Anne Ouloto : « Je garde la conviction qu'au terme de l'exercice … – Afriksoir

« La Côte d’Ivoire doit accélérer sur les énergies à biomasse et les bio-carburants » (Analyste)
Anne Ouloto : « Je garde la conviction qu’au terme de l’exercice 2023, nous atteindrons les 100% de taux de réalisation des actions mises…
Côte d’Ivoire : Les 3 directeurs de la RTI suspendus rétablis à leur poste
Côte d’Ivoire : « Nous sommes toujours engagés à relever le défi de la formation de la jeunesse » (Raymonde Goudou)
Destruction des voitures de la mine de Perkoa au Burkina Faso : Ce n’étaient pas les Français, voici la vraie raison
Mohamed Bazoum « étranger » au Niger selon Maïga : Voici la vraie histoire de la fausse vidéo qui circule
Mali : Faux, le bateau Tombouctou n’a pas été mis en circulation par Assimi Goita
Affaires deux identités de la dauphine de Miss Côte d’Ivoire : Voici la vérité
Venance Konan : « Les autorités maliennes se comportent comme si elles ne veulent plus d’amis dans le monde en dehors des Russes »
André Silver Konan : Vois les 3 conditions pour régler le problème lieutenant-colonel Zoungrana
Prix bidons reçus par des maires, conseillers régionaux, ministres : Venance Konan casse les papos
Côte d’Ivoire : « Affou Kéïta a fauté gravement en s’en prenant à Aïcha Koné » (Journaliste)
Ukraine : 35 morts et 75 blessés dans la frappe de missile russe ce dimanche 15 janvier
Mali : Les partisans de l’imam Dicko dénoncent une « agression » de leur parrain et exigent une enquête
Libération des soldats ivoiriens : Comment Ouattara a dit non à Goïta sur l’extradition d’opposants à la junte
Guerre en Ukraine : Une victoire à Soledar et à Bakhmout pourrait ruiner les forces russes
Après la célébration du 117ème anniversaire d’Houphouët : Voici les sujets qui interpellent Gouvernement et populations
Côte d’Ivoire : Léonard Groguhet, le monstre sacré de la RTI
20 octobre 2011 : Assassinat de Mouammar Kadhafi  
Félix Houphouët-Boigny aurait eu 117 ans ce 18 octobre
Usher Assouan : Biographie de l’un des plus grands diplomates ivoiriens
Mali : 4 soldats et un civil tombent après une attaque à Kwala, 15 terroristes tués
RDC : L’Etat islamique attaque une église à Kasindi et fait 13 morts parmi les fidèles
Burkina Faso : Falagountou repris par la gendarmerie, 2e ville libérée après Solenzo
Cameroun : Le président de l’Assemblée nationale dénonce le vol de 85 millions FCFA dans sa chambre
Burkina Faso : Enfin la veuve de Sankara pourra bénéficier de la pension de retraite de son mari
Guerre Russie-Ukraine : Un ancien commandant de Wagner s’enfuit en Norvège et témoigne
Brésil: L’étau se resserre autour de Jair Bolsonaro, après la tentative d’insurrection à Brasilia
Iran: Accusé d’avoir transmis des renseignements au Royaume-Uni, l’ancien vice-ministre de la Défense, Alireza Akbari exécuté
Sénégal : 78 journalistes africains appellent à la libération de Pape Alé Niang
Angleterre :  Le prince Harry fait de nouvelles révélations sur la famille royale
La rentrée solennelle du ministère de la Fonction publique a eu lieu ce lundi 16 janvier 2023 à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) à Abidjan. A l’occasion, la ministre Anne Ouloto a remis des lettres de missions aux responsables des unités administratives. Elle a fait savoir qu’elle garde la ferme conviction qu’au terme de l’exercice 2023, nous atteindrons les cimes de 100% de taux de réalisation des actions mises à notre charge. Discours.
C’est avec une très grande joie que je vous retrouve ce matin, à l’occasion de cette cérémonie de rentrée solennelle de notre Département Ministériel pour l’exercice 2023. Je voudrais vous dire combien j’ai été très sensible aux mots si aimables, qu’en votre nom, Madame le Directeur de cabinet a choisis pour me traduire votre admiration et surtout pour former à mon attention vos vœux de sainte, bonne et heureuse année 2023.
A lire aussi : Mali : Les partisans de l’imam Dicko dénoncent une « agression » de leur parrain et exigent une enquête
En retour, avec la même chaleur et le même élan fraternel, je voudrais souhaiter à chacune et à chacun de vous une année 2023 pleine de succès, de paix et de bonheur ; une année riche en évènements heureux, une année de réussite et de prospérité partagées.
La rencontre de ce jour dont l’esprit est inscrit dans notre pratique de gestion depuis 2021, reste une heureuse tradition qui nous offre un moment particulier de transition entre la gestion de l’exercice 2022 et celle que nous projetons ensemble, dans un esprit de responsabilité, pour 2023. C’est un moment qui, par-delà l’esprit festif consacré par la joie des retrouvailles fraternelles et professionnelles, nous dispose, sur la base du bilan d’activités de l’année écoulée, à nous fixer un nouveau cap, à nous engager dans une perspective nouvelle de service à la République.
Après avoir attentivement écouté, il y a quelques instants, l’intervention de Madame le Directeur de cabinet, j’ai noté avec satisfaction les résultats des efforts consentis par l’ensemble des équipes pour la réalisation des projets et des actions que nous nous étions librement fixés en 2022. J’apprécie les acquis importants enregistrés notamment dans le processus de transformation du service public, dans l’assainissement de l’environnement général de la gestion des ressources humaines de l’Etat, dans l’amélioration de l’écosystème de la formation et singulièrement de la formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat.
Je salue également le renforcement des acquis concernant l’organisation des concours administratifs pour lesquels notre Département Ministériel a été distingué au Prix d’excellence national. Je me félicite singulièrement des succès engrangés dans le cadre du dialogue social avec les partenaires sociaux, marqué notamment par la signature de la deuxième trêve sociale et les décisions historiques et inédites du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, en faveur des fonctionnaires et agents de l’Etat.
Dans la même foulée, la refonte totale des curricula de formation à l’Ecole Nationale d’Administration, l’adoption par le Gouvernement de l’avant-projet de loi portant statut général de la Fonction Publique, la publication des vingt-huit procédures dans le cadre du management de la qualité du Ministère, et le plein succès de la deuxième édition des Journées de la Fonction Publique ont contribué à renforcer la visibilité du Ministère en même temps que la modification positive de sa perception par les usagers du service public.
Il est également heureux de rappeler qu’à l’issue du Séminaire bilan des activités gouvernementales, notre Département Ministériel a réalisé plus de 80% des actions mises à sa charge, à la grande satisfaction de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
Ces acquis, fruits de nos efforts collectifs, de notre engagement et de notre disponibilité active à être à l’écoute des populations, et à mieux traiter leurs attentes, se doivent d’être renforcés et consolidés. Certes des difficultés ont jalonné notre chemin pour l’atteinte de nos objectifs. Elles seront traitées au fur et à mesure de la disponibilité des ressources. Mais elles ne devront, en aucune façon, entraver notre ambition et nos engagements. Nous devons continuer, avec le même acharnement, à maintenir le cap et à aller toujours plus haut. Pour l’exercice 2023, de nouveaux challenges se dressent devant nous. Nous devons les adresser avec la même réussite.


Il s’agira pour nous de renforcer la gouvernance en persévérant dans notre choix de la gestion axée sur le résultat. En ce sens, nous devons attacher nos objectifs de gestion à des résultats précis et concrets, mesurables quantitativement et qualitativement, et appréciables en termes d’effets et d’impacts. En considération de notre promesse de mieux traiter et servir les usagers-clients, cette approche de gestion devrait contribuer à améliorer durablement le ressenti des populations.
L’accélération des processus de mise en place des Répertoires des emplois et compétences (REC) et des documents de Profilage et de Codification des Postes (PCP) devrait aussi être inscrite comme une priorité à traiter avec intérêt pour rationaliser le déploiement des ressources humaines civiles de l’Etat et renforcer l’efficacité du service public. Il nous faudra également achever la mise en place et l’opérationnalisation de la nouvelle politique de formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat.
Cela passe par la finalisation du Plan national de la formation continue et de l’ensemble des documents cadres y afférents en même que par l’accélération de l’achèvement des travaux et l’exploitation du Centre de perfectionnement des fonctionnaires et agents de l’Etat. Cela contribuera à améliorer les compétences des agents publics et à consolider leur transformation culturelle, essentielle à la modernisation de l’administration.
Il nous faudra également continuer à promouvoir les pratiques vertueuses de gestion, l’excellence et le mérite. Dans cette perspective, nous devons accélérer la réforme du Conseil de Discipline et l’Ordre du Mérite de la Fonction Publique. Cet important exercice vise un meilleur encadrement de nos collaborateurs, notamment en matière d’éthique, de déontologie et de procédures disciplinaires ; il favorisera également une meilleure prise en main et une plus grande visibilité des processus de sélection des agents méritants, de leur reconnaissance et de leurs récompenses. Ce qui contribuerait à renforcer le crédit des décorations dans l’Ordre du Mérite de la Fonction Publique.
Les missions de terrain devront aussi servir d’opportunités pour assurer une plus grande proximité avec les fonctionnaires et agents de l’Etat en activité à l’intérieur du pays et promouvoir les valeurs et pratiques attendues du fonctionnaire nouveau. Nous nous devons aussi de ne pas perdre de vue la nécessité de renforcer la relation avec les usagers-clients en améliorant la qualité de l’accueil, l’accessibilité aux services, en vulgarisant à leur profit les procédures, et surtout en traitant avec équité, responsabilité et célérité leurs requêtes. Dans ce sens, la réforme de l’Observatoire du service public (OSEP) devra être traitée avec célérité pour lui permettre d’assurer avec efficacité son rôle de veille.
L’organisation des Journées de la Fonction Publique devrait être un outil important à cette fin. C’est pourquoi pour l’exercice 2023, j’engage les équipes concernées à envisager l’organisation de la troisième édition à une date rapprochée du 23 juin pour cadrer avec l’esprit de l’institution des festivités des Nations-Unies.
Le renforcement de la paix et de la cohésion sociales, notamment dans le service public devra continuer à mobiliser nos énergies. Dans ce sens, il nous faudra approfondir le dialogue social, mettre en place le Comité de dialogue social de notre Département Ministériel, et veiller qu’il en soit ainsi dans tous les Ministères et Institutions publiques. Nous devons aussi engager toutes les actions possibles pour l’adoption urgente du projet de loi portant statut général de la Fonction Publique.
Sans être exhaustifs, tels sont les points d’intérêt que nous ne devons pas perdre de vue dans nos actes de gestion de l’exercice 2023. Il nous faudra conduire nos charges en ayant en permanence à l’esprit que nos actions doivent contribuer à renforcer la transformation qualitative du service public de sorte à garantir son efficacité au service des populations, au profit du développement de notre pays, la Côte d’Ivoire. Les lettres de missions qui vous seront remises dans quelques instants vous y engagent.
Cliquez ici pour vous abonner à lvoir’Hebdo, meilleur journal d’investigation de Côte d’ivoire et première meilleure vente
J’ai confiance en chacune et en chacun de vous et je garde la ferme conviction qu’au terme de l’exercice 2023, nous atteindrons les cimes de 100% de taux de réalisation des actions mises à notre charge. Je compte sur vous, sur votre capacité à vous mobiliser pour le bien du service public.
C’est sur ces mots de confiance que je vous renouvelle mes vœux de succès, de paix et de prospérité partagée.
Je vous remercie de votre attention
Anne Ouloto : « Je garde la conviction qu’au terme de l’exercice 2023, nous atteindrons les 100% de taux de réalisation des actions mises à notre charge »




Politique de confidentialité
Conditions générales d’utilisation
Mentions légales

© 2021, tous droits réservés

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE