CPE : de quoi vont parler Macron, Scholz, Erdogan, Zelensky et consorts – Le Point

Boutique le Point
Evenements
Jeux concours
Partenaires
À Prague, la première grand-messe de la Communauté politique européenne brassera les thèmes de l’énergie, du climat et de la sécurité.
Temps de lecture : 6 min
« Le plan de table n’est pas encore fixé », confiait-on au Conseil mercredi, à la veille de la séance inaugurale de la CPE, la Communauté politique européenne, qui réunit à Prague 43 chefs d’État et de gouvernement. Ils auraient dû être 44, mais la Première ministre danoise, Mette Frederiksen, est retenue à Copenhague par d’importantes échéances politiques. Volodymyr Zelensky s’exprimera par vidéo.
Emmanuel Macron, à l’origine de l’idée le 9 mai dernier, en profitera pour rencontrer, aux côtés de son partenaire Olaf Scholz, le président turc Erdogan, ainsi que les présidents serbe (Alexandra Vucic) et kosovar (Vjosa Osmani). Peut-être s’entretiendra-t-il avec le président azéri Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan. Il aura vraisemblablement un tête-à-tête avec Liz Truss…
Il vous reste 90 % de l’article à lire
Cet article est réservé aux abonnés
Je m’identifie
Je m’abonne
Offres exclusives: -50% la première année
Newsletter débats et opinions
Pour comprendre les vrais enjeux du monde d’aujourd’hui et de notre société, recevez chaque vendredi, notre sélection d’articles tirée de notre rubrique Débats

Newsletter débats et opinions

Vous pouvez consulter notre Politique de protection des données personnelles.
La rédaction vous conseille
1€ le 1er mois puis 9,99€ / 4 sem
ou
Offres exclusives: -50% la première année
Signaler un contenu abusif
Merci de renseigner la raison de votre alerte.
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Code erroné
Un avis, un commentaire ?
Ce service est réservé aux abonnés
Quand je vois Macron sur la photo, je pleure
Et je me dis que cette CPE sera un vaste blabla, un machin inutile qui fera la preuve une fois de plus des dissenssions internes mesquines qui caractérisent tant l’Europe depuis 60 ans. Car l’Europe, c’est une vaste auberge espagnole dans laquelle on apporte sa propre nourriture (le minimum si possible) tout en piquant un max celle de ses voisins de table ( rabais budgetaires, vaccins, masques sanitaires, énergies sans parler des différents dumpings fiscaux et sociaux, etc. ). Nous ne sommes pas partenaires, nous sommes égoïstes voire, comme Macron l’ange bonimenteur, des débiles qui se font hameconner, rançonner par des voisins peu scrupuleux, dont l’Allemagne. Le moteur franco allemand n’a jamais existé sauf dans la tête des Français. L’Allemagne a les yeux tournés vers les USA, achète l’armement US, boude ou bloque les projets d’équipements militaires franco allemands et la France du club Med n’est plus digne du moindre intérêt économique, stratégique et diplomatique. Il est grand temps d’atterir en France : à cause du couple Hollando Macronien, notre pays devient petit à petit un poucet, un nain géopolitique tant en Europe que dans le Monde.
Un « machin » de plus…
Encore un « machin » qui fait doublon, dont il le sortira rien.
De plus, la communauté « politique » européenne n’existe pas. C’est chacun pour soi sous des dehors communautaires, voire communautaristes affichée à 27.
A 43 (voire 45 avec la danoise et Zelensky) ce n’est pas possible. Quel temps de parole pour chacun ? Quelle entente possible entre tant d’intérêts profondément divergents ?
Et surtout quelle utilité quand il y a déjà l’ONU, le G7, le G20, le Conseil de l’Europe, l’OSCE, le FMI, l’OCDE, l’OMC, l’AIEA, les COP, Davos les conférences de ci ou de çà et j’en passe, pour s’entretenir des problèmes du monde ?
Tous les secteurs d’activités ont leur organisme international de concertations.
Qui peut encore croire que ce genre d’organisme règle quoique que ce soit ?
Cela se saurait depuis 80 ans qu’ils se réunissent en pure perte…
Quant à VdL elle ne rêve que d’une nouvelle structure permanente (genre ONU) avec un « secrétariat général », dont elle se voit sans nul doute déjà à la tête !
Dieu nous en préserve !
Cette « Communauté politique européenne,  » va n’être que le dernier salon où l’on cause, avec un bilan carbone désastreux, pour rien. Vive la « sobriété », pour nous, pas pour eux ! Car la seule chose qu’il vont « décider », c’est de se revoir !

Pas étonnant que pareille idée soit sortie de l’esprit fécond de Macron. C’est son truc les grands messes où il peut parler et se faire valoir. Et tant pis pour les doublons, comme notre si inutile « CNR » dont on entend même plus parler. Que font-ils ? Mystère. Pas un article depuis son inauguration…

Macron est toujours dans son rêve éveillé de grandeur personnelle et de fédéralisme mondialisé. Il ferait mieux de s’occuper du pays qu’il est sensé diriger et qui va bien mal.
Quoi dire ?
L’Allemagne a besoin d’énergie pour ses productions, et on ne peut pas la comparer à ceux qui n’en n’ont pas, et sur les performances de sa production dependent les déficits italiens et français ; il faut donc l’accepter.
Le climat ? Malgré ses administrations pléthoriques, la France se fait régulièrement condamner en gestion de l’air et de l’eau, peut-être faudrait-il en confier la gestion à des compétences avec comme premier objectif la normalité.
quant à la sécurité, les états où la permissivité est béate (et intéressée, ça fait des emplois publics et des ressources à gérer) sont aussi les états où la criminalité augmente le plus.
Veuillez remplir tous les champs obligatoires avant de soumettre votre commentaire
Le titre du commentaire est obligatoire
Le texte du commentaire est obligatoire
Voir les conditions d’utilisation
Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

un brouillon est déjà présent dans votre espace commentaire.
Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler.
Pour sauvegarder le nouveau brouillon, cliquez sur enregistrer
Erreur lors de la sauvegarde du brouillon.
L’info en continu
En kiosque
Vladimir Poutine, le forcené
Consultez les articles de la rubrique Politique européenne, suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.
Elizabeth II, la dernière reine
Rendre la vie belle
TF1-M6, la saga du PAFCHAPO :

Expérience Le Point
La boutique
Abonnements
Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD
Les forums du Point

FAQ
Politique de protection des données à caractère personnel
Gérer mes cookies
Crédit d’impôt
Cours de langues
Bons d’achat
Comparateur PER
Portail de la transparence
Tutoriel vidéo
Publicité
Nous contacter
Plan du site
Mentions légales
CGU
CGV
Conditions générales d’un compte client
Charte de modération
Archives

* Champs obligatoires
Avec un compte LePoint.fr :

Créez un compte afin d’accéder à la version numérique du magazine et à l’intégralité des contenus du Point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, renseignez
votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.
Vous avez un compte Facebook ?
Connectez-vous plus rapidement
Vous avez un compte Facebook ?
Créez votre compte plus rapidement
Veuillez saisir l’adresse mail qui a servi à créer votre compte LePoint.fr
Cet article a été ajouté dans vos favoris.
Pour soutenir Le Point acceptez la publicité personnalisée.
Déja abonné ? Je m’identifie

source
https://https://www.a2forces.fr/bilan-de-competenc…

bilan de compétences Poitiers tours

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire