Destination les États-Unis : Chicago nous emmène toujours plus haut – La Voix du Nord

Bercée par les brises venues du lac Michigan, Chicago est la perle architecturale des États-Unis. La plus grande ville de l’Illinois est le berceau des premiers gratte-ciel, mais aussi une cité où il fait bon flâner, loin de la frénésie new-yorkaise.


Il y a quelque chose de magique lorsqu’au petit matin, le ciel de Chicago s’embrase et que les sommets vertigineux des buildings de briques, de pierres et de verre accrochent la lumière du soleil naissant.

IMG_9390

Une féerie pour les yeux, telle est la magie de Chicago, surnommée « Windy City » (la cité venteuse) avec cette brise apportée par le lac Michigan qui rafraîchit et alanguit l’ambiance de cette ville-monde.

IMG_9369 (2)

Depuis « The Great Fire », le gigantesque incendie de 1871 qui a ravagé les deux tiers de la ville, Chicago est devenue le laboratoire de l’innovation architecturale. C’est d’ailleurs ici que sont nés les premiers gratte-ciel à la fin du XIXe siècle. Dans le Loop, le quartier d’affaires le plus important des États-Unis après Midtown Manhattan à New York, encerclé par la fameuse ligne de métro aérien, le regard ne sait où s’arrêter devant la beauté sidérante du panorama.

IMG_E9626

Le Wrigley Building, le Carbide & Carbon Building, la Trump Tower ou encore la verrière du Rookery Building ne sont que quelques-unes de ces merveilles architecturales.

IMG_9426

Chicago ne saurait toutefois se résumer à ce centre luxueux et affairé. L’office de tourisme de la ville, Choose Chicago, propose de multiples escapades pour découvrir, sous ses multiples aspects, cette cité aux 175 quartiers, aux 70 communautés et aux 2,7 millions d’habitants.
Une balade à vélo avec Bobby’s Bike Hike (bobbysbikehike.com) permet de flâner dans Old Town et ses maisons à parement de bois, de savourer le calme d’un marché fermier près de Lincoln Park, avant de filer sur l’une des 33 plages qui bordent le lac Michigan et donnent à Chicago un petit air de cité balnéaire.

IMG_9300 (2)

IMG_9287 (2)

Découvrir Chicago, c’est aussi participer à la ferveur des concerts gratuits qui rythment les soirs d’été dans le Millenium Park.

IMG_E9443 - Copie

C’est découvrir les merveilles antiques, impressionnistes et modernes qu’abrite l’Art Institute. C’est flâner dans l’écrin de verdure d’Oak Park et ses belles demeures dessinées par l’architecte Frank Lloyd Wright. C’est enfin vaincre son vertige au 103e étage de la Willis Tower, dans les cabines en verre du Skydeck suspendues à 412 mètres de haut. Toujours plus haut, toujours plus beau à Chicago.

IMG_9237 (2)

On a aimé. Chicago est une ville aérée où la verdure est très présente. Et le lac Michigan lui donne un air de cité balnéaire.
On a moins aimé. Le système américain de réglage de la température des douches dans les hôtels. Déconcertant.

IMG_9655

Si les Blues Brothers chantent Sweet Home Chicago, ce n’est pas pour rien. Car la musique est partout à « Windy City ». À chaque coin de rue, dans les clubs, les salles de concert et les festivals en plein air comme le célèbre Lollapalooza qui enflamme, chaque fin juillet, la pelouse de Grant Park ou le Chicago Jazz Festival au Millenium Park début septembre.

IMG_9273 (2)

À l’aube du XXe siècle, des milliers d’Afro-Américains fuient la pauvreté et le racisme du Sud pour émigrer vers le Nord et Chicago l’industrielle. Ils emportent avec eux le blues et le jazz. Chicago est ainsi la patrie des King (B.B. King, Albert King, Freddie King) comme de Muddy Waters ou de Buddy Guy qui vont transformer le blues rural des origines en une musique électrique et urbaine. Un blues qu’on continue de déguster dans les clubs comme le Kingston Mines, la très sélect House of Blues dans le Loop ou encore le Buddy Guy’s Legends.

IMG_E9453 - Copie

C’est à Chicago qu’est enregistré, en 1917, le premier disque de jazz de l’Original Dixieland Jazz Band. Louis Armstrong, Benny Goodman deviendront célèbres dans cette ville. Le jazz est toujours très présent et joué tous les soirs dans les clubs comme le Jazz Showcase, l’Art déco Green Mill ou le plus récent Winter’s Jazz Club tout près du populaire quartier du Navy Pier.
Air France propose des vols quotidiens entre Paris (depuis l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle) et Chicago. Comptez environ 800 € l’aller-retour de septembre à juin (1 400 € en juillet-août).
Pour entrer aux États-Unis, il faut un passeport valide et remplir une demande Esta sur le site officiel esta.cbp.dhs.gov (21 €).
Comptez entre 200 et 400  dollars (entre 206 et 412 €) la nuit pour loger dans le centre touristique. Nous avons apprécié l’hôtel EMC2, idéalement placé et à l’ambiance mêlant art et science. hotelemc2.com
Ne partez pas sans avoir goûté aux célèbres deep-dish pizzas, les pizzas typiques de Chicago à la garniture épaisse. Le petit déjeuner ne peut se concevoir sans (au moins une fois) un pancake aux myrtilles.
Sur le Loop, nous avons apprécié, au bord de l’eau, la fusion des saveurs du Beatnik on the River (beatnikontheriver.com). Dans le quartier historique de Fulton Market, nous avons aimé l’ambiance italo-croate du Rose Mary (rosemarychicago.com).
Le site de l’office de tourisme de Chicago : choosechicago.com.
© Rossel & Cie - 2022
Conditions générales d’utilisation - Conditions générales de vente - Politique de cookies - Politique de Protection Vie privée - Charte des médias - Droits de reproduction

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire