Ariège/Aude : Opération exceptionnelle de solidarité en faveur des familles ukrainiennes – Dis-Leur!

Ambulances, véhicules, l’équivalent de 180 palettes de matériels, vêtements, outils… La mobilisation de mécènes, associations, entreprises et deux départements d’Occitanie a suscité un élan de solidarité exceptionnel. Coordonné par l’association Narbonne Ukraine Solidarité, le convoi partira dimanche 13 novembre de Narbonne pour Mykolaïv.
Alors que la Russie semble subir une revers militaire, la guerre est loin d’être finie. Et l’Ukraine s’apprête à passer le premier hiver, forcément difficile, parmi les bombes. D’où l’importance d’y acheminer des vivres mais aussi des vêtements chauds capables de passer cette saison froide et pluvieuse. Matériels médicaux, véhicules, vêtements chauds, outils divers mais aussi des cuvettes et autres tuyaux utiles dans la vie de tous les jours… Une solidarité de l’Occitanie qui ne s’est jamais démentie, comme Dis-Leur vous l’a expliqué ICI. Ou encore ICI de la part de la Région Occitanie ou des initiatives de groupes de musiques sétois, notamment.
Au-delà de l’implication du conseil départemental de l’Ariège, “c’est une véritable chaîne de solidarité qui s’est créée”. Et de donner l’exemple de l’entreprise Chullanka, à Lavelanet, spécialisée dans les équipements techniques sportifs (trail, randonnée…) qui “s’est particulièrement investie dans cette opération humanitaire en collectant auprès de ses salariés et de ses clients des sacs de couchage, vêtements…”
De même que l’entreprise Protecthoms Toulouse avec le don de nombreux matériels de type blousons, salopettes, combinaisons, pantalons de pluie, vestes, gants, tee-shirts…“Plusieurs entreprises ont, à cette occasion effectué des dons importants et l’association franco-ukrainienne Narbonne Ukraine Solidarité qui les a reçus et qui a tout coordonné est très structurée. Car c’est là un point essentiel : les bonnes volontés, c’est bien mais il faut une sacrée organisation quand on arrive notamment en Pologne, etc.”, souligne Kamel Chibli.
Le vice-président de la Région Occitanie était présent jeudi à Narbonne pour finir de concrétiser une opération de solidarité exceptionnelle partie de Foix (Ariège) coordonnée par cette association Narbonne Ukraine (1). Il s’agit d’une grande collecte solidaire en faveur de la ville de Mykolaïv. Une chaîne de solidarité qui a mobilisé deux départements voisins d’Occitanie : l’Ariège et l’Aude. Kamel Chibli aimerait de son côté que la Région occitanie puisse faire acheminer des groupes électrogènes en Ukraine.
Tout débute par un effet boule de neige lancée par le DGS du département de l’Ariège qui, sensibilisé, appelle une vieille connaissance au département de l’Aude. Tout s’enchaine. “Les 29 et 30 septembre derniers, au Narbonne Arena, nous avons organisé des soirées spéciales à Narbonne en faveur de l’Ukraine avec le ballet national d’Ukraine Virsky. Tout le monde les a trouvées magiques, ces soirées.” Avec quatre mille spectateurs, 1 400 réceptifs d’après spectacles et la venue de deux représentants de la ville de Kyiv. Avec des amis, des entreprises, des élus qui relaient ce travail de sensibilisation au don qui se concrétise donc par ce convoi humanitaire exceptionnel.
On y est. “Nous partons dimanche 13 novembre pour la ville de Mykolaïv, à 400 km au Sud de Kiev, cette ville d’environ 400 000 habitants est victime chaque jour de bombardements et autres dangers de guerre”, précise Hélène Sandragné, présidente de l’Aude. “Au total, 14 personnes s’y rendent, précise la présidente de l’association, Ioanna Bashkina, dont l’action exemplaire a aussi permis d’accueillir 44 enfants Ukrainiens, notamment de Kiev, à Narbonne”, précise-t-elle. Ukrainienne elle-même, Ioanna Bashkina, qui travaillait en Ukraine dans un orphelinat, devenue aujourd’hui gérante d’une boutique de vêtements, est arrivée d’abord à Toulouse pour y faire soigner son enfant il y a 13 ans avant de s’installer à Narbonne. “Aujourd’hui, c’est le sentiment d’humanité qui nous touche le plus…”
La délégation ariégeoise, menée par Christine Téqui, présidente du département de l’Ariège, et les techniciens de la direction des bâtiments, direction de la logistique, avait quitté l’hôtel du département en fin de matinée, à bord de deux véhicules (un fourgon anciennement utilisé comme Musibus et un Kangoo express) remplis de matériels médicaux, de vêtements chauds et d’outillages, récupérés par donation.
Les véhicules utilitaires Ariègeois ont été remplis de matériels médicaux récupérés dans les centres PMI, de vêtements chauds et d’outillage. Du côté du conseil départemental de l’Aude, “grâce à la mobilisation sans faille des Audoises et des Audois, et notamment avec l’appui précieux de la protection civile et du SDIS, nous continuerons à accompagner ce mouvement de soutien au peuple ukrainien que nous avions initié au printemps dernier. La solidarité territoriale menée cette fois-là avec nos voisins du Département du Tarn nous avait permis d’envoyer en tout cinq convois de denrées non périssables, de médicaments et de consommables médicaux”
La présidente de l’association Narbonne Ukraine Solidarité résume : “Nous partirons donc avec six véhicules, dont deux ambulances neuves que nous avons pu acheter grâce à un mécène qui souhaite garder l’anonymat et qui nous a remis un chèque de 100 000€, un camion de pompiers, deux véhicules offerts par le département de l’Ariège, un véhicule offert par la société Eiffage. Il y aura également pas moins de six semi-remorques chargées de matériel et marchandises. Véhicules, Matériel, vêtements, médicaments, et denrées alimentaire, soit l’équivalent de 180 palettes, que nous remettrons à l’adjoint au Maire de Mykolaïv.”
Elle ajoute : “Grâce à la venue du ballet national d’Ukraine Virsky, nous avons entretenu d’étroites relations avec les villes de Kyiv, et de Mykolaïv (nous avons accueilli à l’occasion de ces deux soirées une délégation de Kyiv. Oleksandr Syenkevych, maire de Mykolaïv, nous a transmis les besoins prioritaires de ces concitoyens. Nous avions envisagé dans un premier temps, de nous rendre jusqu’à Odessa mais, malheureusement, depuis un peu plus de trois semaines, la guerre a pris un nouveau tournant, faisant que le couloir humanitaire sécurisé de la frontière Moldave à Odessa, ne l’est plus aujourd’hui…”
Olivier SCHLAMA
Dons/Concert : La guerre en Ukraine suscite une exceptionnelle vague de solidarité

Ukraine : À Montpellier, on collecte les jouets “pour les enfants qui ont tout perdu”

Solidarité : L’Occitanie se mobilise pour aider l’Ukraine

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *






Commencez à taper votre recherche ci-dessous et appuyez sur Entrée pour chercher. Appuyez sur Esc pour annuler.

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire