au travail
APLD dans la plasturgie : l’accord proposé par Plastalliance
Télétravail le samedi à la Matmut pour les salariés des agences
Plan de relance national : contribution collective du mouvement des SCOP
Guide de lʼAccord de Performance Collective comme socle social de l’entreprise
> APC Fnac Paris sur la polyvalence
> Les interventions du colloque sur le harcèlement moral au travail
> Calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle dans la fonction publique
> Rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, un guide syndical
> Accord de composition du CSE de Flunch qui permet à la direction de désigner des élus non syndiqués
 
18/11/22 > Quelle pertinence pour le contrat responsable ?
25/11/22 > Portage salarial : bilan & avenir ?
25/11/22 > 7è Journées de l’économie autrement, les vendredi 25 et samedi 26 novembre à Dijon
25/11/22 > Les transformations du travail et de l’emploi : quels défis pour la recherche ?
12/12/22 > L’accessibilité numérique dans la fonction publique
 


 
 
Matmut
 
© 2019 Miroir Social – Réalisé par Cafffeine

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire