Air France cet été : 196 destinations, presque comme en 2019 – Air-Journal

Découvrez les avantages de l’abonnement mensuel : pas de publicité, publication de commentaires facilitée.
Si vous nous lisez régulièrement et que ce que nous publions vous tient à cœur, nous vous invitons à vous abonner.
Publié le 1 avril 2022 à 07h00
@Air France
La compagnie aérienne Air France proposera cet été jusqu’à 196 destinations, correspondant en moyenne à 90% des capacités de 2019, dont 70 liaisons estivales. Ces niveaux d’avant la pandémie de Covid-19 seront en particulier dépassés sur le long-courrier vers l’Amérique du Nord, l’Afrique, les Caraïbes et l’océan Indien.
Au cœur de l’été 2022, la compagnie nationale française proposera des vols dans 196 aéroports, presque un retour à la normale. Sur le réseau long-courrier, l’activité d’Air France sera portée « par le dynamisme de la demande sur l’Amérique du Nord, l’Afrique, les Caraïbes et l’Océan Indien, des zones qui se sont montrées résilientes tout au long de la crise ».
Air France poursuit ainsi le renforcement de son offre de et vers les Etats-Unis, première destination long-courrier de la compagnie. Cet été, elle assurera près de 200 vols hebdomadaires vers 14 destinations, soit 20% de plus qu’à l’été 2019. Suspendue depuis le début de la crise, la desserte de New York-JFK depuis Paris-Orly a rouvert le 27 mars, en complément de l’offre au départ de Paris-Charles de Gaulle. Au total, jusqu’à 7 vols quotidiens seront proposés cet été entre les deux villes. Air France a également repris à CDG ses vols vers Dallas (Texas) avec jusqu’à 5 vols hebdomadaires, et le 4 mai ce sera au tour de la liaison saisonnière vers Denver (Colorado), avec 3 vols hebdomadaires.
La compagnie de l’alliance SkyTeam et Delta Air Lines, sa partenaire de coentreprise transatlantique, proposeront par ailleurs pour la première fois un horaire de type « navette » entre CDG et JFK, avec 8 vols par jour (6 vols Air France et 2 vols Delta). Dès le début juin, des départs réguliers toutes les heures ou toutes les deux heures seront assurés en journée au départ de Roissy, ainsi qu’environ un départ par heure dès la fin d’après-midi au départ de JFK (départs de CDG à 8:30, 10:30, 11:30, 13:30, 14:30, 16:30, 18:30, 19:30. Départs de New York à 16:30, 17:30, 18:30, 19:30, 21:00, 22:00, 23:00, 23:55. Mise en vente début avril)
Air France renforce également sa desserte du Canada, avec cet été une offre supérieure de 25% au niveau d’avant crise. Elle deviendra ainsi la première compagnie européenne en termes de capacité entre l’Europe et le Canada, et ouvrira une liaison directe entre Paris-CDG et Québec le 17 mai 2022.
En Afrique, la compagnie aérienne « retrouvera ses niveaux d’activité d’avant crise » grâce à l’ajout de fréquences sur de nombreuses destinations. Abidjan (Côte d’Ivoire) sera ainsi reliée à Paris-CDG par deux vols quotidiens, et les liaisons saisonnières vers Zanzibar (Tanzanie) et Banjul (Gambie) seront prolongées sur l’été.
En Asie enfin, Air France maintient la quasi-totalité de ses destinations avec un nombre de vols réduits. Le programme de vols vers l’Inde (Delhi, Bombay, Bangalore et Chennai) sera densifié pour accompagner la réouverture du pays aux vols internationaux effective depuis le 27 mars 2022.


Sur le réseau court et moyen-courrier, #AirFrance renforce son offre loisirs avec 70 liaisons estivales et ajoute des capacités sur les destinations phares de l’été. pic.twitter.com/yU4F0nwgFv
Sur le réseau court et moyen-courrier, Air France « poursuit sa stratégie de redéploiement de son offre vers des destinations loisirs ». Elle offrira ainsi des capacités similaires au niveau d’avant crise sur les mois de juillet et août, avec l’ouverture cet été de 23 liaisons saisonnières au départ de Paris-Charles de Gaulle dont 3 inédites : Zakynthos* (Grèce), avec 2 vols par semaine à compter du 9 juillet, Tirana* (Albanie), avec 2 vols par semaine à compter du 9 juillet et Ténériffe (Espagne), en continuation de la saison hiver. (*Mise en vente la semaine prochaine).
Au départ de Paris-Orly, de nouvelles liaisons seront proposées tout au long de l’été vers Alger (Algérie – 3 vols par jour, soumis aux conditions de réouverture du pays) et Tunis (Tunisie – 1 vol par jour à compter du 29 mai), en complément de l’offre au départ de Roissy. Les liaisons vers Ibiza, Palma de Majorque (Espagne) et Bari (Italie), déjà proposées en 2021, seront quant à elles reconduites avec des fréquences supplémentaires.
Enfin, sur le réseau domestique, 47 liaisons estivales seront proposées au départ des régions françaises, soit vers l’international avec 4 nouvelles routes (Marseille-Santorin à compter du 8 juillet, Marseille-Tunis à compter du 9 juillet, Nice-Héraklion à compter du 8 juillet et Nice-Londres Heathrow à compter du 9 juillet), soit vers la France, notamment vers la Corse, desservie cette année depuis Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Lille, Lyon, Nantes, Paris-Charles de Gaulle, Paris Orly, Pau, Rennes, Strasbourg.
La filiale low cost Transavia France de son côté, opèrera sur le réseau domestique depuis Paris-Orly à destination de Brest, Biarritz, Montpellier, Perpignan, Pau et Toulon.


Au cœur de l’été, #AirFrance desservira jusqu’à 196 destinations avec un programme de vols représentant en moyenne sur la saison 90% des capacités déployées à la même époque en 2019.⤵️
Plus d'infos : https://t.co/lTM4bT9ibR
Programme de vols pour les mois de juillet et août 2021 au départ de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly :
Programme vers l’international au départ des régions françaises (juillet/août 2022) :
Le détail du programme de vols, les jours d’opération et tarifs sont consultables sur airfrance.com et transavia.com. Ce programme de vols est susceptible d’évoluer et reste soumis à l’obtention des autorisations gouvernementales requises. Il sera mis en œuvre en tenant compte des mesures sanitaires en vigueur dans les différents pays ou destinations desservies. Avant tout déplacement, Air France invite ses clients à vérifier les conditions d’entrée et les documents requis à l’arrivée à destination. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site airfrance.traveldoc.aero
Air France rappelle que dans le cadre de sa politique commerciale, la compagnie propose actuellement des billets 100% modifiables. Les clients peuvent ainsi modifier1 leur réservation sans frais, ou obtenir un avoir remboursable2 s’ils ne souhaitent plus voyager. Dans les deux cas, la demande doit intervenir avant le départ du vol. Si le vol est annulé par la compagnie, le client a le choix de reporter son voyage, de demander un remboursement intégral de son billet ou de bénéficier d’un avoir, également remboursable si non utilisé.
©Air France
a commenté :
1 avril 2022 – 8 h 37 min

Après la jonction des réseaux AF + UTA au tournant des ‘90/2000,
AF dans la region, c’était la desserte de:
Beyrouth, Dubaï, Le Caire, Tel Aviv…certes, mais aussi: Damas, Amman, Riyhad , Djedha, Sanaa, Aden, Mascatte, Sharjah, About Dabi, Dharan, Bahreïn, Koweït, Téhéran , Karachi….
a commenté :
1 avril 2022 – 10 h 46 min

@proche orient
Damas : guerre
Aden, Sanaa : guerre
Amman : Transavia
Dammam (ex Dhahran), Koweït, Doha, Bahreïn, Riyad, Abu Dhabi, Mascate : KLM
Djeddah : Saudia (SkyTeam)
Teheran : sanctions
Karachi : danger
Sharjah : trop proche de Dubaï
Bagdad : danger
a commenté :
1 avril 2022 – 11 h 28 min

Ce que vous dites n’est pas faux dans sa globalité, mais dans l’ensemble du secteur Proche Moyen Orient , on constate que les deux grands concurrents européens que sont BA et LH ont encore dans leurs programmes ( et en vols non stop effectués par leurs propres appareils+équipages, non compris les vols des autres compagnies des groupe comme Swiss , ni ceux des alliances type Qatar …)
Amman: BA quotidien
Dammam : LH 3/semaine
Koweït : LH 3/ sem.
Doha: BA quotidien
Bahreïn : BA 5/sem et LH 5/sem
Riyad: BA quotidien
Et AF : plus rien de tout cela…
a commenté :
1 avril 2022 – 14 h 03 min

Les Britanniques ont des liens historiques avec la plupart de ces pays, ce qui explique le nombres de vols importants. Leurs expatriés sur place sont plus présents aussi…et les Arabes du Golfe sont plus nombreux à Londres qu’à Paris…+ correspondances réseau LH et BA vers les États-Unis/Canada plus important (AF rattrape le retard avec Denver, Dallas, Quebec, Vancouver, etc.)
Pour Doha, c’est le hub de Qatar Airways – One World, dont fait partie British Airways.
Au moment du rachat de KLM, il y a eu une redistribution du réseau. KLM était déjà plus présente dans le Golfe, en Afrique de l’est…et AF plus présente en Afrique de l’ouest, par exemple.
Si AF achètera des A321XLR, peut-être ces destinations pourront à nouveau être desservies…(bien que les PNC feront la gueule car escales pas très “fun”).
a commenté :
1 avril 2022 – 15 h 08 min

Pas forcément besoin de la version xlr pour faire ces destinations.
L’a321lr, voire même le 321neo de base, peuvent le faire, pour peu qu’on ne les charge pas trop bien sûr :
Avec une poignée de vrais sièges business, en plus des premium en 2-2 et une éco à 31″, un a321 descend vite aux alentours de 150 pax, voire moins (cf config jetblue).
Or les distances franchissables sont souvent données pour une config à 206 pax avec le 321neo.
a commenté :
1 avril 2022 – 15 h 46 min

Lol, les compagnies ne font pas des lignes qui sont forcément plaisantes pour leurs PN! Il ne manquerait plus que ça! Mdrr Ils y vont ou font un autre job. Bref.
Pour certaines destinations, effectivement AF pourrait rouvrir certaines lignes comme l’Arabie Saoudite, Doha, Amman…et le 321LR y aurait son intérêt pour certaines destinations et d’autres nouvelles encore.
Autres aberrations de la part de la compagnie nationale, pour moi j’entends, c’est la non réouverture de Kuala Lumpur, Amman, Canton par exemple, pour KUL elle serait en monopole. La non ouverture d’escale même saisonnière come Phuket, Las Vegas m’étonne aussi…
a commenté :
1 avril 2022 – 17 h 25 min

Certes les liens historiques Golf-UK ont leur importance…mais l’argument ne fonctionne pas pour LH!
Ce que je me dis, c’est que AF arrivait alors à remplir ses avions….mais ensuite, AF a du perdre ses clients et ses parts de marché…AF s’est ramassé sur la zone!…Moyennant quoi, bien sur, il vaut mieux fermer que de continuer à perte…Mais c’est une preuve du décrochage de la compagnie AF….
a commenté :
1 avril 2022 – 10 h 07 min

Attention, le nombre de destinations, c’est différente du nombre de route, et c’est encore différent de la fréquence sur chaque route…! Et sur les deux autres critères, on ne semble pas être au niveau de 2019.
a commenté :
1 avril 2022 – 14 h 55 min

Vous avez raison de distinguer les critères
En terme d’offre, AF sera à 90% des niveaux de 2019. En général on parle de sièges-kilomètres SKO, bien que ce ne soit pas précisé dans le communiqué. Et sur la pointe été juillet – août, l’offre sera équivalente à celle de 2019 pour le réseau moyen-courrier
L’Asie doit toujours bien peser sur l’offre globale, même avec les redistributions vers le réseau Amériques
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !
Thérèse a commenté l’article :
Checklst a commenté l’article :
Checklist a commenté l’article :
NDR a commenté l’article :





Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 25 septembre 2022 à 07h00
Publié le 3 septembre 2022 à 17h00
Publié le 5 septembre 2022 à 09h00
Publié le 4 septembre 2022 à 14h00
Publié le 6 septembre 2022 à 07h00
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire