Autoconsommation : piloter le stockage et optimiser la … – PV magazine

L’industriel français Sirea a développé un système d’autoconsommation sans revente et atteignant 60% de taux de couverture en faisant intervenir 48 kW de photovoltaïque, 161 kWh de stockage, cinq bornes de recharge VE, huit postes de climatisation pilotés et un petit système de stockage hydrogène expérimental. Le démonstrateur, qui est axé sur le pilotage du stockage et de la consommation, est actuellement testé à plus grande échelle dans une opération d’AC collective virtuelle sur trois sites éloignés.
Image : Sirea
La PME tarnaise Sirea expérimente le pilotage à plusieurs échelles pour l’autoconsommation collective et individuelle. L’entreprise, qui est spécialisée dans la fabrication d’armoires d’autoconsommation photovoltaïque avec stockage, a ainsi déployé un système complet d’autoconsommation photovoltaïque sur son siège social. Lancé fin 2019 avec une aide de la région Occitanie, le projet est aujourd’hui opérationnel et sert de démonstrateur pour les clients particuliers et professionnels de la société.
Le modèle est en phase d’industrialisation avec un déploiement quasi-effectif sur trois sites. Ces derniers sont reliés virtuellement dans un système d’autoconsommation collective qui est modélisé avec l’objectif de lever les verrous techniques et organisationnels du concept à plus grande échelle.
Sirea mise sur l’autoconsommation avec stockage et sans revente. Pour le bâtiment de son siège social à Castres, l’entreprise a installé un système de production solaire composé d’une ombrière phovoltaïque (22kW) et d’une installation en toiture (26 kW) lui permettant d’atteindre une capacité totale de 48 kW, lui permettant d’atteindre un taux de couverture supérieur à 60%.

Côté stockage, le système repose sur des batteries de seconde vie de la société spécialisée Snam (36 kWh) et des batteries nickel-cadmium récupérées (65 kWh). Sirea expérimente également le stockage par l’hydrogène avec une pile à combustible de 60 kWh. « Pour le moment la partie hydrogène relève de la démonstration technique car elle n’est pas rentable : nous récupérons environ 30 % de l’électricité produite », explique David Grand, chargé de communication de l’entreprise, lors d’un entretien avec pv magazine France. L’électrolyseur permet de convertir le surplus de production qui ne peut plus être stocké quand les batteries sont pleines et, ainsi, de se doter d’une capacité supplémentaire à plus long terme.
Mais le stockage n’est pas la seule pierre angulaire du système de Sirea, qui mise plutôt sur le pilotage pour optimiser son taux d’autoproduction. « Le système de supervision donne les informations relatives à la production, à la consommation et au stockage. Il informe également sur ce que l’on aurait pu produire, puisque nous ne faisons pas de revente au réseau », explique David Grand.
Image : Sirea
Plus concrètement, quand le système solaire produit, il faut utiliser un maximum d’énergie. En ce sens, les bornes de recharges sont des éléments cruciaux et leur utilisation est pilotée en fonction de la production en temps direct. Sirea a installé cinq bornes de trois constructeurs différents (pour favoriser l’expérimentation), toutes sur le protocole OCPP (Open Charge Point Protocol) qui permet de suivre les informations et de contrôler les sessions de recharge. Dans le détail, la charge des véhicules (et sa vitesse) est programmée en fonction de la production solaire – sachant qu’existe aussi un mode « boost » qui puisera dans le réseau en cas de besoin. « Il nous fallait des sources alternatives assez puissantes pour ne pas surdimensionner l’abonnement réseau », précise David Grand en expliquant que les cinq bornes se présentent en tant que solution de stockage tampon dans le système d’autoconsommation. Elle permettent d’avoir la main sur la consommation, en l’augmentant quand l’énergie est largement disponible de manière à donner de la flexibilité au système électrique. Dans la même logique, les huit postes de climatisation sont automatisés, à la fois dans leur fonctionnement et dans la température, même s’il est possible pour les usagers de prendre la main sur le système en cas de besoin.
La limitation de la puissance, la possibilité de définir des plages d’usage et d’intensité de consommation ainsi que les dispositifs de stockage pilotables sont autant de solutions que Sirea exploite pour augmenter le taux de couverture de son système d’autoconsommation. « Le pilotage donne la possibilité d’augmenter la part du solaire dans le mix énergétique des bâtiments et le stockage assure le relai en plage nuit », résume David Grand. A terme, le logiciel de supervision devrait intégrer des projections de production solaires et les habitudes de consommation de manière à « prédire » les besoins énergétiques selon les plages horaires des bâtiments.
Dans le cadre du projet E-Mergy, qui finance le développement de batteries innovantes issues de matériaux recyclés, Sirea veut déployer le stockage piloté dans l’autoconsommation collective à plus grande échelle. Le choix de la batterie recyclée est écologique mais aussi économique puisque le prix de ces batteries peut être largement baissé et leur durée de vie allongée.
Concrètement, le système déployé sur son siège social est reproduit sous forme de « shelter PV », dans « une version industrialisée, sans stockage hydrogène et sans pilotage des bornes ». En plus du site de Sirea dans le Tarn, les sièges sociaux de ses partenaires du projet E-Mergy sont équipés pour le projet : celui de la société d’électronique et d’informatique industrielles Savelec, en Savoie, et celui de la Snam en Aveyron. Les deux sites sont en phase d’accueillir respectivement 10 kW et 100 kW de photovoltaïque et 18 kWh et 72 kWh de stockage en batteries de seconde vie. Chacun des trois sites est équipé de l’armoire d’autoconsommation de Sirea qui permet le pilotage du stockage et, en fonction de la consommation, de savoir quel site produit le plus.
Le système d’autoconsommation collective virtuelle ainsi mis sur pied devrait permettre de lever des verrous techniques et de développer l’organisation des communautés d’énergies pluri-bâtiments. Pour Sirea c’est aussi l’occasion d’ouvrir le système de gestion de batterie (BMS) à d’autres dispositifs et installations pour dialoguer efficacement dans différentes configurations – dont l’injection du stockage sur réseau par exemple.
Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.
Veuillez s’il vous plait être attentif à la charte de notre communauté.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







En transmettant ce formulaire vous acceptez que pv magazine utilise vos données dans le but de publier votre commentaire.
Vos données personnelles seront uniquement divulguées ou transmises à des tierces parties dans une optique de filtre anti-spams ou si elles s’avèrent nécessaires à la maintenance technique du site web. Un transfert de vos données à des tierces parties pour toute autre raison ne pourra se faire que s’il est justifié par la législation relative à la protection des données, ou dans le cas où pv magazine y est légalement obligé.
Vous pouvez révoquer ce consentement à tout moment avec effet futur, auquel cas vos données personnelles seront immédiatement supprimées. Dans le cas contraire, vos données seront supprimées une fois que pv magazine aura traité votre requête ou lorsque le but du stockage des données est atteint.
Pour de plus amples informations sur la confidentialité des données, veuillez consulter notre Politique de Protection des Données.
Mention légale Conditions générales Politique de confidentialité © pv magazine 2023
This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.
The cookie settings on this website are set to “allow cookies” to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click “Accept” below then you are consenting to this.
Close

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE