À Davos, le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce se dit … – Arabnews fr

https://arab.news/zdvnf
DAVOS: En marge du Forum économique mondial (WEF) de Davos, Arab News en français a rencontré le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Une occasion d’explorer avec ce diplômé de l’École polytechnique fédérale de Zurich les arcanes de l’éclatante santé économique du Maroc, un pays pour lequel l’année 2022 a été une suite de succès, à commencer par la qualification de son équipe nationale en demi-finale de la Coupe du monde de football Qatar 2022, une première historique pour un pays africain et arabe.
Une économie «en pleine forme» malgré la sécheresse et les effets de la guerre d’Ukraine
«L’économie marocaine est en pleine forme !» a répondu M. Mezzour à une question sur la situation économique actuelle du Maroc.: «Nous avons réussi à maintenir nos grands équilibres macroéconomiques. Nos exportations sont en augmentation de 30%, bien que la situation soit inédite. Nous avons fait face à une sécheresse que nous n’avions pas connue depuis quarante ans. Et, bien évidemment, nous avons subi les effets de la crise ukrainienne, notamment avec une inflation exceptionnelle que le monde a dû supporter, en particulier les citoyens».
Le ministre a ajouté: «Alors, nous sommes assez fiers d’avoir gardé cette dynamique économique qui a permis d’augmenter nos exportations et nos investissements. Nous sommes aussi et surtout très fiers d’avoir maintenu l’inflation à un niveau de 6% – alors que dans plusieurs États, elle a été à deux chiffres –, ce qui a permis de préserver le pouvoir d’achat de nos concitoyens», a ajouté le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce.
Tendre la main au voisin «pour le bien-être des deux peuples»
Interrogé sur les relations géopolitiques entre le Maroc et les autres pays, notamment ses voisins, M. Mezzour affirme: «Le Maroc a une relation très intense avec la plupart des pays du monde. Nous avons des liens très importants avec l’Union européenne (UE). Nous sommes l’un des rares États à avoir un accord de libre-échange avec l’UE et en même temps avec les États-Unis et des accords commerciaux avec plus de cent pays. Et nous sommes fortement impliqués pour la réussite de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).»
Pour autant, au sujet de ses relations avec les pays voisins, le ministre reconnaît «des relations un peu particulières, difficiles, avec notre voisin immédiat». «Nous nous en désolons», ajoute-t-il. M. Mezzour précise cependant : «Le roi lui-même nous demande de tendre la main à ce voisin pour que les choses s’améliorent et, nous espérons, dans un avenir proche, pour le bien-être des deux peuples, pour la prospérité des deux économies, que ces relations s’amélioreront.»
L’Arabie saoudite, une «fierté»
Au sujet de l’état des relations économiques et politiques entre le Maroc et l’Arabie saoudite et leurs perspectives en 2023, M. Mezzour affirme que «Les relations avec le royaume d’Arabie saoudite sont exceptionnelles». Faisant part de la fierté du Maroc quant aux réalisations de l’Arabie Saoudite, il détaille «les projets exceptionnels, la Vision 2030 qui positionne le pays dans une transformation permanente avec ses investissements, Neom… On a vu tout ça avec un superbe stand, ici à Davos». Il insiste : «nous sommes fiers de ce que l’Arabie saoudite est en train d’accomplir». «Nous sommes partenaires», ajoute le ministre. «l’Arabie saoudite est un pays frère. Les relations économiques et politiques sont à un niveau exceptionnel.»
Une plate-forme industrielle récente mais «extrêmement moderne»
À la question de la stratégie du Maroc dans les nouvelles technologies et l’industrie informatique, M. Mezzour précise que «la plate-forme industrielle marocaine est assez récente». Il souligne: «Elle est importante, mais assez récente», et ajoute que «l’industrie 4.0 au Maroc est conforme puisque des investissements ont été faits pendant cette période.
Nous avons donc une industrie extrêmement moderne». M. Mezzour se félicite surtout d’une «jeune génération extrêmement innovante qui a accaparé ces outils, outils qui permettent au développement numérique d’être de plus en plus accessible». «On le voit aujourd’hui avec l’intelligence artificielle. Il suffit de poser une question à une application pour régler un problème, avec le code qui est déjà prêt», détaille-t-il, réitérant son sentiment de fierté pour la jeunesse marocaine : «La jeune génération marocaine et ses compétences sont exceptionnelles. Franchement, nous avons vus les jeunes à la Coupe du monde et je les vois tous les jours dans les usines, dans les start-up. Ils sont innovants, ils sont ingénieux, ils sont rigoureux, ils sont motivés et ils ont de plus en plus d’outils pour créer, pour s’épanouir.»
Des valeurs oubliées, ramenées sous les lumières par les Lions de l’Atlas
Sur le bilan tiré par le Maroc de l’arrivée – historique pour un pays arabe et africain – de son équipe de football en demi-finale de la coupe du monde Qatar 2022, M. Mezzour insiste sur les valeurs transmises lors de cette victoire. «L’équipe de football marocaine a montré énormément de choses. Les Marocains étaient très heureux, très fiers, mais le monde entier était fier avec nous. Pourquoi? Parce que c’était de la volonté, de la rigueur, du combat, mais aussi des valeurs. On a vu de jeunes joueurs ensemble, solidaires, des jeunes joueurs aller rendre hommage à leurs parents. Ce sont des valeurs extrêmement importantes pour nous et finalement aussi pour le monde entier, et que l’on semble avoir oubliées. De jeunes joueurs invitant leur maman à danser avec eux sur la pelouse! Une image qui a fait le tour du monde. Le roi les a reçus avec leurs mamans pour les féliciter, ce qui était aussi une image exceptionnelle: rendre hommage au travail des parents qui élèvent des enfants qui ont cette envie, cette volonté, cette rage et cette rigueur. Et nous sommes fiers d’avoir partagé les valeurs de notre pays, les valeurs de notre continent, les valeurs du monde arabe avec le monde entier, pour montrer à quel point elles sont importantes. Je pense que cela a fait du bien au monde entier de retrouver ces valeurs à travers le parcours de notre équipe nationale».
Le Maroc à Davos, un pays qui bénéficie d’une visibilité accrue
Interrogé sur l’importance de la présence du Maroc à Davos, M. Mezzour souligne : «À Davos, comme d’habitude, encore une fois, des relations importantes, des contacts, des projets, mais aussi un élément essentiel: le Maroc, actuellement, a beaucoup plus de visibilité et il est plus connu de la plupart des opérateurs qui ont commencé à comprendre ce qui est en train de se passer dans ce pays via le football, mais aussi à travers le développement économique et industriel.
https://arab.news/58prd
TUNIS : Un ex-député tunisien, virulent critique du président Kais Saied, a été arrêté chez lui dans la nuit de vendredi à samedi après avoir été condamné par un tribunal militaire à 14 mois de prison, a indiqué son avocate.
Seifeddine Makhlouf, chef d’Al-Karama, un parti islamo-nationaliste, a été reconnu coupable vendredi d’insulte envers des agents de la police à l’aéroport international de Tunis-Carthage en mars 2021.
Un tribunal militaire l’a condamné en appel vendredi à 14 mois de prison avec effet immédiat, a déclaré à l’AFP son avocate, Ines Harrath. M. Makhlouf avait été condamné en mai 2022 à cinq mois de prison en première instance.
Une vingtaine de membres des forces de l’ordre en civil ont encerclé sa maison vers 23H00 et au bout de deux heures “ont pénétré chez lui et l’ont emmené”, a-t-elle ajouté.
Une vidéo publiée sur Facebook par Mme Harrath montre M. Makhlouf être conduit dans la rue par les membres des forces de l’ordre et crier: “A bas le coup d’Etat”. Des hommes en civil le font ensuite entrer dans une voiture.
M. Makhlouf, qui avait perdu son immunité parlementaire en 2022, est un virulent critique du président Kais Saied.
Elu fin 2019, M. Saied s’est arrogé les pleins pouvoirs fin juillet 2021 en limogeant le Premier ministre et en suspendant le Parlement, avant de le dissoudre en mars 2022.
Ses détracteurs l’accusent d’instaurer une nouvelle autocratie dans le pays qui fut le berceau du Printemps arabe en 2011.
En mars 2021, M. Makhlouf ainsi que d’autres députés de son bloc s’étaient rendus à l’aéroport de Tunis pour exhorter la police aux frontières de laisser une femme voyager, provoquant une dispute.
Dans le cadre de cette affaire, le tribunal militaire a également condamné vendredi plusieurs personnes, notamment des membres de Karama, à des peines de prison plus légères.
En juin 2022, M. Makhlouf avait par ailleurs été condamné en appel par un tribunal militaire à un an de prison ferme pour “atteinte à la dignité de l’armée”, selon son avocat. Il avait également été sanctionné d’une interdiction d’exercer son métier d’avocat pour cinq ans.
Des ONG locales et internationales dénoncent régulièrement les poursuites judiciaires engagées contre des civils par des tribunaux militaires.
https://arab.news/6sqd8
SDE EFRAIM : Un Israélien a abattu un Palestinien samedi dans une ferme de colons en Cisjordanie occupée, après une tentative d’attaque à l’arme blanche, a indiqué l’armée israélienne.
Un Palestinien “a tenté d’attaquer au couteau” un civil israélien à la ferme de Sde Efraim, au nord-ouest de Ramallah, a ajouté l’armée. “Le terroriste a été neutralisé”, selon la même source.
Un photographe de l’AFP a vu les forces israéliennes empêcher une ambulance palestinienne d’accéder au site.
Le ministère palestinien de la Santé a indiqué que Tariq Maali, 42 ans, était mort “après que (les forces d’) occupation (israélienne) ont ouvert le feu sur lui” près du village palestinien de Kafr Nama.
Un médecin palestinien, Mahmoud Aidi, a déclaré à l’AFP que des membres des services d’urgence avaient essayé de se rendre sur les lieux de l’incident mais qu’il y avait “une forte présence de l’armée concentrée sur la colline, et nous n’avons pas été autorisés à atteindre la personne tuée”.
L’armée israélienne a indiqué de son côté que le corps de l’homme avait été évacué par une ambulance israélienne. Il “était déjà mort sur les lieux, il n’y avait donc pas de traitement médical à donner”, a déclaré l’armée à l’AFP.
Selon l’organisation israélienne anti-colonisation La Paix Maintenant, la ferme est connue comme une colonie sauvage, non reconnue par Israël. Toutes les colonies sont considérées comme illégales au regard du droit international, ce qu’Israël conteste.
Cette fusillade porte à 18 le nombre de Palestiniens tués depuis le début du mois en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, selon un décompte de l’AFP qui inclut militants et civils.
La majorité des 18 Palestiniens tués cette année l’ont été par les forces israéliennes.
L’entrée en fonction en décembre du gouvernement le plus à droite de l’histoire d’Israël, dirigé par le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a fait craindre une escalade militaire en Cisjordanie.
Les violences de janvier s’ajoutent à un bilan de plus de 150 Palestiniens tués en Cisjordanie l’année dernière.
https://arab.news/my7gr
RIYAD : Le Centre Roi Salmane pour l’aide humanitaire et les secours, ou KSrelief, continue de fournir une aide humanitaire à des populations à travers le monde. Les dernières initiatives ont eu lieu en Éthiopie, en Somalie, au Yémen et au Liban.
KSrelief a signé un accord jeudi avec le corps médical international (IMC). Le pacte a été cosigné par le superviseur général adjoint des opérations et des programmes de KSrelief, Ahmed Ben Ali Al-Baiz et par le représentant de l’IMC dans le Royaume, Haneen Sawalha.
L’accord engendra le don de 915 000 dollars pour soutenir les efforts d’aide en Ethiopie, en Somalie et au Yémen. La somme a été récoltée grâce aux dons faits par les gagnants du concours Gamers sans frontières, organisé par la Fédération saoudienne des sports électroniques et intellectuels.
Au Yémen, KSrelief a lancé un projet de distribution de 16 000 paniers alimentaires à 16 000 familles déplacées dans le gouvernorat de Marib.
Au total, 31 camions de secours KS ont traversé le point de passage d’Al-Wadiah entre le 5 et le 19 janvier, transportant, selon SPA,  959 paniers alimentaires, 209 kilogrammes d’aide médicale, 1260 sacs de couchage et 410 tentes.
Mercredi, KSrelief a inauguré le projet Kanaf à Beyrouth, en présence de l’ambassadeur saoudien au Liban Walid Bukhari. Le projet vise à acheter et distribuer des vêtements d’hiver à environ 18 000 réfugiés syriens et palestiniens ainsi qu’à des familles dans le besoin en diverses régions du Liban.
Un autre projet KSrelief a été lancé mercredi en Éthiopie afin de distribuer 3 600 paniers alimentaires en faveur de 21 600 personnes.
L’inauguration s’est déroulée en présence du représentant de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite en Éthiopie, Mohannad Al-Nofal, du représentant de KSrelief Fayçal Ben Saad Al-Zamil et de plusieurs hauts fonctionnaires éthiopiens.
Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

source

bilan professionnel Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan pro Poitiers tours

pourquoi faire un bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

bilan de compétences Poitiers tours

contenu d’un bilan de compétences Poitiers tours

A propos de l'auteur

Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE