DIRECT. Grève du 29 septembre : le cortège démarre à Paris,… – Linternaute.com

DIRECT. Grève du 29 septembre : le cortège démarre à Paris, la Tour Eiffel fermée ! GREVE 29 SEPTEMBRE. La manifestation organisée à Paris après l’appel à la grève générale a débuté ce jeudi 29 septembre 2022, tandis que la Tour Eiffel et le château de Versailles ont fermé leurs portes. Les dernières infos.
Il n'y a pas que la réforme des retraites comme sujet de préoccupation dans les manifestations en France. A Toulouse, Anne Marie qui est ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) demande une prise en compte de la pénibilité et sollicite également le gouvernement pour une hausse du pouvoir d'achat des français. Dans ce rassemblement toulousain nombreuses personnes avaient une pancarte "la précarité n'est pas un métier". 
Anne Marie, Atsem à Toulouse porte certaines revendications. pic.twitter.com/fOL9WkPWUG
"La précarite" : un mot qui revient régulièrement chez les manifestants de la #Greve29Septembre pic.twitter.com/7pLn5EiLZa
Lors de cette journée de mobilisation générale plusieurs élus de gauche ont été aperçu dans les cortèges. Jean-Luc Mélenchon, de la France Insoumise, a fait une brève apparition ce matin 29 septembre dans le rassemblement marseillais. Fabien Roussel, secrétaire général du PCF, était présent à Paris cet après-midi pour marteler son opposition contre cette réforme des retraites tant décriée. 
Interrogé par BFMTV sur la réforme des retraites le secrétaire général de la CGT, présent dans le cortège parisien, s'est exprimé contre cette mesure. Il a appelé Emmanuel Macron à "écouter une majorité des français", ajoutant "qu'on écoute le peuple quand on est Président de la République". 
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur la réforme des retraites : "Macron ferait mieux d'écouter la majorité de Français qui est contre cette mesure" pic.twitter.com/34hlZcNmG5
Combien de manifestants il y avait-il ce matin dans le cortège de Perpignan ? Selon les chiffres des manifestants il y avait 2 000 personnes dans la ville du Sud. La police dispose de chiffres différents, et estime qu'il était moitié moins, environ 1 000 personnes réunies pour manifester lors de la grève dans la ville occitane. 
Le cortège parisien commence son trajet dans les rues de la capitale partant de la place Denfert-Rochereau. Selon une source policière sont attendus entre 3 000 et 6 000 manifestants. Le cortège est en mouvement vers la place de la Bastille. Des manifestants vêtus d'un gilet jaune sont en tête du rassemblement.
L'un des Châteaux le plus connu de Paris, n'a pas ouvert ces portes pour cause de grève. L'impressionnant domaine entourant le bâtiment sera également fermé, ce jeudi 29 septembre. Il est donc recommandé aux visiteurs de reprogrammer leurs visites. 
En ce jour de grève générale, le cortège réunit à Lyon rassemblait plusieurs milliers de personnes et a pris fin en début d'après-midi, place de Bellecourt. Les chiffres des autorités n'ont pas été communiqué mais un important dispositif policier encadrait le mouvement pour éviter tout débordements. 
Combien de personnes ont-elles défilé ce matin dans le cortège marseillais ? Les syndicats qui ont appelé à la grève ont décompté 30 000 manifestants. Mais la police a quant à elle donné le chiffre de 43000 personnes réunies. Selon les informations de France Bleu PACA, s'il est difficile d'estimer le nombre de personnes mobilisées, force est de constater que les retraités sont nombreux parmi les manifestants. "La fonction publique est globalement bien plus présente que le secteur privé", écrivent nos confrères du même média.
Le ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse a publié un communiqué pour faire le point sur la grève. Selon le décompte du gouvernement, 11,01% des enseignants ne sont pas allés travailler aujourd'hui : 10,39% des professeurs des écoles, 11,33% des enseignants en collège et lycée sont en grève. Le syndicat SNES-FSU ne donne pas du tout le même chiffre : il comptabilise 30% de grévistes au collège et lycée.
La Tour Eiffel, symbole de Paris, sera fermée ce jeudi 29 septembre. Le site internet officiel du bâtiment a annoncé que le monument resterait fermé ce jour. 
Selon les chiffres du Télégramme, il y aurait environ 2 000 personnes place de la Liberté à Brest en cette journée de mobilisation. 
A Marseille, le cortège de manifestants s'est élancé depuis les Réformés, le parcours se terminera devant la préfecture. 
Le cortège de Rouen qui s'est élancé ce matin à 10h45 compterait environ 2 500 personnes selon les organisations syndicales. Au Havre, la mobilisation serait plus élevée, la préfecture a annoncé environ 3 350 manifestants. 
Selon la journaliste de l'Humanité, Rosa Moussaoui, le chantier de la construction du village olympique en marge des JO 2024 a été interrompu ce matin. Les ouvriers ont bloqué l'accès au village olympique qui est en cours de construction en Seine-Saint-Denis. 
À l’appel de la #CGT les ouvriers de la construction en grève bloquent le chantier du village olympique en Seine-Saint-Denis #greve29septembre pic.twitter.com/ue0sIZPsOW
Les manifestants s'étaient réunis ce matin dès 10h devant le Palais des congrès. Selon Ouest France le cortège d'environ 300 personnes passera devant plusieurs points clés, comme les locaux du Medef, avant de prendre fin place Aristide-Briand, devant la préfecture. 
Cette première journée de grève depuis la rentrée a été lancée dans tous les secteurs professionnels. Cependant, compte tenu de l'absence de deux principaux syndicats, la mobilisation ne devrait pas être historique dans les cortèges. Par ailleurs, il est à noter que des jours de grève entraînent une suspension du salaire. Au regard des difficultés financières des Français actuellement, la réflexion de se mobiliser ou non est d'autant plus centrale. Certains privilégieront-ils peut-être un mouvement en week-end, à l'image de la mobilisation organisée par la gauche le dimanche 16 octobre 2022. Toutefois, voici ce qui est prévu ce jeudi 29 septembre 2022 :
La SNCF est mobilisée pour cette journée de grève, ce qui n'est pas sans impact le trafic ferroviaire. Les trains TGV INOUI, OUIGO, TER et Transilien (RER, Lignes H, J, N, R) sont touchés sur certaines lignes, depuis mercredi 28 septembre à 19 heures jusqu'au vendredi 30 septembre à 8 heures. Les sites internet de la SNCF et ceux correspondant aux TER affichent l'état de la circulation le jour J. Tous les détails sont à retrouver dans notre article ci-dessous :
Les transports en commun (bus, trams, métros) sont aussi impactés par les chauffeurs grévistes, même si le mouvement ne connaît pas une ampleur exceptionnelle. Vérifiez le site internet de vos services de transport afin de connaître les prévisions de circulation. Certaines villes comme Rennes ont un trafic lourdement touché par la grève, de nombreuses lignes de bus fonctionnent au ralenti ce 29 septembre entre 10h et 16h30 ; d'autant qu'une déviation sera mise en place pour éviter le centre-ville où se réuniront les manifestants.
La grève touche également la RATP. Le site internet du réseau de transport parisien donne plus de détails quant aux perturbations à venir dans les transports parisiens. Dans le métro et le tramway, il n'y a (presque) pas de perturbations impactant les trajets des usagers. Le trafic des tramways sera moins impacté avec neuf trams sur dix, sauf la ligne du T3A, elle circulera uniquement entre Pont du Garigliano et Porte d'Ivry avec un tramway sur deux. Les usagers de bus de la capitale doivent parfois trouver des solutions alternatives car la RATP annonce environ deux bus sur trois "avec certaines lignes très perturbées".
Pour le RER exploité par la RATP, pas de perturbations prévues sur le RER A. Cependant, sur le RER B, le trafic est perturbé avec trois trains sur quatre en moyenne. Les lignes du RER C et du RER D, gérés par la SNCF, sont également légèrement perturbées. Pour le RER C, les usagers doivent prévoir trois trains sur quatre. Quant au RED D, seul un train sur deux circule.
La fédération des transports routiers SUD-SOLIDAIRES a elle aussi lancé un appel à la grève pour ce 29 septembre. Le trafic maritime pourrait aussi être impacté car la fédération nationale des ports et docks CGT a appelé à la mobilisation sur une durée de quatre heures. Le secteur de l'aviation est aussi impacté par cette grève interprofessionnelle, notamment à l'aéroport de Toulouse-Blagnac qui a prévenu de difficultés entre le 28 septembre (20 heures) et le 30 septembre (6h30).
L'une des mobilisations les plus attendues de ce jeudi 29 septembre est certainement celle de l'Education nationale. En maternelle et primaire, les parents ont été prévenus 48 heures avant du taux de grévistes dans l'établissement de leur enfant, conformément à la loi du 20 août 2008. Depuis le 27 septembre au soir, les familles savent donc à quoi s'attendre. A noter que malgré la grève, les enfants doivent obligatoirement être accueillis. La mobilisation, à l'échelle nationale, serait d'environ 20%, soit un enseignant sur cinq, avec des disparités entre territoires urbains et ruraux. Dans les collèges et lycées, les grévistes n'avaient pas à se déclarer au préalable. S'il était ainsi difficile de prévoir les perturbations dans ces établissements, les élèves doivent, là aussi, être accueillis par leur établissement.
Le syndicat national des enseignements du second degré (SNES) en association avec la FSU réclame dans l'immédiat, l'augmentation des rémunérations d'au moins 10% "pour préserver les conditions de vie de l'ensemble des agentes et agents du service public", "un rattrapage des pertes de pouvoir d'achat" et "une revalorisation des carrières". La CGT des Services Publics appelle aussi les Atsem (agents territoriaux présents dans les classes des écoles maternelles) à se mobilier. Les services comme la restauration scolaire, les activités périscolaires et les crèches pourraient également être impactés.
Les fonctionnaires sont appelés à participer à la grève nationale (mairie, services publics…). La Fédération CGT santé action sociale appelle aussi les secteurs de la santé, de la protection de l'enfance, du handicap et du grand âge à rejoindre la mobilisation. La mobilisation dans le monde hospitalier a eu lieu avant ce 29 septembre. Les trois syndicats hospitaliers signataires la FO, la CFDT, l'UNSA avaient lancé un préavis de grève dès le mardi 27 septembre. Certains hôpitaux y ont répondu, une partie du personnel de l'hôpital de Brocéliande était en grève manifestant contre la surpression des lits, la fermeture du service de soin et "des conditions de travail dégradées". Ce même mardi en Moselle une trentaine de soignants, et membres de l'hôpital Robert-Pax de Sarreguemines ont fait part de leurs mécontentements pour manque de personnels. 
La CGT a dévoilé une carte interactive pour visualiser où seront les lieux de rassemblement. Dans des propos rapportés par la Voix du Nord, la secrétaire confédérale de la CGT, Céline Verzeletti, annonce plus de 200 lieux de mobilisations. Une source policière a déclaré à l'AFP que le rassemblement parisien réunirait "entre 3000 à 6000 personnes". Un chiffre en deçà des autres manifestations lors des grèves du 27 janvier et du 17 mars 2022.
L'une des principales revendications de cette mobilisation générale est l'opposition des syndicats à la très critiquée réforme des retraites impliquant un recul à 65 ans de l'âge de départ à la retraite. Ce 27 septembre au micro de BFMTV, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a exhorté Emmanuel Macron à faire preuve "d'un peu plus d'humilité" à ce sujet considérant qu'il devait "écouter" car la majorité des Français serait contre cette réforme qu'il a qualifié "d'aberration". Pour le secrétaire général de la CGT, "quand il y a autant de chômeurs dans ce pays garder plus longtemps ceux qui ont du boulot au boulot, ça veut dire empêcher ceux qui n'en ont pas d'en trouver."
La CGT, dans son communiqué, réclame une "réelle réflexion autour des salaires". Pour les travailleurs, "remplir le réfrigérateur, accéder à la culture, partir en vacances devient en effet de plus en plus difficile". Voici les principales revendications : 
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité de l'émission de Sonia Mabrouk ce lundi 26 septembre a prévenu d'un risque de forte mobilisation si la réforme des retraites passait en force. Il a informé qu'il y aurait "une opposition qui sera frontale, de la part des organisations syndicales et notamment de la CFDT". Le 3 octobre prochain seront invités dans les locaux de l'UNSA l'ensemble des syndicats Français. Peut-être l'occasion de s'accorder sur la date d'une future grève nationale ?

Sommaire Grève du 29 septembre 2022 Manifestation à Paris Grève SNCF Transports urbains Grève RATP Grève transports routiers Grève écoles / éducation nationale Services publics et santé Où ont lieu les…
Je gère mes abonnements push
Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.
Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.
Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.
Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.
Grève du 29 septembre : qui est dans la rue ? – Voir les actualités

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire