Ce que l'on peut faire pour s'occuper gratuitement à l'aéroport (et que vous ignorez) – Le Figaro

Rubriques et services du Figaro

Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
Vous avez du temps avant d’embarquer ? Les aéroports regorgent de services gratuits mis à disposition des voyageurs. Jeux vidéo, piano ou encore yoga… Il y en a pour tout le monde.
Que faire en attendant son vol ? Lire un magazine ? S’offrir un café ? Observer les appareils sur le tarmac ? C’est possible, mais pour tuer le temps autrement, de nombreux petits services gratuits et parfois pratiques sont mis à disposition des voyageurs. Reste à connaître leur existence et les trouver. Promis, nous n’incluons pas dans cette liste le Wi-Fi.
L’attente se fait longue pour votre pré-ado ? C’est l’occasion de stimuler son âme de «gamer» puisque de nombreux aéroports mettent à disposition des voyageurs des espaces de jeux vidéo. FIFA16, Lego Batman 2, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4… Paris Aéroport s’est associé à Sony pour proposer des bornes dans les salles d’embarquements de Roissy-Charles de Gaulle et Orly les derniers jeux PlayStation 4. Les plus grands pourront profiter des bornes d’arcade vintage des années 1980 et ses jeux emblématiques comme Pacman, Space Invaders ou Donkey Kong.
L’Espace Musées expose à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle des œuvres d’art originales provenant des plus grands musées parisiens. Situé à la porte M d’embarquement, il accueille en ce moment le musée quai Branly – Jacques Chirac, avec l’exposition Voyages d’explorateurs : une sélection d’œuvres majeures d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. En correspondance à Amsterdam et vous n’avez pas le temps de visiter le Rijksmuseum ? Tout n’est pas perdu. À l’aéroport de Schiphol, explorez un petit échantillon du plus célèbre musée néerlandais, avant ou après votre vol, et profitez d’une sélection de célèbres peintures hollandaises du XIXe siècle, qui font l’objet d’une rotation régulière au sein de la collection principale. Dernier en date et pour faire connaître la culture turque aux citoyens du monde entier, l’aéroport d’Istanbul vient d’ouvrir un musée présentant 316 œuvres provenant de 29 établissements. L’expo du moment, Trésors de la Turquie ; visages du trône, est à découvrir à l’étage des départs internationaux.
Les voyageurs fréquents ne savent que trop bien que les escales et les vols retardés peuvent conduire à de longues heures d’attente qui viennent s’ajouter à un niveau de stress déjà élevé. Il existe plusieurs salles de méditation dans les aéroports du monde entier qui permettent aux voyageurs de se reposer et de se ressourcer – corps et esprit – en attendant leur vol. En Californie, l’aéroport de San Diego a fait appel à l’artiste Norie Sato pour créer une salle de médiation dotée de panneaux de verre représentant des vagues d’eau parsemées de rayons de soleil. À Seattle (Washington), les voyageurs souffrant de handicaps neurologiques ou simplement épuisés pourront profiter d’une «salle sensorielle». Cet espace se veut être un environnement apaisant pour les personnes qui peuvent se sentir dépassées et surstimulées ou qui ont besoin d’un répit face à la multitude d’images et de sons de l’aéroport. Enfin sachez que la plupart des aéroports du monde entier sont équipés des salles de prière et de méditation interconfessionnelles ouvertes à toutes les confessions et croyances.
À lire aussiBien dormir en avion, c’est possible !
Le yoga se pratique partout, même avant un vol. Plusieurs terminaux internationaux proposent des salles dédiées et ouvertes à tous les voyageurs souhaitant atteindre la paix intérieure. C’est le cas pour les aéroports de San Francisco, d’Heathrow, de Francfort ou encore d’Hongkong. Ouverte 24 heures sur 24, la salle de yoga de l’aéroport d’Helsinki est une oasis de calme spacieuse au milieu de l’un des aéroports les plus fréquentés du monde. Cet espace lumineux et aéré présente une palette naturelle de verts, de gris et de tons boisés. Le plus ? En plus d’un tapis tatami et de miroirs en pied, l’espace dispose d’une échelle de gymnastique, d’une poutre d’équilibre, d’une planche de torsion et de chaises oscillantes. Parfait pour se débarrasser de l’inconfort qui accompagne souvent les longs vols.
La zoothérapie, se soigner grâce à la présence des animaux, se développe dans les aéroports du monde. En 2014, British Airways avait diffusé des vidéos de chiens et de chats pour relaxer ses passagers. Là, on passe à la vitesse supérieure. Vous êtes en transit aux États-Unis ? Observez bien : vous pourriez faire la rencontre d’un animal «de thérapie». Ces animaux sont soigneusement sélectionnés et accompagnés de volontaires. Ils vont à la rencontre des passagers pour leur faire passer le temps et leur apporter de la sérénité. Tous les voyageurs, anxieux ou non, peuvent leur parler, les caresser et jouer avec eux. À Minneapolis (Minnesota), Stitches, chatte de 14 ans est difficile à manquer autour du terminal 1, car elle trône dans sa poussette arborant une pancarte «caressez-moi» – faisant savoir à tout le monde qu’elle est prête pour les câlins. Ce type de programme est même plus commun qu’on ne le croit sur le sol américain : plus d’une trentaine d’aéroports l’ont adopté.
À lire aussi«Je prends l’avion avec mon chien pour la première fois. Y a-t-il des choses à savoir ?»
Saviez-vous que vous pouviez faire vos gammes dans 51 aéroports à travers le monde ? En France, à l’image des gares SNCF, les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et d’Orly ont placé des pianos à queue dans tous leurs terminaux. L’occasion de révéler au grand public vos talents de musicien hors pair. Ce service est même disponible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Sachez qu’à l’aéroport d’Amman en Jordanie, vous pourrez vous prendre pour Chopin en attendant votre valise, un quart de queue est installé dans la zone de livraison des bagages, à côté des tapis. À vos claviers !
Lors d’une correspondance, il n’est pas rare que l’accès à son vol s’éternise. En cas d’attente prolongée, sachez que certains aéroports et compagnies proposent à leurs clients de visiter gratuitement les villes de transit. En Turquie, l’aéroport d’Istanbul offre à ses passagers en escale de Turkish Airlines la possibilité de visiter la ville gratuitement sur présentation de leurs billets. Même concept en temps normal du côté de Singapour, toutes compagnies confondues. En cas d’escale supérieure à cinq heures et demie, les passagers se voient proposer un tour gratuit de la cité-État dans un minibus spécialement dédié. Attention : cette dernière offre est pour l’heure suspendue jusqu’à nouvel ordre en raison de la situation sanitaire.
À VOIR AUSSI – «Cet aéroport doit s’adapter au monde de demain»: Barbara Pompili réagit à l’abandon du projet de Terminal 4 à Roissy
anonyme 62525
le
Remarque à destination du journaliste : on ne fait pas du piano, enfin sauf si c’est notre métier, on joue du piano. Surtout qd on écrit ds le Figaro (et non SUR le Figaro)
Envol
le
Les bornes JV sont toujours hors service (raison COVID) a Orly ?
Le prochain jour férié est la Toussaint début novembre. Quels jours poser en 2023 et 2023 pour profiter de week-ends prolongés ? Consultez le calendrier contenant toutes les dates des prochains jours fériés 2022-2023 en France.
Évitez le stress du départ, prenez un peu d’avance sur vos préparatifs et filez l’esprit tranquille. Top départ !
Avant d’embarquer et de subir les contrôles d’usage comme l’inspection des bagages à main du voyageur ainsi que le passage à la frontière, quelques règles indispensables sont à respecter. Histoire de voyager en toute sérénité…
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
Ce que l’on peut faire pour s’occuper gratuitement à l’aéroport (et que vous ignorez)
Partager via :
2 commentaires
2
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire