Côte d'Ivoire : Bureau politique, prix du café-cacao… voici la position de la JPDCI Urbaine – Afriksoir

Côte d’Ivoire : Bureau politique, prix du café-cacao… voici la position de la JPDCI Urbaine
Réformes dans le secteur des transports : La SAUTOC appelle à une conférence nationale en vue du changement
Poutine encore en difficulté en Ukraine : Une dizaine de villes libérées dans la région annexée du Donbass, en une semaine
Nady Bamba préside sa première manifestation publique sans Gbagbo : Voici ce qu’elle a fait et dit
Mohamed Bazoum « étranger » au Niger selon Maïga : Voici la vraie histoire de la fausse vidéo qui circule
Mali : Faux, le bateau Tombouctou n’a pas été mis en circulation par Assimi Goita
Affaires deux identités de la dauphine de Miss Côte d’Ivoire : Voici la vérité
« Piège autoroute Grand-Bassam » : C’était un Fake de la vraie image annonçant le péage
A bas les putschistes ! » : L’éditorial de Notre Voie
Situation au Burkina Faso : Le rôle du peuple encore plus inquiétant
Burkina Faso : Ces erreurs qui ont coulé Damiba en 8 mois
Fin de la 77ème Assemblée Générale à l’ONU : Que donc faisait la CEDEAO là-bas ?
Burkina Faso : Voici le dernier accord de défense avec la France que le capitaine Traoré veut revoir
La CMU : Comme une ombre, prête à nous suivre jusqu’au « cimetière » (Koné Kobali)
Crimes commis en Côte d’Ivoire: 11 ans après, l’OIDH demande à la CPI la poursuite du processus
Burkina Faso : Ce bras de fer avec la société civile peu connu du grand public qui a précipité la chute de Damiba
22 aout 1942, 22 aout 2022 : Lamine Fadika fète ses 80 ans
27 juillet 1977 : Formation du 10e gouvernement d’Houphouët
Côte d’Ivoire : Qui était vraiment Noël X Ebony mort dans un accident à Dakar ?
10 juillet 1986 : Ce jour-là, Yed Esaïe Angoran, un « génie » entre au gouvernement
6 juillet 1962 : Jean Delafosse, premier haut responsable ivoirien mort dans l’exercice de ses fonctions
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré désigné chef d’Etat, la constitution rétablie
Burkina Faso : 27 FDS tués, voici le vrai bilan de l’attaque de Gaskindé, Damiba a caché la vérité
Burkina Faso : « Je suis totalement satisfait de l’entretien que j’ai eu avec le capitaine Ibrahim Traoré » (Mahamadou Issoufou)
Mali : Crash d’un avion des FAMA à Gao, 1 pilote russe mort, 8 blessés
Burkina Faso : Un futur président de la transition autre que le capitaine Traoré ?
Ukraine : L’armée russe chassée de Lyman ville du Donetsk à peine annexée par Poutine
Le fondateur de Wagner parle du Mali et de la Centrafrique : « Mes gars défendent les démunis africains »
3e mandat : Voici l’intégralité de ce que Abodulaye Maïga a répondu à Alassane Ouattara
De la prison, Mathias continue de fustiger Paul Pogba
Le Premier ministre indien crache ses vérités en direct à Poutine : « L’heure n’est pas à la guerre »
La Jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (JPDCI Urbaine) a fait un fait un point de presse ce mercredi 5 octobre 2022, à la suite d’une réunion qu’elle a tenue au siège dudit parti à Cocody. Les questions d’actualité ont été abordées. Notamment, le bureau politique du parti, le prix d’achat bord champs du café et du cacao etc. Voici la position de la structure de la jeunesse du PDCI sur ces différents sujets.
Réuni ce mercredi 05 octobre 2022 au siège du PDCI-RDA sis à Abidjan Cocody, le Bureau Exécutif National de la JPDCI urbaine a fait l’examen des sujets d’actualité au sein de notre parti, le PDCI-RDA et aussi des sujets touchant à la vie de notre pays.
La réunion du BEN de la JPDCI urbaine a été jugée utile et nécessaire à la suite du 14ème Bureau Politique de notre parti tenu à Daoukro le 29 septembre 2022. Elle a été présidée par Valentin KOUASSI, Président national de la JPDCI urbaine. Les points ci-après ont retenu l’attention des membres du BEN. Ce sont : 1- Bilan du Bureau Politique du 29 septembre à Daoukro ; 2-Analyse du BEN sur la fixation des prix du cacao et café ; 3- Les nouveaux prix du carburant en Côte d’Ivoire.
Le BEN se réjouit de la tenue du 14ème Bureau Politique du PDCI-RDA qui s’est déroulé à Daoukro sous la houlette du président Henri Konan BEDIE. Le BEN se félicite particulièrement de la participation de plusieurs jeunes promus dans cette haute instance de décision du PDCI-RDA au cours duquel le président du Parti a félicité publiquement la JPDCI urbaine pour sa contribution à son discours d’orientation.
A lire aussi : Candidature unique de Bédié au congrès du PDCI : Déclaration de la JPDCI Urbaine suite à un « article tendancieux » de RFI
Le BEN remercie le président Henri Konan Bédié qui a recommandé la tenue d’un autre Bureau Politique avant le 15 décembre 2022 pour la préparation du Congrès Ordinaire tout en insistant sur l’implication de la jeunesse du Parti. En conséquence, la JPDCI urbaine est prête à prendre toute sa place afin de travailler aux côtés des organisateurs à la réussite du prochain Bureau Politique qui doit aboutir sur la tenue du 13ème congrès très attendu par les militants en cette année 2022.
Le BEN de la JPDCI urbaine réitère son attachement aux idéaux de notre Parti et sa ferme résolution à faire triompher le PDCI-RDA aux côtés de son président, SEM Henri Konan Bédié. Pour ce faire, la JPDCI-RDA urbaine attire l’attention de la haute direction et celle de l’ensemble des militantes et militants sur l’urgence de la tenue du Congrès en cette année afin que notre parti puisse se réorganiser avant l’échéance des élections sénatoriales et locales de 2023.
Par un communiqué émanant du Porte-parole du gouvernement ivoirien, il a été rendu public les prix du cacao et du café sur la campagne 2022-2023. En effet, le prix du cacao est fixé à 900 FCFA/kg contre 850 FCFA/kg en 2021 et celui du café est de 750 FCFA/kg contre 600 FCFA/kg l’année dernière. Le ministre ivoirien en charge de de l’agriculture s’est félicité pour sa part de l’augmentation survenue sur les prix de ces deux produits de rente. Selon lui, le rehaussement des prix résulte d’un effort important du chef de l’État de plus de 140 milliards de francs CFA. Soit.
Mais le BEN de la JPDCI urbaine rappelle au président de la République Alassane Ouattara sa promesse faite le jeudi 01 Octobre 2020 à Yamoussoukro à l’occasion du lancement de la journée nationale du cacao d’assurer aux planteurs ivoiriens un prix garanti d’au moins 1 000 FCFA/kg à chaque nouvelle campagne pour le cacao et de garantir ce prix bord champ pour toute la durée de la campagne. Le BEN note que cette promesse s’effrite au fur et mesure que les années passent car après l’effet de campagne de octobre 2020 où le cacao a été acheté à 1 000 FCFA/kg, les prix pour les campagnes 2021-2022 et 2022-2023 sont loin d’être conformes à la promesse du président Ouattara. C
ela porte à croire que c’était une flatterie pour la présidentielle d’octobre 2020. Cette décision arbitraire ajoute un surcroit de désarroi aux problèmes du monde rural. La vie est chère. L’Etat est impuissant face à la flambée des prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité. Nos braves planteurs sont à bout de souffle. Et dans le même contexte, les coûts des intrants agricoles continuent de connaitre une hausse également. Il s’ajoute le vieillissement des plantations provoqué pour la plupart par les pathologies connues mais que la grande majorité des producteurs ne peuvent acheter du fait des prix.
Les rendements sont en baisse, les prix de vente également ; toute chose qui essouffle nos planteurs qui peinent à avoir une juste rémunération de leurs durs labeurs par une valorisation du peu qu’ils s’échinent à produire. D’ailleurs sur le terrain, le prix bord champs fixé est rarement suivi par les acheteurs. 900 FCFA/kg n’est, dans la réalité, qu’un prix indicatif, officiellement imposé. Mais il n’est pas le prix qui sera pratiqué avec les producteurs. Ce qui démontre du manque de suivi du gouvernement d’imposer le prix sur toute la durée de la campagne. En conséquence, pour une meilleure rémunération de nos planteurs qui ne demandent qu’à vivre du fruit de leurs efforts, le BEN invite le régime à l’école du PDCI-RDA telle que celle-ci a été évoquée par le porte-parole du Parti.
En outre, le BEN de la JPDCI urbaine appelle notre gouvernement à étudier et à mettre en application les conditions : – d’une baisse des prix des produits de première nécessité, – d’une mécanisation de l’agriculture, – de la sécurisation des prix bord-champ annoncés sur toute la durée des campagnes de commercialisation et dans toutes les contrées, – d’un accès aux crédits bancaires pour les planteurs, – de la revalorisation du prix du cacao de la présente campagne à 1 000 FCFA/kg afin de soulager nos braves planteurs, acteurs importants de notre économie qui sont autour d’un million, disséminés dans toutes les régions cacaoyères.
Le BEN de la JPDCI urbaine marque son opposition à cette énième augmentation du carburant en Côte d’Ivoire sans justificatif aucun. Pour rappel, dans le mois de janvier 2022, nous avons enregistré une première augmentation du prix du super qui est passé à 615 FCFA/litre. Le mois suivant, soit en février 2022, une deuxième augmentation du super est survenue et l’on est passé de 615 FCFA/litre à 735 FCFA/litre. Depuis le 1er octobre, le super passe de 735 FCFA à 775 FCFA/litre.
Pour la même année 2022, nous subissons trois augmentations et peut-être qu’on n’est pas à l’abri d’un quatrième d’ici la fin de l’année. Quant au gasoil, en janvier 2022, l’on est passé à 615 FCFA/litre et depuis ce 1er Octobre, nous sommes à 655FCFA/ le litre. Le gasoil a connu deux augmentations pour cette année. Nos populations tétanisées par la peur de se manifester sous ce régime de fer du RHDP ne font que murmurer leur colère et leur galère dans leurs bureaux, leurs salons. En définitive, la promesse d’espoir et de développement tant chantée avant l’avènement au pouvoir du président Alassane Ouattara, l’homme des solutions aux problèmes de nos populations ne semble pas avoir produit les effets escomptés.
Chaque jour que DIEU fait, les populations ivoiriennes se demandent quelle sera la nouvelle invention du régime pour les appauvrir. La santé s’essouffle, l’école ivoirienne s’étouffe, l’administration publique inféodée et clanisée, la sécurité sociale s’effrite et la peur habite les Ivoiriens. La rentrée scolaire 2022-2023 vient de décupler les lourdes préoccupations de nos populations qui ne savent plus à quel saint confier leur prière.
Le BEN de la JPDCI urbaine partage les souffrances de nos concitoyens et appelle le gouvernement à plus d’efforts pour apaiser et sécuriser la Côte d’Ivoire et ses populations. Le BEN de la JPDCI urbaine prie le Président de la République de s’impliquer personnellement pour faire baisser le coût de la vie et de mieux traiter nos braves planteurs du Café et du Cacao.
Fait à Cocody le mercredi 05 octobre 2022
Le BEN de la JPDCI urbaine
Côte d’Ivoire : La JPDCI urbaine « s’arme » pour la victoire aux élection de 2023 et 2025




Politique de confidentialité
Conditions générales d’utilisation
Mentions légales

© 2021, tous droits réservés

source

https://www.a2forces.fr/bilan-d-orientation-articl…

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire