Après la réélection de Soro à GPS, son directeur de campagne promet : "Nous allons attaquer le terrain" – AFRIK SOIR – Afriksoir

BATRIN M lance un appel à candidature afin de promouvoir innovation et l’entrepreneuriat
André Silver Konan : « Traiter le président élu d’un pays souverain, quand on se dit souverainiste, c’est manquer de conscience d’Etat »
Côte d’Ivoire : Le mouvement « Tournons la page » sensibilise la jeunesse pour des élections apaisées
Le GPS de Soro poursuit ses réformes : Tous les mouvements de soutien fusionnent en un seul
Mohamed Bazoum « étranger » au Niger selon Maïga : Voici la vraie histoire de la fausse vidéo qui circule
Mali : Faux, le bateau Tombouctou n’a pas été mis en circulation par Assimi Goita
Affaires deux identités de la dauphine de Miss Côte d’Ivoire : Voici la vérité
« Piège autoroute Grand-Bassam » : C’était un Fake de la vraie image annonçant le péage
André Silver Konan : « Traiter le président élu d’un pays souverain, quand on se dit souverainiste, c’est manquer de conscience d’Etat »
Maire de Bodokro au RHDP : César Etou relève les 6 coups portés contre Bédié dans cette localité
Chanson d’Aïcha Koné à la gloire de Goïta : « Un grand drame se joue sous nos yeux »
Koné Kobali écrit à Goïta après son chantage-marchandage : « Mon Colonel quittez dans ça ! »
Suspension du transit des produits pétroliers du Niger vers le Mali : La vraie raison de Bazoum
L’ONU appelle à « la libération urgente » des militaires ivoiriens détenus par Goïta
Après la réélection de Soro à GPS, son directeur de campagne promet : « Nous allons attaquer le terrain »
Sanogo Lacina, président des transporteurs du PDCI : « Soyons dès maintenant sur le terrain »
22 aout 1942, 22 aout 2022 : Lamine Fadika fète ses 80 ans
27 juillet 1977 : Formation du 10e gouvernement d’Houphouët
Côte d’Ivoire : Qui était vraiment Noël X Ebony mort dans un accident à Dakar ?
10 juillet 1986 : Ce jour-là, Yed Esaïe Angoran, un « génie » entre au gouvernement
6 juillet 1962 : Jean Delafosse, premier haut responsable ivoirien mort dans l’exercice de ses fonctions
Abdoulaye Diop pris en flagrant délit de manipulation : La Côte d’Ivoire a bel et bien lancé des poursuites contre Ainea Ibrahim Camara
Guinée : Dadis Camara et ses coaccusés arrêtés et envoyés en prison
Guinée : « La dissolution du FNDC est un non-événement » (Diabaty Doré)
Massacre du 28 septembre 2009 à Conakry : Dadis Camara rentre pour livrer sa part de vérité
Gauz attaque le Colonel Maïga : « Traiter d’étranger le président d’un autre pays, c’est gênant »
Le fondateur de Wagner parle du Mali et de la Centrafrique : « Mes gars défendent les démunis africains »
3e mandat : Voici l’intégralité de ce que Abodulaye Maïga a répondu à Alassane Ouattara
De la prison, Mathias continue de fustiger Paul Pogba
Le Premier ministre indien crache ses vérités en direct à Poutine : « L’heure n’est pas à la guerre »
Mort de la reine Elisabeth II d’Angleterre : Fin d’un règne de 70 ans
Dans cet entretien qu’il nous a accordé, Messou Kouablan, dans sa posture de directeur de campagne associé du candidat Guillaume Soro, dresse le bilan de l’élection de samedi dernier qui a vu le président sortant être reconduit à la tête de Générations et peuples solidaires. Par ailleurs point focal de GPS dans l’Indénié-Djuablin, Messou Kouablan évoque aussi les chantiers qui attendent l’ancien président de l’Assemblée nationale et ses partisans.
Merci pour l’occasion que vous m’offrez à travers vos colonnes de reparler de l’élection qui a porté à nouveau pour un mandat de trois ans, le Président sortant, Son Excellence Guillaume Soro à la tête de notre mouvement, GPS le samedi 17 septembre 2022. Il est vrai qu’avec ma collègue Anne-Marie Bonifon, nous étions les directeurs associés de campagne mais, il est important de souligner que nous étions une équipe de huit personnes, hommes et femmes, choisie par le leader générationnel pour mener à bien la mission de campagne pour sa réélection.
A lire aussi : Premier Tour des Coupes africaines des clubs : Ça passe pour l’Asec et SC Gagnoa
Nous sommes animés d’un sentiment de devoir accompli, même si les choses n’ont pas été simples, car il s’agit du Président Soro. Je profite donc de l’occasion que vous me donnez pour encore une fois dire merci au Président pour la confiance placée en nous et dire à mes collaborateurs que je suis fier fu travail abattu par tous. Que cette hargne nous habite pour les prochains challenges.
La campagne s’est globalement bien passée. Il est vrai que nous avons eu quelques difficultés dues à notre organisation interne, comme par exemple l’indisponibilité de certains de nos points focaux dans les régions visitées ; pour insuffisance d’information où pour des raisons professionnelles. Pour une première expérience, je trouve que c’est satisfaisant mais, nous allons nous améliorer la prochaine fois. C’est à force de forger qu’on devient forgeron comme on a coutume de le dire.
Le vote électronique s’est très bien passé. Le comité électoral a mis à la disposition de toutes les délégations régionales et de tous les électeurs un lien qu’il fallait renseigner par l’usage d’un ordinateur ou d’un téléphone Android. Cette expérience a été enrichissante et je remercie au passage le comité électoral qui a fait un travail remarquable. GPS est toujours à la pointe de l’innovation sur l’échiquier politique de notre pays.
En effet, il y a eu beaucoup de contestation, mais pas sur la forme du vote (électronique) mais sur les listes électorales. Pour être électeur, il fallait être soit membre du COC (Commission d’orientation et de coordination, ndlr), ou membre d’une délégation régionale et j’en passe. Il se trouve qu’après la publication des listes électorales, beaucoup n’ont pas vu leur nom et comme tous les adhérents voulaient élire leur président, il y a eu quelques problèmes que nous avons résolu en parlant aux uns et aux autres pour les apaiser. Toutes ces contestations prouvent bien qu’à GPS, la démocratie et le respect des textes que nous nous sommes donnés fonctionnent. Personne au niveau de la haute hiérarchie de GPS ne s’est immiscé dans l’organisation de cette élection. Le comité électoral a pris ses responsabilités jusqu’au bout.
Oui notre candidat qui aime les challenges et l’adversité, a déploré le manque de candidature autre que la sienne, chose qu’il a souligné dans son allocution. Sachez que le Président Soro a un sens élevé de l’humour et, a surtout l’art de la rhétorique. Non, je ne pense pas que sa candidature unique ait été motivée par l’hostilité à laquelle il fait face depuis la création de notre mouvement, mais plutôt au fait que face à cette adversité, il n’a pas pu mener à bien son premier mandat. Maintenant qu’il sait à quoi s’en tenir après avoir vu des vertes et des pas mûrs, il saura comment faire fonctionner la machine. D’ailleurs, dans son discours, il en parle abondamment.
Oui, le Président a décliné les six axes prioritaires de son nouveau mandat et ce sont ces axes prioritaires que nous avons vendu à nos électeurs qui y ont adhéré en l’élisant à 97,34% et à 87,54% pour les deux commissaires aux comptes, avec un taux de participation de 93,5%. Maintenant que l’élection est terminée et les priorités connues, il ne nous reste plus qu’à attaquer le terrain. Vous me demandez comment nous comptons mener ce chantier dans cet environnement d’hostilité que nous affrontons depuis trois ans ? Je vous ai toujours dit que je suis croyant d’une part et d’autre part que Allah est juste et qu’il ne regarde ni nos visages, ni nos formes encore moins ce que nous possédons. Il regarde nos cœurs et nos actes. Je reste profondément convaincu qu’à GPS, nos cœurs sont bons et les actes pour lesquels nous voulons gouverner notre pays sont louables et Allah qui le sait, saura nous ouvrir même les portes les plus hermétiquement fermées. « Il n’y a de puissance ni de force qu’en Allah le Très-haut », le plus grand.
Pour les convaincus que nous sommes, nous n’avons pas besoins d’avoir notre leader au pays pour faire ce qu’il nous demande de faire. Une fois que la feuille de route est donnée, il y a des personnes sur le terrain pour mener à bien les missions. Donc, le message sera bien entendu et bien exécuté.
Oui c’est évident que certains cadres gardent tactiquement le pied sur le frein pour éviter de perdre soit leur boulot soit de voir dans quel sens le vent va tourner pour s’ouvrir à GPS où se refermer définitivement. Nous avons assez de vécu pour comprendre toutes ces choses. Une ou deux personnes abattent un éléphant pour que tout le village trouve sa pitance pendant de longues semaines. Donc, ce phénomène n’est pas nouveau. En politique, on ne gouverne pas forcément avec ceux avec qui on a combattus pour l’avoir.
Je suis parfaitement d’accord avec la position de ces observateurs et le Président partage aussi cet avis. C’est pour cette raison que dans son discours, il a parlé de mettre en place les instances du mouvement.
« A GPS, LA DÉMOCRATIE ET LE RESPECT DES TEXTES QUE NOUS NOUS SOMMES DONNÉS FONCTIONNENT »
Pour le moment, nous nous attelons à mettre en place toutes les instances de notre mouvement. Cette mise en place terminée, nous allons entamer la mise en place effective de GPS dans tous les coins et recoins de notre pays. Nous allons faire en sorte que dans tous les campements, villages, sous-préfectures, préfectures et communes, GPS
soit une réalité. Pour le moment, nous ne parlons pas d’élection. Mais, quand nous serons convaincus que toutes les conditions pour gagner une élection existent dans notre pays, nous allons aviser. Nous ne mettrons pas la charrue avant les bœufs.
La paix provenant de Dieu, il n’y a pas un temps pour faire la paix, elle doit être toujours là, la paix doit être permanente. Nous avons toujours prôné la paix et nous allons toujours travailler dans ce sens. Il faut être deux pour faire la paix et la comprendre de la même manière.
Je salue avec la plus grande énergie la libération de notre camarade Mamadou Traoré, ce vaillant combattant qui est resté égal à lui-même malgré les huit mois qu’il a passés en prison à Bouna et à la Maca. Merci frère pour tes convictions. J’ai toujours prié pour que nos prisons soient vides de prisonniers politiques et chaque fois qu’il y a une libération, je demande à Allah d’en faire plus.
Générations Nouvelles
Yaya Koné : « Le combat de GPS avec Soro aboutira… »




Politique de confidentialité
Conditions générales d’utilisation
Mentions légales

© 2021, tous droits réservés

source

https://www.a2forces.fr/bilan-d-orientation-articl…

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire