Assurance-chômage, RSA, formation, emploi des séniors…, Emmanuel Macron veut une loi sur la réforme du travail – La Tribune.fr

Partager :
C’est officiel. Pour répondre à la pénurie de main d’œuvre, Emmanuel Macron annonce un texte de loi sur la réforme du travail « dès cet été », qui concernera non seulement l’assurance-chômage mais aussi la formation, notamment des seniors. Dans ce texte, le locataire de l’Elysée souhaite également inscrire des dispositions « sur la validation des acquis de l’expérience.
« Dès cet été il faudra qu’il y ait un texte de loi, après discussion avec les partenaires sociaux », a dit le chef de l’Etat, qui a évoqué la « réforme du RSA » , une « réforme de France Travail » en lieu et place de Pole emploi, mais aussi une réforme du lycée professionnel et la formation « tout au long de la vie ». « Beaucoup de gens sont aujourd’hui au chômage parce qu’ils ont une formation qui ne correspond pas aux besoins de la nation », a précisé le président de la République.
Promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne, cette réforme de l’assurance chômage viserait à aller un cran plus loin que celle déjà faite lors du premier quinquennat. « Bien sur qu’il faut aller plus loin », a réagit Emmanuel Macron ce jeudi 14 juillet.
Sur le papier, cet acte 2 devrait moduler les indemnisations en fonction de la conjoncture économique. Plus la situation se dégrade, plus le système d’indemnisation est généreux. Et à l’inverse, plus elle s’améliore, et moins le régime verse d’indemnités. Avec une croissance qui ralentit, mais un taux d’emploi qui reste élevé, le gouvernement aurait tout intérêt à ne pas trop attendre.
Dans la réforme, il s’agirait aussi, selon plusieurs sources, de durcir certaines règles qui peuvent inciter des salariés à bénéficier indûment d’indemnités et à rester au chômage. « Il y a de nombreux angles morts, des zones grises dans le système, qui ne favorisent pas le retour à l’emploi », plaide un bon connaisseur du dossier, proche de l’exécutif. Exemple : « quand vous abandonnez votre poste du jour au lendemain, sans donner signe à votre employeur, vous pouvez quand même toucher une allocation », développe-t-il. En durcissant encore un peu plus certaines règles d’indemnisation, le gouvernement espère donc inciter les actifs à reprendre un travail plus vite.
Côté calendrier, il y a une fenêtre de tir. La convention assurance chômage s’arrête le 31 octobre prochain… Il faut donc statuer. Le gouvernement peut donc choisir, soit de garder les mêmes règles, soit de les modifier. Olivier Dussopt, le ministre du Travail, a assuré cette semaine que l’actuelle convention assurance chômage serait prolongée un an.
Pour ne pas le déjuger, Emmanuel Macron pourrait travailler sur l’acte 2 de la réforme assurance chômage pour une application à l’été 2023.
Et tant pis, si les syndicats sont contre. De la CFE-CGC à la CFDT, en passant par la CGT, tous ont bataillé contre la dernière réforme, et il y a peu de chances qu’ils aient changé d’avis.
Interrogé sur France Info, ce lundi dernier, Philippe Martinez le leader de la CGT a ainsi regretté « que le gouvernement soit encore dans la croyance qu’il suffise de durcir le système, pour que les demandeurs d’emploi retrouvent du travail. C’est un peu plus compliqué que ça ». Et le chef de file du syndicat de Montreuil de souligner qu’à peine un chômeur sur deux était indemnisé. En d’autres termes, on ne reste pas au chômage par plaisir ou par intérêt.
Le gouvernement sait toutefois que dans l’opinion publique, l’opposition est nettement plus partagée. Aucune réforme de l’assurance chômage n’a mis foule dans la rue. Pour convaincre les réticents, le gouvernement entend présenter cette réforme comme une solution pour lutter contre la hausse des prix.
« La meilleure réponse au pouvoir d’achat, c’est le salaire », a indiqué Emmanuel Macron.
Enfin politiquement, ce discours sur la priorité du travail séduira les Républicains. Alors que le gouvernement se cherche des alliés à l’Assemblée nationale, ce peut être un moyen de rallier quelques élus à droite, voire à l’extrême droite. Encore faut-il obtenir un « compromis responsables »
En faisant la réforme de l’assurance chômage, l’exécutif espère aussi retrouver quelques marges de manoeuvre budgétaires. Emmanuel Macron s’est engagé à atteindre le plein emploi, c’est-à-dire un taux de chômage autour de 5%… d’ici la fin du quinquennat. Il a confirmé ce 14 juillet sa volonté d’y parvenir.
L’enjeu est d’autant plus important que c’est par le plein emploi que l’exécutif compte trouver des sources de financement pour investir dans l’école, la transition écologique, la santé… Bien plus qu’en réduisant les dépenses.
Dernier argument que l’exécutif n’avance pas ouvertement mais à dans la tête, cette réforme serait aussi un signe envoyé à Bruxelles. Un gage de la capacité de la France à poursuivre sa transformation.
Partager :
Du lundi au vendredi, votre rendez-vous de la mi-journée avec
toute l’actualité économique
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter La Tribune 12h
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
Sécurité nationale : l'Allemagne bloque le rachat par la Chine non pas d'une, mais de deux usines de semi-conducteurs
2
revue T Influence : la France entre enfin en guerre
3
revue T Equium invente le chauffage et la climatisation par les ondes sonores
4
revue T En manque de bras, EDF s'appuie sur une centaine de soudeurs nord-américains pour réparer les réacteurs nucléaires français
5
Grève du 10 novembre : le trafic devrait être très perturbé dans les métros et RER, selon la RATP
1
revue T En manque de bras, EDF s'appuie sur une centaine de soudeurs nord-américains pour réparer les réacteurs nucléaires français (38)
2
revue T Influence : la France entre enfin en guerre (33)
3
Le gouvernement presse EDF d'optimiser ses capacités hydroélectriques et éoliennes (29)
4
revue T Armées : les grandes ambitions de Macron ne vont-elles pas se briser sur la dure réalité budgétaire ? (28)
5
revue T Défense : la revue nationale stratégique désigne la Chine comme l'ennemi numéro un de l'Occident (27)
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
Avec
La Tribune.fr,
prenez les bonnes décisions

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire