Aéroports de Paris : 7,8 millions de passagers en mai, à 85% du trafic de 2019 – Air-Journal

Découvrez les avantages de l’abonnement mensuel : pas de publicité, publication de commentaires facilitée.
Si vous nous lisez régulièrement et que ce que nous publions vous tient à cœur, nous vous invitons à vous abonner.
Publié le 17 juin 2022 à 14h00
©Groupe ADP
Le trafic de mai 2022 pour Aéroport de Paris se rapproche des niveaux d’avant la pandémie de Covid-19, avec 5,9 millions de clients à CDG et 2,6 millions à Orly. Le trafic total du Groupe ADP atteint 24,3 millions de passagers, et l’accélération de la reprise dans les aéroports gérés « devrait se poursuivre pour les semaines à venir ».
En mai 2022, le trafic dans les aéroports parisiens est en hausse de 5,9 millions de passagers par rapport au même mois l’année dernière, avec 7,8 millions de passagers accueillis ce qui représente 84,7% du trafic de Paris Aéroport du mois de mai 2019. Paris-Charles de Gaulle a accueilli 5,2 millions de passagers (+4,1 millions), soit 80,9% du trafic de mai 2019, et Paris-Orly 2,6 millions de passagers (+1,8 million), soit 93,5% du trafic de mai 2019.
Sur les cinq premiers mois de l’année, le trafic à Paris Aéroport est en hausse de 21,4 millions de passagers par rapport à 2021, à 29,3 millions de passagers, soit 69,1% du niveau de trafic sur la même période en 2019. À Roissy, les terminaux 2A, 2B, 2C, 2D, 2E, 2F et 2G sont actuellement ouverts et accueillent l’ensemble du trafic de passagers, ainsi que le terminal 3 depuis le 3 mai. À Orly, tous les secteurs sont ouverts.
Le trafic total du Groupe ADP est en hausse de 18,0 millions de passagers en mai 2022 par rapport à mai 2021, avec 24,3 millions de passagers accueillis dans l’ensemble du réseau d’aéroports gérés. Il représente 82,2% du niveau du trafic groupe du mois de mai 2019. Depuis le début de l’année, le trafic du groupe est en hausse de 129,6 % par rapport à 2021, à 91,9 millions de passagers, soit 69,4% du niveau du trafic groupe sur la même période en 2019.
« L’accélération de la reprise du trafic dans nos aéroports devrait se poursuivre pour les semaines à venir. Durant les mois d’été, son niveau pourrait être ponctuellement proche, voire supérieur à celui de 2019, confortant l’hypothèse du groupe pour 2022, d’un trafic compris entre 70% et 80% du niveau de 2019 », souligne le communiqué d’ADP.
« Dans le contexte créé par l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les sanctions internationales prononcées à l’égard de la Russie, le groupe suit l’évolution de la situation afin d’en déterminer les conséquences à court, moyen et long terme. En 2019, le trafic avec l’Ukraine et la Russie représentait 1,4% du trafic total de Paris Aéroport, ainsi que 17,1% du trafic total de TAV Airports. À ce stade, bien que le trafic aérien entre la Russie et l’Ukraine, et les plateformes aéroportuaires exploitées par le Groupe ADP situées au sein de l’Union européenne (en provenance ou à destination) soit fortement impacté, le groupe n’anticipe pas, en l’absence d’évolution notable de la situation, que les conséquences du conflit soient de nature à remettre en question ses prévisions financières et ses hypothèses de trafic pour l’année 2022 ».
Toutes les plateformes du Groupe sont ouvertes aux vols commerciaux, y compris le terminal Hajj de Djeddah en Arabie Saoudite, ouvert depuis le 4 mai pour accueillir le trafic international. « Des restrictions locales peuvent néanmoins s’appliquer, en particulier aux vols internationaux dans les aéroports du Groupe ».
@Air Journal
a commenté :
17 juin 2022 – 16 h 11 min

L’obsession des dirigeants d’ADP a toujours été d’atteindre 100 millions de passagers pour Orly et Roissy réunis. Ils ont toujours privilégié la quantité à la qualité. Résultats ? Roissy un aéroport qui s’est toujours situé au fin fond des classements et Orly qui ne fait guère mieux. Nous n’avons pas la chance de bénéficier de plateformes de la qualité de Changi (Singapour), des Emirats ou même de la Chine…
a commenté :
17 juin 2022 – 17 h 09 min

Il faut arrêter de vivre dans le passé. Si il y a 10/15 ans, les aéroports de Roissy et (surtout) Orly laissaient à désirer, ils ont depuis fait de très gros efforts.
Orly pourtant beaucoup plus vieux, est en train de se faire une nouvelle jeunesse. Sans oublier la future gare avec le TGV, métro 14 et 18.
Roissy, son problème était surtout le Terminal 1… et justemment sa remodelation est en cours.
Idem pour les vieux Terminaux 2A, 2B, 2C et 2D.
a commenté :
18 juin 2022 – 11 h 44 min

Vous êtes cadre chez ADP ?!
a commenté :
17 juin 2022 – 18 h 12 min

Alors, je ne suis peut-être pas très objectif, mais voici un lien qui peut aussi contredire ce que vous dites : https://www.worldairportawards.com/worlds-top-100-airports-2022/
Maintenant, les derniers terminaux n’ont rien à envier aux hub asiatiques ou du moyen orient, la seule chose que je reproche à CDG c’est sa desserte (car à part le RER B…). En effet le T1 et les premiers terminaux du T2 sont anciens et moins tops que les autres, mais ça se renouvelle. Comparons DXB dans 50 ans à ceux qui sortiront de terre, on en dira surement la même chose… ou pas…
a commenté :
17 juin 2022 – 17 h 12 min

Très bonne nouvelle.
a commenté :
18 juin 2022 – 3 h 52 min

Et vive le kérosène !
Si le kérosène est nocif pour l’atmosphère, renforce l’effet de serre, contribue au réchauffement climatique et impacte la faune et la flore (notamment lors des largages de kérosène en forêt), ses conséquences ne sont pas seulement environnementales. Le kérosène est également responsable de maux de tête, de vertiges et de nausées, sans compter les particules ultra-fines qui s’incorporent dans notre organisme, laissant des traces dans les poumons, le foie et l’urine.
a commenté :
18 juin 2022 – 11 h 50 min

C’est certain que c’était mieux avec le confinement C’était la belle vie Pas de voyages ,pas de loisirs le masque sur la tronche toute la journée pas de polution a part les vaches qui petent et qui bousillent la couche d’ozone …la belle vie quoi
a commenté :
18 juin 2022 – 12 h 49 min

… Oui comme tous les carburants issus du pétrole… Et l’aérien ne représente que 2 à 3 % du total consommé.
Quant ” aux largages de kérosène en forêt”, vous en avez vu souvent ?
a commenté :
18 juin 2022 – 11 h 05 min

Roissy terminal 1 a ouvert en… 1974. La gare de RER était au milieu des champs au lieu d’être sous ce premier terminal ! Ensuite Aéroports de Paris a essayé de mettre en service la “Relayeur” système de transport entre le terminal 1 et les autres terminaux. Coût ? 1 milliards de francs de l’époque ! il n’a jamais fonctionné avec des passagers. Pourquoi ? il n’était pas fiable et présentait des risques en cas d’accident dans les courbes où les pompiers n’auraient pas pu intervenir. Ensuite le RER a desservi Roissy . Mais sans être direct depuis la gare du Nord avec des arrêts en banlieue et des voyous qui dépouillaient les touristes notamment japonais. Le RER direct depuis la gare du Nord devait être mis en service pour les J.O. soit 50 ans après l’ouverture de l’aéroport de Roissy ! ADP a protégé l’énorme rente que constituent ses parkings et a ménagé le lobby des taxis quand celui-ci avait encore du poids. Les chinois qui ont inauguré leur nouvel aéroport international à Pékin en 2019 ont en même temps inauguré un train à grande vitesse ultra confortable desservant cet aéroport. Quant à Singapour, ceux qui connaissent l’aéroport peuvent apprécier la qualité du métro qui les transporte en ville.
a commenté :
18 juin 2022 – 15 h 56 min

Il me semblait que le nouveau RER direct pour CDG devait partir de la Gare de L’Est et non du Nord, sinon je connais bien l’Aéroport de Singapour, je réside dans la région, la ligne qui rejoint l’Aéroport n’est
pas vraiment très pratique, une bonne dizaine d’arrêts, il faut compter tranquillement 45 mn depuis Marina Square !!!
a commenté :
18 juin 2022 – 17 h 27 min

C’est totalement illogique de comparer un aéroport ouvert en 1974 et un en 2019.
Évidemment que ce dernier sera mieux pensé avec une meilleure déserte en transports en commun
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !
Sébastien a commenté l’article :
Tilo a commenté l’article :
Alex a commenté l’article :
atplhkt a commenté l’article :





Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 2 octobre 2022 à 07h00
Publié le 4 octobre 2022 à 08h00
Publié le 2 octobre 2022 à 12h00
Publié le 2 octobre 2022 à 08h00
Publié le 2 octobre 2022 à 15h00
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

source

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire