Comment trouver sa voie grâce à la méthode Ikigaï ? – Beaboss.fr

En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
En version numérique
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Vous avez déjà un compte
Vous n’avez pas encore de compte
Prenez 1 minute pour vous inscrire et boostez votre activité en rejoignant la communauté BeaBoss.fr !
Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles
 
Partagez cet article par email
 
Votre message a bien été envoyé!
Pub
RHDéveloppement personnel

Épuisement, perte de sens, désengagement : autant d’états enclenchées à la suite de la pandémie, et qui sévissent aujourd’hui dans le monde professionnel. Mais comment résoudre ce problème de motivation et aider les salariés à initier leur quête de sens ? (Re) découvrez la méthode d’introspection ikigaï.
« Brown-out » est un anglicisme qui résume à lui seul le mal d’une époque. Emprunté au lexique de l’électricité, le brown-out désigne une baisse de tension. Appliqué au marché de l’emploi, c’est le nom donné au nouveau fléau qui sévit aujourd’hui en entreprise et qui se caractérise par la perte de sens au travail.
On sait que le travail joue un rôle prépondérant dans l’épanouissement personnel et professionnel de la plupart des salariés. Mais le constat est là, implacable : c’est à une véritable crise de sens que l’on assiste chez un grand nombre d’entre eux.
L’épuisement professionnel généré par l’excès de travail (burn-out) ou constitutif d’un manque d’activité (bore-out) connaîtrait donc une troisième cause possible dont le brown-out serait le stade ultime. Révélé par la crise du Covid, amplifié par le développement des nouvelles technologies, il n’épargnerait lui non plus aucun corps de métier. Indifféremment ingénieurs, architectes, journalistes, secrétaires et autres seraient concernés.
À la source du syndrome ? L’insatisfaction, l’ennui au travail, le stress, le manque de reconnaissance. Autant de maux qui incitent les individus à s’interroger sur les fondements de leur vie professionnelle. Il n’est pas ici question de niveau de salaire ou de productivité, mais plutôt d’intérêt et de motivation.
En l’absence de ces deux vecteurs de sens, leur performance et leur niveau d’engagement diminuent considérablement. Tiraillés entre la nécessité d’avoir un emploi et le sentiment de mener des tâches répétitives, voire absurdes, les salariés se détachent de leur travail et de leurs collègues. Illustrant ce phénomène, une récente étude[1] a révélé que seulement 6% des salariés interrogés se disent « engagés » dans leur travail.
Ce constat interroge bien sûr quant aux remèdes à lui apporter. Cette tâche est complexe. Car trouver du sens à son travail dépend avant tout de la perception que l’individu a de son travail. C’est pourquoi il ne saurait y avoir de réponse globalisée. En France, l’accompagnement individuel semble être à ce jour le seul antidote efficient qui ait permis d’aboutir à des résultats probants.
Lire aussi : [Tribune] L’ikigai, pour un nouveau rapport au travail
Pilier essentiel, la question du sens s’impose dès les prémices de toute démarche d’accompagnement. Qu’il s’agisse de bilan de compétences, d’outplacement, de V.A.E ou encore de coaching, les intéressés sont invités à se concentrer sur le sens qu’ils entendent donner à leur vie professionnelle. Parce qu’elle tient compte des facteurs psychologiques, émotionnels, sociaux et culturels, l’approche holistique est privilégiée. Les stagiaires devraient ainsi s’interroger sur la place qu’ils souhaitent occuper dans la société, réfléchir autour des valeurs cardinales qui les animent grâce à des outils, ludiques ou plus académiques. Des réponses concrètes leur permettront de dégager du sens et pouvoir construire un projet épanouissant, les mettant de fait à l’abri des risques de brown-out.
Lire aussi : Aligner la raison d’être de ses collaborateurs avec celle de l’entreprise : le nouveau défi des dirigeants
Concept japonais apparu au XIIe siècle désignant un certain art de vivre, l’ikigaï – traduisible par « raison d’être » ou « mission de vie » – est aujourd’hui employé dans le coaching pour aider les personnes en panne de motivation à se reconstruire et à trouver l’emploi idéal. Trouver un meilleur équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle, donner du sens à son travail et plus généralement à sa vie, telles sont les grandes promesses de l’ikigaï. Une approche de plus en plus prisée qui pourrait se résumer en une phrase : pourquoi se lève-t-on le matin et pourquoi notre vie mérite-t-elle d’être vécue ?
L’objectif est ambitieux. S’il résonne particulièrement aujourd’hui, c’est qu’il correspond à la quête de bien-être au travail qui préoccupe une part grandissante de la population.
Concrètement, chercher son ikigaï, c’est se mettre en mouvement pour réussir à répondre à quatre questions primordiales :
La démarche est nécessairement introspective.
La première étape consiste à se recentrer sur soi, à faire le vide, pour parvenir à déterminer ses envies. Ce qui ne va pas de soi pour tout le monde. En effet, comment répondre à cette question quand on n’a pas de passion pour un domaine ? L’ikigaï propose de déterminer ce qui nous rend curieux, ce qui suscite notre intérêt dans la vie. Derrière cette question se cache une envie qui pourra demain se muer en projet.
La prise de confiance en soi est l’autre pilier de la méthode. Se dégager de ses peurs, de ses freins est nécessaire pour produire du changement. Mettre en place des rituels, se fixer des objectifs gradués, se servir des échecs pour grandir et s’accomplir.
Pour en savoir plus

Emeric Lebreton, enseignant-chercheur en psychologie, il a créé Orientaction en 2008, spécialisé dans le bilan de compétence et spécialiste de l’accompagnement des évolutions professionnelles.
(1) Selon le nouveau rapport Gallup, intitulé « State of the Global Workplace », 2021.
Pub
Nous suivre
Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Abonnez-vous
Recevez le magazine directement chez vous,
et en version numérique
4.95 € / mois
Nos événements
Be a Boss la finale : mise en avant de […]
Concours et appels à projet 2022
Agenda des salons et événements […]
Pub
NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d’Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d’Entreprise

Lifestyle Chef d’Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d’Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l’Essentiel by NMG

Chef d’Entreprise Newsletter
Artisans Newsletter
Commerce Newsletter
Event
Event
Event
Les Podcasts de Chef d’Entreprise
Lifestyle Chef d’Entreprise
Artisans Offres Commerciales
Chef d’Entreprise Offres Commerciales
Commerce Offres Commerciales
l’Essentiel by NMG
La rédaction vous recommande
Comment se préparer mentalement à gérer son stress ?
[Tribune] Apprendre à désacraliser l'échec pour avancer
[Mentor] Jean-François Tual : le froid au service du stress
Chef d'entreprise, chef de famille : deux missions (in)compatibles?
[Mentor] Stéphanie Gicquel, l'exploratrice qui sait s'adapter pour gagner
Réduire les déplacements et favoriser une mobilité alternative
En version papier
Recevez le magazine directement
chez vous

4.95 € / mois
En version numérique

Ne rien manquer de vos actualités préférées

Suivez-nous:
À propos
BeaBoss.fr est le site des dirigeants de petites et moyennes entreprises.
Sites du groupe
Services
Fils RSS
Contactez-nous
Abonnement

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire